29/12/2014

Douze nouveaux pilotes militaires brevetés !

image.jpg

 

 

Ce mois de décembre douze nouveaux pilotes militaires ont reçu leur brevet de pilote de carrière au Park Hotel de Weggis (LU), au terme d’une formation exigeante de plusieurs années. A lʼheure où la sélection et lʼinstruction des pilotes posent des exigences extrêmement élevées, il est intéressant de savoir qu’il y a cent ans, le simple fait de posséder un avion suffisait pour devenir pilote militaire en Suisse.

 

Sur les plusieurs centaines de candidats en lice au début du processus de sélection, seize ont réussi le grand saut dans lʼécole de pilotes, et quatre dʼentre eux ont dû interrompre leur formation en cours de route. En plus de lʼinstruction militaire de base, les élèves ont accompli un cycle dʼétudes en aéronautique, une formation de pilote de ligne et près de 500 heures de vol au sein de lʼécole de pilotes des Forces aériennes, le tout sans accident. 

 

Il suffisait dʼavoir son propre avion :

 

Comme lʼa rappelé dans son allocution le commandant dʼécole, le colonel EMG Markus Thöni, la carrière dʼun pilote militaire était bien différente il y a cent ans, lors des débuts de lʼaviation militaire suisse. En 1914, les pilotes militaires étaient recrutés dans le cercle restreint des aviateurs privés. « Aujourdʼhui encore, il faut posséder un talent particulier pour maîtriser la troisième dimension, mais les compétences intellectuelles exigées des pilotes ont considérablement augmenté », a précisé le commandant dʼécole Thöni. Et de continuer à lʼadresse des six nouveaux pilotes de jet et dʼhélicoptère fraîchement promus au grade de premier lieutenant : « Vous pouvez contempler ces cinq dernières années de formation avec fierté, mais aussi avec humilité. » 

 

Le point de départ dʼune vie dynamique » :

 

Invité en tant quʼintervenant, Res Schmid, conseiller d'Etat du canton de Nidwald et ancien pilote de la Patrouille Suisse, arborait également lʼinsigne de pilote militaire professionnel. Il a évoqué avec plaisir sa propre cérémonie de remise de brevet, il y a 35 ans, au château de Lenzbourg. « Je connais par expérience lʼimportance de cette étape dans la vie », a-t-il déclaré. Cʼest le point de départ dʼune « vie dynamique et exigeante. » Il a aussi exhorté les nouveaux pilotes à ne pas oublier, une fois installés dans leur cockpit, les valeurs que représente le système global de lʼArmée suisse, notamment la protection du pays et la sauvegarde de la neutralité.

 

PK08 :

image.jpg

La classe 2008 des élèves pilotes militaires (PilotenKlasse 08) termine en cette fin d'année sa formation pour l'obtention du précieux brevet de pilote militaire. Sur hélicoptères SuperPuma/Cougar, EC635 ou sur avion de chasse F/A-18 "Hornet", nos jeunes pilotes fraîchement brevetés vont, après quelques jours de vacances bien méritées, rejoindrent les escadrilles opérationnelles pour parfaire leur formation, étendre leurs qualifications. Bravo à eux, souhaitons leurs bons vols !

Les commentaires sont fermés.