16/12/2014

Nouveau lot de Sukhoi Su-34 !

fZnJooe.jpg

 

Moscou, un nouveau lot (chiffre non précisé) de bombardier Sukhoi Su-34 «Fullback» a été livré cette semaine à la Force aérienne russe. Les appareils ont rejoint une unités dans le sud de la Russie.

 

Produit à Novossibirsk : 

 

Les installations de Sukhoi de Novossibirsk qui produisent le bombardier Su-34  «Fullback» fonctionnent actuellement à plein régime pour répondre au contrat d'État avec le Ministère de la Défense pour les livraisons de Su-34 à la Force aérienne jusqu'en 2020.

Le premier contrat a été signé en 2008  et a été suivi par un second en 2012.

 

On estime la production du Sukhoi Su-34 «Fullback» de deux à trois unités pas mois, L’acquisition du bombardier Su-34 représente la plus grande commande d'avions de combat dans le cadre du programme d'armement d’Etat pour les années 2011-2020. Son accomplissement permettra de remplacer une grande partie des bombardiers Su-24 « Fencer » de première ligne actuellement en service. Il s’agit d’une modernisation sans commune mesure depuis la fin de la guerre froide qui comprend 200 appareils de ce type.

 

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le Su-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». A noter, que les pilotes disposent d’un petit cabinet WC, pour les longues missions.

 

 

NAPO-Su-34-Fullback-V.Kuzmin-0112-1.jpg

 Photos : Su-34 «Fullback» @ Sukhoi

Commentaires

Chaque pays se vante d'avoir le meilleur avion.
Alors expliquez-moi pourquoi la Russie et bien d'autres pays ont besoin de tant de type d'avions pour impressionner l'adversaire?
- SU-24, 27, 30 34, 35 (avec toutes les sous-variantes possibles)
- Mig 29, 31 etc.
Les Américains font de même:
- F22, F35
- F 18, F15 et F16 améliorés...
Les anglais:
- Tornados améliorés
- Typhoon
- F-22
Exceptions:
Suède avec la famille Gripen
France avec les Rafale
Les seuls avions a être Multirôles (surtout le Rafale qui possède une version marine)

Écrit par : forêt10 | 17/12/2014

@forêt10
Ça dépend des missions confier aux forces aérienne, et de l'état de la relève. Ça n'est pas pour "impressionner l'adversaire".
Certaine force comme la suédoise à besoin de moins de type d'avion de combat pas seulement grâce aux capacités multirôle de leurs appareils (qu'il faut grandement relativiser) mais surtout parce que la mission de conférer à leurs forces aériennes se limite à la défense de leurs propre territoire(pas d'interdictions, CAS limité, pas de capacité de projection, de pénétration, de bombardement stratègique...)

Et les forces aériennes françaises( et dans une moindre mesure suédoises) sont d'ailleurs loin d'avoir un seul appareil.

Il est vrai qu'il existe des redondances dans certaine forces aériennes, surtout les plus grande, la principale cause est que leurs parc aérien est trop important pour être intégralement et rapidement remplacer par les avions de nouvelles génération.

note:
Et on connait combien de Su-34 ont été livré, il s'agit de 3appareils livré le 8décembre, ce qui porte à 15 le nombre de Su-34 livré cette année.

Écrit par : Morphéus | 17/12/2014

Et bien vous avez en partie raison mais malheureusement vous mélangez les époques opérationnelles des appareils.

La famille SU-27 et mig 29 etc... sont des avions de 4 génération au départ puis modernisé, c est pourquoi il y a autant de variantes.

La familles F15-16-18 suivent le même principe de 4 génération puis modernisé.

Pour pleinement comparer avec la France, il faudrait comparer mirage III (annés 60) mirage 2000 (milieu 80) qui on été largement modernisé et se déclinent en plusieurs versions. Et j'ajoute que la France avait elle aussi plusieurs model d'appeils dans ces années. Et je vous rend attentif que la France utilise tjs des mirage 2000-5 des super étendards modernisé. Il y a peu le jaguar était tjs en service et le mirage 5 retiré en 2005 soit récemment. Et le Gripen est également décliné en plusieurs version plus ou moins modernisé en fonction du model.


Mais je vois le sens de vos dires et je vous rends également attentifs que d'ici 2020 il semblerait que le Typhoon sera pleinement multirole avec plus ou moins d’efficacité mais ici n'en ai pas le sujet. Que le F-35 bon ou mauvais sera également multirole et aura une version marine.

Écrit par : David | 17/12/2014

@Forêt : ces avions sont d'abord fait pour l'usage interne de ces pays (sauf peut être le F16), et ils ont des doctrines d'usages et d'interventions très différentes. Tu ne peux pas comparer raisonnablement les doctrines suédoises, russes et américaines.
.
Les plus proches sont les doctrines Françaises et Britanniques contemporaines et encore, elles sont distinctes de celles qui prévalaient dans les années '80 qui ont vu la naissances de l'EF et du Rafale.
.
Moralité, la France avait besoin d'un appareil embarqué capable d'opérer en Afrique, en même temps qu'il servait d'intercepteur contre l'ours russe. Et les britanniques avaient un besoin d'intercepteur, et comptaient sur les Tourne-dos pour aller batailler dans leurs confettis d'empire.
.
La doctrine Britannique a changé depuis, et une fois ces changements répercutés sur l'EF , il ressemblera comme 2 gouttes d'eaux à son cousin français. Qui sait, avec un peu de chance et la crise Ukrainienne, les Allemands suivront et on aura une doctrine militaire Européenne autonome (on peut toujours rêver).
.
Par contre, je ne suis pas sûr que ni les Britanniques ni les français ne jouent le Désert des Tartares à Séoul façon USAF, n'envoient des bombardiers stratégiques prendre le soleil à Cuba et au Venezuela... ou, à l'opposé, jouent aux funambules diplomatiques façon Suède - pas dans l'OTAN, mais pas trop loin, on ne vexe pas les Russes, mais avec des F404 et radar brit'...

Écrit par : v_atekor | 17/12/2014

@David: pour infi les Mirage 5 ont été retirés du service en 1990, remplacés par les Mirage F1CT retirés eux aussi du service en 2009. Ils étaient stationnés sur la BA 132 Colmar... J'y étais.

Écrit par : Philippe | 18/12/2014

Bonjour à tous!
Je vous remercie pour vos réponses, toutes aussi pertinentes les unes que les autres.
Toutefois, en voulant réduire ma prose au maximum, j'ai peut-être oublié de préciser le sens de ma pensée.
Je considère qu'un matériel aéronautique moderne doit être constitué à partir d'un matériel performant et évolutif.
- Ce matériel doit être interchangeable, aussi bien pour les besoins de l'armée de l'air que pour ceux de la marine.
- Ce matériel doit être multirôle afin de réduire le nombre de types d'aéronefs au maximum, avec l'objectif de ne disposer qu'un seul type d'avion.
- Enfin tout doit être mis en œuvre pour la diminution des coûts (prix d'achat, MRO, heure de vol, etc.)
- Durant le cycle de vie de l'engin, tout doit être mis en œuvre pour assurer son évolutivité au coût le plus bas.
Je ne vais pas rentrer dans le détail des principaux avions en compétition, mais sans risque de me tromper beaucoup, je puis affirmer que pour assurer une défense et/ou une attaque digne de ce nom:.
1) la Russie à besoin d'au moins 4-5 types d'avions
2) les USA idem. (Le F-35 représente à lui seul 3 avions bien différents)
3) L'Angleterre à besoin d'au moins 3-4 types d'avions. (2 types de F-35 (BetC), Typhoon, et Tornado)
4) La Suède 1 seul type d'avion avec peut-être une version marine pour le Brésil.
5) La France 1 seul type d'avion pour les armées de l'air et de la marine. (le Mirage 2000 est en fin de vie, et ne reçoit presque plus de mise à jour)
6) Italie, Espagne et Allemagne suivent une politique très peu lisible à ce jour… Et au vu des résultats actuels, on peut se poser des questions sur l'avenir de l'Eurofighter.
7) Reste la chine avec la série des J 10, 15, 20, 31 etc. on demande à voir.

Écrit par : forêt10 | 18/12/2014

Je ne vais pas répéter tous ce qui a déjà été dis mais juste pour que tu te rende compte de la complexité d'une force aérienne, voici une petite liste des avions en service dans l'armée de l'air Fr(pas la marine):
rafale B/C,mirage 2000B/C, mirage 2000-5F, mirage 2000N, mirage 2000D, C-160G, E-3F, c-135, A340-200, A310-300,C-160, C-130H/H-30, A400M, CN235, DHC-6, TBM-700, A330-200, falcon7X, falcon 2000, facon 900, D-140, Grob G120A, EMB-121,Socata TB-30,Alphajet...
ça fait un poil plus que 1.
Une force aérienne ça n'est pas que des avions de combats et le nombre de modèle d'avion qui la compose est directement liée à l'éventail de mission qui lui est confié. Ceux qui décide quel matériel acheter savent très bien ce qu'ils font et je t'assure qu'il ne s'amuse pas à acheter plein d'avions différents pour le plaisir.
Jamais un rafale ne pourra faire le boulot d'un SU-34, d'un B1B, d'un B-2 ou d'un E-3.

Écrit par : Morphéus | 19/12/2014

@ Morphéus:
il n'était pas dans mes intentions de faire un inventaire des avions que possède la France et surtout pas sur des avions de transport et de bombardement purs.
Le thème que j'essayais de développer se résumait aux chasseurs bombardiers et rien de plus.
En voulant comparer un seul des avantages du SU-34 vous semblez abonder dans mon sens.
A savoir que la Russie à besoin d'au moins 5 avions pour remplir les missions qu'un Rafale peut faire seul. Certes sur un domaine particulier, un SU-30 , 34 ou 35 etc. peut s'avérer supérieur au Rafale mais il faut toujours autant d'avions différents, ce qui sous-entend:
- 3 à 5 fois plus de pilotes et de personnels au sol
- un entretien, une MRO, le montant des heures de vols, les pièces de rechange etc. 3 à 5 fois plus élévé
- un nombre 3 à 5 fois supérieur d'aéronefs etc.etc.
Pour clore le débat, seuls la Russie et les USA peuvent se permettre cette gabegie pour des résultats plus que mitigés.
Bien à vous et en toute cordialité

Écrit par : forêt10 | 19/12/2014

Les commentaires sont fermés.