09/12/2014

Bataille aérienne en Crimée !

Pantsir-S1_tracked_-_Engineering_Technologies_2012_-1.jpg

 

 

Les informations convergent et se multiplient en se qui concerne la bataille aérienne qui se déroule depuis plusieurs semaines dans le ciel de Crimée. L’Ukraine semble multiplier les vols de reconnaissance au-dessus du territoire nouvellement Russe à l’aide de drones.

 

Drones abattus : 

 

Du côté Russe on confirme avoir abattus plusieurs drones ukrainiens violant l'espace aérien de la Crimée. Les informations confirment l’emploi de la part des Russes de systèmes de DCA Pantsir déployés dans la péninsule. Ce système de missiles sol-air semble particulièrement actif près de l'isthme de Tchongar (nord de la Crimée, frontière avec l'Ukraine) et aurait permis de détruire de nombreux drone ukrainiens. 

 

77374810001_3717428081001_Recon-Drone-Captured-in-Ukraine-vs.jpg

 

Photos : 1 Système de DCA Pantsir @ Svetlana Kefkova  2 Drone Ukrainien tombé en zone pro-russes @ Ria-Novosti

 

Commentaires

Il s'agit du deuxième article faisant référence à la Crimée nouvellement russe. La Crimée est un territoire ukrainien actuellement occupé par la Russie.
Le vote d'autodétermination à l'origine de cette occupation ne respectait ni les modalités prévues par la constitution ukrainienne ni les critères élémentaires de base permettant de valider un quelconque scrutin.
Il ne s'agit pas de prendre partie pour un camp ou l'autre mais de refléter objectivement la situation actuelle qui prévaut dans ce territoire.

Écrit par : Francois | 10/12/2014

"mais de refléter objectivement la situation actuelle qui prévaut dans ce territoire." Justement pas dans ce territoire, mais au niveau de l'état-major de l'OTAN, certainement. La Crimée a toujours été russe et n'a été mise sous administration ukrainienne que sous l'URSS. L'URSS n'existe plus depuis 1989...

Écrit par : Géo | 10/12/2014

Et donc si je suis bien votre raisonnement, la Bosnie et la Croatie font toujours parties de la Yougoslavie sous direction Serbe.

N'avons nous pas, nous autre occidentaux, une petite propension aux 2 poids 2 mesures ? C'est une vraie question ouverte !

Écrit par : John Do | 10/12/2014

Pour trancher la question du retour de la Crimée en Russie, au regard du droit international, il convient tout d'abord d'observer le "parallélisme des formes".

Or, les conditions de ce retour (bien que des plus critiquables et à la limite de la légalité) sont clairement plus légales que les conditions de l'union de la Crimée à l'Ukraine à l'époque de l'URSS.

Cela étant dit, ce retour n'aurait pas pu avoir lieu, si un gouvernement transitoire ukrainien n'avait pas remis en question l'autonomie locale de la Crimée (ce qu'il n'avait de toute évidence pas le droit de faire). Dans ces conditions, le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes permet à la Crimée de faire le choix du retour à la Russie (même si, pour ce faire, le "référendum" utilisée fut une véritable farce).

Je ne pense donc pas qu'il faille être plus légaliste que le roi, sur cette question. Ainsi, le terme d'annexion (qui suppose une prise de force pure et simple) me semble incorrecte au point de vu du fait juridique en présence, qui me semble être plutôt une véritable adhésion (ou retour, et malgré l'utilisation de force armée Russe) de la Crimée à la Russie.

Haikai,
en espérant passer la modération.

Écrit par : Haikai | 12/12/2014

Bonsoir,
Quelqu'un peut-il nous dire quel est le type/modèle de drone ukrainien pris en photo sur cet article ?

Prossi

Écrit par : PRossi | 12/12/2014

On dirait le drone Tu-141....

Écrit par : Svetlana | 12/12/2014

"les conditions de l'union de la Crimée à l'Ukraine à l'époque de l'URSS."
Les républiques socialistes ne devaient pas avoir de problèmes entre elles. Vous utilisez le terme "union" mais il me semble erroné. Simplement, pour des raisons pratiques, l'administration de la Crimée s'est faite à partir de l'Ukraine. Sous l'impulsion d'un secrétaire du PCUS ukrainien, Khrouchtchev, en 1954.

Putin a réagi en rapatriant la Crimée en Russie lorsqu'il est devenu clair que l'OTAN s'apprêtait à mettre la main sur le seul port russe en Mer noire, Sébastopol, "fondée par Catherine II, sur un site particulièrement favorable à l'implantation d'un port. La ville comporte de nombreux bâtiments du XIXe siècle, ainsi que de nombreux monuments datant de l'ère communiste. Sébastopol est l'une des villes héros de l'Union soviétique avec Moscou, Kiev, Odessa, etc.

Elle abrite la base navale de la flotte de la mer Noire, partagée de 1997 à 2014 entre la Russie et l'Ukraine. Cette base fut dotée d'une partie réservée aux sous-marins nucléaires d'attaque creusée sous la montagne de Balaklava, aujourd'hui abandonnée." (Wikipedia)

Écrit par : Géo | 12/12/2014

@ Géo

votre rappel historique est correct, mais je me place sur le plan juridique. Or, M. K en 1954 a choisi d'unir la Crimée à l'Ukraine pour des raisons de politique étrangère (si ma mémoire ne me trompe pas).

Il voulait en fait renforcer la crédibilité de l'Ukraine en tant qu'Etat, qui fut un des membres fondateurs de l'Organisation des Nations unies en 1945.

Haikai

Écrit par : Haikai | 13/12/2014

Je dirais que le droit est du côté du plus fort; c'est ce qui rend ce genre de discussion assez stérile...
En l'occurrence du côté des Etasuniens, qui ont un bagne illégal à Guantanamo, qui torturent autant qu'ils peuvent, qui ont mené une GW II complétement illégale, en vue de piller le pétrole de l'Irak, etc, etc...mais qui se posent en parangons du droit international sur la question ukrainienne.
Mieux vaut considérer l'Histoire et essayer d'en tirer quelques conclusions...

Écrit par : Géo | 13/12/2014

@ Géo

je suis autant juriste qu'historien, donc j'ai l'habitude de les prendre en considération sans toutefois les confondre...

Le droit n'est pas aussi corruptible que vous le pensez ce sont les gens qui le sont... et l'histoire a souvent été écrite par le plus fort, cela ne veut pas dire que le plus fort à toujours raison... je pense que le travail d'un bon juriste et d'un bon historien c'est de voir la vérité en face.

Haikai

Écrit par : Haikai | 13/12/2014

"Le droit n'est pas aussi corruptible que vous le pensez ce sont les gens qui le sont" Curieuse phrase, M.Haikai. Ce sont bien des gens qui corrompent le droit (id est le tordent dans le sens de leurs intérêts...), le droit ne se tord pas tout seul. Par exemple, en parlant d'annexion de la Crimée...
Bref, on va s'arrêter là, en tout cas pour moi.

Écrit par : Géo | 13/12/2014

En ce qui concerne le drone sur la photo, je pencherai pour un Tupolev Tu-143 "Reys": bien que très proche du Tu-141, sa dérive est plus basse que ce dernier...
Tu-141: http://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Model/1217.html
Tu-143: http://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Model/1216.html

Par contre le cache du parachute de récupération est ouvert, il est certainement "tombé" en zone pro-russe (comme écrit sur la légende de la photo), mais n'a pas été abattu.

Écrit par : Jo-ailes | 15/12/2014

Merci Jo-Ailes ! oui, l'autonomie de ces drones semble courte... étonnantes machines d'un autre temps...
Prossi

Écrit par : Prossi | 16/12/2014

Les commentaires sont fermés.