09/11/2014

Les coûts du F-35 plombent la modernisation des F-16!

f-35.jpg

 

 

Séoul, la Corée du Sud a demandé au gouvernement américain l’annulation pure et simple du contrat avec BAE Systems pour la mise à niveau de ses 134 Lockheed-Martin F-16 Block 50/52 de la ROKAF.

 

Décision américaine : 

 

Le contrat initial de modernisation des F-16 coréens qui date de janvier 2012 était estimé à près de 1,2 milliards de dollars américain, et devait permettre de changer le radar actuel à antenne mécanique avec un nouveau radar doté d’une antenne à balayage électronique.

 

Cette modernisation devait se faire en parallèle avec l’US Air Force, mais, celle-ci a finalement opté pour une mise à jour minimaliste. De fait le coût de développement devenait trop lourd à supporter pour la Corée du Sud, qui s’est par ailleurs, engagée sur l’onéreux programme F-35.

 

Equipementiers américains et anglais fâchés :

 

Le programme de modernisation initial des F-16 coréens et américains comprenait 

l’installation du radar  RACR (Radar Raytheon Advanced Combat). Il s’agit d’une version dérivée de l’AN/APG-79 développé par Raytheon de type AESA ,dont la plateforme et l’antenne sont adapté selon l’avion, soit le F-16, F-15 ou F/A-18.

Cette solution de radar AESA a été conçu, pour équiper l’ensemble des appareils de la gamme F-16, F-15 et F/A-18 déjà en service. Par rapport à l’ancien radar à antenne mécanique le radar AESA RACR apporte une détection étendue avec amélioration du suivit des cibles. La précision d’engagement est améliorée et le radar offre une nette amélioration des capacité de guerre électronique.

 

1815443847.jpg

 

Cette décision porte un coup au développement du radar RACR de Raytheon ainsi que de celui de son concurrent le SABR de Northrop-Grumman. De plus, les différents systèmes connexes qui devaient entrer dans la modernisation du F-16, dont BAE Systems était le maitre d’oeuvre se retrouve eux aussi en difficultés. 

 

Il faut comprendre que pour ces divers fournisseurs, la modernisation du F-16 était une alternative intéressante face aux coûts énormes du F-35 «Lightning II». Cette décision est justement motivée par le fait, que les pays ayant choisi le F-35 se retrouvent avec des surcoûts tels, qu’ils ne peuvent aujourd’hui plus assumer la modernisation des aéronefs en service. 

 

Trop cher F-35 :

 

L’US Air Force et la ROKAF comptaient justement compenser le nombre de F-35 en gardant une flotte mixte avec les F-16 et autres F-15 modernisés. Cette option devait normalement permettre de garder une dotation suffisante en avions de combat. Ce revirement pose aujourd’hui donc une problématique supplémentaire aux futurs utilisateurs du F-35.

 

Israël vient justement de prendre une décision inverse, l’Etat Hébreu vient de refuser l’achat de F-35 supplémentaires, afin justement de ne pas péjorer sa flotte de F-16, par ailleurs modernisée (voir article sur le sujet). L’Israël compte bien garder la main et disposer d’une flotte modernisée et en nombre suffisant qui ne dépendrait, donc pas, des surcoûts du F-35, sage décision. 

 

aae.jpg

 

Photos : 1 F-35 en vol @ Lockheed-Martin 2 F-16 d’essai avec le radar RACR@ Raytheon 3 F-16 ROKAF@ ROKAF

 

 

 

 

17:40 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lockheed martin, f-35 lightning 2, f-16, racr, sabr, rokaf |  Facebook | |

Commentaires

pourquoi ne pas fermer simplement le dossier F35, il n'est pas encore en production en série et ca coûté des fortunes jusqu'à présent et ce n'est pas fini.
on voit déjà avec l'eurofighter avec les Anglais qui ont liquidé leur harrier pour assurer la flotte d'EFA.
les pays qui ont commandé le F35 sont prit à la gorges avec des contrats sans issus et avec perte et fracas sur un programme de développement qui n'est pas encore terminé.
voir que des pays ne sont plus en mesure de moderniser la flotte existante ca fais mal au porte-monnaie mais aussi sur une sécurité aérienne affaiblie en terme de performence.

Écrit par : michel | 09/11/2014

@michel : suggestion pleine de bon sens que la raison aurait dû faire prendre depuis un certain temps , au moins en ce qui concerne les pays européens acquéreurs ...mais vous avez bien sûr entendu parler du complexe militaro-industriel américain , et de ses ramifications politiques...n'ayez crainte , la G.B. , l'Italie , le Canada , l'Australie , les Pays-Bas (que diable en ont-ils besoin !) et tous les autres , boiront le calice jusqu'à la lie ...

Écrit par : philbeau | 10/11/2014

Il se tiendra au mois de novembre 2015 une élection au Canada. Si le gouvernement conservateur de S.Harper n'est pas réélu, le dossier d'achat des F-35 ira dans la filière numéro 13! Et il coulera encore beaucoup d'eau sous les ponts avant la mise en service du remplaçant au CF-188.

Simon Perrault

Écrit par : Simon Perrault | 10/11/2014

Les commentaires sont fermés.