06/11/2014

Français & Anglais réfléchissent à l’aviation de combat du futur !

 

IMG02_FCAS_DEF-1-600x337.jpg

Dassault Aviation, BAE Systems et leurs partenaires industriels ont reçu un contrat de 150 M€/120 M£ de la part des gouvernements français et britannique pour réaliser sur deux ans une étude conjointe de faisabilité du Système de combat aérien futur (SCAF), qui marque officiellement le début des travaux. Cette première phase préfigure ce qui pourrait donner lieu à un programme de démonstration complet qui définira l’avenir de l’aviation de combat en Europe.

L’étude de deux ans posera les fondations sur lesquelles un programme conjoint à long terme sera bâti, en insistant sur deux points clés :

•Le développement de concepts pour un système opérationnel,

•La maturation des principales technologies nécessaires à un futur système aérien de combat sans pilote à bord (UCAS) à vocation opérationnelle.

A l’issue de la phase d’étude, prévue fin 2016, des travaux pourraient débuter pour développer un démonstrateur technologique d’UCAS (drone) à même de répondre aux futurs besoins militaires des deux nations.

La phase de faisabilité garantira des centaines d’emplois hautement qualifiés chez Dassault Aviation et BAE Systems, et également chez les partenaires industriels comme Rolls-Royce, Selex ES, Snecma (Safran), Thales et autres PME participant au programme. De plus, ce contrat soutiendra le secteur stratégique des industries aérospatiales militaires des deux nations ; il souligne l’importance qu’accordent les gouvernements français et britannique à la sauvegarde d’une capacité souveraine de supériorité aérienne de nouvelle génération.

Analyse :

Cette initiative est primordiale pour le secteur de la défense en Europe et son avenir. Mais encore faut-t-il, que celle-ci débouche sur la concrétisation du projet. En effet, ces dernières années nous avons vu plusieurs projets, pourtant novateurs en Europe terminer dans les tiroirs. L’Europe attend toujours son « super drone » alors que ceux-ci se concrétisent aux USA, en Chine et même en Russie. Encore faudra-t-il que les différents acteurs du secteur se mettent d’accord, pour tirer à la même corde et  mettre en place une famille de drones et d’avions de combat européens commune et non en concurrence comme c’est le cas aujourd’hui.

Photo : Image de synthèse du futur drone européen@ Dassault Aviation.

11:40 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : dassault aviation, drone, ucav, bae |  Facebook | |

Commentaires

Il en va également de même pour les productions navales - Si les chiffres annoncés officiellement correspondent bien a une réalité, c'est tout simplement sidérant en terme de financement et de production. c'est pas la Corée du Nord mais ça y ressemble (sourires)

Écrit par : Nonmaisdisdonc | 06/11/2014

L'ère des avancées aériennes commencent, et bien sûr de la concurrence sur les avions de guerre avec et sans pilote. ça donne froid dans le dos ...

Écrit par : Michael | 13/11/2014

Ne nous emballons pas. Pour l'instant les Britanniques, ne se sont engagés que sur une période d’étude de deux ans!
En outre, du fait de leur étroite collaboration avec les américains, les anglais ne peuvent pas jouer le jeu de la transparence, donc un grand nombre d'informations restera "classifié".
En mai 2015, auront lieu les élections en GB, si le gouvernement actuel tombe, il y aura de "fortes chances" que le projet tombera avec.
Rappelez-vous le contrat avec les deux porte-avions.
De toute manière, une collaboration bilatérale sans l'Allemagne, n'a que très peu de chances d'aboutir.
Les français vont encore une fois être les dindons de la farce...

Écrit par : forêt10 | 17/11/2014

Les commentaires sont fermés.