02/11/2014

Les Eurofighter de la RAF multi-rôle !

 

Potential Brimstone fit on Typhoon.jpg

 

Les Eurofighter «Typhoon II» de la Royal Air Force subissent actuellement une importante modernisation, qui doit permettre à l’avion de devenir plus polyvalent. Une fois achevée, les Eurofighter de la RAF seront (enfin!) véritablement multi-rôle.

 

Connu sous le nom de la phase P1E, ce package de mise à niveau offre des capacités plus larges, avec notamment une réelle compétence de type multi-rôle. Ce paquet de modernisation fait suite aux opérations menées en Libye, et va permettre de combler les lacunes actuelles du standard en service au sein de la RAF. 

Les mises à niveau des avions incluent l'amélioration de la puissance de calcul, du système d'armes et de l'intégration de celles-ci et l'amélioration des capteurs. 

 

Une fois installées, ces améliorations permettent au «Typhoon II» d’opérer simultanément en mode air-air et air-sol. Soit une réelle capacité multi-rôle, qui faisait défaut jusqu’ici. De plus, le paquet améliorations P1E offre beaucoup plus de souplesse dans la planification de la mission. Il permet à un seul pilote, dans un seul appareil de mener des attaques simultanément sur six cibles différentes en une seule passe. 

 

_GLD2381.jpg

 

La modernisation P1E est divisée en deux éléments, la phase 1 Amélioration (a) et la phase 1 Amélioration (b). Le paquet P1E (a) apporte le concept multi-rôle et permet de basculer entre les modes air-air et  air-sol  simultanément. Tandis que le P1E (b) vise des améliorations en matière de défense de l’avion et les dernières mises à jour d'interopérabilité de l’avion.

 

Dans le détail : 

 

P1E (a) : Mise à jour des logiciels et des senseurs, mise à jour de l’avionique avec  facilitation d’utilisation pour le pilote, dont le viseur de casque, intégration du pod de désignation laser Litening III, intégration des bombes Paweway IV. Préparation à l’intégration du missile Brimstone II. 

 

P1E(b): Amélioration du système IFF, mise à jour du logiciel du système DASS (Defensive Aids Sub System), amélioration des systèmes de communication et de liaison de données Link16, simplification des logiciels de maintenance. 

 

Premiers aéronefs opérationnels: 

 

Les 17 premiers appareil standard au standard P1E  sont maintenant en service dans la RAF, d’ici le printemps 2015, se sont 18 appareils supplémentaires qui seront livrés. 

 

 

IMAGE_144708.jpg

 

Photos : 1 Eurofighter multi-rôle 2 essais de large de bombes Paveway 2 RAF Solo Display @ RAF

19:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : eurofighter, airbus group, raf, typhoon 2 |  Facebook | |

Commentaires

donc, ils se rendent compte que le typhoon a des lacunes en tant qu'avion de chasse. Les autres pays qui l'ont commandé devraient en faire autant, car c'est une énorme compensation. Sauf s'il commande d'autres avions de chasse mutli rôle.

Écrit par : Michael | 03/11/2014

Bof , il y a longtemps que le Rafale joue dans cette catégorie ...mais on va encore lui trouver des défauts...

Écrit par : philbeau | 03/11/2014

C'est très bien, L'Eurofighter comble enfin une partie de ses lacunes!
Toutefois la question principale demeure: Quel avenir pour cet avion?
- La GB s'oriente vers le F-35 et modernise ses Tornado!
- L'Italie suit peu ou prou le même chemin avec beaucoup moins d'ambitions.
- L'Allemagne ne veut plus (ou presque) en commander.
-> Voir à ce sujet le rapport paru le mois dernier, sur l'état des "Forces" Allemandes!!!
(le ministère de la guerre allemand déplore que la mise en opération (entretien) de cet avion est 2,2 fois plus élevé que prévu!) On est loin des belles promesses faites par le consortium, lors de la confrontation Gripen, Rafale et Eurofighter.
- Quand à l'Espagne elle renonce à toute extension de son parc.
Reste l'Arabie Saoudite pour sauver la partie? à suivre...
Ceci dit HEUREUSEMENT que nos décideurs n'ont pas choisi cet avion! Les critiques des médias auraient (presque) été justifiées.

Écrit par : forêt10 | 03/11/2014

Voilà, ce qui arrive qu'on ajoute des capacités non prévues à la conception. D'où l'importance du cahier des charges et il faut féliciter les militaires français d'avoir eu une vue large!

Écrit par : James | 03/11/2014

En fait, tout est une question de besoin. La GB, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie qui avaient le Tornado pour les bombardement avaient une pénurie et une gros besoin d'un avion de chasse, la France avait au contraire un bon avion de chasse (le Mirage2000) et manquait d'un vrai avion de bombardement. Ceci explique que la France soit sortie du programme Eurofighter.

Cela dit, les guerres modernes ont donné raison aux français et les avions de bombardement moderne ont finalement répondu à un gros besoin lors des divers conflits dans le monde (Irak, Afghanistan, Syrie, Bosnie, Serbie, Mali, etc).
La France a vu juste en faisant un avion multirole, optimisé bombardement mais avec une capacité de chasse pour ses besoin sur porte avion. L'eurofighter s'est à tord trop focalisé sur l'interception.
Certes le Rafale n'est pas adapté à l'export, car trop cher, trop complet, trop moderne, mais n'oublions pas qu'il a d'abord été conçu pour répondre aux besoin de l'armée de l'air française qui intervient régulièrement dans les conflits.
L'Eurofighter s'exporte mieux car les clients export sont plus des pays qui cherchent à obtenir une defense nationale, donc un intercepteur, sans intervenir dans les conflits externes.

Cela dit, un avion a beau etre multirole, il reste toujours plus adapté à sa tache principale. A noter que l'eurofighter, avec ses aile canard trop avancé, au niveau du cockpit, gênent terriblement la vision du pilote vers le bas, ce qui est un handicap pour les attaques au sol.

Écrit par : mustard | 03/11/2014

@mustard
"optimisé bombardement mais avec une capacité de chasse pour ses besoin sur porte avion".
Non, le Rafale est optimisé pour toutes les missions pour lesquelles il a été conçu, sa capacité air/air est aussi primordiale pour l'AdA que la Marine.


"Certes le Rafale n'est pas adapté à l'export, car trop cher":
Il est moins cher que l'Eurofighter.


"L'Eurofighter s'exporte mieux car les clients export sont plus des pays qui cherchent à obtenir une defense nationale, donc un intercepteur"
L'Eurofighter s'est exporté grâce aux relations que possèdent les pays du consortium, RU en tête. D'autre part, le Rafale est meilleur en air/air que le Typhoon, en tout cas dans les exercices où ils se sont affrontés.

Écrit par : James | 04/11/2014

Nous avons eu raison de faire notre Rafale multirôle et une version embarquée ce qui nous convient et de plus avoir une flotte d'avions homogènes, diminution des coûts de maintenance;
Maintenant quant à dire que le Typhoon n'est pas "un bon avion", il a était conçu comme intercepteur et on l'a fait évoluer en fonction des besoins et pour la standardisation des armements au sein de l'OTAN. le couple Typhoon/Tornado GR4 est efficace,ce dernier sera remplacé par le JSF 35.D'autre part le combat tournoyant-dog fight- est de moins en moins utilisé et le Rafale ne sera jamais confronté au Typhoon dans un vrai conflit.le Typhoon à Nellis a abattu des F22 RAPTOR comme l'a fait notre Rafale.Pour être réaliste nous ne l'avons pas vendu ce qui à mon avis est le plus important pour Dassault et la France

Écrit par : SAUTERET | 30/01/2015

@ Sauteret
2 eme essai!
"le Rafale ne sera jamais confronté au Typhoon dans un vrai conflit"
Je n'en suis pas si sûr! Prenez le cas de l'Irak et de la Syrie, les attaquants ont pu subtiliser les armes des armées en place.
A ma connaissance, l'Arabie Saoudite et Oman disposent de Typhoon. Imaginez que ces deux pays tombent comme les précédents aux mains des assaillants...
La France, faisant partie de la coalition... Alors vous pourriez avoir un combat entre Typhoon et Rafale!!!

Écrit par : forêt10 | 02/02/2015

Les commentaires sont fermés.