23/10/2014

L’Argentine négocie l’achat de Gripen E !

FX_story_-_main.jpg

 

 

Buenos Aires, je l’avais écrit, lors du choix du Brésil, l’avionneur suédois a mis un pied en Amérique latines et compte bien y mettre le second. Le gouvernement argentin a entamé des négociations en vue de l’acquisition d’avions de combat Gripen E.

 

24 appareils : 

 

Ces négociations portent sur l’achat de 24 Saab JAS-39 Gripen E MS21, qui seront très probablement produits sur la future chaine de fabrication en préparation au Brésil.  Le ministère brésilien de la Défense (MoD) confirme de son côté l’information.

Le ministère de la Défense a déclaré que le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi avait conditionné l'acquisition du Gripen E sur la participation de l'industrie aérospatiale de l'Argentine sur le projet. 

 

De sources concordantes, les 24 Gripen E argentins devraient être commandés en parallèle avec les 36 Gripen E de la première tranche destinée au Brésil. Ce panachage permettra de réduire les coûts de fabrication.

 

Cette acquisition doit permettre à l’Argentine de remplacer les actuels Mirage IIIEA/DA, Mirage 5PA et autres IAI Dagger  en service. Dans un premier temps l’Argentine avait étudié le remplacement de ces appareils par des aéronefs d’occasions, Lockheed-Martin avait offert des F-16C/D Block50 et Airbus Group des Eurofighter T1 en service en Allemagne. Mais ces solutions se sont avérées inadaptées au cahier des charges de la Force aérienne.


0973076.jpg


 

La signature avec le Brésil se précise : 

 

L’avionneur suédois Saab est en voie de signer le contrat avec le Brésil, pour fournir son armée de l'air avec l’avion de combat Gripen E, la signature devrait intervenir d’ici la mi-décembre.

Le contrat prévoit une première tranche de 36 Gripen E pour un montant de 4,5 milliards de dollars. Les livraisons devraient débuter 48 mois après la signature du contrat et finiront par atteindre un taux de 12 avions par an. A terme, la Force aérienne brésilienne (FAB) prévoit d’acquérir jusqu’à 120 Gripen E en trois tranches.


fabgripen_saabgroup_svud.jpg


 

 

Photos : 1 Gripen NG de démonstration 2 IAI Dagger argentin @ Cris Lofting  3 Aux couleurs du Brésil @ Saab

Commentaires

Comme on dit toujours, nul n'est prophète en son pays...

Écrit par : Jan Imhof | 23/10/2014

En tant que français je suis pro Rafale mais je dois dire que SAAB a créé un "produit" qui semble répondre très bien à un créneau. Un bon avion, moderne, moins cher à mettre en œuvre que le Rafale et à fortiori le Typhoon T1, sans aucun doute bien plus versatile que ce dernier. Comme souvent ce n'est le fait de proposer le "meilleur" ce qui est déjà pas facile à déterminer mais le "bon" produit" qui réponds aussi a d'autres considération comme le budget, la menace prévisible etc....

Écrit par : Montaudran | 24/10/2014

il doit avoir un gros problème de compétence envers nos politiciens quand on voit qu'ils ont coulé l'achat du gripen pour la Suisse car trop cher et toutes les bêtises d'incompétence dites sur le JAS39E.
mais pas de levé aux barricades de nos politiciens contre l'envoi de troupe ou le virus Ebola fait des milliers de victimes, ces malheureux subisse de plein fouet cette attaque, on va mettre en danger nos troupes mais pourquoi aucune étude de recherche valable na pas était faite dans le passé pour éradiquer ce virus.
nos politiciens sont monté aux barricades lors de la diffusion d'un PC9 armée dans un pays étranger.
aujourd'hui nos politiciens y pense a armé des PC9 pour contrer le vol de drone espion a basse altitude mais la question est combien de drone verra ton passé ? un drone espion passe au dessus des arbres pour photographier les écureuils faisant leur réserve de guerre de noisettes pour l'hiver, fallait y pensé c'est vrai que le risque de ce faire bombarder de noisettes lors de promenade en forêt est un fait.
à l'heure des satellites, de drones volant à haute altitude là est la logique et non de drone volant à la cime des arbres.
certain pays moins riche que la Suisse arrive à acheter des avions de chasse et en plus grande quantité et nous on arrive pas ?

Écrit par : michel | 24/10/2014

Mince alors, toujours pas de Rafale!

Écrit par : Nizar | 24/10/2014

Le Grippen, c'est l'avion moderne du pauvre.
C'est à dire un avion moderne, avec des performances et une technologie supérieur à celle des Mirage2000 ou F16/F18, mais bien inférieur aux concurrents actuel Typhoon, Rafale, le tout à un petit prix. On a ce qu'on paie en meme temps. On ne peut pas avoir les performances d'une Ferrari au prix d'une Renault.
du coup le succès du Grippen s'explique par des pays qui n'ont pas les moyens de s'acheter de vraies machine de Guerre ultra moderne, par des pays qui ne sont jamais en conflit et ont surtout besoin d'avion basique pour la police de leur espace aérien. Donc ils préfèrent acheter un avion pas cher, moderne sans casser des briques pour autant. De nos jours le critère prix est devenu le critère principal, décisif et il n'est pas étonnant qu'en temps de crise cet avion fasse un carton à l'export. Le Cheap a toujours été un bon choix.

Cela me fait penser au succès du Mirage III à son époque, un avion efficace, simple et pas cher.

Écrit par : mustard | 25/10/2014

le rafale a mal commencé sa commercialisation à l'exportation avec quelques zones d'ombres: prix de l'avion, mauvaise étude des contrats de vente, dessous de table douteux, propagande contre les concurrents et bien d'autres mais beaucoup d'éléments sont pur spéculation ou à prouver les faits mais tout constructeur n'est pas blanc surtout si le montant s'élève en milliards.
dommage pour le rafale mais il ne passera jamais le stade à l'exportation, c'est un avion moderne mais dans quelques années ne sera plus qu'un bon avion car les concurrents auront eux grandit envers l'exportation et modernisation

Écrit par : michel | 25/10/2014

@mustard, votre commentaire est en soi assez amusant du point de vue technique, mais aussi en matière prévision géo-politique. Le fait que le Gripen soit moins cher vient essentiellement de deux paramètres : sa petite taille d'une part et la rationalisation des composants voulue par l'avionneur suédois. Le fait qu'il fusse sensiblement moins cher que le Rafale ou l'Eurofighter n'en fait en aucun cas un avion "Cheap". Certes il emportera moins d'armement, encore que lorsque l'on connait l'emport réel en opération d'avion de combat l'on peut se demander pourquoi acheter un "camion à bombe" qui ne le sera pas en vérité.

le Mirage III n'a jamais été un avion "pas cher", mais bien une excellente réussite de Dassault à l'époque.

Pour le côté technique dur Gripen, je vous propose ce lien : http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/30/gripen-e-un-choix-technologique-855591.html

Écrit par : PK | 25/10/2014

Il est vrai que l'Argentine n'a jamais combattu !! La guerre des Malouines n'était probablement qu'un jeu vidéo. Un tel commentaire de Mustard (made in France) est non seulement ridicule et je ne parle pas du Mirage...! Pauvre France..!

Écrit par : Sylvain | 25/10/2014

un monomoteur restera toujours moins cher qu'un bi-moteur...
Idem pour l'emploi de pièce existantes dont l'appareil productif est amorti.
(Dacia est sur le même principe et cela reste une réussite commerciale).

Pour l'Argentine le choix reste plus rationnel que le Brésil au regard de sa géographie.

Écrit par : pedro | 26/10/2014

Bonjour Pedro, Il y a cependant une explication très rationnel en ce qui concerne le choix d'un monomoteur au Brésil. Les actuels F-5 avec un rayon d'action de 600km (avec capacité de ravitaillement en vol ) et il y a encore quelques mois les Mirage 2000 (900km) permettaient à eux deux, malgré une faible autonomie de sécurisé l'énorme territoire de ce pays. Le choix de l'avion suédois Gripen E avec 1400km est en soi une belle amélioration du point de vue du rayon d'action.

Mais la différence est ailleurs, contrairement à ce que nous vivons en Europe tristement, le Brésil ne ferme pas ses bases aériennes, bien au contraire, ce pays les développent. La répartition de la flotte en est donc bien plus efficiente et permet une couverture complète, même avec des aéronefs dont le rayon d'action est sensiblement inférieur à un Eurofighter (1700km) et un Rafale (1600km).

Écrit par : Pk | 27/10/2014

le Gripen en service a un rayon d'action de 800Km.
le Gripen E sera plus lourd de 200 kg minimum avec un moteur plus puissant consommant plus.
Il emporte 1000 l de carburant en plus (+40%)
Comment vous arrivez à votre magique 1400 km ?

Écrit par : françois | 27/10/2014

Bonjour Monsieur Kümmerling,

Peut-être avez-vous vu passer cette news indiquant que le contrat entre Saab et le Brésil a été finalisé : http://www.romandie.com/news/Saab-finalise-la-vente-de-36-avions-Gripen-au-Bresil-pour-428-mrd/531158.rom

Dommage que tant de monde en Suisse ait cru (ou voulu croire) qu'il s'agissait d'un avion en papier. Maintenant l'on voit qu'il s'agissait d'un bon partenariat industriel qui se fera sans nous et que l'avion sera à coup sûr réussi.

Trop de gens en outre n'ont pas retenu la leçon qu'on ne vote JAMAIS pour un adversaire politique...

Écrit par : badcox57 | 27/10/2014

@François, le F414G consomme moins avec notamment le mode SuperCruisse, plus aérodynamique améliorée et nouveaux matériaux . Ce chiffre est par ailleurs confirmé avec le démonstrateur et a été vérifié en Suisse comme au Brésil.

Écrit par : PK | 27/10/2014

Cette déclaration anglaise doit être prise sous deux angles, d'abord politiquement il s'agit de faire pression sur le dossier des Malouines, afin ,de conserver ces îles. Mais il faut également mettre en avant les dernières avancées des pourparlers sur le sujet et là, le lobbying des fournisseurs britanniques qui a tout intérêts à ce que l'avions suédois se vende bien, surtout et justement, si la tension continue de baisser avec l'Argentine.

Du côté Brésilien, on évoque aujourd'hui que les éventuels Gripen argentins pourraient ne pas être dotés dans un premier temps du missile METEOR, mais du futur missile MARLIN, bien moins performant, histoire de contenter les anglais. A suivre...

Écrit par : PK | 10/11/2014

Les commentaires sont fermés.