08/10/2014

Premier Rafale Marine rétrofité !

34317-1.jpg



La Direction Générale de l’Armement (DGA) a réceptionné le premier exemplaire des dix Rafale Marine prévu pour une modernisation. Ces appareils avaient été mis en cocon dans l’attente de cette importante modernisation. Ces dix Rafale (M1 à M10) avaient été produits à partir de la fin des années 1990 pour remplacer les F-8 «Crusader» qui assuraient la protection aérienne du groupe aéronaval depuis 1964.

 

L’opération concerne les dix premiers Rafale Marine (M1 à M10) livrés au standard F1 avec des capacités limitées aux missions de défense aérienne. D’un montant de près de 240 millions d’euros, cette opération consiste à les modifier en profondeur pour leur donner les mêmes capacités que les avions F3 actuellement produits. Le gain opérationnel apporté par le standard F3 se traduit par un panel de nouvelles missions réalisables par ces avions. Outre la défense aérienne, les capacités d’attaque au sol, de ravitaillement en vol, les Rafale Marine standard 3 disposent de capacités de lutte antinavires, de reconnaissance, de désignation laser et d’illumination autonome, et de frappe nucléaire. Les livraisons d’avions rétrofités prendront fin en 2017.

 

Le standard F3 confère au Rafale (Marine et Air) une polyvalence totale qui lui permet d’accomplir les missions suivantes : 

- interception et combat air-air avec canon de 30 mm et missiles Mica IR/EM (+ missiles Meteor à partir de 2018). 

- appui au sol avec canon de 30 mm, bombes guidées laser GBU-12/24, bombes guidées Hammer. 

- frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp. 

- attaque à la mer avec missile Exocet AM39 Block 2 et autres armements air-surface. 

- reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos. 

- ravitaillement en vol d’un Rafale à un autre « Buddy-Buddy ». 

- dissuasion nucléaire avec missile ASMP-A.

 

 

Photo : Rafale Marine @ Aéronavale 

Commentaires

Il me semblait que le rafale marine n'était pas équipé de canon, ceci pour compenser l'augmentation du poids du train d'atterrissage renforcé.
Quand aux rafales de l'armée de l'air, il ne serait pas étonnant que leurs canons n'aient jamais été utilisés en missions opérationnelles.

Écrit par : sancho pensa | 08/10/2014

@sancho pensa
Le modèle de Rafale sans canon est le Rafale N (biplace marine), N après M mais non pas Nucléaire. ce modèle n'a jamais été produit.

Écrit par : James | 09/10/2014

Sauf erreur de ma part, il me semble avoir lu (à l'époque, 2011, 2012) l'utilisation du canon en Afghanistan et en Lybie...

Écrit par : forêt10 | 09/10/2014

Très bien !
Pour une fois que cette revue parle du Rafale sans le dénigrer.
Le canon, c'est comme le couteau à la chasse : il est utile que lorsque l'on ne l'a pas avec soi.

Écrit par : Paul de Foucaud | 09/10/2014

Chauvinisme ou méconnaissance M P de Foucaud ? Ce blog est l un sinon le seul en français à parler de tous les jets actuels ( Rafale, Typhoon, Gripen, Sukhoi, MiG) à pouvoir décortiquer les équipements et a en expliquer les différences. Cela nous change de nos forums en France ou seul le Rafale et la Paf ont un intérêt.

Écrit par : Hervé | 09/10/2014

Les commentaires sont fermés.