23/09/2014

Syrie, le F-22 entre en scène !

1109609307.jpg

 

 

C’est une grande première, l’US Air Force a déployé et utilisé pour la première fois en opération réelle le F-22 «Raptor», lors des attaques menées mardi contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en Syrie.

 

Ces raids (combinés avec tirs de missiles de croisières Tomahawk) ont visé des sites d'entraînement, des centres de commandement, des bases, des dépôts et véhicules armés et des camions de ravitaillement dans les régions de Raqa (nord), le centre du pouvoir de l'EI, de Deir Ezzor (nord-est), d'Hassaka (nord-est) et de Boukamal (nord), selon la même source. Les cibles ont été détruites ou endommagées

 

Plusieurs types d’avions : 

 

En plus des F-22 «Raptor», l’US Air Force et l'US Navy  ont engagé des F/A/18C/D «Hornet», F/A-18E/F «Super Hornet», F-15E «Strike Eagle», F-16C/D «Fighting Falcon», mais aussi des Rockwell B1-B «Lancer». 

Le F-22 «Raptor» ont engagés des bombes à guidage laser GBU-39 de 113kg. 

 

Rappel :

 

Le F-22 a été conçu pour réduire au maximum sa signature radar qui, au final, est environ 100 fois inférieure à celle d’un F-15 «Eagle» bien que les deux avions aient à peu près la même taille. L'avion est entièrement recouvert d'une peinture absorbant les ondes radar. De plus les surfaces de contrôles sont conçues par thermoformage pour éviter d'utiliser des rivets qui créeraient des aspérités et ses antennes et détecteurs sont noyés dans le revêtement.

Pour réduire la signature infrarouge le F-22  dispose d’un système de refroidissement très sophistiqué. La chaleur est évacuée dans le carburant et part dans le sillage des réacteurs. Ce système ayant été calculé avec une tolérance réduite, quand l'avion termine sa mission, les équipements internes sont à haute température et pour diminuer la chaleur, les soutes sont ouvertes au sol. C'est l'une des raisons qui font que les frais de maintenance  du F-22 sont particulièrement élevés.

Le Raptor  dispose de son armement dans deux soutes latérales et une soute ventrale, afin, de maintenir sa furtivité. Les soutes latérales peuvent contenir 1 missile AIM-9 «Sidewinder»chacune. La soute ventrale peut recevoir 4 à 6 missiles AIM 120 AMRAAM, dans les soutes latérales et 2 AIM-120 AMRAAM ou 8 bombes  GBU39. Le F-22 dispose cependant de 4 pylônes sous les ailes, utilisables quand la furtivité n'est pas indispensable.

Le radar principal de type AESA est couplé directement aux divers capteurs noyé dans la cellule. Les moteurs Pratt & Whiney F119 qui produisent environ 38.000 livres de poussée chacun, permettent une vitesse de croisière Mach 1,8, sans postcombustion. Avec postcombustion la vitesse maximale est  d’environ Mach 2,2 et l’avion peut voler à 60.000 pieds. Les tuyères des réacteurs sont dotées de la poussée vectorielle et peuvent être orientées de 40 degrés vers le haut ou le bas, soit pour améliorer la manœuvrabilité, lors d'un combat aérien, soit pour réduire la distance de décollage.

Le F-22 est le premier avion militaire à disposer d'un tableau de bord entièrement composé d'écrans LCD multi-fonctions couleurs, en complément du système HOTAS (MMM, Mains sur Manettes et manche) et du viseur tête-haute.

892506395.jpg

 

Photos:  F-22 «Raptor» @ USAF

20:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : boeing, f-22, f-22 raptor, syrie |  Facebook | |

Commentaires

l'impulsivité : vous précisez l'emploi du F-22 avec des GBU.
un comble pour un avion conçu pour la suprématie aérienne ! , mais le futur bombardier F-35 (Lockheed M.) n'est pas encore projetable en opex...
cependant les F/A-18 C, D, E et F sont mis en œuvre par l'USNavy voire l'US Marines Corps. pas par l'USAF.
Merci BEAUCOUP pour vos articles, que je lis accidument.
cordialement bis. JFD

Écrit par : JF DEViSME | 23/09/2014

Pour mémoire, le F-22 n'est plus produit. 187 exemplaires seulement ont été livrés à l'USAF qui s'en sert...pour faire la pub du F-35 qui aurait dû entre en service en 2007 et qui connaît des avanies constantes. Le F-35 est le "trou noir" de l'industrie de guerre occidentale, siphonnant les crédits militaires.
http://www.avionslegendaires.net/2014/04/actu/lockheed-martin-aura-tue-les-forces-aeriennes-americaines-dans-11-ans/

Écrit par : Antoine | 23/09/2014

A ce stade du conflit, je ne vois pas l'utilité de la mise en oeuvre du F22?
N'importe quel autre avion de la coalition (F15, F16, F18, B1; Tornado, Mirage 2000-9 etc.) est capable de lancer des GBU-39?
Que vient faire un quasi pure intercepteur furtif (il est dit habituellement que sa signature radar dans des conditions optimales est équivalente à celle d'une bille d'acier) vient faire sur un théâtre d'opération comme celui-ci???

Écrit par : forêt10 | 24/09/2014

Bonsoir Forêt10: le but de l'engagement du F-22 en Syrie est de palier au déapart du F-117A. Avec des bombes en interne (petit nombre), le F-22 peut ainsi leurrer les radars les plus anciens et préparer le terrain pour l'arrivée des autres appareils. Si l'Ei est visée dans ces frappes, il n'en reste pas moins que le régime syrien dispose de systèmes de DCA russes performants.

Écrit par : PK | 24/09/2014

Bonjour,

@forêt10 :
Généralement, quand on veut bombarder un objectif depuis un avion, on commence par s'assurer le contrôle de l'espace aérien (destruction des avions, pistes, radars et défenses antiaériennes ennemies). Typiquement le rôle du F22 : faire place nette pour les autres.
En syrie c'est un peu compliqué
Bachar n'est pas notre copain, mais pour le moment on est pas prêt à entrer en guerre contre lui.
Mais on se bat contre le même ennemie. donc on le laisse bombarder l'EI et il nous laisse les bombarder aussi.
Donc on va venir bombarder les méchants dans son pays (en le prévenant à l'avance, mais en démentant l'avoir fait) et on espère qu'il viendra pas nous mettre des battons dans les réacteurs.

Les F22 sont là principalement pour protéger les autres avions si il venait l'idée à Bachar de faire décoller ses avions ou d'activer la défense aérienne.
Les americains en ont profiter pour lui faire faire un peu de bombardement, mais je pense pas que pour cette tache le F22 était irremplaçable.

au final, les américains ont bombardé l'EI sans toucher au positions de l'état syrien, Bachar à laisser faire. tous le monde est content.

Écrit par : julien_jla | 26/09/2014

Merci Messieurs pour ces précisions.
Toutefois je reste dubitatif sur les véritables intentions Américaines et Syriennes. Car que ce serait-il passé si la Syrie avait fait usage de ses S-300 de fabrication russe?

Écrit par : forêt10 | 26/09/2014

"sans toucher au positions de l'état syrien" A part détruire quelques raffineries et quelques puits de pétrole qu'ils viendront éteindre quand Bachar ne sera plus au pouvoir, c'est-à-dire dans très longtemps. Et pendant ce temps, les écolos nous emmerdent au gramme près pour nos bagnoles au nom du climat...

Écrit par : Géo | 26/09/2014

" Les F22 sont là principalement pour protéger les autres avions si il venait l'idée à Bachar de faire décoller ses avions ou d'activer la défense aérienne. "

Si cela devenait une menace pour les USA ces derniers neutraliseront tout le système de défense antiaérien comme ils l'ont fait lors des deux guerres contre Saddam ce qui a permis aux américains d'avoir la maîtrise du ciel. la Syrie n'est pas non plus la Russie. Il y a encore quelques jours Israël a abattu facilement un chasseur syrien de fabrication russe.

D.J

Écrit par : D.J | 26/09/2014

Les commentaires sont fermés.