03/09/2014

Air14 le signe d’un nouveau départ !

DSC_4757.jpg

 

 

Payerne, le Commandant de corps Aldo C. Schellenberg, Commandant des Forces aériennes prépare ses troupes aux développements des années à venir. Air14 sera la base d’un nouveau départ dans le but de préparer le management de projets d’achat d’avions et de systèmes de défense contre avions.

 

La décision démocratique contre l’acquisition du Saab Gripen du 18 mai est naturellement respectée par l’Armée suisse, dit Schellenberg durant son rapport d’information à Payerne VD, qui a eu lieu dans le cadre de l’air show AIR14 et du 100ème anniversaire des Forces aériennes. Les 54 F-5 Tiger des Forces aériennes seront mis hors service d’ici 2016, tel que communiqué lors de la votation sur le Gripen par le Conseil fédéral.


DSC_4895.jpg


« S’en écarter pourrait compromettre une future acquisition d’avion de combat », dit Schellenberg. Une revalorisation de la flotte de Tiger ou de parties de celle-ci n’est pas possible pour des raisons opérationnelles et financières. Les F-5 ne se laisseraient pas adapter aux nécessités modernes que ce soit pour le radar ou l’armement.
Le chef du DDPS, le Conseiller fédéral Ueli Maurer, planifie avec le budget actuel une armée de 100'000 hommes, comme il l’a annoncé durant son message d’accueil au rapport d’information. Il veut une armée qui corresponde aux idéaux d’un «équilibre politique». Maurer renonce à une armée trop grande, orientée à des besoins antérieurs. Il lutte de même contre un rétrécissement additionnel considérable des troupes.


Schellenberg a également insisté sur un concept pour une prompte acquisition de nouveaux systèmes de défense contre avions. Il y a un besoin pour une défense aérienne intégrée, avec des avions de combats et des systèmes de défense contre avions basés au sol.

Une meilleure communication : 

Il sera néanmoins nécessaire de renforcer le management de projet, ce qui inclut également la communication : « Si la population comprend précisément ce que nous faisons, alors elle nous soutiendra. Nous avons raté cela le 18 mai. Cela ne doit pas nous arriver une seconde fois ».
Le succès d’AIR14 à Payerne comme évènement de toute l’Armée doit être compris comme un signal de départ pour les prochaines votations. Schellenberg se montre optimiste: « Les Forces aériennes continuent leur ascension». (sources DDPS)


DSC_4707.jpg


Photos : 1 Patrouille Suisse à Air14 2 Swiss Hornet Solo Display à Air14 3 Lanceur missiles Rapier (BL88) à Air14 @ Pascal Kümmerling

 

 

Commentaires

Cela me paraît évident que la Suisse a besoin d'un avion de combat (ou d'intervention dans la défense aérienne ...). Poser la question au peuple suisse est juste, légal, obligatoire ... Mais notre peuple est très sensible. Il a besoin d'informations qui lui paraissent justes et claires, sans langue de bois ni suspicion d'entourloupette. Pour ma part, et je pense que c'est aussi l'avis de beaucoup, la combine des interventions à heures de bureau a mal passé et créé la confusion sur les besoins réels. Ou alors il faut expliquer mieux. (Qui, Quoi, Quand, Comment, Où?)

Écrit par : Gilbert | 03/09/2014

D'accord avec vous Gilbert sur de nombreux points! Par contre, je ne pense pas que ce soit au peuple de voter sur telle ou telle acquisition d'avion; c'est avant tout une décision de spécialistes! Pour moi, l'armée a ou devrait avoir une enveloppe budgétaire pour l'acquisition d'avions et à l'armée de faire son choix. A-t-on choisi la marque et le type de camions de l'armée? Non! Pourquoi devrait-on le faire pour ces avions? Le problème pour moi est que Mr Maurer n'est pas à sa place à la tête de ce département, il est juste mauvais.

Écrit par : Didier | 04/09/2014

"Mr Maurer n'est pas à sa place à la tête de ce département, il est juste mauvais."....Il est juste surtout très seul....et très isolé!

Je suis d'accord avec vous sur le reste, les affaires de l'armée cela devraient être classé secret défense et de la responsabilité du Ministre en charge.
Pour finir cette collégialité est une verrue qui donne dans la fausseté en apparence et dans la sournoiserie en profondeur. Le résultat ne peut faire et être que mal!

Si vous lisez les nouvelles de ce matin, vous devez comprendre entre les lignes.....M. Maurer ne se rend pas à la réunion de l'otan, il y envoie sa secrétaire....j'espère que vous avez compris pourquoi!

Écrit par : Corélande | 04/09/2014

D’accord avec Gilbert, ce serait la logique. Malheureusement, les avions sont plus visibles que les camions et donc intéressent beaucoup plus de monde. Surtout les politiciens, pour se faire voir et/ou par idéologie. Et ensuite dans le public. En somme c’est comme pour le foot : tout le monde devient un spécialiste des affaires militaires et de la stratégie et même des technologies aéronautiques.
Là-dessus vous ajoutez un peu de démagogie et le vote est négatif.

Écrit par : Bernard Repond | 05/09/2014

Les commentaires sont fermés.