14/07/2014

Présentation de l’Eurofighter avec radar AESA !

bilde.jpeg

 

Salon de Farnborough, Airbus Group vient de dévoiler en grande première le nouveau Eurofighter «TYphoon II» doté du nouveau radar Captor-E. 

 

Pour la première fois, Airbus Group présente l’Eurofighter doté du radar Captor-E doté de l’antenne à balayage électronique (AESA). L’aéronef présenté  appartient à la Royaume-Uni Royal Air Force, il a été largement modifié sur le site de BAE Systems à Warton dans le Lancashire pour incorporer le Captor-E et effectuer son premier «Shakedown", vol la semaine dernière.  

 

Cette avion préfigure le nouveau standard de l’Eurofighter Tranche 3, dont la production vient de débuter. En parallèlee, le premier Eurofighter Tranche 3A connu sous le nom IPA8 est sortit des lignes d'assemblage du site de Manching près de Munich, le mois dernier et sera livré à l'armée de l'air allemande prochainement pour des essais.


typhoon-infographic_low.jpg


 

Développé par Euroradar, un consortium international dont le maître d’œuvre est  SELEX Galileo, une société de Finmeccanica, aux côtés d'EADS Defence Electronics et Indra. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar ECR-90 «Captor»  actuel, mais est doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique. Il est prévu d’exploiter la maturité du système actuel et d’y adjoindre le mode AESA. Cette nouvelle version du radar de l’Eurofighter est dotée d’une antenne à balayage électronique de Selex-ES. Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnel, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 

Le nouveau radar pour l'Eurofighter Typhoon nommé «Captor-E» ("E" pour le balayage électronique) est en mesure de remplir plusieurs tâches simultanément . Le faisceau radar est à balayage électronique qui rend le radar extrêmement polyvalent. Contrairement aux radars classiques, la puissance d'émission est généré non pas dans un émetteur central, mais par plusieurs milliers de modules d'émission et de réception.

 

 

yourfile-1.jpg

 

Photos : 1 Eurofighter 2 Eurofighter AESA à Farnborough @ Airbus Group

Commentaires

Soit un AESA pour l’Eurofighter, un capacité atteinte pour EADS / SELEX Galileo (Finmeccanica). Une capacité de plus pour EF-2000, mais quoi? pour en venir où? Se faire manger par un F-35 monopolisant tous les budgets?

Il y a trop longtemps que l’Europe se cache derrière son petit doigt. EF & rafale eurent été une bonne solution pour l’Europe économique & de la défense. SAAB n'aurait pas non plus boudé son plaisir et son expertise dans le développement d'un Mirage 2009 "Advance".

Certes historiquement les anglais essaient d'exister mais s'en donnent-t-ils les moyens?(tout le problème de l’Europe). Je préfère une Suède dépendante qu'un R.uni couché (comme le vers dans la pomme). Donnons nous les moyens de nos ambitions européennes. "Clachons les U.S".

Écrit par : laurent Telleria | 16/07/2014

Les commentaires sont fermés.