12/07/2014

Le Bell V-280 «Valor» !

V280-Web-slider-Egress2.jpg

Dans le cadre du programme de démonstration du futur hélicoptère tactique (JMR-TD) en vue du remplacement des actuels Sikorsky UH-60 «Black Hawk», l’hélicoptériste Bell-Textron présente son V-280 «Valor».

Le Bell V-280 «Valor» dont le design a été présenté pour la première fois le 10 avril 2013, lors de l'Army Aviation Association of America Annual Professional Forum and Exposition à Forth Worth au Texas se décline comme le futur hélicoptère potentiellement capable de remporter cette compétition. Le V-280 est un aéronef multi-rôle susceptible de répondre au programme «Vertical Lift Program» du département de la Défense. L'armée américaine et le ministère de la Défense sont en effet, à la recherche d’un hélicoptère capable à l’avenir de voler a une vitesse de 230 nœuds, en lieu et place des 140 actuels.

Le concept du V-280 «Valor» est basé sur la gamme des «tilt-rotor» de troisième génération, fortement inspiré du V-22, mais légèrement plus petit. Une des grosse différence avec le V-22 est que les moteurs du V-280 seront fixes et ne pivotent pas avec le rotor, ce qui réduit la complexité et le nombre de pièces mobiles.

Le Bell V-280 «Valor» à rotors basculants doit offrir selon son concepteur, les plus hauts niveaux de maturité et de préparation technique. Le Bell V-280 aura la capacité d'effectuer une multitude de missions avec une vitesse inégalée avec une grande agilité. 

 

En septembre prochain, l’US Army devra sélectionner deux des quatre projets soumis à la conception du futur aéronef de transport tactique Joint Multi-Role (JMR) Démonstrateur technologique (DT) pour l'US Army. On retrouve Sikorsky/Boeing avec le X2, 

AVX Aircraft et EADS avec l’Eurocopter X3 et le  Bell V-280 «Valor». 

 

Spécifications de l’appareil :

  • Vitesse de pointe de 280 nœuds
  • Autonomie maximum : 2100 nm
  • Autonomie en mission : 500-800 nm
  • Contrôles de vol fly-by-wire à triple redondance
  • Trains rétractables
  • Deux portes latérales de 1,80 m de largeur

 

 

 Je vous présenterai les trois autres projet séparément très prochainement.

 

 

V280-Web-slider-HelicopterMode.jpg

 

Photos : Image de synthèse du V-280 «Valor» de Bell

Commentaires

Bonjour Pascal,

Encore un magnifique appareil que ce V-280! En plus, avec l'expérience du V-22, il y a toutes les chances pour qu'il n'ait qu'un minimum de problèmes de développement.

Concernant la compétition JMR, il me semblait qu'EADS North America s'était retiré, craignant de devoir transférer entièrement sa technologie aux USA en cas de victoire. Et comment participera t'il aux démonstrations, sachant que le X3 est désormais exposé au Musée du Bourget? Uniquement sur plan et avec les résultats acquis durant ses essais?

Merci et bonne journée.

J.

Écrit par : Jo-ailes | 13/07/2014

Cher Pascal,

Mais que se passe-t-il en cas de panne mécanique d'un moteur ? Vu la disposition très excentrée des moteurs, le comportement de l'appareil avec un seul moteur me semble très dangereux.

A-ton reporté des cas de vol dissymétriques avec l'Osprey ?

Écrit par : Safi | 14/07/2014

@Safi: Sur le V-22 (comme certainement sur le V-280), un arbre de transmission transversal relie les deux groupes-moteurs, ce qui permet de continuer de voler sur un seul moteur.
Donc non, on ne devrait pas voir voler un Osprey en vol dissymétrique (et mon avis est le même que le votre: il ne volerait pas très longtemps). ;o)

http://www.aviationsmilitaires.net/display/aircraft/317

Écrit par : Jo-ailes | 14/07/2014

Merci Pascal.
Cela me rappelle le remarquable Breguet 941 STOL qui a volé en 1958 ! Les moteurs sont eux aussi liés par un arbre de transmission horizontal pour permettre aux hélices des 4 moteurs de tourner à la meme vitesse.

http://aerostories.free.fr/appareils/Br941/index.html

Comme quoi les bonnes idées ne sont jamais perdues !

Écrit par : Safi | 15/07/2014

On est passé d'un Huey "bête de somme" a bas couts pouvant être construits a milliers d'exemplaires par an avec 16000 exemplaires au BlackHawk plus onéreux construit a 4000 unités. Combien de ces machines ultra complexes et ultra chère pourront s'offrir les armées de pays dont les budgets de la défense sont en chute libre ?

Écrit par : Frédéric | 17/07/2014

Les commentaires sont fermés.