26/06/2014

L’Eurofighter disposera de réservoirs de fuselage !

yourfile-1.jpg


 

 

C’est devenu la mode, après le F-16 puis le développement de l’Advanced Hornet voici que Airbus Group se lance dans la mise au point de réservoirs additionnels pour le fuselage. L’option choisie pour l’Eurofighter existera en «kit» afin de doter les éventuels utilisateurs actuels de cette nouvelle option.

 

Il y a quelques mois, BAE Systems a publié des images de l'Eurofighter «Typhoon» équipés de réservoirs de carburant additionnel monté le long du fuselage. Des essais aérodynamiques ont eu lieu en soufflerie, afin de valider le concept. Ces tests ont été pratiqués à l’aide d’un modèle d’Eurofighter à l'échelle 1/12ème.


 

typhoon-cft-mp.jpg


 

En vol d’ici la fin de l’année :

 

Airbus Group prévoit de faire voler un prototype d’Eurofighter doté de ces réservoirs d’ici la fin de cette année déjà. En plus d’une sérieuse allonge en matière de rayon d’action actuellement soit près de 1’770km pour le standard T3, cet ajout améliorera du même coup l’aérodynamique générale de l’avion de près de 15%. En parallèle aux réservoirs, les ingénieurs ont prévus de corriger le design des volets de bord de fuite et de déplacer l’antenne ILS en la noyant du côté du cockpit. Ces améliorations vont contribuer à rendre l’avion plus agile pour les combats rapprochés. 

 

 

Airbus Eurofighter T3A Block20/25 :

 

L’Eurofighter T3 (F3) dispose du radar AESA E-CAPTOR. Pour permettre le bon fonctionnement de l’AESA, la puissance électronique a été augmentée et un nouveau système de refroidissement doit être adapté. L’arrivée du E-CAPTOR permettra grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar ECR-90 CAPTOR-M actuel, mais il est  doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique. Il est prévu d’exploiter la maturité du système actuel et d’y adjoindre le mode AESA. Eurofighter GmbH et Euroradar et Selex-ES, de concert avec leurs partenaires industriels ont commencé le développement à grande échelle de la nouvelle génération d’antenne radar AESA (Active Electronically Scanned Array). L'objectif est de permettre une mise en service du nouveau radar pour 2018 et de ce fait, répondre aux exigences des pays partenaires et clients à l'exportation. De plus, la tranche «3» dispose d'un câblage en fibre optique pour la mise en oeuvre de futurs armements.

 

Dans le cadre du contrat de la Tranche 3A signé en 2009, un total de 112 appareils ont été commandés pour les quatre nations partenaires européens de l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni. Cependant, l’Allemagne vient de dénoncer sa commande (37 avions) pour des raisons financières. La commande totale d’Eurofighter de l’Allemagne s’élève au final à 143 appareils, dont 100 ont d’ores et déjà été livrés pour un montant de 14 milliards d’euro.


 

typhoon-cft4.jpg


 

Depuis l'entrée en service du premier Eurofighter «Typhoon II»  à la fin de 2003, plus de 400 Eurofighter ont été livrés à six pays : l'Allemagne, le Royaume-Uni, Italie, Espagne, l’Autriche et Arabie Saoudite . En Décembre 2012, Oman est devenu le septième client avec une commande de 12 avions. L'Eurofighter «Typhoon II» est actuellement en service dans 21 unités opérationnelles et la flotte a réalisé plus de 220’000 heures de vol dans le monde entier.

 

Photos : 1 Image de synthèse Eurofighter avec réservoirs de fuselage 2 & 3 Essais en soufflerie @ BAe Systems

20:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : airbus group, eurofighter, typhhon 2 |  Facebook | |

Commentaires

Je ne suis pas aérodynamicien , mais j'ai du mal à croire que ces énormes boursouflures sur la cellule plutôt "clean" de l'Eurofighter puissent réellement améliorer son aérodynamique générale...Quant à avaler l'affirmation péremptoire que , le dos chargé de milliers de litres de kérosène supplémentaire , on arriverait à le rendre plus agile en combat rapproché...
Mais Airbus Group n'est pas à une exagération près , ils tentaient il n'y a pas si longtemps de faire passer leur bébé pour un chasseur embarqué potentiel ...

Écrit par : philbeau | 27/06/2014

Et pourtant, ça marche sur le F-16 !

Écrit par : Marco | 27/06/2014

De plus quelle incidence cela aura-t-il sur la surface équivalente radar? Ça ne risque pas de rendre l'appareil plus discret...

Écrit par : Nöd | 27/06/2014

Concernant ces réservoirs conformes, j'ai compris (peut-être à tort) qu'il faisaient gagner 15% de l'aérodynamique générale par rapport à l'emport de réservoirs supplémentaires de même volume sous voilure.

Quant aux améliorations aérodynamiques permettant une meilleure agilité de l'appareil, il semble que les Eurofighter modifiés recevront aussi, en plus de volets de bord de fuite modifiés, des apex à l'emplanture de l'aile (un peu comme nos F/A-18).

Écrit par : Jo-ailes | 27/06/2014

@philbeau
Effectivement, le Typhoon sans CFT a été probablement dessiné pour respecter les loi des aires (avoir une surface frontale à peu près constante quand on parcourt de l'avant (juste avant les ailes) jusqu'à l'arrière. En ajoutant ces CFT, ça m'étonnerait que la dite loi soit encore respectée, ce qui entraîne une augmentation de traînée.
D'autre part, gagner du poids n'arrange pas l'agilité sauf si l'on améliore beaucoup l'efficacité des gouvernes, sans ça, on est moins agile. Exemples: F-15E vs F-15C, Super-Hornet vs Hornet.
@Marco, ce n'est pas parce que des F-16 volent avec ces CFT qu'ils ont gardé leur agilité d'origine.

Écrit par : James | 27/06/2014

Les commentaires sont fermés.