27/05/2014

Russie, lancement de l’AWACS A-100!

A-50Untf.jpg


 

 

Moscou, la Russie prépare le remplaçant de son avion d’alerte lointaine et de contrôle A-50U AWACS actuellement en service au sein de la Force aérienne.

 

L’A-50 Mainstay :

 

L'Armée de l'air russe dispose aujourd’hui d’une vingtaine d’avions d’alerte lointaine AEW (AWACS) de type A-50 basé sur les appareils l'Iliouchine Il-76 de transport. Comme son cousin américain, L'A-50 est équipé d'un grand radar de surveillance avec une antenne dans un rotodome sur le fuselage. Celui-ci peut surveiller des appareils en vol et simultanément des cibles au sol.

En 2006 la Russie avait lancé un programme de modernisation de ses A-50.  Le programme désigné A-50U, concernait la modernisation de l’avionique. En parallèle, les différents systèmes électroniques ont été alléger, ce qui a permis de réduire le poids au décollage et d’augmenter l’emport de carburant et le rayon d’action de l’avion. La nouvelle avionique incorpore un système de navigation par satellite tandis que les opérateurs disposent de nouvelles consoles et de nouveaux écrans (LCD à la place des vieux cathodiques). Les performances du radar et du système de mission "Shmel" sont aussi améliorées pour suivre jusqu’à 150 cibles à 600 km de distance, détecter des aéronefs à faible signature radar ou des navires. Le confort de l’équipage n’a pas été oublié avec une nouvelle salle de repos et des toilettes. Le premier A50U modernisé a été mis en service le 31 octobre 2011 pour les essais étatiques avant d’entrer en service en janvier 2012. 


 

A-50Unt.jpg


 

Préparation de l’A-100:

 

La mise au point d’un système AEW prend du temps, la Russie projette déjà système de remplacement nommé A-100. Cette nouvelle version du «Mainstay» sera basée l'avion de transport Il-476 et doté de moteurs PS- 90. L’A-100 sera doté d’un radar tridimensionnel à balayage électronique de dernière génération, conçu par l’entreprise Vega. Il sera capable de traiter des cibles variées, depuis les cibles aériennes, terrestres et navales jusqu'aux drones hypersoniques en passant par des cibles aérodynamiques et balistiques. Il sera également capable de mener la reconnaissance et de fournir des informations à des postes de commandement de tout niveau.

 

Selon les dernières informations disponibles, la Russie espère disposer d’un premier prototype en 2016 et  pouvoir débuter la mise en service à partir de 2018.

 

l’Il-476 : 


 

3963265342.jpg




 

L'avion de transport lourd Il-476 est une version profondément modernisée de l'Il-76 (Il-76MD-90A) qui était produit à Tachkent (Ouzbékistan) à l'époque de l'URSS. L’IL-476 présente une voilure revue et corrigée, ainsi qu’une structure simplifiée, mais sa construction a beaucoup changé et l'avion est maintenant doté de nouveaux systèmes de commande et de navigation. Le nouvel appareil dispose d’une autonomie de vol de 5.000 km avec une charge utile de 52 tonnes (contre 4.000 km et une charge utile de 47 tonnes pour son prédécesseur). Son poids au décollage a augmenté de 190 tonnes à 210 tonnes. L'avion requiert un équipage moins nombreux (deux pilotes contre trois). Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés, il a reçu des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90, déjà montés sur les Tupolev 204/214. Un premier prototype de l’Il-476 est sorti en juillet 2012 de la chaîne d’assemblage de l’usine Aviastar-SP, située dans la région d’Oulianovsk. 

 

Photos : 1 & 2 L’actuel A-50U «Mainstay» @Nikolay Taganrog  3 Le premier IL-476@Aviastar-SP

Commentaires

Bonjour Pascal
Êtes-vous en mesure de nous présenter un comparatif avec un AWACS occidental de dernière génération?
Merci d'avance

Écrit par : forêt10 | 28/05/2014

Les commentaires sont fermés.