05/05/2014

Boeing livre le 100e EA-18G à l'US Navy !

growler.jpg

ST. LOUIS, Missouri, Boeing a livré lors d’une cérémonie, le 100e avion de combat EA-18G «Growler» à l'US Navy, marquant ainsi, une étape importante dans le programme qui a transformé la capacité de guerre électronique aéroportée de la marine américaine.

"Compte tenu de l'environnement et de la menace, le «Growler» va jouer un rôle majeur dans l'identification, le suivi, le ciblage des menaces au sol ennemies", a déclaré le capitaine Frank Morley, de la marine américaine, lors d’une cérémonie de livraison à Saint-Louis. 

Le EA-18G «Growler» est le seul avion en production qui fournit un brouillage tactique et une protection électronique pour les forces américaines et alliées. Les «Growler» devraient rester en service au moins jusqu'en 2040.

L'US Navy dispose de 22 «Growler» sur une liste de priorités non capitalisé pour le budget 2015. Les commandes en cours prennent en compte les  «Growler» et «Super Hornet» pour une production prévue jusqu'à la fin de 2016.

Le EA-18G «Growler» : 

L’EA-18G dispose du radar AN/APG-79 à antenne active (AESA) lui permettant non seulement d’être autonome en comparaison de son prédécesseur le EA-6B en mode air-air, mais intègre des possibilités de liaisons de données numériques et de brouillage dirigé indépendant du reste des systèmes embarqués.

Pour la lutte contre les défenses ennemies, l’EA-18G dispose de pod ALQ-99 de brouillage couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218, lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre  et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique, avec une plus grande précision que par le passé.

Les systèmes embarqués du «Growler» lui permettent d’agir sur trois modes tactiques :

- Reconnaissance électronique (analyse des diverses menaces, radar et missiles)

- Suppression des menaces connues et mémorisées selon un scénario prévu.

- Réaction immédiate à l’engagement d’une nouvelle menace non répertoriée.

Du point de vue des communications, l’avion dispose du système AlQ-227 qui lui permet d’épier et de brouiller les communications adverses, en contre partie le «Growler» dispose pour sa propre protection le nouveau concept INCANS qui améliore les communications et transferts de données à l’intérieur d’un groupe naval.

Capacités ECM :

-          Détection passive/active.

-          Analyse des menaces et classifications.

-          Brouillage actif, perturbation électronique (radar et communication).

-          Paralysie électronique avec des virus informatiques.

Capacités de tirs :

-          air-air (AIM-9X Sidewinder, AIM-120 AMRAAM,) 

-          Elimination de radars ennemis (AGM-88 HARM)

L’ensemble de ces possibilités offrent l’opportunité aux équipages du Growler de pouvoir participer directement à l’escorte d’un groupe d’attaque tout en étant susceptible de se défendre face à n’importe quelles menaces en vol.

FA-18 Super Hornet Naval Fighter Jets2.jpg

Photos : 1 EA-18G «Growler»  lors d’une cérémonie de remise 2 En vol @ Boeing

 

19:43 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : boeing, ea-18g growler, us navy |  Facebook | |

Commentaires

L'US Navy a fait un bon choix semble t'il en privilégiant la proie pour l'ombre,
(le F35-C).

Écrit par : Paul de Foucaud | 05/05/2014

Les commentaires sont fermés.