30/04/2014

Le MC-27J «Praetorian» a volé !

Fully Configured MC-27J First Flight.jpg


 

Alenia Aermacchi en partenariat avec ATK a annoncé que le démonstrateur multimission MC- 27J «Praetorian» entièrement configuré a achevé son premier vol au départ de Turin.

 

Le démonstrateur de type MC-27J Praetorian» a été modifié avec une tourelle L-3 Wescam MX-15Di électro-optique/infrarouge qui a été monté sous le nez de l'avion et est optimisée pour les missions ISR (renseignement, surveillance et reconnaissance) et SAR (recherche et sauvetage). L’avion dispose également d’une liaison16. Le système

de communication fournit par Selex ES avec une capacité de chiffrement a été également installé.

 

Durant le mois de mai, ATK procédera à l’installation de la porte latérale pour emporter le canon GAU-23 de 30mm (équivalent à celui installé sur les C-130 «Spectre»), sur support fixe, alimenté par deux magasins, avec une capacité de tir de 200 coups/minutes. En juin, s’en suivra une nouvelle série d’essais avec au menu le tir du canon latéral.  En parallèle , deux consoles d’opérateur système ont été installées. Chaque console comprend deux écrans de 21 pouces, un clavier et un joystick permettant de contrôler le capteur. Concernant les capteurs et autres équipements, il n’y a pas d’équipement dédié, tout dépendra de ce que souhaite le client, le MC-27J étant compatible avec tous les types de capteurs électro-optiques. Il devrait en outre à terme, être équipé d’un système d’autoprotection complet, lui permettant de détecter les menaces infrarouges avec l’AN/AAR-47 et électromagnétiques avec l’AN/APR-39. Ce système comprendra de plus un système de contre-mesures électroniques du type AN/ALE-40. 

L'avion disposera d’une capacité de ravitaillement en vol optionnelle. N’importe quel C-27J pourra disposer des équipements et ainsi se transformer en un mini «gunship», ou en plate-forme de reconnaissance, ou les deux à la fois. L’armée de l’air américaine et l’AFSOC sont très intéressés par ce concept, celle-ci disposant déjà de C-27J «Spartan».


 

183007599.jpg


Photos : 1 MC-27J «Praetorian» @Alenia Aermacchi 2 Canon GAU-23 @ Laurent Casaert

21:29 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : aleniaaermacchi, mc-27j praetorian |  Facebook | |

Le 75e B737NG pour Turkish !

8352.jpg

 

Istanbul, Boeing et Turkish Airlines ont célébré l’arrivée du 75e B737 « Next Generation » au sein de la compagnie Turkish Airlines à l'aéroport Atatürk d'Istanbul.

 

L’avion concerné est un B737-800 « Next Generation », soit l’avion qui constitue la composante la plus importante de monocouloirs de Turkish Airlines. La compagnie met en œuvre également des B737-700 NG et B737-900ER.

 

En avril 2013, la compagnie Turkish Airlines a commandé 95 appareils de la famille « 737 ». Cette commande avec options est estimée à près de 6,9 milliards de dollars au prix catalogue du constructeur. Cette nouvelle commande de la part de Turkish Airlines se décline comme suit : 40 B737-800 « MAX », 10 B737-900 « MAX » et 20 B737-800 « Next Generation ». L'accord comprend également des options pour un supplément de 25 B737-800 « MAX ».

 

 

Photo : Le 75e B737 de Turkish @ Boeing

29/04/2014

La Turquie reçoit ses T-129B ATAK!

large_atak-2012-1-.jpg


 

Ankara, la Turquie vient d’annoncer avoir reçu ses premiers hélicoptères de combat Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) T-129 «ATAK».  Au total, se sont 51 hélicoptères T-129 qui ont été commandés par la Turquie.

 

La Turquie dispose déjà des 9 premiers T-129A, variante de soutien commandé en 2009. La seconde variante, le T-129B est multi-rôle, il permet la reconnaissance et l’attaque. A terme il doit recevoir le futur missile anti-char UMTAS (missile turc d’une portée de 8km). 

 

Selon le calendrier initial, les premiers T-129B «ATAK» devaient être livrés en 2013 déjà, mais des problèmes techniques sont apparus lors des tests d'acceptation.


 

large_2atak.jpg


 

Rappel : 

 

Le T-129A/B «Atak» est un hélicoptère d'attaque turc dérivé de la version de l'A-129 «Mangusta» d’AgustaWestland et développé sous transfert de technologie à Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) qui en est la détentrice de tous les droits liés à la propriété intellectuelle, pour le compte de l'Armée turque. Plus long que l'A-129, le T-129 utilise surtout la turbine Rolls-Royce/Honeywell LHTEC T800 développée initialement pour le programme de l’hélicoptère RAH-66 «Comanche». L’avionique a été revue et l’hélicoptère dispose d’un nouveau rotor de queue.

T-129B «ATAK» a été optimisé pour satisfaire les exigences «hot and high» concernant les performances pour les conditions géographiques et environnementales difficiles. Le T-129B 2ATAK» permet une mise en oeuvre de jour comme de nuit. Il offre une basse visibilité ainsi qu’une signature radar et IR réduite. La cabine renforcée doit permettre un haut niveau de tolérance balistique et résistance aux chocs. La TAI a opté pour un nouveau système FLIR, qui  augmente la qualité d'image et les performances de la gamme de traitement en temps réel de l'image et la poursuite de cibles multiples avec la caméra à haute résolution thermique.  


 

p1487939.jpg


 

Photos : TAI T-129B «ATAK» @ TAI

28/04/2014

10’000 heures de vol pour les PC-21 !

1547.jpg


 

La flotte d’avions d'entraînement de type Pilatus PC-21 a passé le cap des 10’000 heures de vol. Les PC-21sont engagés au sein des Forces aériennes suisses pour l'instruction de base et avancée des pilotes de jet, ainsi que pour les instructions au combat aérien, au vol sans visibilité et à la voltige aérienne.

Les six premiers avions ont été livrés et introduits en 2008 dans le cadre du système d’instruction des pilotes de jet (JEPAS) que la Suisse a acquis avec le programme d'armement 2006. Aujourd’hui se sont 8 appareils de type Pilatus PC-21 qui sont en service au sein des Forces aériennes suisses. On notera que la formation des pilotes a pu réaliser des économies de carburant substantielles et obtenir une réduction de 90% des émissions polluantes par rapport à la formation effectuée avec les F-5F «Tiger II». Par ailleurs, les coûts d'instruction et d'exploitation ont pu être réduits de moitié. Jusqu’à présent 23 pilotes ont reçu leur brevet après une formation sur PC-21, dont un pilote d’échange français. 

Le PC-21 : 


 

288596187.jpg


Le PC-21 dispose d’une avionique et d’un système d‘entraînement ultramodernes qui permettent d’effectuer un entraînement qui n‘a jamais pu être réalisé sur les anciens avions-écoles à réaction. Avec le système de formation des pilotes de jet sur PC-21 (JEPAS PC-21), les Forces aériennes suisses font office de pionnières en reconvertissant leurs pilotes directement du PC-21 sur le Boeing F/A-18C/D. Il s’agit d’une première mondiale. Dans les années 90, l’objectif de l’instruction était la transition des pilotes sur des BAe Haw,k puis sur F-5. A la fin des années 90, il était devenu clair que la reconversion devait s‘orienter vers les prescriptions établies pour les FA-18. Les pilotes ont donc d‘abord été reconvertis du Pilatus PC-7 au FA-18 Hornet en passant par le F-5 Tiger. Toutefois, un avion-école à réaction devait satisfaire aux exigences d’un futur avion d’engagement, ce qui n’était pas garanti avec le F-5 Tiger. L’idée de passer directement d’un avion à hélices moderne au F/A-18 était née. Le PC-21 représente sa concrétisation.

 Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition direct, vers des chasseurs modernes tels que F/A-18, Rafale, Gripen E, Eurofighter, pour ne citer que ceux-là. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci, sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.


 

chapter0.parsys.90709.3.photo.Photogallery.gif.jpeg


 

Photos : 1 PC-21 en vol 2 Cockpit 3 PC-21 & F/A-18D @ Forces aériennes suisses.

23:31 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pc-21, pilatus, forces aériennes suisses |  Facebook | |

Premier vol de l’avion électrique E-Fan !

electric-plane.jpg


Airbus Group a réalisé avec succès le premier vol de son prototype d’avion-école électrique E-Fan, vendredi dernier. Ce premier vol a été réalisé depuis l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. l’E-Fan : 

L’E-Fan est un petit biplace de  6,7 m de long et 9,5 m d'envergure, mû par des batteries au lithium-ion-polymère, dont le projet a été lancé en 2011. Une première présentation avait été faite au Salon du Bourget 2013. Il est équipé de deux moteurs électriques alimentés par des batteries de 250 V situées dans les ailes. L'E-Fan atteint une vitesse de 110 km/h au décollage et sa vitesse de croisière s'établit à 160 km/h.

Ce petit avion-école vise un marché mondial en devenir, avec 650.000 nouveaux pilotes professionnels qui devront être formés dans le monde sur les 20 ans à venir, soit 21.000 avions-écoles requis par les écoles de pilotage. 

Le prototype E-Fan 1, avec deux sièges en tandem, qui a volé vendredi, ne sera pas commercialisé : la production en série portera sur l'E-Fan 2, doté de deux sièges côte à côte, et sur l'E-Fan 4, doté de quatre sièges, et à l'autonomie programmée de plus de 3 heures. 

Commentaire :

Cet avion représente une véritable innovation en matière d’écologie, de plus, il se pilote comme n’importe quel avion école traditionnel pour un coût d’exploitation particulièrement réduit. Avec ce prototype, Airbus-Group tient probablement dans sa main le futur des écoles de pilotage.

Photos : E-Fan @ Airbus -Group.