20/03/2014

Le premier M-346 pour Israël !

yourfile-5.jpg


L’avionneur italien AleniaAErmacchi a organisé cet après-midi le «Roll-out» du premier exemplaire de l’avion école M-346 destiné à l’armée de l’air israélienne (Heyl Ha'Avir). Selon l’avionneur, ce premier appareil sera livré cet été. 

M-346 «Lavi» : 

En israël, le M-346 prendra la dénomination de «Lavi» (lion en hébreu) en mémoire du chasseur développé par Israel Aircraft Industries basé sur le F-16, mais doté de la géométrie du Saab J-37 Viggen suédois. Cet avion pourtant en avance sur son temps (qui intéressa la Suisse à l’époque) ne fut jamais produit sous la pression des Etats-Unis.

Israël a passé commande pour 30 M-346 «Lavi» en remplacement des actuels Douglas TA-4 2 «Skyhawk». Ces appareils viendront compléter la formation des pilotes qui débutent sur HawkerBeechraft T-6 Texan II.

Le M-346 :

L'AleniaAermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2 880 kgp sont produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage, et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

Pays utilisateurs :

Israël a été le quatrième pays à choisir le M-346 qui va débuter sa carrière au sein des Force aérienne italienne, puis de la Singapore Air Force et des EAU. Depuis, la Pologne a rejoint le cercle des utilisateurs du M-346.

 

yourfile-3.jpg


Photos: M-346 israël @ AleniaAermacchi/Luca Peruzzi


Commentaires

Pour l'ancien Lavi, il faut dire qu'Israel ne pouvait développer cet avion seul, c'est avec le support notamment financier des USA qu'ils ont pu se lancer dans l'affaire. Ensuite quand l'avion s'est alourdi et devenu trop cher, les Etats Unis n'ont pas "fait pression" ils ont juste retiré l'appui se qui a été suffisant pour que le projet s'écroule.

De plus la formule du Lavi était un Delta canard comme l'Eurofighter, le Gripen ou le Rafale et ... comme le Viggen sauf que ce dernier n'avait pas de canard monobloc. Les ingénieurs israéliens avait il le Viggen en tête quand ils ont dessiné leur Lavi, personnellement je ne crois pas mais je peux me tromper.
Durant les années 70 la géométrie variable était à la mode, les années 80 qui ont données nos avions actuels a préconisé le delta canard, quid du 21eme siècle ?

Écrit par : Montaudran | 21/03/2014

La conception du Lavi remonte au début des années 1980, soit bien avant le Rafale et l’Eurofighter. Effectivement se sont des pressions américaines qui ont eu raison de l’avion. Les USA voyaient assez mal l’idée de participation au financement de l’avion au détriment du F-16. En contre partie de l’abandon du Lavi, Israël a pu négocier l’achat de F-16 « Sufa » à meilleure prix.

Écrit par : Liv | 21/03/2014

Il semble que l'ancien IAI "Lavi" adoptait la formule canard parce que le clone fabriqué localement du Mirage IIIC qu'était le Kfir était flanqué de plans canards qui améliorait sa manoeuvrabilité aux basses vitesses...D'où adoption de la formule delta+canards.
Et les puristes d'affirmer que la technologie du Lavi a été vendue aux chinois pour donner naissance au J-10!

Écrit par : Safi | 21/03/2014

Les commentaires sont fermés.