10/03/2014

A380 & B787 : maudites fissures !

Singapore_Airlines_Airbus_A380_woah!.jpg

L’arrivée à maturation d’un nouveau type d’appareil prend du temps, Airbus & Boeing en savent quelque chose. Problèmes de structures pour l’A380 et surchauffe des batteries pour le B787. Comme si cela ne suffisait pas, les deux grands avionneurs doivent faire face à la découverte de fissures sur les ailes.

Microfissures sur l’A380 :

 

Le problème n’est pas récent chez Airbus, la découverte de microfissures sur les ailes date de 2012 déjà. Un programme pour éliminer les risques est d’ailleurs validé par l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) L'AESA avait annoncé le 15 avril dernier, son intention de certifier les nouvelles ailes de l'A380. Le projet de directive signifié par l'agence indique que les appareils ainsi modifiés ne seront plus soumis à des contrôles spéciaux. A compter du premier trimestre 2014, les A380 sortant d'usine incorporeront eux aussi le nouveau design des ailes.

Nouvelle découverte :

Airbus a ordonné des inspections accrues sur les ailes de son très gros porteur A380 après avoir découvert des niveaux inattendus de fatigue du métal durant des tests en usine.
L'avionneur a demandé aux compagnies aériennes d'inspecter les principales poutres internes des ailes durant les grandes visites de maintenance programmées après six ans de service, puis douze ans, et non plus à partir de la douzième année d'activité de l'avion, ont-elles ajouté. Cette fois, cependant, les signes de fatigue n'ont pas été découverts sur des appareils en activité. Une porte-parole de la filiale d'Airbus Group a confirmé la découverte des signes de fatigue durant des tests en usine, ajoutant que les inspections de maintenance de routine étudieraient ce point et que l'A380 était un appareil sûr.

 

aed3a0eaf7274ee9b5f40f2309b1df04b37cdc90.png

 

 

Autour du B787 :

Vendredi dernier, Boeing a annoncé que des "fêlures" avaient été découvertes sur les ailes de 40 exemplaires de son modèle B787 "Dreamliner" encore en production, ce qui pourrait retarder la livraison de certains d'entre eux sans pour autant remettre en cause son objectif de livraisons 2014. Boeing explique que le fabricant des ailes, Mitsubishi Heavy Industries, l'a informé de la découverte des fêlures après un changement du processus de fabrication. L'inspection et la réparation des fêlures prendra une à deux semaines, ajoute le groupe aéronautique américain. Le problème a été identifié le mois dernier et Boeing dit avoir immédiatement informé les clients concernés de l'éventualité de retards de livraison. Aucun des appareils susceptibles d'être concernés n'a pour l'instant été livré

Boeing prévoit de livrer 110 exemplaires du B787 cette année. Il en a livré neuf depuis le 1er janvier.

Commentaire :

Si ces microfissures ne mettent pas en danger la sécurité des vols dans l’immédiat, un correctif s’impose. Ce type de problème fait malheureusement partie des « maladies de jeunesses » que peut rencontrer un nouvel aéronef. Par contre, l’annonce d’une telle découverte provoque en général une chute de l’action en bourse de l’avionneur qui devra s’accompagner d’un surcoût afin de résoudre le problème.  

 

ANA_B787-8(JA801A)_(6302368225).jpg

Photos : 1 A380 Singapore Airlines @Rolf Wallner  2 B787 ANA « Dreamliner » @ Kenaro Lemoto

11:55 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : a380, airbus, boeing, b787, fissures, microfissures |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.