07/02/2014

Rafale en Inde, signature repoussée !

 

 

1339323373.jpg

 

 


NEW DELHI, l'Inde ne signera pas d'accord d'achat de l'avion de combat français Rafale avant les élections prévues d'ici à mai. Il faudra attendre la prochaine législature pour trouver une fenêtre favorable à la commande portant sur 126 avions de combat Rafale.

 

L’optimisme décalé du gouvernement français :

 

Cette décision tranche avec l’optimiste affiché du gouvernement français via les déclarations de son Ministre de la Défense. Depuis maintenant plus de deux ans celui-ci répète à la presse une signature imminente tous les trois mois, A tel point que certain n’y comprenne plus rien !

La réalité est tout autre, en septembre dernier, Dassault précisait qu’il lui faudrait entre 12 et 15 mois pour finaliser (enfin) le contrat avec l’Inde. Avec l’arrivée des élections, le dossier ne pouvait tout simplement pas être bouclé ce printemps.

 

Maintien des MiG-21 :

1820151296.jpg

Je vous l’annonçais en octobre dernier, l’Indian Air Force envisageait déjà un maintien prolongé d’une partie de sa flotte de MiG-21 « Bison » jusqu’en 2025 pour faire face au retard sur le dossier Rafale.Selon le planning initial, les vieux MiG-21 devaient rester en service jusqu’en 2019, date à laquelle les Rafale devaient être pleinement opérationnels. 

 

Les difficultés de la seconde fenêtre :

 

Le patron de Dassault, Eric Trappier espère finaliser le contrat d'ici à fin 2014 ou au plus tard au début 2015. Il s’agit là de la seconde fenêtre pouvant permettre la conclusion du contrat. Mais rien n’est simple, en effet, plusieurs problèmes pourraient venir perturber la signature du contrat.

 

Pour le ministre de la Défense indien, A.-K. Antony, les contraintes budgétaires forment le premier écueil. En effet, Au 1er février, l'Inde avait déjà dépensé 92% de son budget d'équipement militaire, a précisé le ministre. Si la coalition politique actuelle remporte les élections, celle-ci devra revoir son budget à la baisse. Mais le pire pourrait venir d’une défaite du gouvernement actuel, qui selon les derniers sondages ne sont pas favorables. L’opposition est clairement décidée, en cas de victoire, à baisser drastiquement les budgets militaires. Si les budgets déjà votés n’ont rien à craindre, il n’en est rien des nouveaux.

 

Troisième problème pour le contrat Rafale, l’arrivée de l’avion indigène Tejas en ligne dès 2016 et le Sukhoi T-50 en 2017. En effet, l’Indian Air Force évite pour l’instant de parler des difficultés à absorber l’arrivée d’un troisième appareil en ligne, en l’occurrence le Rafale.

 

Photos : 1 Rafale aux couleurs indienne @ Dassault/IAF 2 MiG-21 Bison indien @ IAF

08:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : rafale, iaf, mig-21, rafale inde |  Facebook | |

Commentaires

J'ai un petit doute sur l'entrée en ligne des T-50 en 2017... Il n'y a d'ailleurs qu'à voir le temps pris par le Tejas pour arriver.

Écrit par : Montaudran | 07/02/2014

Il semble également que des responsables militaires indiens soient déçus des performances (principalement en ce qui concerne les moteurs et la furtivité) du T-50...

Écrit par : Jo-ailes | 07/02/2014

Il faut différiencier les deux, le Tejas est une création indienne, pays qui n'a pas d'expérience en matière aéronautique. Le T-50 est développé par Sukhoi, soit aujourd'hui le premier fournisseur russe.

Si le T-50 a pris un peu de retard, il n'en reste pas moins que cinq prototypes volent actuellement. L'Inde fournit de l'électronique et va débuter cette année une participation financière de l'avion, d'où le riste tampon.

Écrit par : PK | 07/02/2014

Bye bye Rafale.

Écrit par : David | 07/02/2014

Tout va bien dans le meilleur des mondes.
Comme d'habitude le gouvernement français vend la peau de l'ours...
Si comme les prévisions le confirme: Monnaie dévaluée de >20%, dettes abyssales, victoire de l'opposition aux futures élections, engagements sans fonds dans des développements indigènes ou en coopération, il ne reste plus grand chose pour (de source française) "le meilleur avion du monde"
Ceci dit pour nous pauvres européens la situation est vraiment préoccupante.
Que restera t-il si Dassault disparaît, si "Airbus Défence" réduit la voilure, si Saab rencontrait des problèmes???
La chine pourrait éventuellement nous venir en aide...

Écrit par : forêt10 | 07/02/2014

Pour rappel, le contrat de modernisation des Mirage 2000 indiens a mis 3 ans pour être signé et le programme se déroule bien avec le 1er vol d'un monoplace rénové l'an dernier.
Si les Suisses ont besoin du Gripen, alors les Indiens auront encore plus besoin du Rafale, vues les menaces qu'ils doivent affronter.

Écrit par : James | 07/02/2014

Saab reste fragile malgré ses contrats, mais la Suède assume sa responsabilité dans le cadre du développement du gripen. Dassault fait les 3/4 de son beurre dans le civil et ne perd pas d'argent dans le militaire puisque l'état finance (jusqu'à quand?). Dans les deux cas, les joyeux contribuables Suédois et Français règlent les factures pour le plus grand bonheur des actionnaires. Airbus reste aussi fabuleusement prospère, mais se méfie du secteur de la défense car cela dépend de l'entente entre plusieurs pays. C'est tout le problème de l'industrie militaire européenne, divisée et déchirée par certaines alliances avec l'industrie US (cas du JSF).
Reste qu'Airbus est un très gros actionnaire de Dassault (sur le plan boursier l'eurofighter et le rafale sont cousins!); l'après Serge Dassault risque de changer la donne, et Airbus pourrait prendre le contrôle.

Écrit par : sancho pensa | 07/02/2014

En plus de ces questions de roupie, de budget 2013 en Inde, les problèmes judiciaires que rencontre Serge Dassault mis en perspectives avec la volonté de combattre la corruption en Inde, peuvent'ils, à votre avis, avoir une influence dans ce report?

Écrit par : syntaxerror9 | 07/02/2014

Il y en ce moment en Inde une chasse à la corruption, chaque budget est méticuleusement scruté (voir l'affaire des AW101)dans le cas du Rafale, là aussi, l'équipe anti-corruption travaille. Il n'y a pas de lien avec l'affaire Serge Dassault en France, par contre en Inde ce long travail anti-corruption ralenti sensiblement le projet.

Écrit par : PK | 08/02/2014

@PK, "Il y en ce moment en Inde une chasse à la corruption"
Cette chasse a commencé il y a quelques années déjà. C'est pour cela que le gouvernement actuel prend beaucoup de précautions donc du temps pour ficeler un contrat.

Écrit par : James | 09/02/2014

Bonjour,

En Inde, le Rafale devait remplacer les MiG-21 et MiG-27. Il semblerait désormais que ce soit le LCA Tejas qui replacera ces avions...

http://www.newindianexpress.com/nation/More-Turbulence-Likely-for-Air-Forces-Rafale-Deal/2014/02/11/article2049856.ece#.UvoyXoWPOM8

Bizarre,

PLV

Écrit par : phvolckmann | 11/02/2014

J'espère que cette information ne se confirmera pas ces prochains jours, car se serait une catastrophe pour le chasseur français !

Écrit par : PK | 11/02/2014

Je ne suis pas excellent en anglais, mais en lisant l'article il me semble que si la signature de l'achat du Rafale semble repoussée (ce que Pascal nous a déjà annoncé), ce n'est pas forcément pour les remplacer par les Tejas... Même si le changement de gouvernement risque de faire réétudier les propositions. Mais je me trompe peut-être...

Et au vu des évaluations qu'ils ont effectués pour choisir l'appareil convenant le mieux à leurs besoins, les voir choisir au final le Tejas, qui bien que de construction nationale (chapeau les Indiens!), ne semble pas arriver au niveau des F/A-18E/F, Eurofighter, etc. qui ont été recalés, ça me semble incroyable...

Écrit par : Jo-ailes | 11/02/2014

Assez d'accord avec vous Jo-ailes. La contrat MMRCA est en cours d'être "signable" et le Tejas n'est au niveau technique du contrat, il pourrait remplacer le Mig-21 en attendant l'arrivée du Rafale. Et puis combien de temps pour construire un Tejas, comparé aux 3 ans d'un Rafale? Je verrais ceci plutôt comme une annonce politique.

Écrit par : James | 12/02/2014

Selon une méthode éprouvée, les Indiens soufflent à nouveau le chaud et le froid dans cette affaire.
Dans un article initié par le ministre de la défence A.K Antony, on découvre que l'Inde à l'intention de commander 300 Tejas pour former 14 escadrons!
Les arguments invoqués sont le prix d'achat et le prix de revient sur la durée de vie qui seraient selon A.K Antony 2,5x (base de 300 Tejas) inférieurs à ceux du Rafale!?
Sauf que d'après le commandant en chef de l'armée de l'air, le Tejas ne rentre pas du tout dans la même catégorie que le Rafale "Le Tejas est actuellement supérieur au Mirage 2000".
En outre une version marine du Tejas est également envisagée!?
Demandez aux experts combien il faut de temps et d'argent pour développer une version marine d'un chasseur qui n'a pas été prévu pour cela au départ.
Pour ma part je pense, que sauf renoncement de capacités importantes de la part des Indiens, le Rafale sera choisi en 2015.

Écrit par : forêt10 | 12/02/2014

Le LCA Tejas n'a pas participé au MMRCA, c'est pourtant lui qui maintenant remplacerait les MiG-21 et Mig-27 au regard de l'article du "new indian express" et de l'annonce du ministre.

Cette annonce du ministre de la défense de surcroit est franchement inquiétante car elle coupe l'herbe sous le pied au rôle que devait jouer le Rafale au sein de l'armée de l'air indienne. Le ministre indien nous met dans la même package : les nouvelles élections, la manque de fonds, le calcul des coûts, ça fait beaucoup.

PLV

Écrit par : phvolckmann | 12/02/2014

Il faut se rappeler que le Tejas devait initialement remplacer les MiG-21, mais avec problèmes de mise au point et un peu plus de trente années de retard, il fallait trouver un solution de remplacement. En conséquence le programme MMRCA a été planifié.

Il y effectivement de gros soucis dans les négociations du contrat Rafale, mais pas insurmontables. La question est de savoir, si dans les pochaines semaines l'actuel gouvernement maintiendra le cap ou décidera d'abandonner le Rafale.

Écrit par : PK | 13/02/2014

En Inde, le problème évoqué plusieurs fois au sujet du coût du cycle de vie du Rafale tiendrait au fait, bien qu'il n'y ait aucune confirmation à ce sujet, que le coût du cycle de vie des M88 aurait été calculé séparément du reste de l'avion...

"During the recently concluded Defexpo’14, there was talk that the ministry representatives are unhappy with the way the company is interpreting life-cycle cost (LCC). There are unconfirmed versions that said the French company appeared to have estimated the cost of the engine separately from the airframe."


Eurofighter ready to offer better deal than it had offered four years ago: British official...

http://www.millenniumpost.in/NewsContent.aspx?NID=51891

Écrit par : phvolckmann | 14/02/2014

Ce n'est pas la première fois que les Anglais essaient de contrer le "Rafale" avec des arguments plus ou moins farfelus voire mensongers.
Cela ne leur a pas porté chance aux EUA, ou leur offre (selon eux "meilleur avion et meilleure offre que le Rafale")a été purement et simplement écartée (voir le compte rendu du Salon de Dubaï.

En fait le ministre de la défence A.K Antony et son équipe, essaie d'obtenir le maximum d'offsets (c'est de bonne guerre) mais seulement il y a un gros hic:
Selon un proche du dossier: "L'industrie Indienne veut tout faire mais n'être responsable de rien!"
Le moteur M88 est naturellement un point sensible, car au départ de l'affaire, il était question d'une version, en coopération, boostée à 9 Tonnes de celui-ci, tout en maintenant les délais initiaux (MES 2016!!!???).

En outre les discussions tournent souvent en rond, au sujet du nombre d'avions fabriqués en France (18 au départ) et la teneur des kits (~50% pour l'industrie locale) pour le montage en Inde, TOUT en maintenant les DELAIS!!!

Pour couronner le tout, il est souvent question de la version navale ou le Rafale est opposé en permanence avec l'option Russe (et maintenant le Tejas!).

Si l'Industrie locale obtient ce quelle désire ou prétend savoir faire, les 18 (15 peut-être) premiers avions seront effectivement livrés dans les temps (2018), les 108 restants risquent de ne jamais voir le jour ou lorsque le Rafale sera obsolète.

Écrit par : forêt10 | 15/02/2014

Le coût du Rafale en Inde aurait augmenté de 100%, passant de 60-65 millions $ par avion à 120 millions $...

http://www.dnaindia.com/india/report-dna-exclusive-100-price-escalation-on-rafale-fighter-aircraft-to-rs-175-lakh-crore-likely-to-dent-iaf-s-strike-capability-1957107

Écrit par : phvolckmann | 15/02/2014

Il y a deux explication à cela:
- d'une part entre janvier 2012 et février 2014 la roupie a été dévaluée ~ 40%, ce qui en $ constant se traduit par une dépense substentielle.
- D'autre part, la responsabilité des programmes se paie au prix fort.

Comme je l'écrivais ci-dessus, "L'industrie Indienne veut tout faire mais n'être responsable de rien!" entraîne inéluctablement une augmentation des prix.

Reprenons le cas du M88-4; moteur optimisé pour 50 et 75KN de poussée. Entre temps vous désirez un moteur de 60 et 90KN. Il en résulte une augmentation drastique des prix (développement, nouveaux outils de production, moteur non optimisé sur le cycle vie etc,).
Le pire aujourd'hui c'est que les Indiens parlent aujourd'hui d'un moteur de 120KN voire 140KNde poussée!!! Cherchez l'erreur? (impossible à créer sur la base du M-88, et ne conviendra plus à l'architecture du Rafale)

La même chose concernant les missiles. En plus de l'armement de base du Rafale( déjà considérable)il est demandé l'intégration de Missiles indigènes et d'origine Russe (Brahmos entre autre).

Même chose pour les pods de désignation (Dassault offre déjà le nouveau pod du Rafale R; voir à ce sujet un autre article de PK), les Indiens exigent maintenant le dernier cri du Litening etc.etc.

Nous assistons à la dérive des prix et des délais qu'a subit l'Airbus A400 en son temps, ou chaque pays voulait SA version!

De nombreux observateurs, commencent à se demander si les Indiens (pour des motifs économiques) ne veulent pas tout simplement faire capoter ce marché en essayant bien entendu de faire passer le team Rafale pour le responsable. Tout en soutirant le maximum de renseignements pour son industrie locale; En effet, en 26 mois, le prototype du Tejas a bien progressé...

Écrit par : forêt10 | 15/02/2014

Bonne nouvelle?
selon un article publié par la chaine indienne New Delhi Television (NDTV) la première tranche du contrat; 18 avions Rafale construit en France, serait approuvée par le parlement.
"wait and see"

Écrit par : forêt10 | 04/03/2014

Bonsoir Monsieur,

Je me permets de vous signaler les liens suivants sur le sujet des ventes posibles du Rafale :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/13/rafale-dassault-a-boucle-le-transfert-de-technologie-en-inde_4382113_3234.html

Mais aussi http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2014/03/13/003-dassault-assemblage-avion-rafale-canada.shtml

Je voulais aussi vous remercier de votre engagement pour la campagne en faveur du Gripen. Face à l'ignorance et à la désinformation, parfois délibérée des médias grands publics, vos éclairages ne seront vraiment pas de trop. J'ose espérer que votre expertise sera utilisée dans cette campagne et que l'on vous retrouvera au plus près de l'action, car je crains les réactions épidermiques des "Neinsager" et des "suiveurs" que l'on a désinformés depuis des mois sur l'utilisé de cet acquisition.

Je viens plusieurs fois par jours sur votre blog, qui me semble irremplaçable. Permettez-moi juste une critique, c'est dommage qu'il n'y ai pas de zone "recherche" permettant de retrouver rapidement d'anciens articles par mots-clefs, tels que "Rafale".

Bonne continuation et merci encore pour tous vos efforts à réaliser un blog de qualité.

Écrit par : badcox57 | 14/03/2014

Comment se faire entendre? Les gens sont persuadés de voter sur un crédit supplémentaire... Ce qui explique les sondages inquiétants. Je suis pessimiste....
A ce propos: la création du fond pour l'achat était-elle nécessaire? Pourquoi en est-on venu là?
Car sans ce fond, il n'y aurait pas de votation.... Ni de désinformation.

Écrit par : Al&X | 16/03/2014

Le Tejas, pas encore opérationnel loin s'en faut, ne joue pas du tout dans la même cours que le Rafale. Même pas dans la même cours que le Gripen c'est dire....
T-50 en 2017? C'est celà oui...
Les indiens ont toujours été très, très longs à signer des contrats: modernisation des Mirage 2000, achat de Hawk (avion d'entraînement anglais pour ceux qui ne savent pas) et très long à savoir fabriquer un appareil: Tejas, fabrication sous license des Su-30 (qui ne s'est pas faite en un jour loin de là), hélicoptère Drhuv, etc etc...

Écrit par : Jolindien | 26/03/2014

Les commentaires sont fermés.