19/01/2014

Seconde tranche de PC-7 pour l’Inde !

3f4a240f0a073161d8632d6395db31c4-_J133301.jpg


 

 

Vous le savez certainement, l’Inde a commandé une première tranche de 75 avions école Pilatus PC-7MKII, les premiers appareils forment déjà la première volée de pilotes.  Ce premier lot de 75 PC-7MKII est estimé à près de1 milliard de dollars. 

 

Second lot : 

 

Dans une récente proposition du ministère de la Défense (MoD) sur demande de l'Indian Air Force (IAF), l’Inde s’apprête à commander une seconde tranche d’avions école Pilatus PC-7MKII, soit 106 appareils. Au total se sont donc bien 181 avions que l’avionneur suisse de Stans, va livrer à l’Inde, en définitive «le contrat du siècle» !

 

Montage sous licence : 

 

Pour cette deuxième partie du contrat, l’Inde a demandé une licence de fabrication de l’avion suisse. L’objectif est de réduite les coûts de fabrication de l’avion par rapport à l’importation de celui-ci depuis la Suisse. Cependant, le principal problème d’une fabrication en Inde du PC-7, concerne des problèmes de qualité. Pilatus et les représentants indiens négocient en ce moment la possibilité d’un montage des avions en Inde, livrés en kits depuis la Suisse,  sous la surveillance d’ingénieurs de chez Pilatus. Cette solution permettra également de ne pas péjorer l’emploi dans notre pays, tout en garantissant la qualité du montage final des appareils.

 

37 indiennes dans le cursus :

 

 

img_3056.jpg

D’ici deux ans, se sont 202 cadets qui auront été formés avec le nouvel avion fournit par Pilatus, parmi ces élèves pilotes, 37 femmes vont être formées sur le PC7MKII. Ces femmes ne rejoindront pas des jets de combat, contrairement à leurs homologues masculins, mais rejoindront les unités de transport de l’IAF.

 

Parfaite intégration : 

 

L'introduction du nouvel avion-école de base dans l'inventaire de la Force Aérienne Indienne (IAF) s'est déroulé sans problème et avec une ponctualité des livraisons sans faille. Cependant, il est toujours difficile d’obtenir un retour sur les éventuels critiques, lors de l’arrivée d’un nouvel appareil au sein d’une Force aérienne. Le moins que l’on puisse dire à ce jour, c’est qu’au sein de l’Académie de vol indienne la satisfaction semble être générale. 

 

Malgré des difficultés rencontrées en matière de conditions météorologiques défavorables dues à l’arrivée de la mousson, les premiers vols en solo ont été réalisés avec succès au cours des trois premières semaines de formation au pilotage. 

 

 A la fin des deux premiers mois de formation, les instructeurs et les cadets ont exprimé une grande satisfaction face à l’environnement d’enseignement que procure le PC-7MKII. Les instructeurs ont mis en avant les grandes qualités de l’avion, sa facilité de mise en oeuvre et sa fiabilité. D’une manière générale, le PC-7MKII a considérablement renforcé la qualité de l'enseignement au sein de l’Indian Air Force. Les premières analyses de fond montrent que l’avion suisse et son avionique moderne forment une plateforme idéale pour l'apprentissage des jeunes équipages de la Force Aérienne Indienne pour leurs tâches difficiles à l'avenir.


 

iaf_inside.jpg


 

Photos : 1 PC7MKII indiens aux essais en Suisse avant livraison @ Pilatus 2 L’une des premières indienne à voler le PC7 3 Le PC7MKII est une grande satisfaction au sein de l’IAF @ IAF

Commentaires

Merci Pascal pour ces excellentes nouvelles!
Que l'Inde commande une deuxième tranche de 106 appareils est excellent, mais de pouvoir en plus les construire en grande partie en Suisse avant de les envoyer là-bas pour le montage est vraiment une très bonne chose. Attendons la signature finale, si ce n'est pas encore fait.

Écrit par : Jo-ailes | 19/01/2014

Tiens, je viens de réaliser que j'avais entendu parler qu'il n'y aurait plus de signature de contrat d'armement avant la fin des élections en Inde... Est-ce que ce n'est pas le cas, ou est-ce que le contrat sera signé après?

Écrit par : Jo-ailes | 19/01/2014

Bonsoir Jo-ailes, les élections en Inde vont débuter en mars, le problème concerne les nouveaux contrats, l'application d'une seconde tranche pour les PC-7 n'est pas concernée.

Écrit par : PK | 19/01/2014

Merci Pascal pour ces précisions.

Écrit par : Jo-ailes | 20/01/2014

Il m'arrive de rêver. Si on avait demandé à Pilatus de développer un avion de police du ciel sur mesure pour la suisse?
Si la Suède est capable de sortir le Gripen, ce qui est remarquable, il me semble que notre pays a aussi les moyens financiers et techniques d'assurer cette réalisation.

Écrit par : sancho pensa | 21/01/2014

Au début des années 1980, l'A.L.R. (Arbeitsgruppe für Luft- und Raumfahrt) de Zürich a développé le concept du Piranha, qui ressemble comme deux gouttes d'eau au Gripen. La collaboration entre ALR et l'Inde a donné naissance au H.A.L. LCA Tejas actuellement en service en Inde. Lire à ce sujet "P-16 - prototypes suisses d'avion à réaction : N-20, Lear Jet, Piranha" paru aux Editions Secavia.

Écrit par : Luc | 22/01/2014

Les commentaires sont fermés.