14/01/2014

Gripen, les mensonges des référendaires !

sui.parsys.21050.3.photo.Photogallery.jpg


 

Dans le cadre de la campagne en vue de la votation sur le "fond Gripen", je vous propose une série d'articles, dans le but de clarifier les choses. Arguments, chiffres, nous passerons progressivement en revue ces éléments, tout comme, je reviendrais sur l'avion et les derniers développements disponibles.

 

Des mensonges pour des signatures :

 

Pour obtenir des signatures dans le cadre du référendum sur le "fond Gripen", les opposants (constitués du camps rose-vert et par le Groupe pour une Suisse sans Armée, GSsA) ont argumentés la récolte de la manière suivante :

 

"Pour la totalité de la période d’exploitation, les nouveaux avions de combat coûteront plus de 9 milliards de francs."! et d'ajouter : "ce gaspillage de milliards" qui pourraient être "mieux utilisés ailleurs" !

 

Un chiffre falsifié :

 

Premièrement, le chiffre avancé par les anti-avions, s'obtient en ajoutant au coût d'acquisition, les coûts d'entretien, de maintenance ... et d'exploitation de l'avion, du moins en théorie !

 

En effet,  en ajoutant au coût d'acquisition, les coûts d'entretien, de maintenance et d'exploitation de l'avion, l'enveloppe globale, financée sur le budget ordinaire de l'armée, rappelons-le, ne se montera pas à 9 milliards de francs, mais bien à 7,5 milliards !

Sachant que ce coût est quantifié selon les données du Gripen F, avion biplace et plus lourd,  de développement, alors qu'il n'y aura que des Gripen E monoplaces plus légers, les coûts d'exploitations seront par ailleurs sensiblement inférieurs et le chiffre de 7,5 milliards devra être revu à la baisse.


 

DSC_2798.jpg


 

Haute technologie et coûts inférieurs:

 

Le Gripen E offrira non seulement un apport de haute technologie pour nos forces aériennes et ceci au-delà du temps d'exploitation des F/A-18C/D "Hornet" actuelles, mais l'avion sera par ailleurs plus économe en ce qui concerne l'exploitation!

Les anti-avions, se sont entre autre basés sur les coûts du «Hornet» pour comparer le Gripen E, hors, le nouvel avion plus petit et mono-réacteur et plus moderne coûtera également moins cher en terme d'exploitation.


 

cost_janes.jpg

*

 

 

Concernant la seconde affirmation :

 

Les coûts d'acquisition du Gripen (3,1 milliards) comprennent les 22 appareils et leurs accessoires, l'équipement d'instruction et de maintenance, les armes et les munitions, ainsi que les pièces de rechange pour 10 ans !

 

L'achat du Gripen ne constitue pas un prétendu "gaspillage de milliards" qui pourraient être "mieux utilisés ailleurs" : le Gripen est exclusivement financé sur le budget ordinaire alloué à l'armée.

 

Le 18 mai prochain, nous voterons uniquement sur le fait de permettre à l'armée de réserver, sur 10 ans, 300 millions de francs par année pour financer l'achat du Gripen ! Si ces 300 millions de francs par an - soit le 6,4% du budget ordinaire de l'armée (4,7 milliards jusqu'en 2016) ou le 0,5% des dépenses ordinaires de la Confédération (61,7 milliards en 2012), sur 10 ans, ne sont pas utilisés par l'armée pour financer le remplacement des 54 Tiger par 22 «Gripen», l'armée les allouera à d'autres acquisitions.

Faire accroire que l'acceptation du référendum permettra d'investir ces milliards au profit de l’AVS, de la formation et de la recherche, des infrastructures publiques et du développement des énergies renouvelables c'est tromper nos concitoyen(ne)s en leur faisant prendre des vessies pour des lanternes !

 

En d'autres termes :

 

La loi sur le fonds Gripen règle le financement des 22 avions de combat. Celle-ci prévoit que l’armée prélève chaque année, entre 2014 et 2024, en moyenne près de 300 millions de francs sur son budget annuel global, qui s’élève actuellement à 4,7 milliards de francs, pour les verser dans un fonds de financement des jets. L’armée n’obtient donc pas 3,126 milliards de francs supplémentaires des finances fédérales : elle finance l’acquisition des 22 jets sur son budget ordinaire. Si la loi sur le fonds Gripen venait à être refusée, l’armée ne pourrait pas acheter ces 22 avions de combat, mais cela n’aurait strictement aucune influence sur son budget annuel. Comme à l’accoutumée, les modifications d’allocation des dépenses interviennent dans le cadre du processus budgétaire annuel.

 

Un avion qui ne vole pas :


 

axalp2012.parsys.66937.Image.jpeg


 

Toujours selon les référendaires, le Gripen ne vole pas ! Hors c'est faux, le Gripen F de développement reprend TOUS les systèmes et l'architecture de la version proposée à notre pays, ainsi qu'à la Suède et au Brésil. L'ensemble des systèmes sont aujourd'hui en phase d'industrialisation à taux faible ce qui préfigure la fabrication à large échelle. Par conséquent, plus aucun système n'est à l'état de prototype, l'affirmation comme quoi le Gripen est un avion de "papier" est mensongère !

 

Saab ne versera pas d'argent :

 

Nouvelle fausse information des anti-avions, l'avionneur suédois Saab ne versera pas un centime pour soutenir la campagne au sein de notre pays, le constructeur ne peut s'immiscer dans la campagne et d'ailleurs s'y refuse catégoriquement pour des questions d'éthique. Par contre, l'avionneur Saab tient à disposition toutes les informations nécessaires concernant l'avion, le contrat, les offsets à titre de transparence.


 

5775.hp_DSC9775.jpg-800x0.jpg


 

 

NON au référendum du mensonge, OUI aux avions !

 

Photos : 1, 3, 4 Gripen F en Suisse @ Swiss Air Force 2 Gripen F dans une halle à Emmen @ Pascal Kümmerling.  * Selon le site Jane's les coûts d'exploitation de la famille "Gripen" sont les plus bas du marché!

 

 

 

Commentaires

Bravo Pascal pour ce tour d'horizon des mensonges éhontés avancés par la gauche et les antimilitaristes pour réunir près de 100'000 signatures et déposer leur référendum de dupes !

Écrit par : François M. Monney | 14/01/2014

Nous y voilà, une nouvelle fois, les gourous du GSsA et leurs amis tentent de tromper le citoyen à la manière d’une secte, sous prétexte d’un monde meilleur, de belles paroles, de la redistribution pécunière, l’argumentation tente de séduire en touchant l’individualisme.
Mais une fois de plus, comme à chaque vote sur l’armée l’argument est faux, trompeur !

Écrit par : Steeve | 15/01/2014

Qui est encore surpris par les arguments fallacieux et les mensonges roses-verts?

Écrit par : Pierre | 15/01/2014

N'y a-il pas une erreur dans le libellé qui devrait argumenter contre l'achat de l'avion? Car, si les Roses-Verts-GSsA utilisent réellement le texte lu plus haut et reproduit ici, soit:

"Pour la totalité de la période d’exploitation, les nouveaux avions de combat coûteront plus de 9 milliards de francs."! et d'ajouter : "Ce gaspillage de milliards" qui pourraient être "mieux utilisés ailleurs"!

... ils ne peuvent, en aucun cas être crédibles!
N'étant pas spécialiste, 7,0 ou 7,5 ou encore 9,0 milliards ne sont que des chiffres que je ne peux ni confirmer, ni infirmer. L'erreur que je constate est ailleurs!... Il faudrait lire:

"Ce gaspillage de milliards" qui pourraient être "mieux GASPILLÉS ailleurs"!

Écrit par : Père Siffleur | 15/01/2014

Rien de surprenant à ça, désolé... mais c'est habituel de mentir pour faire passer ses idées. La gauche ment quand c'est des votations contre l'armée et on le remarque bien parce que l'on connait le sujet. Mais quand ça concerne le social et la santé, c'est au tour de la droite de mentir.
C'est ce qu'on appelle les règles du jeu: ne pas en avoir...

Espérons que ce référendum capotera, pour celà il faut se mobiliser!

Écrit par : Jo-ailes | 15/01/2014

Merci Pascal pour cet éclairage...

Écrit par : Pedro Paiva | 15/01/2014

Merci de remettre les pendules à l'heure; toujours des mensonges pour essayer de manipuler les électeurs... l’argument est faux, trompeur !

Écrit par : Goy Roland | 15/01/2014

Ne faudrait-il pas sensibiliser la population en présentant cet article dans les journaux?!?

Quoiqu'il es soit, le projet n'est pas une grande réussite en soi pour se qui est de la conviction du peuple... Mais ce que font les verts est un mensonge pour le peuple. Ils nous prennent pour des "débiles (excusez moi de l'expression) et surtout il joue sur la non-compréhension et le non accès aux chiffres réelles que la population suisse a.

Ne faut-il pas montrer une bonne fois pour toute ce que le peuple suisse a demandé aux cours des dernières votations sur l'armée (c'est à dire un OUI majeur en faveur de celle-ci)....

Au final, il faudra que le peuple sache la vérité avant de pouvoir voter sous peine de mettre un terme à un projet qui en vaut la peine.

Écrit par : FOURNIER Sébastien | 15/01/2014

un vrai mensonge au peuple ca oui mais ca fonctionne, le but est d'un mettre plein les yeux au peuple et surtout pour celui qui ne connaisse rien on leur présente des chiffres et plus ils sont grand plus l'effet est.

l'ignorance a toujours fait parti des moutons qui suive la marche sans cherché la vérité.

Écrit par : michel | 15/01/2014

Merci pour ces infos. C'est utile aussi pour les Belges dont les 58 F-16 arriveront en fin de course en 2023. Le CD&V (Sociaux-Chrétiens Flamands) Pieter De Crem, Ministre de la Défense, voudrait directement commander quarante F-35, soutenus au sud par les Libéraux (MR) et cela sans appel d'offres !!! Les Socialistes et Ecolos ont vivement réagi en évoquant les mêmes arguments que les Roses et Verts suisses. Personne n'a évoqué la perte de souveraineté de laisser (et payer !) le contrôle du ciel belge à l'OTAN ni la présence de la seule solution économique et militaire européenne: le Gripen E.

Écrit par : Antoine | 15/01/2014

Le contexte belge est très différent car ce pays est membre de l'OTAN et donc le F35 pourrait se comprendre. Il faut se souvenir que cet avion devait être le grand standard des forces aériennes occidentales et qu' une production de masse devait en réduire le prix. C'est vrai que l'investissement reste lourd pour un petit pays comme la Belgique.
La Suisse est libre de toute alliance militaire et sa décision est indépendante de contraintes politiques extérieures. Finalement le dernier mot appartiendra au peuple. Je suis pour la votation car cela va justement permettre de clarifier et rendre le choix plus transparent. Comme dit dans cet article, ce n'est pas que le remplacement du Tiger qui est en jeu mais aussi l'après F18.

Écrit par : sancho pensa | 16/01/2014

D’une manière générale, le GSsA se fiche bien de sa propre argumentation, ces gens n’aiment pas l’armée, alors leur seule motivation et de la supprimer, d’une manière ou d’une autre. Finalement l’argumentation ne sers qu’a attirer les citoyennes et citoyens en leurs faisant miroiter Monts et merveilles en jouant d’un pseudo monde digne des bisounours.

Écrit par : Martin | 16/01/2014

Concernant, la Belgique, nous avons cette différence, vis-à-vis de nos amis Suisse, que membres de l’OTAN, nous sommes directement impliqués dans des interventions à l’étranger. Quoi que celles-ci diminuent d’années en années.
Par conséquent notre gouvernement devrait s’inspirer de l’exemple suisse en lançant une compétition en lieu est place de se faire imposer le F-35, par ailleurs très coûteux.

Nous aussi en Belgique, nous devons malheureusement faire face à quelques irresponsables de la gauche-pacifiste.

Écrit par : Philippe Bruyns | 16/01/2014

Menteurs et irrespectueux, la gauche et le GSsA, souvenez-vous lors du crash malheureux du F/A-18, ces gens ont simplement manqué de respect sur les réseaux sociaux a la veuve et a ses enfants ! Honteux !

Écrit par : Liv | 16/01/2014

Un mensonge de plus, le GSsA annonçait 100'000 (a grand renfort d'une presse crédule) signatures contre l'achat de l'avion, puis 80'000! Finalement se sont 66'000 signatures qui ont été déposées!

Celà fait 25 ans que le GSsA ment à la population!!

Écrit par : Richard | 30/01/2014

Je vais me mettre en avocat du diable, mais je ne suis que très partiellement convaincu par cet article. En gros, si ces 300 M sont réellement pris sur le budget de l'armée cela ne veut pas dire qu'il ne pourrait pas être utilisé mieux dans le budget de la défense. Actuellement une infime partie du budget sert à la lutte contre la cybercriminalité et à la protection énergétique de notre pays. Pour moi, l'enjeu, ou le risque, majeur d'un pays au plein milieu de l'Europe pacifiée se situe bel et bien à ce niveau et pas forcément dans les airs. Et ce n'est pas l'histoire d'Ethiopian airlines qui me fera changer d'avis. A ce propos, le fait de ne enfin plus faire des horaires de fonctionnaires de l'air est intimement lié au gripen donc il faudra en tenir compte également dans le budget. De plus si le financement est pris sur le budget courant de l'année, un budget peut être également rabaissé pour privilégier d'autre dépenses plus importantes. Enfin pour ce qui est du financement de Saab, cela fait moins d'une semaine qu'ils ont annoncé qu'ils ne verseraient plus d'argent pour la campagne. On peut donc en déduire qu'ils en ont déjà versé et qu'on a du leur demandé de se mettre en retrait afin de ne pas attiser la flamme du non. Je ne suis clairement pas anti-militariste, mais cela ne m'empêche pas d'être critique si besoin, et aujourd'hui je ne sais pas ce que je voterais le 18 mai. Je ne veux juste pas offrir des joujoux à Ueli pour lui offrir des joujoux... Il nous a montrer son incapacité à justifier la nécessité de ces avions ainsi que le bienfondé du choix du gripen, j'en veux pour exemple le fait qu'il a avoué ne pas avoir lu le contrat car il était en anglais.

Écrit par : Alain | 18/02/2014

@ Alain : Dès 2016 le DDPS (après économies sur l'immobilier) disposera d'un budget de 5 milliards, dont 300 millions par an pour financer l'achat des Gripen E. Ce budget sensiblement augmenté, doit également de moderniser plusieurs secteurs. Au Sein des FA, il y aura les nouveaux drones, le remplacement de la DCA moyennes et un nouveau radar tactique mobile. Les FT ne sont pas oubliées, le nouvel équipement du soldat SMIESS (issus du Fellin français) un nouvel équipement anti-char, modernisation et remplacement de nombreux véhicules, remplacement des obusier blindés et la création de l'unité de défense cybernétique pour ne citer que ceux-là!

Il faut savoir qu'une fois que les Gripen E seront payés, l'armée ré-affectera l'équivalent du fond, soit 300 millions par an sur d'autres programmes d'équipement et ceci en plus des moyens actuels.

On parle bien ici de vision d'équipement sur le long terme et dans tous les domaines et non d'un joujou destiné à faire plaisir à Ueli Maurer. Ensuite par ce que se sont les pilotes qui en bénéficieront et non l'actuel chef du DDPS qui dans quelques années sera à la retraite..

Écrit par : PK | 19/02/2014

D'abord, appelons le GSsA toujours par son nom entier et pas seulement par son abbréviation banalisée: Groupe pour une Suisse sans Armée, ce qui dit déjà tout!

La naiveté dont font preuve certains commentaires contre le Gripen (ou tout autre avion) n'a pas de limite ou relève de la mauvaise foie. Ce sont toujours les mêmes détracteurs, ils le sont aussi sur d'autres plans, toujours au risque de nous faire perdre notre indépendance.

Donnons à nos Forces aériennes les moyens dont ils ont besoin pour accomplir leur mission. OUI au Gripen

Écrit par : Manfred | 04/04/2014

@Père Siffleur faut pas réver si vous pensez au social concernant ces millards mieux placés ailleurs si c'était vrai cela se saurait depuis longtemps
Depuis le temps qu'on nous bassine en ayant pris même le recyclage comme excuse pour mieux faire tourner les communes qui entre nous ne sont pas des entreprises privées aux mains d'élus qui dépenseront deux fois plus avec comme excuses qu'ils ne sont pas assez payé pour tout le boulot qu'il ne font pas
Tout ceci c'est comme, faut tout faire pour les jeunes, les plus âgés les handicapés etc ces milliards jamais ne leur seraient octroyés alors Grippen ou pas cessons de réver aux belles paroles de profiteurs ni plus ni moins tous incapables désormais de diriger eux mêmes des communes puisque de plus en plus elles dépendent entièrement de sociétés comme Vitéos ou autre
Au moins avec l'achat de cet avion on saura ou ils sont passés ces milliards ,autrement ils disparaitront mais ou? personne ne le saura jamais
Ou alors ils seront dépensés pour créer des écomachins qui peu à peu disparaissent emportant même les containers en nette diminutions pour se retrouver à la case départ comme chez nous ,tous à la déchetterie à deux pas de l'Usine qui recycle tout sous formes de molécules tandis que certains diront faut bien placer l'argent à quelque part et d'autres comme toujours ,vous les consommateurs vous gaspillez trop, ben voyons c'est vraiment l'hôpital qui se fiche de la charité

Toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 05/04/2014

À lovsmeralda,

Où avez-vous lu que je pensais au social dans mon premier commentaire?

Je n'ai dit qu'une chose:

"Ce gaspillage de milliards qui pourraient être mieux GASPILLÉS ailleurs"!

Écrit par : pèresiffleur | 05/04/2014

@Père Siffleur je vous ai prêté des propos qui généralement sont utilisés lors de dépenses extraordinaires aussi ai-je pensé que c'était ce à quoi vous mêmes songiez,mais oui rêver ne tue pas/rire
bon dimanche

Écrit par : lovsmeralda | 06/04/2014

En tant que suisse de l'étranger, 19 ans que je suis au Canada, je suis de plus en plus déçu de la mentalité qui se répand parmi la population suisse. Le GSSA est comme un cancer qui est sournois et qui ronge le pays et malgré la chimio prodiguée chaque fois, non aux votations, continue son œuvre de destruction maligne.

Il y a un vieux dicton qui dit: si tu veux la paix prépare la guerre. Je pense qu'il est toujours d'actualité et il n'y a que l'égoïsme qui veut que l'on pense à soi plutôt qu'à la collectivité.

La Suisse s'en est toujours bien sortie à traves sa longue histoire parce qu'elle était en mesure de se défendre. Alors donnez-moi aujourd'hui une bonne raison de penser qu'il n'y a plus aucun danger, même en Europe.

Si les spécialistes de l'armée ont décidé que le Gripen faisait l'affaire, achetons-le et restons préparés. C'est comme si j'allais dire à mon médecin que je connais mieux la médecine que lui. Je sais qu'il y en a qui le font mais si quelqu'un est élu pour décider de ce qu'il faut, laissons-le faire son travail et les vaches seront bien gardée.

Vu de l'extérieur, la votation du mois de mai est pour moi un test de voir si la Suisse est encore habitée par une majorité de citoyens qui se souvient du passé, pour prépare l'avenir ou non. J'ai fait mon armée dans les troupes d'aviation et je suis sûr que le Gripen fera très bien l'affaire.

Bonnes salutations du Canada où nous avons aussi nos défis.

Écrit par : Philgroux | 15/04/2014

@ Philgroux, entièrement d'accord avec vous et moi aussi je vis au Canada (37 ans)

Écrit par : 100blagues | 15/04/2014

@Richard,
Partout on voit cet argument : U. Maurer ferait mieux de dépenser cet argent pour lutter contre le cyber terrorisme et la cyber criminalité. Mêmes des parlementaires et des prétendus étudiants en science-po le reprennent. Alors puisque peu de gens ne semblent avoir fait attention, il faut enfoncer le clou encore et encore : La lutte contre le cyber terrorisme et la cyber criminalité n'est pas du ressort de l'armée! C'est une tâche du département de l'intérieur (C. Sommaruga, PS). Vouloir confier cette tâche à l'armée serait une atteinte grave à l'état de droit. Imaginez que ce soient des militaires sans aucun contrôle de la part de la justice civile qui auraient tout pouvoirs pour aller fouiller là où bon leurs semble dans les fichiers informatiques de personnes privées. Sérieusement, la séparation des pouvoirs ce n'est pas un gadget. Une tâche d'investigation doit toujours être faite sous le contrôle de la justice. L'armée est le bras de l'exécutif, la police fédrale est sous la surveillance de la justice. C'est la base de l'état de droit.
On a entendu n'importe quoi comme arguments contre le Gripen, mais celui-ci est inacceptable.

Écrit par : René | 12/05/2014

Les commentaires sont fermés.