23/12/2013

Brésil, Gripen C/D en location !

unnamed.jpg

 

 

BRASILIA, le Brésil annonce ce matin suite au choix du Gripen E pour remplacer les F-5 E/F, que celui-ci, louera une série de 12 JAS39 Gripen C/D pour compenser le retrait des Mirage 2000.

 

L’objectif de la FAB est de compenser au plus vite le départ à la retraite des Mirage 2000, pour ce faire le Brésil, désire donc (comme la Suisse) louer une douzaine d’avion Gripen C/D (standard actuel) afin de maintenir au minimum sa capacité de police aérienne dans l’attente de l’arrivée des Gripen E en 2018.

 

La FAB dispose de 10 Mirage 2000C monoplace et 2 biplaces 2000B (désigné localement comme F-2000C/B) qui servent au sein du 1er Escadron de défense aérienne, depuis la base aérienne d’Anapolis. La FAB ne disposera plus que des Northrop F-5EM/FM Tiger II pour l’interception et des AMX A1 pour l’attaque au sol. Les 57 F-5EM/FM ont été modernisés avec l’aide de l’israélien ELBIT.

 

 

Le choix du Gripen E :

 

gripen_ng_brasil1.jpg

 

On en sait donc un peu plus sur le choix du Brésil en ce qui concerne le Gripen E, si le prix à joué un rôle évident, d’autres éléments ont faits penché la balance en faveur de l’avion suédois.

 

Le Chef de la FAB M. Junto Saito annonçait ce matin que le choix faisait partie d’un ensemble particulièrement attractif pour le pays. Avec notamment la possibilité de produire de nombreux éléments au Brésil.

 

Le Brigadier Marcelo Damasceno, de la FAB, confirmait de son côté : « la très haute valeur technique du Gripen E », « ses capacités de détection radar permettent une vision très supérieure à ce que nous avons pu tester ailleurs, l’architecture et les combinaisons de l’électronique offre des possibilités aujourd’hui sans équivalence ».

 

Le Brésil mettra en œuvre le missile indigène A-Darter sur le Gripen E, celui-ci étant déjà intégré à la famille Gripen, aucun surcoût ne donc demandé contrairement à une adaptation sur d’autres appareils.

 

Le Brésil prévoit de commander 36 Gripen E, mais c'est un total de 120 appareils qui pourra être commandé d'ici 2025, sans oublier le développement du "Sea Gripen" pour la Marine.

 

 

On peut donc également en déduire, que l’opportunité de pouvoir louer des appareils en remplacement des Mirage 2000 et dans l’attente de l’arrivée du Gripen E a joué également un rôle dans le choix de l’avion suédois. On retrouve par ailleurs cette même flexibilité dans la décision en Suisse.

 

996676171.jpg

 

Photos : 1 Gripen C aux couleurs de la FAB 2 Gripen E brazil 3 Missile A-Darter @ FAB

 

 

Commentaires

faut avouer,ils ont fait le bon choix,le Rafale ca ne convient a personne a part le France,trop frenchy apparement!

si on aurait laissé la chaine M2000 ouverte avec des upgrade -5/9/XX ca ferait surement encore de la concurrence au Gripen ou F16,dassault aurait gagné plus qu´avec le beaugoss orphelin,dommage.

Écrit par : Mica | 24/12/2013

Dassaut doit maintenant boire la coupe jusqu'à la lie.... Nous espérons pour l'industrie européenne que cette erreurs flagrante ne représentera pas un clou dans le cercueil..... Comme l'Etat français à les caisses vides, cela s'annonce mal

Écrit par : Al&X | 25/12/2013

Le Rafale va jouer une carte importante dans les mois qui suivent avec de très bonnes chances au Qatar. La signature du contrat avec l'Inde avance lentement, mais surement.
Il reste encore pas mal de clients potentiels tant pour le Gripen E que pour le Rafale et l'Eurofighter. L'industrie aéronautique européenne va continuer de progresser malgré le forte influence américaine et le retour ( à surveiller) de la Russie.

Écrit par : PK | 25/12/2013

@mica, parce que pour vous un M2000 est moins frenchy que le Rafale?

Écrit par : James | 25/12/2013

Le rafale trop frenchy, oui car la volonté nos voisins est de conserver une indépendance technologique militaire. Sinon, c'était F18 pour l'aéronavale, eurofighter pour les missions AA, rien pour les missions AT; ensuite acheter le très cher et décevant JSF, bref autant d'argent dépensé et arrêt de ce secteur industriel. Exporter le rafale serait évidemment un plus. Ils développent aussi leur missile stratégique (le M51 non exportable) contrairement aux britanniques qui achètent américain. La cellule du M2000 commençait à dater pour développer des modernisations. Jusqu'à quand les français pourront tenir cette ligne politique, that is the question. Pas d'alternative européenne à l'horizon!

Écrit par : sancho pensa | 26/12/2013

Les brésiliens achètent quand même trop frenchy: satellite militaire/civil et aussi, même si ce n'est pas le sujet de ce blog, une base navale, 5 sous-marins, dont un à propulsion nucléaire. Dans ce dernier cas, je trouve que c'est plutôt gonflé de la part des français.

Écrit par : sancho pensa | 26/12/2013

Les commentaires sont fermés.