25/09/2013

Airbus & Boeing affinent leurs prévisions !

 

672531892.jpg

 

Les deux grands constructeurs que sont Airbus et Boeing viennent de livrer leurs prévisions de croissance pour la période 2013 - 2032. Ces estimations sont importantes, afin de déterminer, non seulement le volume et les types d’avions neufs, dont les compagnies auront besoins, mais également les régions dans lesquelles la demande se fera la plus forte. Il en va de la stratégie des avionneurs sur le long terme.

 

boeing_777x_s9vf4-e1363452303616.jpg

 

Sensible différence :

 

Si les deux constructeurs affichent un grand optimisme sur l'avenir du marché de l'aviation civile les chiffres globaux diffèrent sensiblement. Chez Airbus, on préfère une certaine modestie avec une prévision de l’ordre de 29’226 avions passagers et fret d’ici à 2032 alors, que Boeing affiche un optimisme plus marqué avec un besoin estimé à 35 000 appareils.

 

 

Des avions plus gros :

 

Avec une flotte mondiale qui va doubler au cours des deux prochaines décennies, le trafic passagers et le transport de fret enregistrant chacun une progression annuelle estimée à 5 %, il ressort des estimations que le trafic aérien aura doublé de 2,9 milliards de personnes transportées à 6,9 milliards en 2032. Les transporteurs auront donc  besoin de plus gros avions pour faire face à ce trafic. Les deux avionneurs ont déjà anticipé cette augmentation avec les programmes de gros bimoteurs : A350, B787 et B777-X. A terme cela signifie également un nouveau souffle pour les très gros porteurs que sont l’A380 et le B747-800 dont les commandes stagnent cruellement pour l’instant.

 

 

L'Asie-Pacifique en pointe :


Question région, l’Asie-pacifique va continuer à se développer pour devenir le marché de référence.
Aujourd'hui un cinquième de la population de cette région prend l'avion une fois par an. En 2032, ce sera les deux tiers. Là encore, Airbus et Boeing se positionne tant avec les monocouloirs de la famille A320 et B737 qu’avec les gros bimoteurs.

 

 

Pression sur les coûts et  performances :

 

Dernier élément, les compagnies aériennes souhaitent des avions plus performant, les compagnies aériennes vont devoir faire face à un autre défi. Face à la hausse prévisible des hausses des prix du pétrole, les compagnies aériennes, pour rester compétitives et préserver leurs marges, vont devoir s'équiper d'avions moins gourmands en kérosène. Les re-motisations à succès lancées avec les A320NEO et B737MAX confirment l’excellente stratégie des deux avionneurs en termes d’anticipation des besoins.

 

A-350-1er-vol-web.jpg

 

Photos : 1 A320 @ Fabricio Jimenez 2 la futur gamme B777-X @ Boeing 3 L’A350-900@ Airbus

 

 

 

 

 

 

11:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : traffic aérien, airbus, boeing |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.