19/09/2013

Le F-35 imposé à la Belgique !

F16-Force-Aérienne-Belge.jpg



 

BRUXELLES, la Belgique par l’intermédiaire de son ministre de la Défense Pieter De Crem envisage de proposer l'acquisition de chasseurs F-35 «Lightning II» pour remplacer la flotte de F-16 A/B «Fighting Falcon». La Belgique a-t-elle le choix de son futur avion de combat ? Vraisemblablement pas !

 

 

La pression de Lockheed-Martin : 

 

Les F-16 belges sont appelés à être progressivement remplacés à compter de 2023. Le constructeur américain du F-35, Lockheed-Martin, prévoit toutefois déjà un délai de huit ans entre la commande ferme et la livraison effective des appareils selon les dernières informations disponibles. 

La Belgique semble se diriger vers l’achat du F-35 sans même lancer une compétition. Pourtant, ce ne sont pas les candidats de choix européens qui manquent avec le Rafale F3 de Dassault et l’Eurofighter T3 d’EADS et le Gripen E de Saab.

Mais, il se trouve que la machine à vendre «made in USA» de Lockheed-Martin est déjà en marche. L’objectif du constructeur américain est très clair : «vendre du F-35 à tous les utilisateurs du F-16» ! Et si par bonheur, l’utilisateur du «Fighting Falcon» est en plus un membre de l’OTAN, cela ne fait qu’arranger les choses. Nous sommes aujourd’hui en Belgique en face du même scénario que celui mis en place en Norvège, aux Pays-Bas et au Danemark. 

Lockheed-Martin dispose également d’un atout majeur, puisque les Etats-Unis appuie la campagne du ministre de la Défense belge à devenir secrétaire-général de l'Otan. 

 

Une bataille politique en vue : 

En Belgique, la bataille pour le nouvel avion de combat se fera sur deux fronts, il faudra imposer le choix tout fait du F-35 à la gauche et puis il faudra financer l’achat. La Belgique avait acheté en son temps 160 F-16 au début des années 1980. Par suite de restructuration de l'armée de l'air devrait aboutir à un parc d'une soixantaine d'exemplaires. La Belgique devrait donc commander près de 50 à 55 F-35 pour maintenir ses escadrilles actuelles. Sauf, que le prix du F-35A n’est toujours pas connu, que les Pays-Bas estiment le coût par appareil à près 62 millions d’euros (sans la logistique, l’armement, la formation) et que cette estimation tient compte du milliard d’euro déjà investit dans le programme, ce que la Belgique n’a pas fait. Bref, on parle en fait de 35 F-35, si la Belgique trouve l’argent, soit un programme à plus de 6 milliards d'euros !

 

Eliminer la concurrence européenne : 

La pression américaine pour remplacer les flottes de F-16 en Europe se fait particulièrement forte, à tel point, que l’on peut considérer que si Dassault, EADS et Saab n’étaient pas en mesure comme c’est le cas de proposer trois solutions européennes, l’industrie aéronautique militaire européenne serait aujourd’hui morte et enterrée par le géant américain. Fort heureusement la résistance des trois industriels n’est pas vaine, mais fort compliquée, notamment du fait que certains pays sombrent un peu trop rapidement aux chants de la sirène US.

 

F35.jpg


Photos : 1 F-16A du Solo Display belge @ FAB 2 F-35A @ Lockheed-Martin

 

 

 

Commentaires

C'est lamentable... d'une part conflit d’intérêt avec ce ministre et la place qu'il veux occuper . Et d'autre part, privilégié l'achat d'un F35 américain hors de prix ( sans même le connaitre, il sera exorbitant )alors que nos industries européennes excelle en la matière !

Écrit par : Slash34 | 20/09/2013

Le pacte de Varsovie et l'URSS font des émules....
Il faut se poser la question: A-t-on besoin de l'OTAN?
Si c'est pour offrir un canal de vente à l'industrie US, alors non.

Écrit par : Al&X | 20/09/2013

Dès le début du programme F-35, l'objectif était de remplacer tous les chasseurs occidentaux de cette catégorie par des F-35. Ils n'y sont heureusement pas encore arrivés, mais ils n'en sont pas loin.

Il me vient une question:
si un pays comme la Norvège, les Pays-Bas ou la Belgique voulait se séparer de ses F-35 après quelques années d'utilisation, parce qu'ils ne correspondent pas aux demandes, est-ce que les USA vont les leurs racheter pour éviter que leur technologie ne tombe dans n'importe quelles mains?

Écrit par : Jo-ailes | 20/09/2013

Bonjour Jo-ailes, par principe tous matériels de guerre américains ne peut être re-exporté sans les autorisations du département d’Etat à la défense américain, même pour du matériel obsolète tel que nos F-5 par exemple.

Donc, si l’un de ces pays voulait se débarrasser de ses F-35 il ne pourrait le faire qu’en vertu d’un accord des USA vers un pays identifié comme ami (déjà ou non utilisateur du F-35).

Les USA pourraient-ils les racheter ? Oui, c'est possible, afin de compléter leur propre dotation par la suite, mais à quel prix !!

Écrit par : PK | 20/09/2013

Sachant que le F35, n'est pas le seul problème....
en effet, la gauche (écologistes et socialistes) verraient même le disparition complète d'une composante de combat ou de défense aérienne....
ils stigmatisent le F35 pour mieux faire admettre au citoyen que la Belgique n'a PLUS besoin de chasseurs ...ni Rafale, ni grippen, ni F35....RIEN DU TOUT
certains illuminés parlent même d'une chasse européenne !
Eux qui n'aiment pas les USA et l'OTAN, devront peut-être avoir recours à la chasse...Américaine ou nord atlantique pour la défense du pays....comme les pays baltes !
la Belgique se défendra bientôt avec 8 malheureux NH90 et 5 dragueurs de mines...
La Force aérienne Belge est compétente ,ne jetons pas tout ça aux orties !

Alors, F35...si c'est le seul moyen de revoir des cocardes BELGES sur un avion, pour moi, c'est tout bon !

Écrit par : Bruno G | 20/09/2013

@Bruno mais justement, ce n'est pas le seul choix. Les Rafales, Eurofighter, Gripen sont
interopérables au sein de l'OTAN.

Écrit par : Al&X | 20/09/2013

@Al&X...Bien sûr que ce n'est pas le seul choix....la proximité de la Force aérienne Belge avec l'Armée de l'air (formation de nos pilotes en France avec NOS Alpha-jets) plaiderait même pour le Rafale...
Mais chez nous, tout est toujours complexe (culturellement) , et une partie de notre pays s'est toujours sentie obligée de se coller au choix Hollandais pour ses chasseurs (F104, F16), nos frégates sont d'origine Hollandaise ,nos Marines sont étroitement liées....et ce ne sont que quelques exemples .

Et si on demandait l'avis des pilotes ?

Écrit par : Bruno G | 23/09/2013

On devrait comprendre la Belgique: nous aussi nous avons une partie du pays plus latine et une autre plus germanique. Les choix helvétiques sont parfois encore un peu dépendant de ces cultures.

Écrit par : Jo-ailes | 23/09/2013

A l’évidence, la Belgique tout comme le Canada ou la Suisse fonctionne avec ses particularités. Deux langues deux cultures. Mais dans le cas aussi complexe que l’achat d’un avion de chasse, le lancement d’une compétition est un minimum, après, peu importe le choix cela regarde le pays.

Se retrouver avec un appareil de manière quasi imposée pose de nombreux problèmes quant à la liberté de choix et le libre arbitre politique. Voilà qui risque de mettre une nouvelle foi de l’huile sur le feu et raviver les tensions entre Flamands et Wallons.

Écrit par : Liv | 23/09/2013

Qu'est-ce que les Socialistes écologistes ont à voir là dedans? Il faut arrêter de fumer "Bruno" Les Socialistes comme vous dites n'ont pas dit de faire disparaître La force aérienne jamais SAUF que nous n'avons pas d'argent pour cela Les F16 vont encore très bien d'ailleurs. Comme belge vous savez très bien que Decrem n'y connait rien C'est juste un type qui veut se mettre en évidence en période électorale de plus il est proche de la nva (beurk) Il faut lui apprendre les règles du marché Le F35 est inutile pour la Belgique un Saab irait très bien DEcreem veut juste faire les yeux doux aux Hollandais et US en se disant ils seront assemblés en Flandre alors que l'expertise est en Wallonie Bref pour dire qu'en Wallonie on est plus européens que les flamands qui se prennent pour les dieux style années 30-40 sans citer le pays.

Écrit par : albatros | 25/09/2013

D'abord merci à vous Pascal de nous permettre cette discussion à propos de la Belgique.

Si, nos socialistes n'ont pas pour volonté affichée le déclin de la force aérienne, ce n'est pas le cas des écologistes.

Je ne serais dire, si le F-35 est la solution adaptée au remplacement de nos vénérables combattants que sont les F-16, mais nous souffrons au sortir d'une crise économique. Il va falloir trouver la meilleure équation entre nos problèmes d'argent et le besoin d'un futur avion, le Gripen ng, pourrait effectivement représenter la meilleure solution en terme de coûts/efficacité.

Quoi qu'il en soit le choix final doit être défini par une compétition loyale et non une motivation ayant pour but un ascenseur professionel pour une minorité d'entre nous.

Écrit par : Yann van Deckers | 25/09/2013

62 millions € est une somme sans réelle signification,à rapprocher des chiffres cités dans "Science & Vie hors série aviation 2013",P.56 142 m€ le Rafale et 272 m€ le Typhoon,85 m€ le JAS39 Gripen.
Si vous faites une analogie coût réel à l'entretien sur disons 10 ans par rapport à un avion civil,des pneux à la cellule,avionique ou propulseur en multipliant l'erreur humaine par le"secret Défense",vos impôts verront défalquer un peu plus que 35*62 m€.

Écrit par : dargelas | 25/09/2013

Les commentaires sont fermés.