02/07/2013

Livraison du premier Cessna Corvalis !

WAS6486_Original_Floor.jpg

 

 

Cessna Aircraft Company vient de livrer le premier exemplaire de son Cessna TTX Corvalis. Le petit dernier de chez Cessna va débuter sa carrière pour un client privé. L’avion a été remis lors d’une cérémonie au sein des installations du constructeur.

 

 L’origine du Corvalis TTX :

 

Le Corvalis tient son nom d’une petite ville de l’Oregon, à  l’origine il est sorti des planches à dessins  de Colombia Aircraft, petite société ayant fait faillite (hé, oui on se doutait que l’idée d’une aile basse ne venait peut-être pas totalement de Cessna) sous l’appellation de Columbia 400. A ses débuts d’ailleurs, Cessna le dénommait Corvalis 400. Le Corvalis TT (Twin Turbocharged) est arrivé sur le marché des avions de tourisme en 2004 après certaines  améliorations prodiguées par Cessna, l’avion est entièrement en matériaux composites qui lui confère une durabilité inégalée. Pour exemple, un Corvalis TTX a subi 171.000 cycles d’essai-fatigue soit l’équivalent de 120 années de vie et la cellule de celui-ci n’a quasiment pas vieillit. Doté d’un moteur Teledyne Continental turbocompressé TSiO-550-C (2600 tr / min.) couplé à une hélice McCauley qui lui permet d’atteindre une vitesse maximale de 235 nœuds avec un taux de montée de 1,400 pieds par minutes pour une distance franchissable de 1.250 miles nautiques. Ce qui en fait l’appareil le plus rapide de sa gamme.

 

Un design exceptionnel :

Performances et beauté, le Corvalis allie donc d’excellentes performances et ne laisse pas indifférent de part ses lignes aérodynamiques, une cabine luxueuse dotée d’une avionique dernière génération. Là aussi, plus rien à voir avec l’intérieur « basic » d’un C-172 le Corvalis offre une gamme avec sièges en cuir avec divers coloris, le pilote dispose d’un petit manche latéral et d’une avionique Garmin G2000 avec deux écrans EFIS de 36cm à haute définition, doublé d’une grille infrarouge. Un pilote automatique  GFC-700 et un système d’évitement du trafic GTS-800, ainsi qu’un transpondeur GTX-33ES. 

 

WAS6481_Reg_Removed.jpg

 

Photos :Le premier Cessna TTX Corvalis @ Cessna

 

Commentaires

Cet avion provient en effet directement des planches à dessin de LANCAIR, une société fondée par Lance Neibauer en Californie et qui produit de formidables kits d'avions haute performance.

Au vu de l'état léthargique du marché de l'aviation de tourisme américain il y a une quinzaine d'années, cette société avait décidé de se lancer avec son modèle COLUMBIA sur le marché des avions "finis" sous le régime d'une nouvelle réglementation qui limitait la responsabilité des constructeurs. En effet, les Piper (pas passé loin non plus de la faillite) et autre Cessna ou Mooney faisaient face à des demande en responsabilité de plus en plus intenable. Un propriétaire de Cessna avait obtenu gain de cause devant les tribunaux pour une affaire de fissure sur son avion qui datait de la fin des années quarante... Impensable dans l'industrie automobile.

L'innovation était au point mort, les PA-28 et C-172 datent des années cinquante et sont toujours produits, à comparer aussi avec l'évolution de l'industrie automobile. Ceci explique l'absence des grands constructeurs traditionnels du marché des LSA. Ils se rattrapent maintenant avec des rachats. Voir aussi Piper et son PiperSport, version modifiée du Sportcruiser tchèque.

Finalement, peut-être le meilleur des deux mondes: l'innovation des petites sociétés, le support des grands constructeurs bien établis.

Écrit par : Pierre | 03/07/2013

Les commentaires sont fermés.