04/06/2013

L’Australie confirme le binôme Super Hornet & F-35 !


ea18g_vx31_29.jpg



CANBERRA, le gouvernement australien vient de confirmer la commande d’un nouveau lot d’avions de combat Boeing EA-18G  «Growler» et confirme également l’achat du Lockeed-Martin F-35.

 

Boeing EA-18G : 

 

On attendait cette commande depuis l’année dernière, cette fois elle se confirme, l’Australie va passer commande pour un lot de 12 Boeing EA-18G «Growler» de guerre électronique. Cette commande va se greffer à celle de l’US Navy qui prévoit de commander 9 appareils de ce type cette année. 

 

Pour Boeing, cela signifie qu’en ajoutant les commandes additionnelles de «Super Hornet»  pour la Navy est éventuellement, celles, de clients étrangers, la chaine de montage du F/A-18E/F & EA-18G devrait être maintenue jusqu’en 2020.

 

L’Australie avait initialement prévu de convertir la moitié de ses 24 existant F/A-18F «Super Hornet» en configuration «Growler», mais dans un communiqué, le Premier ministre Julia Gillard et le ministre de la Défense Stephen Smith ont déclaré que le gouvernement a décidé de conserver le «Super Hornet» et de le compléter avec 12 EA-18G. 

 

Le EA-18G «Growler» : 


 

800px-EA-18G_Growler_VX-9_from_below_2008.jpg


 

L’EA-18G dispose du radar AN/APG-79 à antenne active (AESA) lui permettant non seulement d’être autonome en comparaison de son prédécesseur le EA-6B en mode air-air, mais intègre des possibilités de liaisons de données numériques et de brouillage dirigé indépendant du reste des systèmes embarqués.

Pour la lutte contre les défenses ennemies, l’EA-18G dispose de pod ALQ-99 de brouillage  couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218 lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre  et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique, avec une plus grande précision que par le passé.

Les systèmes embarqués du «Growler» lui permettent d’agir sur trois modes tactiques :

- Reconnaissance électronique (analyse des diverses menaces, radar et missiles)

- Suppression des menaces connues et mémorisées selon un scénario prévu.

-  Réaction immédiate à l’engagement d’une nouvelle menace non répertoriée.

Du point de vue des communications, l’avion dispose du système AlQ-227 qui lui permet d’épier et de brouiller les communications adverses, en contre partie le Growler dispose pour sa propre protection le nouveau concept INCANS  qui améliore les communications et transferts de données à l’intérieur d’un groupe naval.

Capacités ECM :

-          Détection passive/active.

-          Analyse des menaces et classifications.

-          Brouillage actif, perturbation électronique (radar et communication).

-          Paralysie électronique avec des virus informatiques.

Capacités de tirs :

-          air-air (AIM-9X Sidewinder, AIM-120 AMRAAM,) 

-          Elimination de radars ennemis (AGM-88 HARM)

L’ensemble de ces possibilités offrent l’opportunité aux équipages du Growler de pouvoir participer directement à l’escorte d’un groupe d’attaque tout en étant susceptible de se défendre face à n’importe quelles menaces en vol.

 

Confirmation pour le F-35 : 


 

F-35-Lightning-II.jpg


La seconde confirmation vient du programme concernant le Lockheed-Martin F-35, l’Australie prévoit de se doter de 72 appareils de ce type, soit : 3 Escadrons. Les F-35 devraient entrer en service en 2020.

Analyse :  

L'inconvénient de cette décision est que la Royal Australian Air Force (RAAF) devra    exploiter une flotte mixte de «Super Hornet» et F-35 à partir de 2020 jusqu’en 2030 au minimum. Ceci représente un excès de coûts pour la mise en oeuvre des deux types d’avions. Certes, cette solution est basée sur une diminution du nombre de F-35, soit 72 en lieu et place des 100 avions prévus au départ. Mais cette solution semble limitée du point de vue tactique et laisse le choix aux futurs gouvernements de ce pays d’engager où non, un complément d’acquisition selon l’évolution de la situation. On sent la frilosité du moment ...

 

Photos : 1 & 2 EA-18G «Growler» en vol  @ Boeing 3 F-35A en vol @ Lockheed-Martin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Salut,

Le mixte F-18 PLUS F-35 me semble être un compromis plus raisonnable que le "tout F-35". Je pense que l'on retrouvera ce pour d'autre pays.

My two Francs Suisse...

Cordialement

Écrit par : sletch | 05/06/2013

On peut aussi penser au "Tout Super Hornet / Growler", moins cher et bien plus efficient en matière de coûts, instruction et logistique.

Écrit par : Steeve | 05/06/2013

Les commentaires sont fermés.