27/05/2013

Boeing débute la construction du KC-46A !

Boeing.jpg


 

 

EVERETT, Boeing vient de débuter la construction du premier ravitailleur KC-46A «New Generation Tanker». Le Pentagone a choisi en février 2011 l’avion de Boeing face l’A330 MRTT d’Airbus pour remplacer la flotte d’avion ravitailleur  KC-135, vieux de 50 ans, de l’US Air Force. Le contrat est de 30 milliards de dollars pour la livraison de 179 appareils.

 

Les éléments importants commence à être livré à Boeing, qui va débuter ces prochains jours l’assemblage de la voilure. Puis, se sera l’assemblage des citernes du KC-46A. Le premier vol du KC-46A pourrait avoir lieu au premier trimestre de 2015, selon Boeing.

 

Toujours selon Boeing, le premier exemplaire du KC-46A devrait être livré en 2016. Signalons au passage que le «timing» est assez serré pour le constructeur américain, car le contrat avec l’US Air Force précise que 18 appareils de type KC-46A doivent être opérationnels en 2017 (dont trois appareils de pré-série). A ce stade, le taux de production doit atteindre 15 appareils par an.

 

Boeing espère par ailleurs, vendre son «New Generation Tanker» à l’exportation. Selon les besoins se sont 25 à 50 appareils qui pourraient être concernés.

 

Un nouveau poste de pilotage :

 

 

KC-46_cockpit.jpg

Le KC-46A est issus du B767-200ER, mais sera doté de plusieurs améliorations. Le cockpit est fournit par Rockwell Collins. L’avionique comprendra quatre écrans cristaux liquides de 15,1 pouces calqués sur ceux du Boeing B787 «Dreamliner». Doté d’un système RCDD  (système en réseau d’acheminement des données entre composants) full-duplex avec communité Ethernet (AFDX). Le système va combiné l’ensemble des informations nécessaires aux pilotes pour permettre une de prise de conscience de la situation tactique (TSAS) via une liaison de donnée Link16 et des communications satellite. De plus, le 

 TSAS sera en mesure de présenter l'information des menaces pour les pilotes basés sur la liaison16 transmise par les aéronefs de combat.

 

Concernant la perche le ravitaillement, Rockwell Collins fournit également un système de vision à distance basé sur des capteurs optiques configurés pour fournir des vues panoramiques 3D. Assis à la station de mission, le perchman va être capable de guider le «boom» de l'aéronef depuis un affichage en relief en 3D grâce à des lunettes spéciales.

 

Le KC46A «New Generation Tanker» : 

 

Boeing a déterminé les besoins de la mission pour optimiser la taille de la cellule qui apportera le meilleur coût d’exploitation possible. Le B767 «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Certes, il existe déjà une version du B767 Tanker, mais cette nouvelle version répond complètement au cahier des charges de l’US Air Force.

 

Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. L’avion répond aux 372 exigences demandées par l’USAF, de plus selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le NewGen Tanker se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le NewGen Tanker met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le NewGen Tanker dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électriques (Fly by Wire).

 

GetAsset.jpg




 

Photos : 1 image de synthèse KC-46A avec un F-35 2 Le cockpit 3 Image de synthèse KC-46A avec des F-15E @ Boeing


Commentaires

A l'heure où on envisage de parler de zone de libre échange tenant compte de l'industrie de l'armement on voit tout de même avec ce dossier que ce n'est pas gagné puisque le MRTT ayant gagné a été blackboulé pour ne pas rendre Boeing malheureux... Le libéralisme économique a tout de même des limites très vite rencontrées avec les USA.

Écrit par : Montaudran | 28/05/2013

Effectivement M. Montaudran, vous avez mis le doigt sur un point important, la pression politique. Dans ce dossier tout comme celui de Marine One, sous l’administration Bush, on admettait que l’on puisse acheter étranger par conséquent moins cher et produire sous licence aux USA (A330MRTT & AW101 Kestrel). L’administration Obama voit les choses autrement, avec en optique un soutien inconditionnel à l’industrie américaine quitte à payer plus et à revenir sur les choix de compétitions pourtant déjà validés. Deux politiques deux visions.

Écrit par : PK | 28/05/2013

Et lorsque l’on voit comment les européens ont soutenus les démocrates d’Obama plutôt que les républicains, on peut s’étonner que ceux-ci aien,t ainsi, scié la branche sur laquelle ils étaient assis. Deux contrats qui auraient été européens sont aujourd’hui perdus !!

Écrit par : Francis | 28/05/2013

Pauvres pilotes de l'USAF qui devront se passer de leur favori, l'A330-MRTT, et
attendre encore au moins 3 ans pour recevoir un pauvre remplacement, cette
version du B-767, échec commercial reconnu.
Dans ce contrat, on a tout vu:
* Corruption a grande échelle au Pentagon et engagements scandaleux chez Boieng
* Corruption a grande échelle au Congrés et manipulation des médias
* Manipulations à la Cour des Comptes US sur la position des points et des virgules
* etc....et personne ne va en prison !
Entre temps, l'A330-MRTT est en service et de "vraies" photos de ses ravitaillements en vol sont disponibles et pas seulement des montages "truqués" de Boeing. Le nouveau joujou répond aux "372" exigences de l'USAF, rien que
cela !!!! On nous le répéte toutes les deux lignes. Est-ce qu'AirBus n'y répondait pas ???? Les pilotes de l'USAF pourront continuer à voler quelques
années avec leurs KC-135 qui ne tiennent plus que par la peinture, en priant
que cette antiquité ne leur claque pas dans les mains.
Intéressant de noter que sur le volet des équipements de ce Boeing, le
système de communications interne est ....l'AFDX, le système de communications
DupleX-EtherNet conçu par Airbus pour équiper l'A-380 et copié par les
Américains d'Arinc sous la norme Arinc-664.
Toujours ouverts à la concurrence les US, ben voyons ...............

Écrit par : Eric Fletcher | 28/05/2013

Effectivement retournement de situation du nouveau gouvernement, à juste titre décrier en Europe. Par contre, l AFDX est conçu par Rockwell
Collins pour notamment pour l'A350, et non l'inverse.

Écrit par : PK | 28/05/2013

Monsieur Fletcher, je suis d'accord avec vous sur le fond mais pas sur la forme. Oui ce retournement de choix est scandaleux, mais il est le fait de ceux qui sont et tiennent la Maison-Blanche.

Evidemment que l'A330MRTT répondait aux 372 exigences, la questions n'est pas là !
Par ailleurs, tout avions passe par une phase de développement et donc d'image de synthèse, le MRTT aussi !

PK nous nous le rappelle tout au long des articles sur ce programme, l'affaire s'est décidée à la Maison-Blanche. Le vrai problème des européens (d'accord avec PK) vient du fait que ceux-ci ont bénit l'arrivée du "Messi métisse", mais qu'aujourd'hui on crache de manière large sur les USA alors qu'il s'agit bien de la politique d'Obama et des Démocrates qui est en cause.

Écrit par : Robin | 28/05/2013

le protectionnisme sa dit quelque chose a quelqu'un ?
c'est tout a fait normale que les americain achete americain, en france pour l'achat des nouveau ravitailleur (qui n'a toujours pas etait signer) la competition a durer quoi 2 seconde , le temps de dite qu'on aller achete le A330.
se qui est stupide c'est d'avoir organiser une competition alors qu'il avait deja designer le vainqueur

Écrit par : thibaut | 01/06/2013

thibault, vous avez raison en ce qui concerne le protectionisme, mais vous avez loupé un épisode, la première compétition organiée sous la présidence de G.W. Bush a été honnête et a vu l'A330 MRTT gagner celle-ci. C'est Obama, contre toute attente, qui a changé la donne afin de "préférer" l'avion américain.

Écrit par : Steeve | 04/06/2013

Les commentaires sont fermés.