11/01/2013

Canada, première compétition en coulisse !

rafale_eurofighter_and_gripen_by_marek1101-d30vsjz.jpg

 

 

 

OTTAWA, le gouvernement n’a pas encore officiellement lancé la compétition dans le but de trouver une éventuelle alternative au choix du Lockheed-Martin F-35 « Lightning II », que les constructeurs susceptibles de concourir, se préparent déjà en affûtant leurs arguments.

 

 

Rencontre avec le parlement :

 

Il y a quelques jours, des représentants d’EADS/Cassidian Allemagne pour l’Eurofighter Typhoon II et des membres suédois de Saab Gripen ont proposés leurs appareils pour le remplacement des Boeing CF-18A/B « Hornet ». Les deux sociétés ont argumenté le fait, que leurs appareils répondaient au cahier des charges canadien et coûtaient très nettement moins cher que le F-35.

 

Du côté du constructeur suédois, on annonce déjà la possibilité de fournir 65 JAS-39Gripen E maintenance incluse pour un coût inférieur à 6 milliards de dollars, soit 3 milliards de moins que le coût d’achat actuel des F-35 auxquels, il faut ajouter encore les frais d’entretien qui ne sont pas fixes  pour l’instant et loin d’être connu avec l’avion américain.

Bien que plus en retrait pour l’instant, le nouveau PDG de Dassault Eric Trappier, se dit convaincu des chances de son avion de chasse, le Rafale. Il le présente comme « l'une des meilleures solutions de rechange » au F-35 de son concurrent Lockheed Martin.

Du côté de chez Boeing, on s’active (discrètement) également pour  mettre sur les rangs le F/A-18 E/F « Super Hornet ».

Pourtant rien n’est joué :

L’actuel gouvernement maintien encore la carte du F-35, alors que l’opposition annonce clairement une véritable compétition en cas d’élection avec à la clef l’annulation du contrat F-35. Le gouvernement actuel pourrait donc bien céder à la pression et annoncer d’ici ce printemps un appel d’offre permettant d’apaiser les esprits, du moins en apparence !

Lien :

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/12/17/rcaf-une-v...

 

Photo : maquettes de Rafale, Gripen et Eurofighter

Commentaires

Je suis vraiment très surpris de voir que les contructeurs européens vont tenter de concourir à cet appel d'offre quasiement perdu d'avance. En effet, je vois mal les canadiens acheter autre chose qu'un avion américain, Si Dassault, Cassidian et SAAB ont envie de dépenser de l'argent pour jouer les lièvres, ça les regarde..

Écrit par : Kenshiro | 11/01/2013

On ne m'enlèvera pas dans la tête qu'un avions de combat au canada doit avoir 2 moteurs.Le F35 est un bombtruck,si l'avions doit etre américain,il reste le super hornet ou le silent eagle polyvalent.Le saab ne fait pas le poid et les européen sont solide,mais l'argument d'acheter Américain vont hélasl'emporter.

Écrit par : alain | 11/01/2013

Deux moteurs ? le F-35 n'en a qu'un et reste en course ! L'argument ne veut rien de deux moteurs ne veut rien dire, tout au plus justifie-t-il un appareils à long rayon d'action pouvant emporter une lourde charge. Dans le cas du Canada,les bases aérienne sont répatie sur l'ensemble du territoire et de plus ce pays se dirige vers uen protection du territoire accrue au détriment des interventions internationales.

Ceci dit les USA ont un sérieux avantage dans ce pays pour l'instant, bien que celui-ci tend à diminuer (char allemand Léopard II au lieu des M1 US).

Cette compétition s'annonce comme particulièrement complexe.

Écrit par : Serge | 11/01/2013

si changement il y a , c est le SH qui est le favori , je ne sais pas pour les autre mais dassault y va pour une seule raison , faire tomber le f35 , si le f35 est recalé au canada , alors il y a de grande chance que d autre pays suivent , et donc " pourquoi pas" se rabatent sur le rafale .

m enfin c est pas gagné .

Écrit par : koubiak | 11/01/2013

Les commentaires sont fermés.