17/12/2012

RCAF : une vraie compétition pour remplacer les CF-18!

3316.jpg

 

OTTAWA, le gouvernement canadien se dirige vers une remise à zéro des compteurs dans le turbulent dossier du remplacement de la flotte vieillissante des Boeing CF-18A/B « Hornet » et ceci pour faire suite au rapport accablant, dénonçant des coûts vraisemblablement sous-estimés, on parle de 60% que le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, a déposé au sujet du programme d'acquisition du chasseur F-35.

L’option concernant l’achat de  65 Lockheed-Martin F-35 reste toujours valable, mais dorénavant, le Canada s’offre (enfin) de définir de nouvelles possibilités avec l’évaluation d’autres appareils.

Avant de prendre une décision sur l'achat des prochains avions, le gouvernement compte aussi analyser les menaces actuelles et à long terme qui pèsent sur le Canada ainsi que les missions à l'étranger qui seront confiées aux pilotes de l'Aviation royale canadienne. Ces analyses, qui seront réalisées par des comités de fonctionnaires et d'experts, prendront encore quelques mois. Aucune décision ne sera donc prise avant 2013 ou 2014.

Dans l'intervalle, le ministère de la Défense évaluera la flotte actuelle de CF-18 afin de déterminer les coûts d'une mise à niveau dans le but de prolonger leur durée de vie utile au-delà de 2020. Les CF-18A/B « Hornet » sont en service au sein de la RCAF depuis 1982.

Une évaluation futur devrait permettre à trois appareils de concourir en plus du F-35, il s’agit du Saab JAS-39E « Gripen », Dassault « Rafale F3 »  et d’EADS  «  l’Eurofighter Typhoon II DA7 ».

 

Photo : Un CF-18A de présentation @ RCAF

 

 

 

Commentaires

Sait-on pourquoi le F/A-18 E/F n'est pas en compétition?
Est-ce voulu par les USA ou est-ce le Canada qui l'a laissé de côté?

J'imagine assez mal le Canada acheter européen... britannique au pire. Mais ni suèdois (même si certains éléments sont de conception US), ni français.

Écrit par : Jo-ailes | 17/12/2012

Enfin une bonne décision dans ce dossier, mais cela va-t-il véritablement changer les choses ? Le Canada a tendance à suivre aveuglément sont grand voisin américain, on se souvient du fantastique projet CF-105 abandonne suite à des pressions US.

Écrit par : Steeve | 17/12/2012

La participation du "Rafale" à cette compétition est très improbable! (presse spécialisée).
Motifs:
- La force aérienne Canadienne est entièrement subordonnée à l'US Air Force
- Tous les avions AMERICAINS achetés, sont pour la plupart assemblés localement.
- Aujourd'hui la flotte de combat est intégralement composée d'avions US, avec une centaine de CF-188 (dénomination locale du F-18C/D)
- La seule alternative crédible au F-35, c'est de reprendre du F/A-18E/F Super Hornet.
- Pour participer à une compétition, il faut que les chances de victoire se situent au-delà de 43% (selon une matrice de calcul);
qu'elles sont les chances du "Rafale" d'après vous?

A mon humble avis, ce pseudo revirement n'est que de la poudre aux yeux pour calmer l'opposition, après beaucoup de bla-bla, de perte de temps et d'argent pour les autres compétiteurs, Ottawa signera pour des F-35...

Écrit par : forêt10 | 17/12/2012

Il est vrai, que l'on voit assez mal un complet revirement de la part du gouvernement canadien sur un autre appareil que le F-35, d'ailleurs celui-ci précise bien " que l'option F-35 reste valable"!

Alors calmer l'opposition ? Très certainement la raison, mais peut-être aussi l'option de sortie de crise avec un autre appareil au cas ou (plan B électoral ??) !!

Il sera néanmoins intéressant de suivre la suite de ce feuilleton pour le moins rocambolesque.

Écrit par : PK | 17/12/2012

Je trouve vos analyses très juste,il est vrai qu'avec le gouvernement conservateur de stephen harper(un clone raté de W bush)le canada resemble a une sucursale républicaine des États.Ils ont essayer en vain de caché le prix réel des F35,maintenant ils vont faire une appel d'offre truqué pour calmer l'opposition!

Écrit par : alain gaudreault | 18/12/2012

Le Super hornet est hors concour, car si il participe, il gagne devant le f-35, et les Con-servateur veulent le F-35...

pour le reste, il est vrai que tout les chasseur canadien depuis la guerre froide sont US, sauf le CF-100. En ce moment, seul les drone CU-170 Héron (Israel), CC-150 Polaris (airbus a 310 MRTT), et le CT-155 sont non US. *pendant le deploiment afghan, ont a eu le CH-178 (Mil Mi-17-v-5)

Écrit par : Dany | 19/12/2012

Précisons d’emblée qu’il n’a jamais été question pour les USA de proposer le Super Hornet aux canadiens, ni hier, ni aujpurd'hui. L’objectif étant de placer le F-35 pour permettre de partager les coûts et de vanter ensuite ses capacités d’exportations.

Pour l’instant le gouvernement Harper ne va pas lâcher le F-35, le rapport sur les coûts de l’avion rafraichit le dossier sérieusement, mais ne sera pas l’élément déclencheur d’un éventuel revirement.

Le vrai problème se situe ailleurs, et concerne la réévaluation du bien fondé des interventions militaires canadiennes à l’étranger. Le bilan afghans étant plus que mitigé, politiques de tous bords et certains militaires de l’Etat major semblent rejoindre l’idée qu’il vaudrait mieux à l’avenir, concentrer les Forces et l’équipement pour la sécurité du territoire, en lieu est place d’interventions coûteuses et mal comprises de la population, sur des théâtres d’opération étranger.

Hors, le F-35 a été choisit notamment dans un but d’interopérabilité lors d’opérations conjointes avec les USA à l’étranger. Une remise en question totale de cette doctrine agirait comme un levier déclencheur, associé à la problématique du prix en défaveur du F-35 et dans ce cas, une compétition prendrait alors toute son importance.

Bref, le gouvernement Harper se maintien dans son choix mais prépare (comme je l’écrivais plus haut) un éventuel plan B qui dans un tel contexte, lui permettrait de changer son fusil d’épaule tout en gardant la tête haute.

Bien à vous tous chers lecteurs.

Écrit par : PK | 19/12/2012

"Précisons d’emblée qu’il n’a jamais été question pour les USA de proposer le Super Hornet aux canadiens, ni hier, ni demain. L’objectif étant de placer le F-35 pour permettre de partager les coûts et de vanter ensuite ses capacités d’exportations."
Je comprends tout à fait.
Mais si le gouvernement canadien décide de diminuer ses opérations à l'extérieur et que le F-35 coûte trop cher pour la défense de son territoire, ce qui est hautement improbable, est-ce qu'au dernier moment les USA ne sortiront pas le Super-Hornet de leur manche?

Écrit par : Jo-ailes | 19/12/2012

Dans ce cas là, effectivement, il est fort possible que le Super Hornet vienne se joindre aux divers candidats.

Écrit par : PK | 19/12/2012

D'après un article lu dans "les echos" le nouveau PDG de Dassault croit aux "chances" du "Rafale" au Canada!?
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0202486616284-dassault-convaincu-que-le-rafale-a-ses-chances-au-canada-526539.php

Il faut bien que Mr. Trappier montre sa différence (il compare ses chances à celles de Boeing!) par rapport à Mr. Edelstenne.
Enfin, à nouveau, beaucoup d'argent va être dépensé inutilement, comme si ce pays pratiquement en cessation de paiement en avait les moyens!

Écrit par : forêt10 | 09/01/2013

pauvre Dassault, il croit toujours que son Rafale est le meilleur au monde et qu'il réussira un jour à le vendre à l'exportation.

l'espoir fait vivre

Écrit par : michel | 09/01/2013

La question déchaîne les passions au Canada avec notamment cette très intéressante analyse qui est favorable au Gripen E et a l Eurofighter :http://blogs.ottawacitizen.com/2013/01/07/why-canada-should-buy-the-saab-jas39-gripen-e-next-generation-fighter/

Écrit par : Steeve | 09/01/2013

L'article mentionné par Steeve me conforte dans ce que j'écrivais sur ce même blog le 17-12-2012, à savoir que la Canada à trouvé avec le Gripen E/F le "faire-valoir" parfait (ni voyez surtout pas un propos péjoratif de ma part!).
En effet grâce au Gripen, le Canada pourra faire:
- régler les problèmes d'"infériorité présumée"
- régler le problème de la compatibilité des armements
- régler le problème des capteurs
- et surtout faire drastiquement baisser les prix...
On sera alors en 2020, le F-35 aura résolu tous ces problèmes de jeunesse et Ottawa commandera cet avion, qui correspond malgré tout au mieux de ses convenances politiques et stratégiques, tout en préservant le porte-feuille du contribuable.

Écrit par : forêt10 | 09/01/2013

Le Super hornet est hors concour, car si il participe, il gagne devant le f-35, et les Con-servateur veulent le F-35...

pour le reste, il est vrai que tout les chasseur canadien depuis la guerre froide sont US, sauf le CF-100. En ce moment, seul les drone CU-170 Héron (Israel), CC-150 Polaris (airbus a 310 MRTT), et le CT-155 sont non US. *pendant le deploiment afghan, ont a eu le CH-178 (Mil Mi-17-v-5)


-» Le Super Hornet est trop vieux et il sera rapidement dépasser. L'alternative serait le F-15SE Silent Eagle. Le Su-35 malgré c'est capacités énormes est exclus vu qu'il est russe. En dehors du F-35 le seul avion valable est le Rafale voir le Silent Eagle mais ce sont tout deux des avions de la génération 4,5. Dans le futur, les avions de 5ème génération seront ce qui composera la majorité des forces aériennes. Au final, le seul choix qui reste est le F-35 voir le Flygsystem 2020 (pas avant 2020 donc bon...). Le F-35 contrairement à ce que beaucoup pense est loin d'être mauvais une fois que les problèmes qu'il à seront réglé. Pour ce qui est des coûts de plus (la formation des pilotes, l'essence, les munitions,etc.) sont déjà payer sur le CF-18 donc ce ne sont pas des coûts qui sont nouveau car en réalité seul l'achat de nouveau missiles et bombes (si on veux. Car c'est optionnel les missiles actuel sont utilisable sur le F-35), la formation des pilotes pour changer de flotte et l'entretien qui sera beaucoup plus coûteuse à cause de la furtivité (mais elle sera sans doute assuré par L-3 à Mirabel ce qui engagera des retombées économiques)

Écrit par : varkale | 02/02/2013

Les Forces Aériennes Canadiennes ont toujours eux un faible pour les chasseurs Biréacteur si on se fit au choix fait pour les CF-100 Canuck , CF-105 Arrow , CF-101 Voodoo , CF-5 Freedom Fighter et ses derniers CF-18 . Alors pourquoi choisir un chasseur monomoteur qui ne peut même pas pour l'instant parcourir notre vaste nord Canadien ! Les F-18 F Super Hornet auraient été le choix judicieux pour ses performances exceptionnelles comparativement aux chasseurs Européen . Au pire j'irais en appel d'offre chez les Russes pour avoir un chasseur digne du grand nord comme les SU-37 probablement moins dispendieux que le F-35. Le gouvernement doit faire tête haute a nos voisins Américains et devenir un vrai chef digne de ce nom. Bombardier Aéronautique pourrait facilement élaborer une conception purement canadienne d'un avion de chasse digne de notre défunt CF-105 Arrow. Le Canada est reconnu mondialement en Aérospatiale.

Écrit par : Stéphane Légaré | 26/03/2013

Les commentaires sont fermés.