24/11/2012

Premier appontage d’un J-15 sur le Liaoning !

 

123998064_31n.jpg


 

C’est fait, la nouvelle est confirmée le premier Shenyang J-15 à bien apponté officiellement puis décollé du porte-avions chinois le Liaoning. Ce premier essais validé a été effectué le 20 septembre dernier. L’information avait été donnée par les médias chinois  mais n’avait pu être vérifiée à ce jour.

 

Le 20 septembre dernier, le premier appontage et décollage d’un appareil de combat de type Shenyang J-15 a pu être effectué avec succès permettant du coup à la Chine de devenir membre club très restreint des nations dotées d’une aéronavale.


 

123998037_61n.JPG


 

La Chine cependant n’a pas d’expérience dans ce domaine et il faudra plusieurs années pour pouvoir maîtriser et former suffisamment de pilotes qualifiés sur porte-avions. De plus, il faudra au minimum 10 ans à ce pays pour former un véritable groupe naval opérationnel. La Chine est engagée dans un processus de montée en puissance qui atteindra en ce qui concerne sa marine son apogée d’ici 10à 15 ans. 

 

J-15 Flying Shark :

Le Shenyang J-15 Flying Shark est un avion de chasse embarqué sur porte-avions, dérivé du Sukhoi 33. Bien que pendant un certain temps les rumeurs faisaient état d’un appareil semi-furtif, celui-ci est en fait une copie chinoise mais dotée d’un équipement entièrement indigène. Pour développer le J-15, la Chine a acquis un modèle de SU-33 en 2001, auprès de l’Ukraine. A ce propos, il faut rappeler que la Russie avait refusé de vendre ce type d’appareil et l’épisode ukrainien avait profondément enragé Moscou à l’époque.
La Chine a activement cherché à acheter des SU-33 en provenance de Russie à de nombreuses reprises, la offre infructueuse a été faite en mars 2009, mais les négociations se sont effondrés en 2006 après qu'il fut découvert que la Chine avait développé une version modifiée du Su-27SK désigné Shenyang J-11B, en violation des accords de propriété intellectuelle.

 

123998037_31n.JPG



Premier vol :

Le premier prototype du J-15 a effectué, selon l’agence Chine nouvelle, son premier vol le 31 août 2009. Le J-15 est doté de moteurs chinois de type WS-10, l’un des grand défis pour les ingénieurs chinois fut la conception des ailes repliables et le développement des moteurs. Le J-15 dispose d’une queue raccourcie et des trains d’atterrissages renforcés. Le J-15 utilise la technique STOBAR (Short Take-Off But Arrested Recovery), décollant sur la totalité de la piste/pont (incliné au bout) pour décoller et atterrissant avec l’aide d’un brin d’arrêt. Les derniers rapports indiquent que la Chine a développé un radar AESA, qui pourrait être installé sur le nouveau chasseur.

 

Porte-avions liaoning : 

 

Le porte-avions Liaoning  est le premier porte-avions en service de la marine chinoise. Son nom, Liaoning officiellement annoncé le 11 septembre 2012, vient du nom de la province de Chine où il a été rénové.

Il s'agit d'un navire construit à l'origine pour la marine soviétique et dénommé Varyag.

 

 

001aa0bab90b11f0a91006.jpg

 

 

Photos : appontage et atterrissage du premier J-15 sur le Liaoning@ Chine nouvelles

Commentaires

Waaoooh, toujours au top pour l'info ! Chère Pascal, tu as encore une fois l'information en temps et en heures abec 24heures d'avance sur les meilleurs médias ! Mais comment faits-tu ?

Écrit par : Liv | 25/11/2012

Pour égayer cet article, vous trouverez de belles photos sur le site suivant:
http://www.flightglobal.com/news/articles/in-focus-long-march-ahead-for-chinese-naval-airpower-379419/

PK: La chine est parfaitement capable de réduire le cycle de sa montée en puissance de moitié:
Pour illustrer mon pronostique je vous cite quelques exemples:
- Train à Grand vitesse(demandez à Siemens ce qu'il en pense...)
- Centrales nucléaires (demandez à Areva ce qu'il en pense...)
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20121125trib000733109/areva-la-tension-monte-autour-de-l-accord-nucleaire-avec-edf-et-la-chine.html
- Aviation civile (demandez à Airbus et Eurocopter ce qu'ils en pensent...)

Toutefois Pascal c'est toujours un plaisir de vous lire

Écrit par : forêt10 | 26/11/2012

Merci forêt10, 10 à 15 ans pour disposer d'un groupe naval complet (navires, équipement, formations, logistique) et de suffisament de pilotes avec un recul necessaire au bon fonctionnement d'un groupe aéronaval, c'est déjà très court !! Je me souviens des experts du Pentagone en 2008, qui ne voyaient pas la Chine disposer d'un porte-avions avant 2020 au plus tôt ! Bref, ils ont déjà 8 ans d'avance sur certaines prévisions.

Bonne journée !

Écrit par : ¨PK | 26/11/2012

Petite vidéo:
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=l9CDW4tlgOU

Écrit par : Voltigeur | 26/11/2012

Oui, quelques années d’expérience seront certainement nécessaires... mais cela ne suffit pas toujours... quelques exemples:
http://www.youtube.com/watch?v=N6EsCqHQAmc&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=8mmcSF9AuL8&feature=related

ou comment gaspiller l'argent du contribuable !

Écrit par : PRossi | 27/11/2012

Bon on ne voit pas bien sur les photos et le reportage mentionné plus haut, c'est du.. chinois ;-) donc mes question :
La réplique du Su-27 décole sans cataplute ?
D'après le reportage, c'est fait exprès, quelle est la raison ?

Écrit par : Al&X | 28/11/2012

Mais non, il y a 50 petits chinois qui poussent l'avion !! Evidemment qu'il y a une catapulte !

Écrit par : Marco | 29/11/2012

Non, non, pas de catapulte!

Et pas non plus 50 petits (ou grands) chinois qui poussent! ;o)

Comme l'article de Pascal le dit très bien, le J-15 est ce que l'on appelle un avion STOBAR (Short take-off but arrested recovery): le tremplin est là pour l'aider à décoller seulement avec la puissance de ses réacteurs. S'il y avait eu une catapulte, comme pour les avions CATOBAR (Catapult Assisted Take Off But Arrested Recovery), le tremplin n'aurait pas été nécessaire.

Écrit par : Jo-ailes | 29/11/2012

Si cela se vérifie, il faudra compter avec eux dans un laps de temps court...
http://www.defencetalk.com/chinas-j-15-fighter-superior-to-russian-su-33-45820/

Écrit par : forêt10 | 07/12/2012

Bel article, mais je vais rester parmis les tristes prudents et sceptiques: un site qui semble très sérieux et qui mentionne "China’s J-15 Fighter Superior to Russian Su-33" comme légende d'une photo de Shenyang J-10... j'hésite à les croire aveuglément sur le reste. :o(

Écrit par : Jo-ailes | 08/12/2012

Oups, pardon: j'ai les doigts qui ont fourchés, je voulais dire une photo de Chengdu J-10 avec comme légende: "China’s J-15 Fighter Superior to Russian Su-33"... ;o)

Pour comparer:
http://www.aviationsmilitaires.net/display/variant/1521
http://www.aviationsmilitaires.net/display/aircraft/345

Écrit par : Jo-ailes | 08/12/2012

Les commentaires sont fermés.