05/10/2012

Gripen F démonstration du radar AESA !

image.jpg

Le Gripen F vient de débuter les vols de présentation du radar ES-05 «Raven» AESA en compagnie de F/A-18 depuis l’aérodrome d’Emmen

 

Les commandes du démonstrateur biplace Gripen F sont tenues alternativement par un pilote d'armasuisse et un pilote des Forces aériennes sur le siège avant, tandis qu'un pilote d'essais de Saab occupera la place arrière.
Les pilotes suisses ont rafraîchi préalablement leurs connaissances de l'avion lors d'un entraînement en simulateur en Suède. Dans les jours qui viennent, les pilotes suédois recevront une introduction aux spécificités de l'espace aérien au-dessus des Alpes suisses et concernant la place de tir d'aviation de l'Axalp.

 gripen f,radar aesa,gripen ng,gripen f radar aesa,gripen en suisse

Commentaires

Belle image!

Visiblement, le Gripen Demo n'est pas équipé de l'IRST... ou alors ce dernier est très discret! ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 05/10/2012

Effectivement JO-ailes, aux dernières informations, SelexGalileo termine les tests et livrera l'IRST (Skyward-G) le mois prochain à Saab qui l'intégrera avant la fin de l'annéesur le F.

Écrit par : PK | 05/10/2012

L’IRST n’est pas encore installé mais ce qui est le plus important est sa cellule version finale donc plus de modification importante de ce côté-là à part l’ajout de diverses options, une chose est sur est que le gripen a un look d’enfer et très aérodynamique.

Pour le moment le projet suit bien selon le cahier des charges, par contre il est vrai qu’il est un peu dommage au niveau de sa livraison avec une attente de quelques années mais d’un côté on est plus a 2-3ans de plus, ceci permettra de finalisé certain point ou de voir des bugs faire surface et de les supprimé.

Même les machines les plus modernes ont sur toute leur vie de fonctionnement des bugs qui n’ont pas de conséquence grave.

Maintenant est au tour de la patience sur les futurs informations.

Écrit par : michel | 05/10/2012

Michel,

Qui va mettre à jour les bugs dont vous parlez? Si personne n'utilise l'avion, personne ne peut découvrir les coquilles!

C'est peut-être pour ça que le cahier des charges initial spécifiait que la version choisie devait déjà être en service.

Pour info, les FA18 suisse sont parmi les derniers produits. Pourtant, de nombreux problèmes structurels ont été mis à jour par le test de fatigue...

Il est donc plus que probable que des bugs feront surface durant les premières années de service des Gripen E.

Écrit par : pascal (l'ing) | 06/10/2012

Je comprends votre point de vue pascal.

Il est vrai que la version F (démo) est pour l’heure pas utilisé intensivement comme un avion opérationnelle mais il y a les bugs récurent qui viennent dès le début et vous avez les bugs si on peu le dire normal sans gravité, mais ce problème est aussi sur les avions de ligne et combien d’avion qui nous passe sur la tête on des problèmes d’alarmes fantôme, je pense des quantités.

Je comprends que pour un avion de chasse c’est plus compliqué car lui ne fait pas comme un avion de ligne : décollage – vol – atterrissage mais il a une mission qui l’oriente dans les 4 points cardinaux.

J’ai vu une émission TV sur l’armée Canadienne sur les futurs pilotes donc l’instruction et les vols s’effectue sur F18, et bien on ce rend contre que certain de ces avions sont presque dangereux que ce soit au niveau d’usure ou panne ou de bugs, bon aussi ils ont des km derrière eux.

Sur les bugs des futurs E seront au niveau informatique en majorité et non en éléments défectueux bon l’avenir le dira, de toute façon dans toutes les armées du monde les bugs sont là et personne n’en échappe.

je pense aussi que nous devons avancer, les mises à niveau ce feront par Saab et aucun soucis à ce faire car ils ne sont pas des débutants

Écrit par : michel | 06/10/2012

A Pascal l'ingénieur, en ce qui concerne les "U" les aérodromes disposent de divers versions en fonctions de l'évolution de nos FA. Certains "u" permettent l'usage d'avion comme le Rafale ou l'Eurofighter mais ceux-ci sont minoritaire à tel point que sans une mise à niveau l'usage 'un tel modèle d'avion deviendrait problématique. Ce sujet, je l'ai traité en 2008 déjà, avec comme résultat que l'Eurofighter tout comme le Rafale ne pouvaient être intégré de manière complète sur l'ensemble des infrastructures.

Petite anecdote sur le sujet, lors du meeting de Payerne 2004, la zone spotter se trouvait sur un "U" qui en fin de journée fut le théâtre d'un balai complexe, la tentative de faire entrer un Rafale dans le "U" sur lequel nous nous trouvions. Impossible malgré les tentatives des gens de Dassault avec comme ultime essais le dégonflage des pneus du Rafale !

Par contre, votre inquiétude en ce qui concerne les éventuels bugs est juste. Selon Selon Saab, la période de transition entre 2013 et 2016 permettra de combler ces éventuelles lacunes.

Les Suédois sont des gens sérieux et il ne faut pas douter en leurs capacités.

Cependant, en ce qui me concerne (je pense que vous aurez le même point de vue) je désire connaître leur cahier des charges en la matière.

Cette question sera certainement au menu mardi prochain lors de la présentation à la sous-commission. En ce qui me concerne, je reviendrais cette semaine sur le sujet et je vous en tiendrais rigueur dans un prochain article, soyez en sûr !

Écrit par : PK | 06/10/2012

Cher Pascal,

Me voilà une fois de plus impressionnée par ta vision aéronautique, en 2008 tu nous décrivais déjà les possibles réussites de l'avion suédois dans sa version NG, et ceci, face aux capacités du Rafale. A l'époque, tu évaluais un combat entre ces deux protagonistes, à juste raison .

En 2010, tu imaginais une possible perte de contrat du Rafale au profit du Gripen, l'avenir te donna raison. L'argent manquant, la faiblesse des politiques jouant pour l'avion le moins cher.

Le choix du Gripen E est en soi une bonne solution, tu as dès le début compris cette solution tout en cherchant à en décrypter les solutions techniques sans jamais faiblir face aux nombreuse critiques. Peu importe la critique justement, tu as su garder ta justesse, ta vision du sujet. Sans jamais critiquer la concurrence ! Simplement Bravo !

Écrit par : LIv | 07/10/2012

Suite à une discussion sur un forum, j'ai fait une petite recherche sur les essais du Grumman F11F-1F Super-Tiger en Suisse.
Cette fois, là aussi, l'appareil avait été jugé meilleur que les autres concurents, mais abandonné car jugé trop cher. Le F-104, jugé non adapté, les forces aériennes avaient finalement choisi un troisième, mais avec un système d'arme amélioré!


... à l'époque, ça avait finalement débouché sur l'affaire Mirage.
Espérons que l'histoire ne se reproduise pas. ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 07/10/2012

C'est très juste Jo-ailes, mais à l'époque, les coûts exorbitants du Mirage IIIS étaient dû justement à ces modifications faites en Suisse (radar et armement US, reconfiguration du cockpit, nez pliable) dans le cas de l'avion suédois nous aurons le même avions, le même armement, les mêmes logiciels.

Écrit par : PK | 07/10/2012

Oui Pascal, c'est juste, mais la ressemblance était tout de même un peu troublante.

Je pense aussi que cette affaire est toujours dans la tête de nos dirigeants et que justement, cette fois, ça leur permettra de faire le juste choix.

De toutes façons, on n'a plus vraiment le choix. Je croise les doigts...

Écrit par : Jo-ailes | 07/10/2012

Le fait est qu'il n'y a rien de comparable entre l'achat des Mirage est le projet d'acquisition des Gripen.

C'est justement la méconnaissance de ces deux projets qui font dire à des profanes qu'il à une comparaison, hors, il n'en est rien. Le Mirage avait construit sous licence en Suisse et modifié en Suisse. Le Gripen sera fabriqué en Suède et il n'y aura pas de modification purement helvétique.

Comparer ces deux affaires est ridicule, mais effectivement, certains dirigeants comme certains journalistes se laissent biaiser dans cette histoire.

Écrit par : PK | 07/10/2012

La ressemble tient dans le fait d'acheter un avion pour lequel des développements restent à faire.
Les Suèdois sont peut-être plus pros que certains Américains...

Écrit par : Pascal (l'ing) | 08/10/2012

Polémique une histoire sans fin ?

Mais que ce passe t’il entre le CF (Ueli Maurer) est la sous commission ?
Le feuilleton continu depuis son début, les membres de la sous commission sont toujours en guerre contre le gripen et tout ce qui l’entour.

Nous savons que l’aspect financier a joué en faveur du gripen mais aussi que l’avion correspondait le mieux a notre aviation mais aussi qu’un concurrent était bien placé sur la bataille des ventes sauf qu’il na pas était suivi par son gouvernement, ma fois une histoire de paradis … qui c’est mal tournée quand on mélange tout et le diable c’est mordu la queue.

Cette sous commission a vraiment quel rôle ? nous le savons mais en confidence elle est là pour faire bonne figure car je vois mal ces personnes avoir accès a des dossiers très sensible sur la défense du gripen et je pense que là ca dérange.

Écrit par : michel | 09/10/2012

C'es pourtant simple Michel, la sous-commission est composée de parlementaires de droite et de gauche. La gauche à toujours soutenu le GSsA et peu importe le choix de l'avion, elle le combattra.

La particularité de notre politique, c'est que des anti-militaristes peuvent allégement se retrouver au sein d'une commission de sécurité, ni plus ni moins. Le "vert" est dans le fruit !

Nous assistons là, à une bataille des mots de nos "chers" élus, qui en lieu et place de donner l'exemple, se donnent en spectacle (piteuse représentation).

Écrit par : Steeve | 09/10/2012

"La particularité de notre politique, c'est que des anti-militaristes peuvent allégement se retrouver au sein d'une commission de sécurité, ni plus ni moins. Le "vert" est dans le fruit ! "
En même temps, c'est de "bonne guerre": on a bien des parlementaires de droites dans des commissions concernant le social ou l'environnement! ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 09/10/2012

Pas tout à fait Jo ailes, car il n'y a pas de groupe pour Suisse sans aide sociale ou sans écologistes . La grande différence vient du fait que l on peut vouloir limiter le social mais sans pour autant l'interdire. La gauche elle veut supprimer l armée, voilà qui fait la différence. :-)

Écrit par : Steeve | 09/10/2012

C'est presque vrai, Steeve. Beaucoup aimerait couper ces aides drastiquement. De même que je connais des sous-officiers et des officiers votant à gauche! Difficile de mettre tout le monde dans le même panier... ;o)

Mais à part ça, le fait que tous les partis de droite (qui représentent une solide majorité) ne fasse pas corps pour ce programme, ça ne peut que faire le beurre de la gauche (en tout cas celle antimilitariste). :o(
Une meilleure communication dès le départ aurait certainement permis d'éviter ça.

Écrit par : Jo-ailes | 10/10/2012

Intéressant article ce matin dans le TagesAnzeiger, les socialistes suédois (opposition) soutiennent l achat du Gripen E :

http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Die-Sozialdemokraten-wollen-den-Gripen-E/story/23447502

comme quoi ... !

Écrit par : Steeve | 10/10/2012

Bonne nouvelle.

Mais il ne faut pas oublier qu'en Suède, il y a des emplois à sauver.
En Suisse, par contre, le fait de ne pas les monter nous-même pour économiser quelques millions rend moins visible les créations d'emplois.

Écrit par : Jo-ailes | 10/10/2012

il est deja a axalp en vidéo

Écrit par : michel | 10/10/2012

he hop la suite pourquoi ce privé d'un bel avion et de son bruit

http://www.youtube.com/watch?v=Lkcuymvgx-g
http://www.youtube.com/watch?v=wd6Q33zunRY

Écrit par : michel | 10/10/2012

Suis-je censuré?

Je réitère encore une fois mon article:

"Mais que ce passe t’il entre le CF (Ueli Maurer) est la sous commission ?"

A mon humble avis, les parlementaires se posent de plus en plus de questions sur la véracité ou la viabilité des accords entre la Suède et la Suisse.

Si on étudie attentivement la loi de programme budgétaire pour 2013 en Suède, il apparaît que cette dernière pourrait renoncer à commander la tranche de 40 à 60 appareils qui garantirait l'enveloppe budgétaire des 3,1 Mds pour 22 appareils à la Suisse.
Une étude parallèle prétend qu'il faudrait au moins 100 appareils commandés pour que le programme Gripen E/F soit viable!

La Suède vient en effet de confirmer l'existence de cette clause d'annulation dans sa proposition de budget 2013

Écrit par : forêt10 | 12/10/2012

Désolé forêt10 pour le retard de mise en ligne de votre commentaire !

Je pense pas que la Suède renonce à l'acquisition de Gripen E, car cela signifierait la fin de son industrie aéronautique et 5'000 emplois directs à la trappe (sans parler des emplois indirects).
Dans une interview parue dans le TagesAnzeiger de cette semaine, les socialistes qui sont dans l'opposition semblent déterminés à voter le budget.

Il faudra très probablement une centaine de commande du "E" pour assurer sa viabilité, la Suède et la Suisse pourraient très bien ne pas être seuil sur cet avion, le Brésil avec en plus la version SeaGripen est toujours intéressée de même que des utilisateurs des C/D comme l'Afrique du Sud et la Thaïlande. L'Algérie est déjà en négociation, certes préliminaires. On parle aussi de l'Argentine et du Chili.. A Suivre

Entre le CF et la sous-commision se joue un jeu du chat et de la souris entretenu volontairement par Mme Galadé (PS) est accessoirement anti-avions !

Écrit par : PK | 12/10/2012

Les commentaires sont fermés.