30/08/2012

Airbus, annonce de nouvelles commandes !

A321_A330_PAL[1].jpg


 

 

Le constructeur européen faisait un peu grise mine ses derniers temps face aux records de commandes engendrées par son concurrent Boieng. La disette semble enfin terminée avec deux commandes importante.

 

Philippines Airlines :

 

Philippine Airlines (PAL) a passé une commande ferme auprès d'Airbus pour 34 A321CEO, 10 A321NEO et 10 A330-300. Ces appareils sont achetés en vertu d'un programme de modernisation  majeur de la flotte de la compagnie aérienne  avec des livraisons à partir de 2013.

 

Le monocouloir A321 sont achetés afin d'améliorer l'offre de produits de la compagnie aérienne sur les lignes intérieures et régionales, ainsi que pour soutenir des alliances avec ses compagnies aériennes partenaires. Les gros-porteurs A330 seront exploités sur les routes régionales et 

 à plus long terme au Moyen-Orient et en Australie. PAL annoncera la sélections des moteurs pour tous les avions à une date ultérieure.

 

Fin de l’embargo chinois :

 

L’autre bonne nouvelle concerne la Chine, qui reprend ses commandes auprès du constructeur européen, après l’embargo décrété par le gouvernement de Pékin, en représailles à la taxe CO2 mise en place en Europe.

 

ICBC Financial Leasing Co. Ltd (ICBC Leasing), a signé avec Airbus accord sur un total de 50 appareils de la famille A320, dont 30 A320NEO et 20 A320CEO.

Le contrat d'achat des avions a été signé au Grand Palais du Peuple à Pékin en présence de Li Xiaopeng, vice-président exécutif de l'ICBC et président d'ICBC Leasing, et Fabrice Brégier, Président Directeur Général d'Airbus. 

 

Rappel :

 

L'A321 est le plus grand membre de la famille best-seller «A320», qui offre les coûts d'exploitation les plus bas de toute la gamme de produits à ce jour. Ces coûts seront réduits encore davantage avec l'arrivée de la nouvelle option de moteur (NEO), offrant des économies de carburant supplémentaires de 15%. A ce jour, plus de 8.500 appareils de la famille A320 ont été commandés et plus de 5.200 livrés auprès de 365 clients utilisateurs dans le monde.

 

L'A330 est un des avions les plus couramment utilisées comme gros-porteurs en service aujourd'hui. Airbus a enregistré plus de 1.200 commandes pour les différentes versions de l'avion, avec quelque 900 vole maintenant auprès de  90 opérateurs dans le monde. 

 

Photo : A330 & A320 aux couleurs de PAL @ Airbus

20:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a320, a321, a330, a320neo, pal, philippines airlines |  Facebook | |

Futur drone : les testes en vol vont commencer !

 

1878835776.jpg

 

 

Des vols d'évaluation auront lieu en septembre et octobre sur l'aérodrome militaire d'Emmen en vue de l'acquisition du nouveau système de drones d'exploration ( ADS 15 ). Sur les onze systèmes de neuf entreprises qui entraient initialement en question, ceux des sociétés Israel Aerospace Industries LTD et Elbit Systems restent encore en lice.

Les tests seront effectués en septembre  3.9 - 21.9 pour le Heron 1  et octobre 1.10 - 19.10  pour l’Hermes 900, par une équipe de projet composée de spécialistes des Forces aériennes suisses et d'armasuisse. Les vols de tests se dérouleront en Suisse centrale et au Jura.

Ces vols font partie de l'ensemble de l'évaluation des deux systèmes de drones entrant en question pour l'acquisition, à savoir le Hermes 900 ( Elbit ) et le Heron 1 ( IAI ). Le choix du type est prévu dans le courant du premier semestre de 2014, et l'acquisition avec le programme d'armement de 2015. Actuellement, les Forces aériennes suisses utilisent le drone d'exploration 95 ( ADS 95 ), qui atteindra le terme de sa durée d'utilisation ces années prochaines.

332239606.jpg

lien sur le futur drone MALE :

http://psk.blog.24heures.ch/tag/drone+male

Photos : 1 Hermes 900 @ Elbit Systems  2 Heron 1 @ IAI

12:58 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : drone, male, hermes 900, heron1 drone 15 |  Facebook | |

29/08/2012

Début des essais virtuels du CSeries !

ba-cseries_family_04-hr.jpg


 

Bombardier Aéronautique a annoncé que la Société effectue maintenant des vols virtuels avec «l'Avion 0», le banc d’essai et de certification intégré des systèmes (ISTCR) au sol pour les avions CSeries. Les systèmes avionique et électrique, les commandes de vol, les commandes de vol électriques, le train d’atterrissage et le câblage fonctionnent  tous et l’intégration et la communication des systèmes ont été démontrées de façon concluante. Le développement des avions CSeries entre maintenant dans l’intense phase des essais au sol qui mènera à la maturation nécessaire de tous les systèmes en vue du programme d’essais en vol.

 

« L’enthousiasme entourant le développement de nos avions de ligne CSeries s'accroît de semaine en semaine, alors que ces appareils deviennent de plus en plus réels », a déclaré Rob Dewar, vice-président et directeur général, CSeries, Bombardier Avions commerciaux. « La mise en service de tous les systèmes sur « l'Avion 0 » est une étape importante qui nous a permis d’entamer la phase des essais au sol intégrés et d’effectuer des vols virtuels. Cette approche, qui comprend l’essai d’un avion avec tous les systèmes et logiciels principaux complètement configurés  pour répondre aux normes de production, est nouvelle dans l’industrie. Cette phase nous permettra de soumettre à des essais approfondis la conception des systèmes afin d’atténuer le risque et de procurer la fiabilité nécessaire avant le vol inaugural. Les résultats jusqu’à maintenant ont été satisfaisants et certains ont même dépassé nos attentes. »

 

L’ISTCR est l’un des multiples bancs d’essai effectués au centre d’essai intégré des circuits avions (Complete Integrated Aircraft Systems Test Area ou CIASTA) que la Société détient à Mirabel, au Québec, à 40 km au nord de Montréal. L’implantation concluante de tous les systèmes sur «l'Avion 0» a bénéficié du soutien de plusieurs partenaires et fournisseurs clés du programme d’avions CSeries, dont CAE, Goodrich Actuation Systems, Hamilton Sundstrand, Honeywell, Liebherr-Aerospace, Parker Hannifin, Pratt & Whitney, Rockwell Collins et Fokker Elmo, ainsi que d’autres fournisseurs de structures et de systèmes qui ont livré tous les composants nécessaires. Des représentants de ces entreprises sont également installés à Mirabel pour travailler avec Bombardier sur les processus d’essais et d’intégration des systèmes.


 

4_1_0812-cseries-2.jpg


 

En plus de l’ISTCR, l’avion est soumis à d’autres bancs d’essai utilisés dans le cadre de la phase d’essais au sol, dont le simulateur de vol d’essai (ESIM) à un stade avancé de construction par CAE, ainsi que le banc d’essai d’intégration des systèmes avioniques (SITS) et le laboratoire d’intégration des commandes de vol (FCIL), tous deux déjà mis en service dans les installations respectives de Rockwell Collins et de Parker Hannifin, et le banc d’essai du système de régulation climatique (ECS) dont la construction est également en train d’être complétée à Mirabel.

 

« L’Avion 0 est exploité dans des conditions qui s’approchent grandement de la réalité puisqu’il intègre les systèmes et les composants structurels de l’avion de la phase de production, un système de charge aérodynamique et un modèle de vol haute fidélité. Nos fournisseurs collaborent avec nous tout au long du projet et nous poursuivons notre travail pour mettre les avions CSeries en service en 2013 », a ajouté M. Dewar.

 

A propos des CSeries :


Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeries entièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions CSeries offrira un avantage de 15%  sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20% de la consommation de carburant. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permettra de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries, qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb) plus légers que d’autres avions de la même catégorie cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

 

Bombardier a enregistré des commandes et engagements relatifs à 352 avions CSeries. La Société a également enregistré des commandes fermes d’un total de 138 avions de ligne CSeries : Braathens Aviation (cinq avions CS100 et cinq avions CS300), Deutsche Lufthansa AG destiné à SWISS (30 avions CS100), Korean Air (10 avions CS300), Lease Corporation International Group (17 avions CS300 et trois avions CS100), PrivatAir (cinq avions CS100), Republic Airways (40 avions CS300), un transporteur à grand réseau anonyme (10 avions CS100), un client européen anonyme (10 avions CS100) et une société aérienne anonyme bien établie (trois avions CS100). Le programme d’avions CSeries a également enregistré des options sur 124 avions et des droits d’achat pour 10 autres avions de la part de ces clients. De plus, le programme d’avions CSeries a enregistré une commande conditionnelle d’un client anonyme de cinq avions CS100 et de 10 avions CS300, ainsi que trois lettres d’entente pouvant aller jusqu’à 30 avions CSeries d’Ilyushin Finance Co, jusqu’à 15 avions CS300 d’Atlasjet et jusqu’à 20 avions CS300 d’airBaltic.


 

BA_CSeries-ISTCR.jpg


 

Photos : 1 Image de synthèse d’un CS100 2 Chaine de montage 3 mise en service du banc d’essai @ Bombardier Aerospace

23:16 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cseries, cs100, cs200, cs300, bombardier, vol virtuel |  Facebook | |

MI-38 record du monde d’altitude !

195798913.jpg

 

 

 

 

Les Russes ont établi un nouveau record du monde d'altitude pour hélicoptère lors du 14 championnat du monde d’hélicoptères  près de Serpoukhov, à 100 km au sud de Moscou), a annoncé lundi Roman Kirillov, porte-parole du holding "Hélicoptères de Russie".

 

"Le nouvel hélicoptère russe Mi-38 a atteint l'altitude de 8.600 mètres, établissant un nouveau record du monde d'altitude en classe E-1h ("poids au décollage compris entre 10 et 20 t", selon les normes de la Fédération Aéronautique Internationale)", a indiqué M.Kirillov.

 

"Le record précédent de 8.500 m a aussi été établi par des pilotes russes. Ce nouveau record a été officiellement homologué et sera inscrit dans l'histoire de l'aviation mondiale", a ajouté le porte-parole.Le MI-38 est initialement destiné à transporter des passagers et des charges. Il peut également être utilisé comme un hélicoptère de sauvetage, un hôpital volant. L'appareil est doté d'un système d'amerrissage d'urgence, peut voler par tout temps, de jour comme de nuit. La Russie lancera sa production en série en 2015.

Le championnat du monde d'hélicoptères a réuni les équipes de 11 pays (Allemagne, Autriche, Belgique, Biélorussie, Chine, France, Grande-Bretagne, Pologne, Russie, Suisse et Ukraine). Au programme, des épreuves de navigation, slalom, carré, dépôt rapide de charge (fender) et de freestyle.

 

Le championnat du monde d'hélicoptères est organisé tous les trois ans. Le premier championnat s'est tenu du 16 au 19 septembre 1971 à Bückeburg, en Allemagne.

 

  Photo : Hélicoptère MI-35 @MIL MI

28/08/2012

Gripen : l’accord Suisse-Suède !

Gripen NG Demonstrator_12.jpg


 

La convention-cadre signée le 24 août dernier entre la Suisse et la Suède pour la vente de 22 avions de chasse Gripen E stipule que le prix des avions sera fixe et s’élèvera à 3,1 milliards de francs suisses, soit environ 2,6 milliards d’euros, coûts de développements inclus. Le conseiller fédéral en charge de la Défense Ueli Maurer a détaillé ce mardi 28 août lors d’une conférence de presse les détails et les étapes clés de l’accord.

 

Le paquet pour 22 avions  comprend : 

 

L’Equipement spécifique aux engagements air-air et l’exploration et aux engagements air-sol. Paquet logistique pour les Forces aériennes. Paquet logistique pour l’industrie suisse. Systèmes pour la planification et l’évaluation des missions. Systèmes d’entraînement pour les pilotes. Instrumentation pour les essais en vol. Programme de vérification pour les avions de série, tirs de missiles compris. Paquet de données techniques. Coopération stratégique entre Saab, l’industrie aéronautiquesuisse, FXM et armasuisse.


 

gripen suisse,gripen e,gripen suède,accord gripen,gripen ng,swiss gripen,forces aériennes suisses,swiss air force


 

L’Etat suédois garantit que :

 

Le Gripen répondra aux fonctionnalités et prestations spécifiées et sera efficace au niveau opérationnel. Que des développements ultérieurs ne seront nécessaires que pour répondre à de nouvelles exigences opérationnelles. Les pris sont fixes.  Le Gripen sera livré conformément au calendrier établi.

 

Avion de meilleure qualité aux niveaux technique et opérationnel :

 

Le Gripen comprend un  nouvel équipement avec : Turboréacteur à double flux General Electric F414G plus puissant (même type que celui du Boeing F/A-18E/F Super Hornet) avec 33% de plus de poussée; peut atteindre la supercroisière;

Augmentation de la charge utile permettant d’emporter 1000 kg d‘armes supplémentaires;

Deux points d’emport supplémentaires sous le fuselage (nouvel état 10);

Capacité de stockage du kérosène plus importante (capacité des réservoirs accrue de 1400 litres); Renforcement du train d’atterrissage. Nouveau positionnement sous les ailes et élargissement; Antenne radar ES-05 RAVEN  AESA (Active Electronically Scanned Array + le Swashplate) de Selex Galileo; IRST (Infrared Search and Targeting / Capteur infrarouge de détection et de poursuite de cibles passif) et nouveau système de guerre électronque (GE); Amélioration du système d’autoprotection. Protection contre les systèmes de la guerre électronique obtenue grâce à un système d’alerte radar équipé de détecteurs multiples et à un système de détecteurs de départ de missile (Missile Approach Warning System, MAWS); Nouvelle avionique, cockpit inclus. Avionique intégralement modulaire.


 

gripen suisse,gripen e,gripen suède,accord gripen,gripen ng,swiss gripen,forces aériennes suisses,swiss air force


 

Livraisons :

 

Suisse : 11 Gripen E 2018-2019 et 11 2020 à 2021.

Suède : 3 Gripen en 2018, 2 en 2019, 3 en 2021 et le reste dès 2021. 

La Suède prévoit un étalonnage des livraisons pour permettre ses engaments de modernisation de la version C/D et de garder la chaine de montage le plus longtemps opérationnelle. 

 

 

 

Phase transitoire - 11 C/D (en prêt) : 

 

 

La fin de la milice :

 

L’arrivée du futur jet de combat se fera dans un contexte ou il faudra augmenter le nombre de pilotes professionnels et compenser le départ des derniers miliciens. En effet, jusqu’au départ à la retraite des Hornet les trois escadrilles continueront de fonctionner en appuis des deux escadrilles prévues sur Gripen.

 

Pour se faire, notre pays va louer 11 Gripen ( 8 C & 3 D) cette solution permet d’assurer la formation de nouveaux pilotes militaires professionnels de 2016 à fin 2020, sans dégarnir les trois escadrille de Hornet.  Cette solution évite le risque d’un embouteillage sur la flotte de F/A-18 C/D et sur le simulateur. 

 

De plus, la flotte de 54 F-5 coûte chaque année plus cher. Cette solution coutera moins cher au niveau de l’exploitation des Forces aériennes, les économies réalisées pourront être réinvestie dans d’autres projets ou même dans le financement du Gripen E. Cette solution permettra également aux pilotes comme aux mécaniciens de se familiariser avec le système «Gripen». 

 

A terme, en 2020 nous disposeront alors d’une capacité en ressources humaines suffisante pour mettre en oeuvre les deux nouvelles escadrilles de professionnelles qui seront dotées du Gripen E. Notre pays disposera alors de 5 escadrilles professionnelles (3  sur Hornet, 2 sur Gripen E).

 

Pas de Gripen F :

 

Une surprise est apparue lors de la conférence de ce matin, avec le renoncement de la version biplaces F. En effet, la nouvelle avionique du Gripen E permet une transition directe du simulateur à un appareil monoplace, tout comme sur le F-22 et les futurs F-35 et Sukhoi T-50. A l’avenir, les avions de combat ne devraient plus avoir besoin d’être complété pour l’entrainement avec des biplaces (sauf pour les avions écoles, PC-21, M-346).

 

 

La  collaboration avec la Suède :

 

La Suède ne se contente pas de fournir un avion : c’est une collaboration militaire qui s’instaurera avec cet État neutre. Une collaboration d’ailleurs indispensable: «Dans l’exploration aérienne, nous disposons encore d’une compétence de base, alors que le savoir-faire dans le domaine du combat contre des objectifs au sol s’est presque complètement perdu. Il n’y a plus que quelques officiers suisses qui maîtrisent encore cette forme de combat.» Dans un premier temps, il n’est prévu de s’équiper que d’un seul type d’arme, une bombe à guidage laser INS/GPS. «Il s’agit de reconstituer une compétence de base minimale au profit des Forces terrestres. Cela implique, outre l’acquisition du système d’arme, la formation du personnel spécialisé et en particulier des commandants de tir d’aviation». Le défi n’est pas mince: «C’est un savoir-faire que nous pourrons reconstituer avec l’aide des Suédois.»


 

Swedish_JAS-39_Gripen_landing.jpg


En lien l'accord cadre (anglais) :


http://www.news.admin.ch/NSBSubscriber/message/attachments/28126.pdf



 

Photos : 1 & 3 Démonstrateur NG en vol 2 Image de synthèse Gripen E suisse 4 Gripen C suédois @ SAAB Gripen