25/06/2012

Les prévisions aéronautiques de Bombardier Aerospace :

 

DSC_1901.jpg


 

Bombardier Aéronautique a publié aujourd’hui ses prévisions annuelles relatives aux marchés des avions d’affaires et commerciaux sur 20 ans, durant son événement médias pré-salon de Farnborough, tenu à son siège à Dorval (Québec).

Pendant que les marchés des avions d’affaires et commerciaux continuent de se remettre du ralentissement de l’industrie, les indicateurs sont mixtes, mais la tendance est positive. Les nouvelles commandes d’avions bénéficient d’une demande soutenue des marchés développés et du potentiel de croissance sur les marchés émergents, qui devraient jouer un rôle sans cesse plus important sur le marché mondial de l’aviation. Tous les exploitants dans l’ensemble de l’industrie demeurent axés sur l’optimisation de leur flotte et sur l’efficacité des avions, devant la montée des prix du carburant et des préoccupations environnementales.

DSC_1809.jpg

 

 

Prévisions du marché des avions d’affaires :

Bombardier a confiance dans le solide potentiel à long terme du secteur des avions d’affaires et prévoit un total de 24 000 livraisons d’avions d’affaires de 2012 à 2031 sur tous les segments où Bombardier livre concurrence, ce qui représente quelque 648 milliards $ US en revenus de l’industrie. Les prévisions de marché de Bombardier Avions d’affaires font état de 9 800 livraisons d’avions, estimées à 266 milliards $ US, de 2012 à 2021, et de 14 200 livraisons, estimées à 382 milliards $ US, de 2022 à 2031.

Pendant que le marché de l’aviation d’affaires poursuit sa reprise, les indicateurs de marché actuels sont mixtes. La confiance du marché doit se rétablir entièrement pour que les livraisons d’avions d’affaires augmentent solidement et permettent à l’industrie de réaliser son plein potentiel. Les livraisons devraient avoir du retard sur les nouvelles commandes, car les constructeurs s’efforcent de maintenir des niveaux de carnet de commandes acceptables, et les livraisons du secteur des avions d’affaires pour 2012 devraient être comparables à celles de 2011. Bombardier estime que les livraisons du secteur des avions d’affaires devraient revenir à une croissance soutenue à compter de 2013, la catégorie des avions à large fuselage étant destinée à connaître la croissance la plus rapide.

Pour l’horizon prévisionnel, Bombardier prévoit que l’Amérique du Nord recevra le plus grand nombre de livraisons de nouveaux avions d’affaires entre 2012 et 2031, avec 9 500 avions, suivie par l’Europe, avec 3 920 avions. Il est à noter que la Chine deviendra le troisième marché en importance pour les livraisons d’avions d’affaires, avec 2 420 livraisons de 2012 à 2031. Bombardier prévoit également que les marchés de croissance clés, dont le Brésil, l’Inde, la Russie et la Communauté des États indépendants (CÉI), l’Indonésie, le Mexique, la Corée du Sud et la Turquie, recevront une part significative des livraisons d’avions d’affaires d’ici 20 ans.

Par ses investissements dans des solutions de transport novatrices, Bombardier continue de faire évoluer l’industrie de l’aviation d’affaires. Des programmes de développement de nouveaux avions, dont les biréacteurs Learjet 70, Learjet 75, Learjet 85, Global 7000 et Global 8000, placent Bombardier en position de chef de file du marché à long terme et la Société entend fermement poursuivre l’expansion internationale de son portefeuille de services pour mieux répondre aux besoins de ses clients.

 

DSC_1846.JPG

 

 

Prévisions du marché des avions commerciaux:

BA-Cseries_Family_04-HR-584x428.jpg


 


Les prévisions sur 20 ans de Bombardier Aéronautique pour le marché des avions commerciaux de 20 à 149 places font état de 12 800 livraisons de 2012 à 2031, générant plus de 630 milliards $ US en revenus de vente. Cela représente une baisse de 300 unités (2,3 pour cent) comparativement aux prévisions de l’an dernier, principalement en raison d’une diminution du PIB prévu et d’une augmentation marquée dans les projections de prix du pétrole.

Bombardier prévoit les livraisons suivantes pour l’ensemble de l’industrie, par segment :

  • De 20 à 59 places : 300 livraisons d’avions
  • De 60 à 99 places : 5 600 livraisons d’avions
  • De 100 à 149 places : 6 900 livraisons d’avions

Sur le segment de marché des avions commerciaux de 60 à 99 places, Bombardier s’attend à ce que les clauses sur la distance franchissable dans les conventions collectives des pilotes en Amérique du Nord et en Europe continuent de s’assouplir afin de répondre à la demande croissante sur ce segment, estimé à plus de 180 milliards $ US pour un horizon prévisionnel de 20 ans. Sur le segment des avions de 100 à 149 places, une réorientation vers des avions optimisés pour leurs segments cibles devrait être un catalyseur de la demande, alors que les sociétés aériennes délaisseront les dérivés d’avions conçus initialement pour une plus grande capacité. Les livraisons de 2012 à 2031 sur le segment des avions de 100 à 149 places sont estimées à plus de 449 milliards $ US.

La demande mondiale de transport aérien et d’avions neufs continue sa transition vers les marchés émergents. En 2011, Bombardier a accru la taille de son équipe de ventes d’avions commerciaux, accordant une place importante à ces régions pour répondre à cette demande. Cependant, comme dans le secteur des avions d’affaires, l’Amérique du Nord devrait être en tête sur le plan des livraisons d’avions pour l’horizon prévisionnel, et devrait recevoir quelque 4 730 avions neufs, suivie par la Chine avec 2 220 avions et par l’Europe (Russie et CÉI comprises) avec 2 240 avions.

Bombardier prévoit pour le marché des avions commerciaux que plus de la moitié de la flotte existante sera remplacée d’ici 20 ans – un pourcentage légèrement supérieur qu’elle ne le prévoyait l’an dernier. L’obsolescence technique, les coûts inutiles et l’âge suscitent un accroissement du rythme de retrait des avions plus vieux, ce qui stimulera en retour la demande d’avions neufs. De plus, bien que les prix élevés du pétrole continueront de peser sur la rentabilité des sociétés aériennes, l’arrivée de nouveaux avions évolués sur le plan technologique offrant des réductions des coûts d’exploitation directs accélérera le retrait des avions plus vieux et moins écoénergétiques.

33341_FR_fleet_Q400_3.jpg

 

 

Photos : 1 Learjet, Challenger et Global Express à EBACE 2 Global 6000 3 Global 5000 @ Pascal Kümmerling 4 Cseries 5 Q400 @ Bombardier Aerospace

 

Les commentaires sont fermés.