31/05/2012

Boeing livre le 20e B747-800 à Panalpina suisse !

 

K65677.jpg


 

EVERETT, Washington,  Boeing à livré ce jeudi  le 20e B747-800 «Nouvelle Generation». L'avion, un cargo B747-800F, a été livré à la compagnie Atlas Holdings Air Worldwide, Inc Atlas Air qui  assurera l'exploitation pour le compte de Panalpina, l'opérateur de fret basée en Suisse. Il s'agit d’une première dans l'histoire de Panalpina, qu'un avion a été peint dans une  livrée de la compagnie.

Le B747-800 «Freighter» entrera immédiatement  en service au moment de son  départ de Seattle pour Hong Kong dans la nuit de jeudi à vendredi. L'avion, baptisé «Esprit de Panalpina», s'envolera ensuite en provenance de Hong Kong pour le  Luxembourg avec une cargaison à bord. Atlas Air a commandé au total neuf B747-800 «Freighters», dont deux, pour Panalpina.

A ce jour, Boeing a livré 20 B747-800 dont 16 B747-800 «Freighters», trois B747-800 «Intercontinental» aux clients VIP et un B747-800 «Intercontinental» à la compagnie  Lufthansa.

 

A propos du B747-800F :

Cet ultime opus du B747 bien qu’il soit parfaitement reconnaissable aux versions précédentes du JumboJet, incorpore de nombreuses modifications, issues du programme du B787 «Dreamliner». L’aile a été re-dessinée et utilise plus de matériaux composites à la manière du B787. Les moteurs sont les mêmes et les nacelles reprennent les échancrures  de fuite évitant la création de turbulences. La nouvelle configuration du poste de pilotage et le futur intérieur cabine seront très proches entre les différents modèles d’avion de Boeing. Ceci à la manière de ce qu’avait initié Airbus sur ses avions.

L'avion mesure 76,3 m de long, soit  5,6 m de plus que la version cargo B747-400. Le tronçon fournit à ses clients 16 % de volume supplémentaire, ce qui se traduit par 4 palettes sur le pont principal et 3 au pont inférieur. Avec une masse à vide de 80 tonnes il sera 21% plus économe en carburant que ses concurrents.

La version  B747-800 « Intercontinental» permettra le transport de 467 passagers en trois classes sur 14,815 km avec un coût par siège de 13% inférieur à l’ancienne version et permettra une économie de 11% de carburant.

A propos de Panalpina & Atals Air Worldwide  :

Le Groupe Panalpina est l'un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions de chaîne en approvisionnement et exploite un réseau mondial avec près de 500 agences dans plus de 80 pays. Dans 80 autres pays, il coopère étroitement avec des entreprises partenaires. Panalpina emploie environ 15.500 personnes à travers le monde.

Atlas Air Worldwide est la société mère d'Atlas Air, Inc (Atlas) et Titan Aviation Leasing (Titan), et est l'actionnaire majoritaire de Polar Air Cargo Worldwide, Inc (Polar). Atlas Air Worldwide maintient également un intérêt de 49% dans l'offre mondiale Systems Limited (ESG). Grâce à l'Atlas et Polar, Atlas Air Worldwide opère la plus grande flotte au monde de Boeing 747 cargo. 

Les clients reçoivent un aéronef, l'équipage, l'entretien et l'assurance sur une base à long terme.

Photo : le 20e B747-800F aux couleurs de Panalpina @ Boeing

 

30/05/2012

Ouverture du «TigerMeet» 2012 !

 

_MGL5559-1.jpg


 

L’exercice international de défense aérienne «Tigermeet 2012» se déroule du 29 mai au 8 juin 2012 à Ørland en Norvège. Le lieu de la rencontre 2012 a été modifié car l’édition de cette année devait à l’origine se dérouler au Portugal. Mais des raisons financières étroitement liées à la crise en Europe, c’est la Norvège qui a offert ses installations.

Près de 80 appareils sont engagés par près de 1’000 personnes qui auront fait le déplacement. Les exercices prévus au programme comptent parmi les plus exigeants qui soient.

 

_MGL5545.jpg

 

 

Types d’appareils présents cette année :

SQN Aircraft :

 

ECE 05.330, Rafale

AG51, Tornado IDS

321sqn, Tornado ECR

1 sqn, E-3A Sentry

31 sqn, F-16A/B

211 sqn, Gripen C/D

313 sqn, F-16A/B

11 Staffel, F/A-18 C/D

192 sqn, F-16C/D

338 sqn, F-16A/B

230 sqn, Puma

121 ARW, KC-135

Les Forces aériennes suisses se sont également présente avec le Staffel 11 avec trois F/A-18 C/D.

hornet.parsys.79810.4.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

 

Rappel historique :

Il y a 51 ans, le 19 juillet 1961, se déroulait la toute première rencontre des Tigres de l’OTAN sur la base américaine de RAF Woodbridge en Angleterre. Ces premiers tigres étaient au nombre de trois. Ils représentaient les forces aériennes des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France. Cette première réunion tripartite avait pour insigne le tigre, prédateur redoutable et chasseur par excellence. Dès l’origine, cette rencontre qui avait durée une journée, fait des émules et va donner naissance au Nato TigerMeet qui n’aura de cesse de s’agrandir au fil du temps.

De nos jours, le Nato TigerMeet est devenu l’exercice aérien interarmées et interallié le plus important en Europe ! Il regroupe à lui seul près de 17 nations, 24 escadrons de chasse, d’hélicoptères, de détection aéroportée ou de ravitaillement en vol.

ntm2012.png

 

 

Le cadre :

La NATO Tiger Association (Association des Tigres de l'OTAN) est une association qui regroupe des unités de différentes forces aériennes membres de l'OTAN et ouvert également au alliés, dans le but de favoriser le partage d'expérience, d'améliorer l'inter-opérabilité et de renforcer la solidarité et l'esprit d'équipe. Cette association est ouverte à toute unité dont l'emblème est un «Tigre», que cette unité soit équipée d'avions ou d'hélicoptères.

Depuis les années 1960, elle organise chaque année une rencontre (désignée "Tiger Meet") permettant à ses membres de se retrouver pour participer à différents exercices (missions aériennes simulées), réunions d'échanges et festivités. Lors de ces rencontres, il est de tradition de décorer une partie des aéronefs avec des motifs rappelant le «tigre». Une des récompenses remises à l'issue de chaque "Tiger Meet" est d'ailleurs attribuée à la plus belle décoration.

_MGL5405_1.jpg

 

 

Photos : 1 F-16A belge du 31e 2 Rafale français du 05.330 3 F/A-18C suisse du 11e Staffel 4 F-16 C norvégien du 192e @ TigerMeet

 

29/05/2012

Meeting de la Ferté Alais 2012 !

 

 

Sans titre5.png

 

 

La quarantième édition du meeting de la Ferté Alais s’est déroulée ce week-end de Pentecôte. Cette édition anniversaire est une véritable réussite. Le programme proposé par l’association Jean-Baptiste Salis (AJBS) aidée de nombreux partenaires  a été superbe, et les dieux de l’aéronautique ont été de la partie avec une météo digne de l’été : ciel bleu et plus de 30° !

Revenons maintenant sur les nouveautés, une surprise de taille a été offerte au public. Il avait été annoncé par les organisateurs comme stars du show aérien, la venue du B-25 Mitchell et du Corsaire F-4U4 de la société Red Bull. Quelle ne fût pas la surprise de voir la silhouette tout en couleur aluminium du Lockheed P-38 Lightning de chez Red Bull se poser en fin d’après-midi la veille de meeting. Rarement présenté en France, sa venue constitue un hommage à un de ses plus célèbres pilotes, Antoine de Saint-Exupéry.

Sans titre1.png

 

 

Autre avion, présenté pour la première fois en vol, le nouvel avion de transport conçus par EADS Airbus Military Aircraft, l’A-400M.

Les milliers de visiteurs, ont pu accéder aux différents avions sur le statique durant la matinée, puis une fois restaurés, ils ont pu assister au spectacle baptisé « Le Temps de Hélices ». La grande fête aérienne 2012 pouvait commencer.

Allaient donc se succéder différents tableaux correspondants aux périodes marquantes de l’histoire de l’aéronautique.

Sans titre2.png

 

 

Aussi, comme chaque année, les premières machines en vol, furent les moto-planeurs SF-38 pour le tableau « Prélude Irène ».

Et c’était parti ! Grâce aux conditions météorologiques, on a pu assister à un largage de parachutistes de l’armée de l’air à partir d’un Junkers JU-52. Ils ont réalisé de magnifiques figures et exécuté des atterrissages de précision devant la tribune officielle.

Ce fut le tour de la Marine Nationale, avec cette année, une démonstration, d’un MS 270 Paris et de deux Super-Etendard modernisés.

Cette démonstration permet entre autre d’observer un Super Etendard en configuration d’appontage, crosse sortie, train sorti à vitesse d’appontage, un grand moment.

Les Cigognes prirent ensuite l’air, avec les Morane Saulnier 138, 230 et 317 qui ont exécuté. un jolis numéro de voltige.

Sans titre4.png

 

 

Puis, saut dans le temps et projection vers le futur proche, avec la première présentation en vol d’un A-400M dernier fleuron d’EADS dans le ciel de Cerny. Il a effectué deux passages, un rapide, puis après un court virage, un passage, train d’atterrissage sorti et vitesse lente. Puis le Grizzly, surnom que lui ont donné les pilotes, s’en est allé.

Ce quadriturbopropulseur a suscité l’émerveillement du public.  peine le ciel dégagé, que les vrombissements des moteurs du Nieuport 17, du Fokker DR1, du SE-5A et du TP-31 se faisaient entendre et ce fut l’évocation du « Temps des AS » de la première guerre mondiale, avec une simulation de combats aériens agrémentés d’effet pyrotechniques.

Sans titre6.png

 

 

Après la guerre, la paix, et le décollage d’une toute nouvelle patrouille, le vol des Stieglitz, avec 6 Focke-Wulf FW-44.

Ce fut alors un retour sur les fêtes aériennes des années 30, avec les présentations de Bücker 131, 133, de l’avion d’entraînement Ryan PT-22 aux couleurs de l’US ARMY et le Tiger Moth.

Malheureusement, la période de paix s’est achevée en septembre 1939, et ce fut le début d’un conflit mondial de plus de 6 ans. Ce sera alors un hommage aux aviateurs de la Bataille de France au travers du tableau surnommé «Croix de Lorraine », avec la présentation d’un Curtiss H-75 par Sir Stephen Gray et d’un Morane 406.

Pas de chasseurs allemands cette année, par contre d’autres avions de la Luftwaffe qui ont marqués cette période. C’est aussi, le célèbre avion de transport Junkers JU-52, accompagné de deux Fiesler Storch Fi156, et d’un MS502 Criquet qui ont pris l’air et réalisé différents passages. A noter les capacités de basse vitesse du Storch qui sont toujours aussi impressionnante.

 

Sans titre7.png

 

 

Tableau connu du monde entier qui a fait la renommée de la Ferté Alais, l’évocation de Pearl Harbor et du fameux Tora Tora Tora !!!

Ce fut le décollage des différents T-6, et du PT-13 Stearman. Le Stearman fut le premier avion ciblé par l’attaque des avions japonais. Dans une noria de T-6, le Curtiss  P-40N décolla pour abattre le Zéro.

Tandis que l’hymne de la Russie se fit entendre dans les haut-parleurs, ce fut le tour des Yak-3, 3U et 11 d’envahir le ciel et de rendre hommage au prestigieux régiment de chasse du Normandie-Niemen.

Et vint l’un des moments tant attendu, le P-38 pris le ciel en otage, pendant quelques minutes, tandis que le célèbre journaliste Bernard Chabert évoquait la mémoire d’Antoine de Saint Exupéry. Le vol d’un tel oiseau reste un moment magique et plein d’émotion.

Autre curiosité aéronautique du jour présentée, le Sikorsky S-38, bimoteur, bipoutres, qui pris son vol. C’est un véritable bateau volant, qui a traversé l’atlantique pour venir à Cerny.

Puis le Capitaine Rallet de l’escadron de voltige de l’armée de l’air (EVAA) aux commandes de l’Extra 330 débuta pour la première fois en public son programme de voltige 2012. Le moins qu’on puisse dire, c’est que celui-ci a impressionné et émerveillé par son alliance de précision, de puissance et de grâce qui font le corps de cette démonstration.

 

Sans titre8.png

 

 

Autre grand classique, le P-51D Nooky Booky IV, véritable Cadillac du ciel a offert une superbe démonstration en vol.

Le meeting surnommé depuis sa première édition en 1970, le « Temps des hélices », porte bien son nom cette année, car c’est avec une grande émotion et u n grand plaisir que les spectateurs ont pu assister aux vols du Blériot XI-II (réplique), et du Morane type H, malgré le léger vent qui soufflait sur le terrain.

Puis le silence envahit le ciel, et le planeur Habicht E exécuta une voltige époustouflante dessinant de magnifiques arabesques dans le ciel pur avec son fumigène orangé.

A peine posé et le silence remplacé par un tonnerre d’applaudissement adressé au pilote du planeur, que de magnifiques avions prirent l’air : les répliques du Fokker DVII, du Spad XIIIC1, complètement restaurés.

Nouvelle projection vers le futur, avec le plus petit avion du monde, le Cri-cri mais cette fois-ci en version quadrimoteur électrique.

Comment ne pas retracer l’histoire de l’aviation sans évoquer l’aviation britannique, et c’est alors que le Spitfire Griffon Mk XIV décolla, puis quelques seconde plus-tard, un avion d’exception, le Hawker Sea Fury, symbole de l’affiche de la 40ème édition. Après une gracieuse présentation du Spitfire, ce fut le tour des figures du Sea Fury de marquer le ciel de ces fumigènes, dessinant de véritables volutes blanches dans le ciel.

 

Sans titre9.png

 

 

Une fois, le Sea Fury posé, c’est la patrouille acrobatique militaire belge, les Red Devils ou diables rouges de Belgique et leurs SF-260 à gueule de requin qui ont évolué avec plaisir et fierté dans le ciel de la Ferté. La voltige proposée est un mélange de figures à quatre avions.

Autres stars de l’édition 2012, c’est la participation des Wing Walkers, véritables funambules de l’air. Les deux jeunes femmes harnachées sur le dos de l’aile de leurs Stearman ont encore une fois offert un spectacle fabuleux, émerveillant les petits comme les grands.

Comment ne pas évoquer la mémoire de Marcel Dassault lors d’un meeting aérien, et ce fut le moment où les Flamands prirent l’air.

Cependant d’autres périodes ont marqué l’histoire comme la guerre du Vietnam. Drôle de guerre, qui a vu des avions comme le T-28 Fennec et le A-4DN Skyraider mettre en place les bases de l’appui aérien au combat d’aujourd’hui.

ll se faisait déjà pratiquement 17h00, quand le Capitaine Michaël Broccard de l’armée de l’Air surgit de nulle part et traversa le ciel tel un missile pour proposer pour la première fois cette année, la démonstration 2012 du Rafale Solo Display. Première démonstration sans le Petit Prince, cette fois-ci l’avion retenu pour la Ferté Alais est celui déjà observé lors de la dissolution de l’escadron 1/12 Cambrésis, arborant l’insigne de la SPA-162 et la tête de Tigre.

La démonstration 2012, se fit sur un rythme soutenu, avec un enchaînement ininterrompu de figures les plus serrées, qui présentent à merveille les capacités de manœuvrabilité de cet appareil. La première démonstration de l’année est un succès témoins les nombreux applaudissements de la foule.

Et voilà la fin du meeting approchait, et c’est à la Patrouille de France de clôturer. Tandis que les premiers « les voilà ! » retentissaient, les 8 Alpha Jet commencèrent de dessiner la célèbre « écharpe » tricolore bleu-blanc rouge , et débutèrent le « ruban », surnom donné à la présentation par les pilotes. Ce fut tout d’abord un enchainement de figures à huit, un éclatement à l’issue d’une figure surnommée « la bombe », un travail plus technique à 4 solos et d’autres figures, puis pour terminer l’évolution, un cœur qui cette année se fait en couleur.

Sans titre3.png

 

 

En plus du statique et des présentations en vol, les visiteurs ont donc pu découvrir de nombreux stands, de boutiques et d’associations à vocation aéronautiques, se restaurer et discuter autour d’une bonne bière bien fraiche.

A peine, l’édition 2012 terminée que nous pensons déjà avec envie à l’édition 2013, nul doute que celle-ci sera du même niveau, en espérant que la météo soit de nouveau de la partie.

Je terminerai en remerciant l’organisation pour leur accueil et leur disponibilité.

Rendez-vous d’ores et déjà en 2013, pour la quarante et unième édition, et retrouvez toutes les informations concernant l’AJBS sur www.ajbs.fr.

De notre correspondant à la Ferté Alais pour avia news , Laurent Casert

 

21:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : meeting, ferté alais, avions de légendes |  Facebook | |

Malaysia a reçu son A380 !

a380.jpg

La compagnie de Malaisie est devenue cet après-midi  la huitième compagnie au monde à exploiter le géant d'Airbus. L'avion pourra accueillir près de 494 passagers dans une configuration tri-classe. L'aéronef sera déployé sur la liaison Kuala Lumpur - Londres dès le 1er juillet prochain. Il faut préciser que l'avion doit encore passer en peinture avant son premier vol commercial. En effet l'A380 a été peint avec les nouvelles couleurs de Malaysia Airlines, mais la livrée sera terminée après la livraison.la compagnie Malaysia Airlines a commandé six A380 à Airbus.

Configuration est équipement :

La Première

  • Située sur le pont principal en configuration cabine de 1-2-1 sièges.
  • Composée de 8 suites privatives (4 sièges individuels et 2 doubles sièges).
  • Des sièges espacés de 2,26 mètres (pitch 89-inch) et des lits d’une largeur de plus d’un mètre.
  • Siège convertible en un lit d’une longueur de 2,21 mètres.
  • Ecran individuel de 58.4 cm - intégré dans la coque du siège –  les plus larges de la flotte Malaysia Airlines avec un grand écran 16:9.
  • Chaque siège dispose de son propre espace de rangement afin d’y disposer manteaux, bagages  cabine, ordinateurs portables et effets personnels.
  • Equipée d’une prise d’alimentation de 115 Volts PED et d’un port USB.
  • Sièges en tissus garnis de cuir, et un mobilier en daim et tissus.
  • Tablette individuelle « cocktail ».

Classe Affaires
  • Située sur le pont supérieur avec une configuration cabine 2-2-2 sièges.
  • Composée de 66 sièges (incluant 33 ensembles de deux sièges), avec un espacement de 1.88 mètres (pitch 74).
  • Siège convertible en un lit de 1,83 mètres (« Full flat-bed »).
  • Equipée d’une prise d’alimentation de 115 Volts PED et d’un port USB.
  • Ecran individuel de 43.2 cm - intégré au dos des sièges - les plus larges de la classe Affaire de Malaysia Airlines avec un grand écran de16:9.
  • Un espace de rangements pour effets personnels disponible pour chaque siège.
  • Appuie-tête et accoudoir en tissus garnis de cuir.
  • Mobilier en daim et tissus.

Classe économique

  • Un design épuré.
  • Composée de 420 sièges équipés de larges écrans individuels de 26.9 cm (IFE), intégrés aux dos de chaque siège.
  • Une configuration cabine 2-4-2 sur le pont supérieur et 3-4-3 sur le pont principal.
  • Une inclinaison des sièges de 15.2 cm, avec une largeur de 45.7 cm pour un espacement entre les sièges de 81.3 cm .
  • Equipée d’une prise d’alimentation de 115 Volts PED et d’un port USB.
  • Matelassé de tissu et de cuir de 3 coloris.
  • Siège à inclinaison automatisée, d’un appui-tête réglable à 4 positions.
  • Revêtement des sièges en tissu végétal dans une gamme de 3 coloris – rouge, marron et violet, soulignés de pointillés, d’appuie-têtes et accoudoirs en cuir.

 

Photo : A380 Malaysia Airlines @ Airbus/A. Pigueyre

16:02 Écrit par Pascal dans Associations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, malaysia airlines, a380 |  Facebook | |

28/05/2012

La ROKAF reçoit son 3e B737 AEW&C!

 


K65670_PeaceEye3.jpg

 

 

ROKAF Base de Gimhae, en Corée du Sud,  Boeing  vient de  livrer  le troisième B737 aéroporté d'alerte et de contrôle (AEW & C). L'avion a été livré avant la date prévue pour la ROKAF au sein de la Base de Gimhae, soit,  base d'exploitation principale de la flotte des B737 AEW & C.

Ce troisième appareil  est le deuxième avion de la flotte à être modifié dans une configuration AEW & C par Korea Aerospace Industries (KAI) dans son usine de Sacheon.

Le programme comprend un total de quatre B737 AEW & C avions, ainsi que le matériel de soutien au sol pour la formation des équipages, l'appui aux missions et la maintenance du système. Cinq avions de même type AEW & C sont en opération au sein de RAAF. La Turquie sera livrée  de son premier exemplaire  de b737 AEW & C un peu plus tard dans l’année.

Basé sur le Boeing «Next-Generation»,  737-700  commercial, l'AEW & C est conçu pour fournir la surveillance de l’espace aérien et la gestion de celui-ci  grâce à son  radar à balayage électronique radar qui retransmet à  l’équipage de la mission l’ensemble des cibles aériennes et maritimes en temps réel. L'équipage de mission peut diriger les forces offensives et défensives tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

Modernisation de l’avionique des E-3 Sentry :

K65668-+flight+deck.jpg


 

SEATTLE, L’avionneur américain Boeing va moderniser les postes de pilotage et l’avionique des appareils E-3 Sentry de type B707 des Etats-Unis et de l’OTAN. 

Le montant du contrat est estimé à 368 millions de dollars. Il s’agit notamment d’intégrer une nouvelle avionique et de nouveaux systèmes de communication. Le poste de pilotage ne comprendra ainsi plus qu'un équipage de trois personnes, contre quatre aujourd'hui. Le poste de pilotage modernisé présentera cinq écrans offrant à l’équipage une interface conviviale et personalisable en ce qui concerne la navigation et les données radar. La mise à jour permettra  également également d’entraîner des économies de coûts de personnel.

Rockwell Collins fournira le système de gestion de vol, y compris les écrans EFIS ainsi que les ordinateurs de gestion de vol.  Parmi les autres fournisseurs, on trouve  Thales et Raytheon.

Les AWACS de l’OTAN seront modifiés au troisième trimestre 2013, ceux de l’USAF à partir de 2014. La modernisation des deux flottes devrait être achevée au plus tard à la fin de l’année 2015. 

Cet accord représente la seconde phase d’un programme de coopération entre l’US Air Force et l’OTAN.

Photos :  1 3e B737 AEW&C pour la ROKAF  2 futur planche de bord du E-3 Sentry @ Boeing

 

22:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rokaf, b737 aew&c, awacs, sentry, b707 |  Facebook | |