09/05/2012

Le dernier F-22 entre en service !

 

1035747701.JPG


 

MARIETTA, Géorgie,  Lockheed Martin à livré le 195e et dernier F-22 «Raptor» destiné à  l'US Air Force, lors d'une cérémonie sur le sitede Lockheed Martin Aeronautics. Avec cette livraison, l'US Air Force possède désormais sa flotte d’avions de 5 génération furtifs.

Une foule de fonctionnaires distingués ont participé à cet événement monumental, y compris les hauts dirigeants de Lockheed Martin et de l'US Air Force, sans oublier les employés qui ont contribué à bâtir le F-22 «Raptor».

Ce dernier «Raptor» rejoint va rejoindre la flotte opérationnelle de l'US Air sur la base aérienne d’Elmendorf-Richardson, Alaska au sein du 525e Fighter Wings. Au total, Lockheed Martin livré 195 F-22 depuis 1997 , dont huit aéronefs servent encore comme avions d'essai. Les F-22 servent au sein de sept bases américaines.

Les essais en vol ont  lieu à Edwards AFB, en Californie,  le développement tactique opérationnelle se pratique à Nellis AFB, la formation des pilotes à lieu au Nevada sur la base aérienne de Tyndall. Les autres appareils servent en Floride à la base de Langley, Eustis en Virginie et d'Elmendorf -Richardson en l'Alaska; Holloman AFB, ainsi que sur la base de Pearl Harbor-Hickam, à Hawaï.

Déploiement en Asie occidentale :

Signalons au passage que les Etats-Unis ont transféré des avions de chasse F-22 «Raptor» vers une base militaire située en Asie occidentale et ceci depuis la fin du mois d’avril dernier. Sur fond de tensions avec l'Iran, et d'après un porte-parole de l’USAF, le transfert des avions a été planifié et vise à renforcer la sécurité dans la région. On ne connaît ni le nombre de chasseurs ni le lieu exact de la base.

F22_LastDelivery_400.jpg

 

 

Rappel :

Dans les années 80, le programme ATF  (Advanced Tactical Fighter) destiné au remplacement des F-15 Eagle devait permettre de fixer les grandes lignes du futur chasseur de l’Air Force. Les caractéristiques devant répondre aux normes suivantes : capacité de super croisière (vol supersonique sans utilisation de post-combustion à mach 1,5), rayon d’action de combat supérieur à 1 000 km, décollage et atterrissage  sur 600 mètres ainsi qu’un poids en mission air-air inférieur à 27 tonnes, le tout devant prendre en compte des capacités furtives.

En 1984 deux projets sur les sept proposé furent sélectionnés par le Pentagone soit les prototypes YF-22 de Lockheed et YF-23 de Northrop associés aux deux motoristes que sont Pratt & Whitney avec le F119 et General Electric et sont F120.

En avril 1991 l’US Air Force  désigna le gagnant de la compétition soit le Lockheed F-22 associé au moteur F119 de Pratt & Whitney. 11 avions de préséries furent commandés.

Très rapidement le développement fût ralentit par la complexité de la technologie et les coûts exorbitants du projet 200 millions de dollars la machine ! Pour réduire ceux-ci, il fut décidé de ne pas construire de version biplace de l’avion (F-22B).  En 1997 le premier F-22 de série, pris sont envol soit avec 5 ans de retard sur le calendrier initial. A fin, d’en réduire encore les coûts, le nombre d’avion fut réduit de 648 à 295 !

Le F-22 dispose d’une technologie dont la signature radar et inférieur de 100 fois celle du F-15, bien que les deux avions aient approximativement la même taille. L’avion et entièrement recouvert d’une peinture absorbant les ondes radar et les surfaces de contrôles sont conçues par thermoformage, ce qui évite l’utilisation de rivets classiques provoquant des aspérités. L’ensemble des antennes et senseurs est noyé dans la cellule.

L’armement principal est noyé dans trois soutes latérales et une ventrale.Par ailleurs, il est le seul avion actuellement au bénéfice de tuyères à poussée vectorielle orientables de 40 degré vers le haut et le bas !

Doté d’un radar AN/APG77 AESA incorporant une antenne dotée de 2000 modules MMIC (Microwave Monolithic Microwave Integrated Circuit)  permettant une portée de 193 km offrant l’opportunité de détecter des cibles de 1 m2.  Le radar permettant de fonctionner dans les deux modes actif/passif. Les capacités AESA du F-22 permettent également de brouiller de façon sélective et dirigée sur un secteur précis.

Si l’avion est exceptionnel, son coût aura finalement fait capoter de nombreux espoirs, l’US Air Force comptait acquérir près de 750 appareils. Les limitations quant à son exportation, ainsi, que les frais de développement  additionné à ceux de la production ont fait grimpé le coût unitaire de l’avion à un peu moins de 380 millions de dollars.

 

MP12-0375%204195%20air%20to%20air%207D9C0125001.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 F-22 en vol 2 cérémonie de livraison du dernier Raptor @ Lockheed-martin


 

21:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : lockheed-martin, f-22, raptor, usaf |  Facebook | |

Commentaires

Ce qui est cocasse quand même, c'est que le F-15 est encore fabriqué et plus le F-22, certes il n'a plus rien à voir avec les versions des années 70...

Les américains semble ne pas comprendre qu'il faut avoir de la très haute technologie comme arme aérienne, en plus d'une aviation de masse pour des conflits locaux. Le tout F-22 + F-35 semble une hérésie totale, ne serait ce qu'au niveau des coûts faramineux que ça implique. Les russes l'ont bien compris et ne projette pas de faire du "tout furtif", mais du furtif + de nouveau Fulcrum et Flanker de dernière génération.

Très certainement que les chinois vont suivre la même stratégie. Chinois qui ont d'ailleurs récemment participé avec les Russes à de grosses manœuvres aéronavales.

L'avenir nous réserve quelques surprises...

Écrit par : Laurent | 11/05/2012

Entièrement d'accord !

Écrit par : PK | 11/05/2012

Xeme essai: Peut-on savoir pourquoi mes commentaires ne sont plus pris en compte???
@ PK: Déploiement en Asie occidentale :
"On ne connaît ni le nombre de chasseurs ni le lieu exact de la base"
- Le nombre de chasseurs est 6 (rattachés à la base d'Holloman AFB)
- Il s'agit de la base émirienne d'Al Dhafra

Écrit par : forêt10 | 14/05/2012

Un regard croisé, de blog à blog...
Il y a de la purée dans le brouillard londonien, ma parole...

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/F-35-britanniques-what-a-mess--actualise_a600.html

Bonne lecture !

Écrit par : Pierre | 14/05/2012

Les commentaires sont fermés.