01/04/2012

Cambrai : Une fermeture non désirée pour toute une région !

 

camb_016.jpg


 

Après soixante années d’existence, l’escadron de chasse 1/12 Cambrésis, a définitivement arrêter ses ailes le 30 mars, sur la Base Aérienne 103 « Commandant Mouchotte » de Cambrai (Nord de la France).

Créé en 1952 à partir des escadrilles SPA 162 « tigre » et SPA 89 « Guêpes », l’escadron s’associe rapidement avec le 74th Squadron de la Royal Air Force et au 79th Tactical Fighter Squadron de l’US Air Force pour être la structure fondatrice de ce qui deviendra le « Tiger Meet », rendez-vous annuel de toutes les unités aériennes « Tigre » de l’OTAN.

Le Fliegerstaffel 11 de Meringen AB, s’était d’ailleurs rendu l’an dernier pour le dernier Tiger Meet organisé sur la base de Cambrai.

Le 1/12 a été déployé en opérations sur de nombreux terrains aux quatre coins du monde du MD 450 Ouragan au Mirage 2000C rentré en service depuis 1992.

 

camb_028.jpg

 

 

Seul les traditions du SPA 162 « tigre » ne seront pas mises en sommeil, elles sont transférées à l’Escadron de chasse 1/7 Provence de Saint-Dizier, que nous connaissons bien en Suisse pour être venu à plusieurs reprises tant pour l’appel d’offre du remplacement de nos F-5,  qu’à Sion pour le meeting 2011.

Une grande cérémonie s’est déroulée sur la base de Cambrai qui sera démantelée d’ici 2013.

Plusieurs Mirage 2000C du Cambrésis ont revêtu une peinture spécifique et toute la région du nord de la France a été survolée en guise d’adieu, un adieu dans la douleur qui pose beaucoup de questions quand à la future vie économique du Cambrésis.

Les élus et les forces vives de Cambrai l’avaient bien compris et s’étaient mobilisés pour le maintien de la base en recueillant plus de 11.000 signatures lors d’une pétition.

Rien n’y a fait, la réforme de la carte militaire française de 2008 est passée par là, et ce n’est pas les 34 millions d’euros (40 millions Francs Suisse) du contrat de redynamisation de site de défense (CRSD) qui remplaceront les milliers de militaires et de leur famille dans le tissus économique de la région.

camb_009.jpg

 

Place maintenant au Rafale tigré pour le prochain TigerMeet qui se déroulera en Norvège !

Texte & photos de Paul Marais-Hayer

 

12:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : armée de l'air, cambrai, mirage 2000 |  Facebook | |

Commentaires

Les fermetures de bases aérienne en France, Suisse, Belgique, Etat-Unis sont en soi de graves erreurs du point de vue de l'emploi, car ceux-ci ne sont jamais compensé. En matière de stratégie militaire on peut redouter un manque de diversité !

Écrit par : Steeve | 01/04/2012

L'agencement des bases et régiments ne doit pas répondre à des considérations d'aménagement du territoire. Sinon au 18eme siècle on aurait mis des forteresses en Bretagne plutôt que tournée vers l'est !!

Écrit par : Montaudran | 02/04/2012

Les fermetures de bases aussi importantes constituent des erreurs stratégiques aussi importantes que la stupidité de quelques bureaucrates qui n'arrivent pas à voir plus loin que le bout de leur nez de comptables étriqués sans vision à long terme !
Chez nous ça été le cas avec la base aérienne de Turtman pour laquelle la modernisation et la construction de nouveaux hangars quelques années avant f
ermeture avaient nécessité plusieurs dizaines de millions de CHF !

mario

Écrit par : groppi mario | 02/04/2012

Entièrement d'accord mon cher Mario !

Écrit par : PK | 02/04/2012

Depuis une dizaine d'années le processus de réduction des dépenses de l'état Français à commencé.
Cela passe également par une réduction des dépenses militaires, donc du personnel (la plus grosse dépense)
Avec ~1800 Md€ de dette la marche de manoeuvre de la France est réduite (à néant?).
Les technocrates et les comptables affirment que grâce au "Rafale" le maintien de certaines bases n'est plus nécessaire.
Espèrons pour l'Europe toute entière, que la dégradation de la stabilité de certains pays d'Afrique ne viendra pas contredire ces "affirmations".

Écrit par : forêt10 | 03/04/2012

Les commentaires sont fermés.