28/03/2012

F-35 : on souffle le chaud et le froid !

 

12J00166_08-medium.jpg


 

Dans le feuilleton du Lockheed-Martin F-35 Lightning II, chaque semaines nous apportent son lot de nouvelles, souvent mauvaises et parfois bonnes. Le projet continue pourtant d’avancer inexorablement malgré de nombreuses critiques.

Si le dernier rapport mettait en évidences de nombreuses carences dont certaines ne sont de loin pas résolues, on assiste malgré tout à une certaine fidélité au programme malgré les nombreuses diminutions du nombre d’acquisitions. 

cover-f-35_in_the_clouds_1920x10802.jpg

 

 

Les clients confirment :

La Norvège, vient de dévoilé son nouveau «livre blanc de la Défense» (« Defense white paper »), pour la période 2013-2016 et confirme son choix en faveur du F-35 avec notamment une volonté de renforcer temporairement le budget de Défense de 7% sur la période, afin de pouvoir acheter sa nouvelle flotte de d’avion de combat  F-35.

La Grande-Bretagne s’intéresse confirme son intérêt pour la version F-35B STOVL et délaisse l’idée provisoire de transiter sur un autre appareil comme le Rafale dans  l’attente de l’avion américain. Mieux, l’idée d’abandonner le F-35B, jugé à l’époque trop cher et pas suffisamment au point, et d’acheter à la place des F-35C, la version navalisée de l’avion normalement destinée à l’US Navy et également mise de côté.

Le Canada dont les surcoûts agacent non seulement l’opposition mais également le gouvernement actuel vient pourtant de confirmer son maintien dans le projet. Afin de combler les retards, le gouvernement Harper prévoit de prolonger la durée de vie des CF-18 à 2020 voire 2023. Rappelons que le 13 février, le ministre associé de la Défense, Julian Fantino, a laissé entendre que le Canada pourrait revoir son engagement à acheter les 65 chasseurs furtifs F-35 au coût de 9 milliards de dollars.

Ce qui change aujourd’hui tient dans le fait que M. Fantino vient  d’assuré devant le Comité permanent de la Défense que le Canada avait toujours l'intention d'acquérir les chasseurs furtifs F-35, tout en déclarant qu'il n'écartait pas la possibilité de réduire la taille de la commande et d’envisager d’acheter jusqu’à 6 drones armés «Reaper», qui, bien qu’ils ne se substituent pas à des avions de combat pilotés, pourrait être utilisés dans un rôle expéditionnaire et combler partiellement la dotation en F-35. Enfin de déclarer : «que le développement du F-35, qui comprend des technologies de pointe, était toujours en cours et que le gouvernement s'attend qu'en fin de compte, l'avion réponde à toutes les exigences du ministère de la Défense».

La situation:

En réalité, personne ne sait aujourd’hui combien coûteront les F-35, car le nombre d’avions à construire et le calendrier planent dans l’incertitude totale. Le prix de production unitaire est lui-même évolutif d’une année sur l’autre. Le Pentagone s’est engagé à acheter 2443 avions F-35. Les partenaires internationaux qui comprenaient à l’origine le Canada, l’Australie, le Danemark, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège, la Turquie et le Royaume-Uni avaient prévu d’acheter 700 unités. Mais les retards et les annulations ont engendré un prix ascensionnel, qui a créé du coup d’autres annulations de commande. Le Pentagone a lui-même récemment diminué ses commandes à 13 avions pour 2013, et reporté 179 achats entre l’année prochaine et 2017.

Après les réunions du consortium F-35 à Washington et à Sydney, le Pentagone a cherché à rassurer ses partenaires la semaine dernière (récemment rejoints par le Japon, qui s’est engagée à acheter 42 F-35, tant que les coûts n’augmentent pas et affirmé qu’il n’y aurait pas de retards supplémentaires. 

Ravitaillement de nuit :

De son côté Lockheed-Martin vient d’achever le premier ravitaillement en vol de nuit depuis la base aérienne d’Edwards en Californie. Piloté par le lieutenant-colonel Peter Vitt, un F-35A avait rendez-vous avec un KC-135 pour un premier ravitaillement, cette sortie qui a duré plus de 3 heures de vol a été selon le constructeur un réel succès. 

F-35C--JSF-PO-photo-.jpg


Photos : 1 Premier ravitaillement de nuit f-35A 2 F-35A  3 F-35B @ Lockheed-Martin

 

21:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : lockheed martin, f-35, jsf, lightning ii |  Facebook | |

Commentaires

Outre les problèmes techniques (et l'allongement des délais qui en découle), maintes fois dénoncés ces derniers mois, le problème principal reste les coûts, qui sont loin d'être maîtrisés:

http://www.flightglobal.com/news/articles/f-35-programme-stable-but-costs-may-rise-slightly-370165/

http://www.defense-aerospace.com/article-view/release/134012/dod-approves-continued-f_35-development-as-cost-rises-%2417bn-in-one-year.html

@ PK "La Grande-Bretagne s’intéresse confirme son intérêt pour la version F-35B STOVL..."
Cette réflexion sur un retour au F-35B résulte de l'évaluation des coûts pour la modification du PA HMS "Prince of Wales"
En effet selon "the Telegraph" cette évaluation se monterait à 1,8Md£
(~ 2,7 Md.CHF).
La décision n'est toutefois pas entérinée, car un retour à un PA à tremplin, sans catapulte, interdirait l'interopérabilité avec les avions Français (accords Londres/Paris sur le partage des coûts de la défense européenne) et Américains (seul le USMC a choisi le modèle F-35B)

Écrit par : forêt10 | 30/03/2012

Une autre étude intéressante sur le coût réel d'un F35...

http://www.defense-aerospace.com/articles-view/feature/5/133433/f_35-unit-cost-tops-%24200m--%3Ci%3E%28updated%29%3C%C2%A7i%3E.html

A ce jour Le Royaume-Uni, l'Italie, les Pays-Bas, l'Australie, le Canada, le Danemark, la Norvège, la Turquie, Israël et Singapour sont partie prenante dans ce projet.

Le Royaume-Uni, l'Italie sont également partenaires dans le programme Eurofighter!

Question (à 1000 Md€): que va-t'il advenir de ce dernier programme? car j'imagine mal Le Royaume-Uni et l'Italie faire machine arrière dans celui du F-35?

Écrit par : forêt10 | 30/03/2012

Bon, aller, je n'espère pas gagner le gros lot avec tous les bons numéros...

Mais je dirai que l'Eurofighter est surtout prévu pour la chasse (et surtout la supériorité aérienne) et en second lieu éventuellement l'attaque au sol...
Que le F-35 est plutôt fait pour l'attaque au sol (principalement des attaques de précision aux premiers jours d'un conflit) et en second lieu pour la chasse...
Je vais dire qu'ils peuvent être complémentaires et que ça n'empêchera pas de les utiliser ensemble.

Heureux ceux qui auront le budget pour se permettre d'avoir ces deux appareils!

Écrit par : Jo-ailes | 30/03/2012

F-35: La confiance règne...

http://www.defencetalk.com/will-the-navy-find-a-new-aircraft-that-can-replace-jsfail-41889/

Écrit par : forêt10 | 24/04/2012

Les commentaires sont fermés.