18/03/2012

US Navy, nouvelles livraisons de EA-18G et Super Hornet !

 

 

800px-EA-18G_Growler_VX-9_from_below_2008.jpg

 

 

ST. LOUIS  Boeing  a débuter  la livraison du troisième lot complémentaire d’avions de combat EA-18G «Growler» & F/A-18 E/F «Super Hornet» à l’US Navy en avance sur le calendrier.

La marine américaine a acquis à travers le contrat d'approvisionnement (PPCS) III une série additionnelle de EA-18G «Growler» et F/A-18- E/F «Super Hornet». Ce contrat a été signé le 28 septembre 2010 pour la livraison de 66 et 58 F/A-18E/F EA-18G, devant être livré d'ici à 2013. La Marine a depuis étendu le contrat avec l'ajout de 24 F/A-18E/F. La Marine a la possibilité de se procurer jusqu'à 194 F/A-18E/F et EA-18G selon les termes du contrats PPCS III.

Boeing a livré 210 «Super Hornet» à la marine avec le contrat PPCS I, qui s'étend sur les exercices 2000 à 2004. La société a ensuite reçu un second contrat pluriannuel qui comprenait 213 F/A-18E/F et EA-18G et s'étend sur les exercices 2005 à 2009. Grâce à l'exercice 2009, 44 avions supplémentaires ont été ajoutés au PPCS II, y compris 24 F/A-18F acquis par la Royal Australian Air Force en vertu d'un accord de vente militaire étrangère avec la Marine des États-Unis.

Si, les contrats PPCS I et II avaient pour objectifs de finaliser l’acquisition du «Super Hornet» et et le remplacement des «Prowler» par le «Growler», ce troisième contrat va en ce qui concerne le «Super Hornet» venir combler les retards livraison du F-35 au sein de la Navy.

Rappel concernant les EA-18G & Super Hornet :

Le «Super Hornet» Block II ainsi que la version de guerre électronique le «Growler» sont des appareils de première ligne à capacités multi-rôles. l’EA-18G dispose du radar AN/APG-79 à antenne active (AESA) lui permettant non seulement d’être autonome en comparaison de son prédécesseur  EA-6B en mode air-air, mais intègre des possibilités de liaisons de données numériques et de brouillage dirigé indépendant du reste des systèmes embarqués.

Pour la lutte contre les défenses ennemies, l’EA-18G dispose de pod ALQ-99 de brouillage  couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218 lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre  et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique, avec une plus grande précision que par le passé.

De son côtés, le F/A-18 E/F «Super Hornet» est un avion multi-rôles, capable d'effectuer pratiquement toutes les missions dans le spectre de tactiques, y compris la supériorité aérienne, de jour comme de nuit avec des armes à guidage de précision, chasseurs d'escorte, de soutien aérien rapproché, la suppression de défenses aériennes ennemies, de reconnaissance.  En comparaison du «Hornet» le «Super Hornet» permet des missions à très grand rayon d’action. Le «Super Hornet» est doté tout comme le EA-18G du radar AESA (Active Electronically Scanned Array) APG-79 de Raytheon.

 

super-hornet-5.jpg

 

 

Photos : 1 EA-18G «Growler» 2 F/A-18 «Super Hornet» @ Boeing/US Navy

 

Commentaires

Sur la première photo, savez vous ce qu'est le pod (ou autre) sis entre le réservoir supplémentaire et le missile (Amraam ?) si on prend l'aile gauche ?

Très bel article et très belles photos :)

Écrit par : Martin | 19/03/2012

Bonjour Martin, il s'agit du Pod AN/ALQ-99 de reconnaissance électronique.

Bon début de semaine :-)

Écrit par : PK | 19/03/2012

débuté

Écrit par : Abou Djaffar | 19/03/2012

Et le missile sous l'aile est un AGM-88 HARM (High-speed, Anti-Radiation Missile), il me semble. Ressemblant un peu aux AMRAAM (sous fuselage). ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 19/03/2012

Merci pour vos réponses :)

Écrit par : Martin | 21/03/2012

Les commentaires sont fermés.