07/02/2012

Gripen E/F : l’excellence !

 

Gripen_demo_4.jpg


 

Voici la première partie d’une nouvelle série d’articles, concernant le choix par le Conseil Fédéral du nouvel avion de combat, le Gripen (Griffon) E/F. Le dossier étant en pleine évolution, je reviendrai notamment sur les offres de partenariat industriel (Offsets), ainsi que les évènements qui ont marqué la décision.

Cette première partie va me permettre de vous révéler certaines informations techniques qui n’ont jusqu’ici jamais été abordées. Elles font suite à mes recherches ainsi qu’à la possibilité que j’ai eu de me rendre en Suède chez Saab pour voir de près l’avion et obtenir de nombreux éclaircissements.

Les raisons du choix :

Les raisons du choix sont particulièrement complexes et tiennent compte d’une multitudes de paramètres et ceci contrairement à la croyance populaire. Le choix s’est fait suite à l’obtention de centaines d’informations vérifiées qui font suite à l’évaluation de 2008.

Je me permets ici de rappeler qu’aucun des trois standards d’avion proposés à notre pays ne sont actuellement en service. Le Gripen E/F dérivé du démonstrateur NG sera commandé ce printemps par la Suède. Le Rafale proposé, soit le F3-04T n’existe qu’à un seul exemplaire dont l’Armée de l’air recevra ses premiers modèles en 2013. L’Eurofighter DA7 série 3, proposé et en cours d’industrialisation mais ne pouvait être doté du radar AESA avant 2016.

 

DSC_1548.JPG

 

 

La presse a avancé que le choix du Gripen pour notre pays était principalement financier. Ce n’est pas totalement juste, du moins très incomplet !

Effectivement, le prix proposé pour une dotation minimale de 22 appareils à 3,1 milliards est le meilleur prix des trois. Mais, il faut encore tenir compte des coûts d’utilisation, qui sont là encore, très inférieurs pour le Gripen. Cela  permettra à terme deux options sur un budget annuel :

  • Economie des coûts sur le budget annuel pouvant être réinvestis dans la modernisation.
  • Augmentation des heures de vol à l’année sans modifier le budget.

 

Les avantages techniques du Gripen E/F :

Les trois appareils proposés à notre pays disposent d’une technologie équivalente et sont tous trois en constante évolution. Du côté de l’offre suédoise, certains points ont fait la différence !

  • Le radar AESA ES-05 «RAVEN» permet un balayage avec un débatement total de ± 100 ° qui offre la possibilité de voir vers l’arrière et d’engager directement les adversaires.
  • L’architecture électronique est au minimum 5x plus rapide en matière de calcul que ses concurrents.
  • Le cockpit, basé sur un écran géant (comme le F-35), offre la possibilité de personnalisation pour chaque pilote et l’adaptation immédiate en fonction de l’évolution de la mission (air-air, reco, air-sol).
  • Le moteur, General-Electrique GE F-414G, offrira 10,5 tonnes de poussées (avec mode SuperCruise).
DSC_1549.JPG

 

 

Un équipement complet :

Concernant les équipements du Gripen E/F, ils sont très complets et prêts à l’industrialisation. Voici la liste standard de ceux-ci :

Avec le radar AESA ES-05 « Raven » couplé au système optique frontal IRST Skyward-G, le Gripen E/F dispose d’une liaison électronique Link16 à large bande, d’un système de communication satellitaire SATCOM et d’un fusion des données (Net Centric Warfare - NCW). Un nouveau système de guerre électronique avec détection des missiles en approche  de type électro-optique EW39 qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS).

La fusion de données complètement intégrée au système d'arme permet la fusion des informations   de la liaison 16 (pistes des équipiers, messages PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR.

Le pilote dispose d’une commande vocale, des classiques commandes HOTAS et d’un viseur de casque et d’un HUD large également de la nouvelle génération.

Enfin, un générateur d'oxygène embarqué (On-Board Oxygen Generation System, OBOGS) permet d’augmenter la teneur en oxygène de l'air prélevé au niveau d'un compresseur du moteur, afin, qu'il soit fourni directement aux pilotes. Avec l'OBOGS, la production d'oxygène est quasiment infinie et facilite la logistique : pas de production au sol, ni de chargement et d'installation des bouteilles à bord.

Le siège éjectable Matin-Baker dispose de deux airbag latéraux pour protéger le pilote en cas d’éjection.

En matière d’armement, le Gripen E/F offre un vaste choix international :

Air-Air :

Missiles courte portée à guidage infrarouge couplé avec viseur de casque  SRAAM (Sort Range Air to Air Missile):

IRIS-T, AIM-9X, A-DARTER, Python 5

Missiles longue portée BVRAAM (Beyond Visual Range Air to Air Missile) :

AIM-120C7 AMRAAM,  DERBY, METEOR.

Air-Sol :

Missiles :

Maverick, RBS-15, TAURUS (missile de croisière).

Bombes à guidages laser de type « Paveway », modèles : GBU 10/12/16/24/27/28.

Nacelles : Reco et ATFLIR, Nite-Hawk, SNIPER.

 

Gripen-UCAV-nEUROn.jpg

 

 

Optimisation pour les drones :

Saab fait partie du groupe de travail mené par Dassault Aviation dans le cadre du drone de démonstration NEURON. Le constructeur suédois, comme son homologue français avec le Rafale, a optimisé l'avenir de son avion de combat Gripen E/F en vue d'une utilisation future en binôme avec le futur drone de combat européen.

Questions fréquements posées :

Une nouvelle affaire "Mirage" pourrait-elle se reproduire avec le Gripen ?

En aucun cas, les surcoûts engendrés lors de l'achat des Mirage III étaient dûs à de nombreuses modifications (radar, armement, cockpit, cellule) voulues par la Suisse. Dans le cas du Gripen E/F, le modèle pour notre pays sera exactement le même que celui qui équipera la force aérienne suédoise.

En cas de retard qui paiera ?

Saab Aerospace s'est engagé à prendre en charge les éventuels surcoûts d'industrialisation à 100%.

Quelles sont les risques de maladies de jeunesse ?

Les risques sont faibles, car l'ensemble des systèmes fonctionnent et ont fait leurs preuves durant les essais du démonstrateur Gripen NG.

Le développement du Gripen va-t-il s'arrêter une fois les livraisons effectuées à la Suisse ?

Non, le programme Gripen va continuer d'évoluer, il est garantit jusqu'en 2040. la Suisse aura d’ailleurs de nombreuses cartes à jouer en matière de recherche & développement dans le cadre du programme de partenariat avec la Suède.

Commentaires :

Le Gripen n’est en rien un appareil inférieur techniquement. Certes, la gamme du constructeur suédois est plus modeste en ce qui concerne l’emport de charges avec 10 points d’attaches contre 14 à ses concurrents. Le rayon d’action est également sensiblement  plus court d’environ  400 km, mais l’avion permet le ravitaillement en vol. Il est optimisé pour le dégagement sur des aérodromes secondaires et l’emploi sur autoroutes. Ce même concept permettant de limiter les pertes lors d’attaques, notamment le sabotage d’aérodrome par des terroristes.

Aujourd’hui, nous avons sur le vieux continent une chance extraordinaire d’avoir trois appareils d’excellente valeur en développement continu, Gripen E/F, Rafale, Eurofighter. Hormis Quelques différences, l’Europe peut répondre comme jamais à la demande de divers clients et de leurs spécificités. L’Inde, de part sa situation géopolitique avec son voisin, a préféré un appareil pouvant répondre en matière d’attaque lourde en profondeur. Notre pays n’a pas ce besoin extrême, heureusement d’ailleurs, mais va pouvoir assumer son rôles en matière de surveillance, détection et poursuite de cibles, reconnaissance et attaque au sol tactique en travaillant en collaboration avec ses voisins, dans un cadre moderne et évolutif.

A suivre : le détail de la commande, les Offsets, les conclusions de la sous-commissions d’enquête, le lancement de la fabrication en chaîne.

Gripen Ng test aircraft_photo Jamie Hunter.jpg

 

 

Photos : 1 Gripen NG avec IRIS-T, METEOR et Paveway @ Saab 2 & 3 Gripen NG @ Pascal Kümmerling 4 Gripen E/F & NEURON 5 Gripen F & D l’ancienne et la nouvelle génération @ Saab

 

Commentaires

Je l'aurais parié , je l'ai senti venir....;)

La phrase la plus importante de cette article est la suivante : "la possibilité que j’ai eu de me rendre en Suède chez Saab" !!! tout le reste n'est que de la propagande ...

C'est caracteristique de la façon de faire de Saab dans les pays ou ils sont en competition , ils font ici avec Avianews ce qu'ils ont fait au Bresil avec par exemple les bloggeurs de PoderAereo ou BaseMilitar.

Explications:
Il est pour Saab impossible d'influencer ceux qui realisent les evaluations , il est aussi difficile d'influencer fortement les journalistes car beaucoup , surtout dans les pays occidentaux, ont une deontologie assez forte (c'est moins vrai au Bresil avec des exemples spectaculaires comme celui d'E. Cantanhede)donc Saab cible des gens qui ont une certaine audience mais qui sont aussi assez influençables car souvent bénévoles et non salariés; et la cible privilegiée ce sont bien entendu les bloggeurs spécialisés qui sont lus par ceux qui s'interessent de pres ou de loin a ce genre de competition.
Le but final de ces invitations en Suede tous frais payés (et davantage ?) etant bien entendu obtenir des articles élogieux et une tonalité du blog plus que favorables a Saab et a son Gripen.

Amis lecteurs, vous pouvez juger du resultat juste ci dessus ;)

Le parallele entre AviaNews en Suisse et Poderaereo au bresil est assez amusant avec le meme changement éditorial du jour au lendemain en faveur du Gripen aussitot apres la visite en Suede,(d'ailleurs je suis curieux de voir si la reaction a la critique va etre la même ;))

Maintenant , tout ceci n'est que tres humain ,tres banalement et tres mediocrement humain

Écrit par : Buena02 | 08/02/2012

Mettre comme avantage un moteur de 10.5 tonnes de poussée c'est quand même un peu osé quand on est comparé à deux biréacteur qui délivrent entre 15 et 18 tonnes.

Écrit par : BiLKiNiS | 08/02/2012

Vous êtes durs avec PK, qui a enduré l'hiver suédois ;-) Il ne fait, je pense, mais qu'il me corrige si ce n'est pas le cas, que rapporter ce que Saab a à dire à propos du futur du Gripen. Et comme aucun journaliste ou blogueur qui travaille sur le sujet n'est pilote d'essai voire ingénieur spécialisé dans le domaine, on en est réduit à des supputations. Ce qui donne les propos que l'on peut lire ici ou là dans la presse ou sur les forums. Autrement-dit, des propos de fans extatiques devant leur star (Bieber/Eurofighter, même combat). Quant au radar qui permet de voir derrière grâce au débattement de 100°... Je me demande:

1- comment le pilote va encaisser le faisceau sachant qu'il est "déconseillé" de passer devant un radar en fonction. Rôti à point à l'atterrissage?

2- Quel intérêt de regarder derrière si on ne peut pas surveiller ce qui se passe devant, sachant qu'on ne va pas à la rencontre de l'ennemi à reculons mais qu'en général il se situe devant nous en combat aérien, ou qu'en tout cas, on fait tout pour arriver derrière lui?

3- Sachant qu'une armée de l'air moderne dispose d'AWACS et de radars performants, ce qui rend le "rétro-radar" arrière caduc, est-ce une option pour pays démunis d'AWACS?

4- Est-ce que le radar bipe quand le Gripen se parque en marche arrière?

5- Des airbags... C'est tellement suédois. Mais pas idiot!

Bref,j'arrête de blaguer. Attendons un Red Flag (ou un conflit...) avec des Gripens pour voir le résultat: C'est le terrain qui parle, et le pilote qui gagne. Pas l'avion.

Écrit par : john | 08/02/2012

+/- 100° =200° depuis l`axe. Il ne regsrde pas en arriere, mais sur les cotes. Pour regarder en arriere,il devrait faire +/- 180°. Donc cela repond a l`histoire du pilote roti...

Écrit par : voltigeur | 08/02/2012

Excellent travail qui complète les infos déjà disponibles sur le sujet !

Écrit par : Liv | 08/02/2012

Voilà un travail clair avec du recul et qui ne dénigre en rien les ex-concurrents de la compétition en Suisse, Respect ! N'en déplaise aux "ultra-Rafale" (pourtant j'aime bien cet appareil) qui nont de pareille pour crâcher leur mauvaise foi ! Non, on ne peut à chaque fois faire l'apologie du Rafale ! Oui, le Gripen évolue de manière remarquable ! Par vos propos (comme par hasard en provenance majoritairement du pays aux trois couleurs) certain se sont déffinitivement décrédibilisé et n'ont visiblement plus rien à faire ici ! inutile de me répondre vous vous êtes sur ce sujet mis à l'index !

Au top, Pascal, tu a été le premier à écrire qu'il faudrait se méfier du Gripen NG, tu as vu la bataille s'engager entre le Rafale et l'avion suédois, tu as su indéfectiblement te tenir loin des blabla inutiles !

Écrit par : Steeve | 08/02/2012

Merci beaucoup Pascal pour ces infos, j'attends avec impatience la suite! ;o)

Si j'ai toujours aimé le Gripen, j'avoue préférer le Rafale, parce que je le trouve déjà plus beau, simplement, en plus d'autres avantages comme le fait qu'il soit bimoteur.

Maintenant que le choix est fait, je me dis que les français et les indiens ont/auront la chance de voler sur cet appareil, quand à la Suisse, ben regardons vers l'avant. Si Dassault et Eurofighter n'ont pas été capable de proposer leurs avions au meilleur prix, quitte à dégrader certaines capacités inutiles à la Suisse, c'est bien dommage pour eux et peut-être pour nous.

Espérons que tout ce qui se passe en ce moment (nouvelles offres, lettre de corvidé, etc.) ne fasse pas capoter l'achat d'appareils, car j'ai bien l'impression que ce sera soit les Gripen soit... les Tiger. :o(

Écrit par : Jo-ailes | 08/02/2012

Je peux parfaitement comprendre le choix du Gripen pour la Suisse pour des raisons économiques (même si au début du processus d'évaluation le critère principal était la performance) et aussi par le fait que la Suisse n'a pas besoin des capacités surdimensionnées des deux autres concurrents. Néanmoins d'après des résultats de l'évaluation technique des appareils en concurrence n'aurait-il pas été plus intéressant de moderniser les F5 (encore moins cher) ou d'acheter des F18 d'occasion ? Car la valeur ajoutée des Gripen est faible (toujours d'après les résultats des évaluations) même si le Gripen est probablement un bon appareil.

Utiliser le terme excellence pour caractériser cet appareil c'est juste de la propagande: une seule phrase de Ueli Maurer après le choix du Gripen: "Nous n’avons peut-être pas la possibilité d’acheter les meilleurs avions du monde, mais nous pouvons la possibilité d’acheter le meilleur pour la Suisse". Tout à fait d'accord avec ça.

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

Le message de Buena02 est 100% dans le mille n'en déplaise à ceux qui veulent porter un voile sur les yeux.

Écrit par : clairvoyant | 08/02/2012

Merci Pascal; excellent article et bien documenté
Toutefois je reste sur deux points songeur...
Le Radar et la vitesse de l'ordinateur!
Le radar AESA ES-05 «RAVEN» à MA connaissance est toujours en développement et n'a jamais été testé sur un avion de combat comme le Gripen.
Une centrale électronique 5X plus rapide que les deux autres concurrents?
A MA connaissance aucun constructeur européen est plus en avance que Thalès dans ce domaine?
Cela sous-entend donc de faire appel à de la technologie américaine avancée (F35) et là au vu des problèmes de toutes natures (y compris l'électronique) rencontrés sur ce programme, je me permets d’émettre un doute quand à son adaptation sur le Gripen!
Si vous avez des précisions sur ces sujets, je vous remercie d'avance de nous les communiquer.
PS: un petit détail Dassault dispose en fait de deux exemplaires le F3-04T qui à servi aux essais en Inde ou encore aux EUA (un démonstrateur en quelque sorte) et le F30-04T, stationné à Istres, qui fera son entrée dans l'armée de l'air Française en 2013

Écrit par : forêt10 | 08/02/2012

Lavage de cerveau ? Pathétique cette remarque ! En rien cet article ne dénigre le Rafale ou l’Eurofighter, reprend à juste titre le choix indien et met en évidence le travail des suédois.

Si cela ne vous plait pas allez donc écrire vos frustations.. loin.. très loin en Inde par exemple !

Merci Pascal, beau boulot !

Écrit par : Serge | 08/02/2012

Ce qui me ferais le plus de soucis, en modernisant les Tiger, c'est de dépenser environ 1Mia de francs maintenant et devoir acheter, vers 2025-2030, environ 50 appareils pour remplacer les Tiger et les F/A-18. Quand on voit le mal que l'on a à en acheter une vingtaine...

Les F/A-18 d'occase, sont justement des occases: souvent moins bien entretenus que les appareils helvètes (je me souviens de la réaction d'un haut gradé américain en voyant nos Hornet tip-top) et pas forcément aussi à jour. Ce qui entrainerait certainement des travaux au niveau de la cellule et une remise à jour des systèmes... ça ne serait pas gratuit!

Écrit par : Jo-ailes | 08/02/2012

Enfin, un article qui remet les choses en place ! Oui le Gripen E/F est moderne et correspond à nos besoins !

Lorsque Uli Maure parle, de manière modeste celà tient plus du fait que l'avion est modeste effectivement en matière de charge.jmaais par contre il n'est entré sur le sujet technique ! A contrario le chef des FA à quant àlui déclaré que les trois avion étaient bon et que le Gripen E/F offrait toutes les caractéristiques d'un avion modernes ... la part d'un pilote celà vaut son pesant d'or !

Écrit par : Robin | 08/02/2012

Enfin, un article qui remet les choses en place ! Oui le Gripen E/F est moderne et correspond à nos besoins !

Lorsque Uli Maure parle, de manière modeste celà tient plus du fait que l'avion est modeste effectivement en matière de charge.jmaais par contre il n'est entré sur le sujet technique ! A contrario le chef des FA à quant àlui déclaré que les trois avion étaient bon et que le Gripen E/F offrait toutes les caractéristiques d'un avion moderne ... la part d'un pilote celà vaut son pesant d'or !

Écrit par : Robin | 08/02/2012

La solution d’acheter des avions d’occasions avaient été envisagée, mais aucun F/A-18 n’est disponible. La modernisation des F-5 couterait la moitié du prix d’achat des Gripen avec un potentiel cellule limité à 12 ans. rien d'intéressant donc !

Écrit par : Steeve | 08/02/2012

Moderne, coûts attrayants, adaptés à nos concepts d’infrastructures, le Gripen est le meilleur choix !

Écrit par : Mathieu | 08/02/2012

@ serge

Titrer l'article: Gripen l'excellence pour le dernier de la classe, c'est soit de l'aveuglement, soit de la propagande, ou dans le cas présent un peu des deux je crois...

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

hayduke : Quel dernier de la classe ? En 2008 lors des essais seul la version C/D était disponible, mais c'est bien le E/F qui est acheté, rien à voir !

Une évaluation en Suisse ne tient pas seulement compte des essais mais du développement de l'avion, se sont les éléments fournit de Saab à Armasuisse qui ont permis de se rendre compte de l'évolution de l'avion !

Aveuglement, propagance ? Oui de la part des pro-Rafale !

Écrit par : Serge | 08/02/2012

A t on tous les éléments de l'évaluation suisse? Il me semble que les notes données par celle ci plaçaient le Gripen loin derrière techniquement... Du coup le titre du post semble un peu, hum, biaisé, à moins de considérer ArmaSuisse comme une bande d'incapables, ce que je ne crois pas.

Écrit par : jp | 08/02/2012

Effectivement, un avion évolue, PK, nous l’explique très bien. Le Rafale était le plus au point en 2008 mais ses concurrents ont évolués.

Tout comme nous avion testé le F/A-18 A/B mais acheté le C/D !

L’aveuglement consiste à ne se baser que sur les tests de 2008 sans tenir compte des progressions techniques !

Cette vision n’arrange que Dassault et ceux comme le GSsA qui ne veulent pas d’avions !

Ces gens personnes n’ont rien à faire ici !

Écrit par : Liv | 08/02/2012

Il faut aussi voir que cette évolution n'existe pas que chez Saab, elle est présente chez le Typhoon avec un nouveau radar aesa et des capacité d'attaque au sol augmentée et aussi chez le Rafale avec aussi un radar aesa et un moteur amélioré (consommation et poussé).
Je trouve l'argument de dire qu'on a testé le C/D mais on achète le E/F bancale car cela est valable pour les 3 appareils.
Cela n'en fait cependant pas un mauvais choix pour la suisse qui au vu de sa politique extérieur n'a pas vraiment d'utilité de capacité d'attaque au sol ou de reconnaissance importante.

Néanmoins l'article est très intéressant pour la présentation des modifications et amélioration du Grippen

Écrit par : BiLKiNiS | 08/02/2012

L’on aurait pu s’indigner si la Suisse avait choisit l’ancienne version du Gripen, mais ce n’est pas le cas. Les suédois ne sont pas stupides ils nous ont proposé la nouvelle version.

Les trois constructeurs nous proposaient effectivement des modèles d’avions en développements et par conséquent des appareils de demain.

Le Gripen E/F dispose d’un ensemble de système à la pointe, c’est parfait !

Le Rafale ? Il fallait peut-être offrir un meilleur prix au bon moment, mais vu l’arrogance de nos voisins, traiter avec la suède sera certainement plus agréable et serein.

Écrit par : Raymond | 08/02/2012

Bilkinis : c’est exactement ce qu’écris Pascal, il ne nie pas les développements du Rafale ni de l’Eurofighter, il parlait dans un article précèdent que le Typhoon disposerait également du système de plateau cyclique permettant de voir vers l’arrière.

Cet article démontre les progrets du Gripen, sans désavouer ses concurrents ! Fair-play !

J’apprécie également la conclusion concernant les compétences européennes avec ces trois appareils !

Écrit par : Steeve | 08/02/2012

@ serge

C'est bien là le problème. On teste un avion qui est techniquement le moins bon des trois, et on espère qui soit bien meilleur après développement (le rafale et l'EF sont également très différents de ce qu'ils étaient en 2008, ils ont également évolués). Ce n'est cohérent et c'est pourquoi, le choix du Gripen est contestable. Comment le justifier? Le seul moyen est l'argument économique et non pas la capacité opérationnelle. A la limite, à quoi bon faire un vrai processus d'évaluation technique puisqu'au au final l'avion retenu (qui n'existe donc pas) n'est pas le même que celui testé !!! Les personnes impliquées dans ce processus d'évaluation technique doivent être bien déçues car elles doivent se demander à quoi tout cela a bien servi ! De l'argent jeté par les fenêtres ?

C'est aussi cocasse que les japonais qui sélectionnent le F-35 contre l'Eurofighter et le F-18 en le justifiant comme le programme le moins cher. Le réveil sera brutal. Un choix politique donc et pas militaire, comme en Suisse.

En relisant mon post précédent, j'avoue que j'ai écris une bêtise: "c'est soit de l'aveuglement, soit de la propagande, ou dans le cas présent un peu des deux je crois...", il faut lire "c'est soit de l'aveuglement, soit de la propagande, ou dans le cas présent BEAUCOUP des deux je crois...
Désolé pour cette erreur.

Bien à vous

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

Rien comprit hayduke, on a testé ce qui était disponible, la version Démo du Gripen a continué son développement normalement et se sont les données de ces essais qui ont permis de déterminer les paramètres les plus récents.

Il ne s’agit pas « d’espérer que » mais bien de suivre l’avancée des travaux. D’ailleurs dans un post antérieur PK signifiait qu’avec l’arrêt du processus d’acquisition en 2010 cela pourrait bien donner le temps nécessaire aux suédois pour revenir en course ! Et bien. Oui c’est le cas , l’avion et ses systèmes vont être produit, d’abord pour la suède et ensuite livré à notre pays.

Par ailleurs, il est bon d'avoir enfin, des données techniques relatives à cet avions ! Je ne vois pas de propagande mais de l'info indépendante ! Par contre, certains post, la lettre du corbeau, tout celà est de l'intox, de la propagande !

Écrit par : Serge | 08/02/2012

Oui , il est bon d’avoir ces infos, de toute manière si problème il y avait, concernant le choix ou l’évaluation, la sous-commission ainsi que le parlement auraient leurs mots à dire.

Écrit par : Robin | 08/02/2012

Mon cher serge,
Nous n'arriverons pas à nous entendre je pense mais ce n'est pas grave car chacun a le droit d'avoir son avis.
Une question quand même, si par exemple vous souhaitez acheter un appareil photo (où autre chose) comment vous y prenez vous? Moi j'attends que l'appareil soit sorti, testé par des professionnels pour avoir un retour sur les avantages et les inconvénients du produit (la perfection n'existe pas) et enfin j'essaye de le tester personnellement (ce qui n'est pas toujours évident). Mon choix se fait ensuite et sans tenir compte du blabla marketing du fabricant (comme pour les avions TOUS les fabricants font de la propagande pour leurs produits). Et vous ? vous placez une précommande sur amazon avant que l'appareil ne soit testé et fabriqué ?

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

Lors qu’un article sur le Rafale parait, nous avons droit aux éloges d’un petit groupe (toujours le même) mais lorsqu’il s’agit d’un concurrent et à plus forte raison de la compétition en Suisse et du Gripen,le même petit groupe s’acharne.

Nous avons ici clairement affaire à une campagne de sabotage téléguidée par ceux qui ont encore quelques intérêts avec l’avion français. Cette manière de faire est cavalière et la méthode profondément discutable.

Écrit par : Bernard | 08/02/2012

hayduke, Buena02, vous bossez depuis combien de temps chez Dassault ;-) ?

Personne ne parle de corruption et d'influences politiques, mais malheureusement, c'est souvent un facteur plus important que les aspects techniques ou financiers.
Que le meilleur gagne et merci à Pascal pour les infos. A quand une visite chez Dassault et EADS?

Écrit par : trigreens | 08/02/2012

@hayduke:"On teste un avion qui est techniquement le moins bon des trois, et on espère qui soit bien meilleur après développement..."

Ce n'est pas tout à fait exact.
Pour une fois, la Suisse ne choisira pas forcément l'avion le plus performant, mais un appareil qui devrait être aussi bon que nos F/A-18 actuels, voir meilleur, surtout s'il y a possibilité de développement ultérieur. Qu'importe que le Gripen E/F soit meilleur ou moins bon que ses deux concurrents: pour autant qu'il suffise...

Écrit par : Jo-ailes | 08/02/2012

Je vous rejoins là très volontiers Hayduke, mais les Gripen existent tout comme les Rafale ou les Eurofighter. Par contre dans le cadre d’un avion, il faut se baser également sur le devenir de celui-ci. Là, nous avons toutes la complexité des évaluations.

Je pense que si le Gripen NG n’avait pas atteint un niveau suffisant, Armasuisse n’aurait pu le présenté au CF tout comme ses concurrents d’ailleurs.

L’article ici nous montre les caractéristiques techniques et je pense à mon humble avis que c’est justement ceci qui a permis de prendre l’offre suédoise en considération.

Écrit par : Serge | 08/02/2012

Je crois que Bernard à bien vu l'intox, regarder Saab offre de baisser le prix au cas ou mais toujours avec 22 avions contre 18 chez Dassault !

http://www.24heures.ch/suisse/Saab-est-pret-a-baisser-le-prix-des-Gripen/story/14798890

Les suédois ont vu la tentative d'action de Dassault et riposte au cas ou !
Voilà pourquoi certain chez Dassault ont encore intérêt à casser du sucre !!

Écrit par : Mathieu | 08/02/2012

Le débatement total de ± 100° concerne la poursuite des cibles et non la détection.
Aujourd'hui seul Thales se targe d'avoir une portée suffisante pour pouvoir exploiter la portée du Meteor. Qu'en est-il du Raven?

Écrit par : Johnny | 08/02/2012

@ trigreens

Je ne travaille pas chez Dassault, ni EADS, je n'ai pas non plus parlé de rafale dans mes commentaires. Je pense même que des F16 ou F18 ferait mieux l'affaire que le rafale pour la Suisse. J'ai regretté le choix des rafale marine pour la marine nationale française au détriment du F18 il y a quelques années. Je revendique par contre le droit de m'interroger sur la pertinence d'utiliser le mot excellence pour caractériser le Gripen sans être taxer de pro-Dassault. Je n'ai pas non plus parlé de corruption, je ne pense pas que cela soit le cas en Suisse (ou pas plus que pour les autres contrats d'armement dans le monde) ou du moins que cela soit un élément décisif dans le choix du Gripen. Par contre, l'influence politique est indéniable pour ce type de contrat !!! La preuve est l'argument financier avancé alors qu'avant l'évaluation il était question de sélectionner ce qu'il y avait de plus performant pour l'armée Suisse.

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

Une chose est claire, le contrat n'ayant pas encore été ratifié par les chambres Fédérales, Dassault tente par tous les moyens de torpiller la décision, blog, articles, lettres, tous y passe !

La contre lettre de Saab pour 22 Gripen E/F oscillant entre 2,5 et 2,8 milliards démontre que le combat n'est pas entièrement clos, la guerre d'intox est bien là!

Je crois que celà ne changera en rien le choix du Gripen, les méthodes française sont par contre lamentables !

Écrit par : Liv | 08/02/2012

@ Jo-ailes

Je suis d'accord avec vous sur le choix d'un avion qui corresponde aux besoins de l'armée Suisse.
Je note aussi que vous écrivez que le Gripen sera "... un appareil qui devrait être aussi bon que nos F/A-18 actuels...". Je suis d'accord, mais l'utilisation du mot "devrait" signifie qu'il subsiste un doute, et si le Gripen est "aussi bon" que le F18: pourquoi dans ce cas ne pas conserver un seul type d'avions (F-18) pour réduire les frais ?

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

Ce blog est véritablement devenu une feuille de chou propagandiste en faveur du Gripen, c'est insupportable! Le problème est pourtant assez simple: notre gouvernement a lancé une sélection pour choisir le meilleur avion. Au bout du compte, elle a choisi le pire avion, sur le seul argument qu'il était moins cher. Cela a été dit explicitement par Maurer. Mais dans ce cas là, si on ne se soucie pas de la performance et qu'on veut juste le meilleur prix, je ne comprends pas bien le choix?
Pourquoi ne pas prendre des F-16? meilleurs et moins chers que les gripen? Pourquoi à la limite ne pas prendre des mirages 2000 d'occasion (les -9 des UAE vont bientôt être en vente?)
Bref, c'est l'écart entre l'objectif affiché (le meilleur avion) et le résultat (l'avion le moins cher) qui crée la polémique.
Dans ce contexte, l'appel d'offre devrait être annulé, ou sinon la votation ne passera pas.

Écrit par : Stefan Luzern | 08/02/2012

@ Bernard

"La campagne de sabotage téléguidée" c'est moi ? si c'est vrai, merci pour le fou rire de ma journée, c'est sympa.
Je vous rassure je suis juste un spotter fan des avions de chasse et en particulier ceux de l'aéronavale US même si elle n'est plus ce qu'elle était depuis que les tomcats ont été retirés du service.

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

Stefan Luzern mon héros...
Attention, Je vous préviens, ici on va dire que vous bossez chez Dassault...(moi j'avais pas osé proposer des mirage 2000 d'occaz).

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

@hayduke: Si j'ai écris "devrait", c'est parce que je suis d'un naturel prudent et que jusqu'à ce que les chiffres me disent que oui, en effet, il est aussi efficace, je préfère rester dans le conditionnel... ce qui ne serait pas le cas du Rafale ou de l'Eurofighter qui ont déjà prouvés qu'ils étaient supérieurs.

Il n'est pas possible de ne garder que nos F/A-18: ils ne sont pas assez nombreux pour les missions que les forces aériennes doivent remplir. Des occases en plus, comme déjà dit plus haut, non seulement ne sont pas disponibles, mais en plus il faudrait faire les dernières mises à jours, ce qui coûterait aussi.
De plus, les F/A-18 devront être remplacés à l'horizon 2025-2030...

En même temps, le Gripen C/D, bien que moins bon que nos Hornet, n'en étaient pas très loin: la Link16, un réacteur plus puissant, un OSF et un radar AESA en plus et celà devrait presque suffire.

Écrit par : Jo-ailes | 08/02/2012

bonjour, je vois que le sujet est très discuter ... je tiens a revenir sur un commentaire ou la comparaison est faite entre le fait d'acheter le grippen ( ou même le dassault ou eurofighter) en plein développement et un appareil photo pas encore commercialisé. Il a été dit dans se commentaire que la personne attendait l'avis des professionnels. Je tiens a faire remarquer que les pilotes qui ont volé sur ces 3 avions afin de les essayés SONT des professionnels. Je tiens également a revenir sur un deuxième point:
Il es facile de parler du prix d'achats des appareils en eux-même. Mais il faut également prendre en compte les plateformes d'exploitation existantes en Suisse et leurs modifications afin d'exploiter ces 3 avions. En plus de cela vient encore s'ajouter des accords de développement, tout cela permet de prendre des décisions.
En plus de cela il ne faut pas oublier que la suisse utilise ces appareils pour de la police de l'air principalement et de la garde de territoire aérien.
Partant de se principe pourtant simple a assimiler, la suisse prend des avions qui correspondent aux besoin. Bien sur l'aspect financier fait parti du choix. Mais se n'est qu'un aspect du choix prononcé par la suisse
Chacun a ses préférence, cependant je crois qu'il ne sert a rien de critiquer tel ou tel avions sous prétexte que c'est le moins chère ou autre. La suisse c'est tenu au courant de tout les développement pour les 3 avions en lice.

Écrit par : Florian | 08/02/2012

Je pense que beaucoup d'entre vous voient du machiavélisme là ou il n'y en a pas.
En effet ce blog (son auteur en fait) est d'origine suisse mais est aussi francophone et il n'est donc pas étonnant d'y voir plus de français que d'anglais, d'allemand ou d'italien voir même peut être de suisse.
Voir la patte du grand méchant loup Français Dassault derrière toutes les lignes de commentaire se serait leur attribuer bien plus de pouvoir qu'il n'en ont réellement.

Écrit par : BiLKiNiS | 08/02/2012

@ BILKINIS

Vous me cassez mon coup là...

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

@Stefan Luzern : n'oubliez pas que les F-16 et Mirage 2000 ont été écartés pour le F/A-18 en son temps. Et s'ils ont évolués, le Hornet aussi.
Sinon, le Gripen n'est pas le "pire", mais juste le moins bon. C'est vrai que c'est beau un Rafale, malheureusement la Suisse semble ne pas en avoir les moyens et que les Gripen modernisés semblent suffire.
Pour aller faire vos courses, si vous ne pouvez pas vous payer un Porsche cayenne, opter pour un modèle moins cher: si la voiture se déplace correctement et qu'elle possède un coffre suffisament vaste, elle fera aussi l'affaire... ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 08/02/2012

Je suis un peu perdu:

On me dit qu'en 2008 c'est la version C/D du gripen qui a été évalué (piloté par des pilotes suisses j'imagine...), d'accord.
Et puis Florian dit "Je tiens a faire remarquer que les pilotes qui ont volé sur ces 3 avions afin de les essayer SONT des professionnels." (au passage, heureusement que les pilotes suisses ont un brevet de pilotage et qu'ils ne sont pas que des amateurs avertis des question de défense...).

Ma question est donc simple: les pilotes suisses chargés de l'évaluation ont-ils pilotés des Gripen E/F ?

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

je ne pensais pas à vous Bilkinis !

Écrit par : Bernard | 08/02/2012

A la lecture de ce qui précède, le Gripen serait "techniquement" l'équivalent des deux autres avions.
Hors, après la contre-offensive financière de Dassault, je note que l'assurance Saab est entrain de s’effriter, car ils proposent eux aussi un rabais substantiel, cela confirme qu'à prix égal le Gripen est inférieur au Rafale (sinon ils n'auraient pas besoin de s'aligner!)
=> voir l'article à ce sujet:
http://www.24heures.ch/suisse/Saab-est-pret-a-baisser-le-prix-des-Gripen/story/14798890

Écrit par : forêt10 | 08/02/2012

Simple réaction de l'un comme de l'autre histoire de réagir à la surenchère !

A l'inverse votre commentaire peut être valable pour le Rafale !!

PS : il se passe la même chose en Inde !!!

Écrit par : Steeve | 08/02/2012

où est passé le post de Joel ? Censuré ?

Écrit par : hayduke | 08/02/2012

Bravo Pascal pour votre super article.

Il est très intéressant de voir que le gripen n’est pas si dépassé que ca et selon ses détracteurs Français qui sont bien trop chauvin pour le reconnaitre, qu’ils ont perdu en essayant de vendre un canard boiteux avec quelques plumes en moins à la Suisse, zut on avait les yeux bien ouvert. Lol.

Même pas la menace politique ou la lettre du corbeau n’ont fait changer de choix.

La qualité de travail est bien meilleur chez Saab donc la compétence n’est plus a vérifiée.

Venez les amis, j’ai laissé pleins de fautes pour vous, comme ca la seule parade de trouver une échappatoire à votre problème.

Écrit par : michel | 08/02/2012

euh faudra que l'on m'explique comment on peut voir vers l'arrière avec un débattement de 100°

Écrit par : halloweene | 08/02/2012

Chers amis lecteurs,

Pour la première fois, je me vois contrains de fermer les commentaires, en effet, le fait de transmettre des informations relatives aux Gripen, semble exaspérer de manière brutale nos voisins !

Une série de commentaires ayant pour but de dénigrer cet article régulièrement posté. Défendre le Rafale est une chose, d’ailleurs, j’en ai fait suffisamment l’apologie ici.

Par contre, la tentative d’attaque personnel directement organisée et de manière coordonnée est tout simplement lamentable !

Les IP ont démontré qu’il s’agit d’un petit groupe qui sévit également sur d’autres sites d’informations. Téléguidé ou non peu m’importe, il n’est pas question de faire l’éloge du Rafale, juste pour le bien de quelques-uns !

Quant à la méthode, je vous laisse juge !

PK
avia news

Écrit par : PK | 08/02/2012

Voilà, je viens d'ouvrir à nouveau les commentaires pour cet article. Notez que je ne faits pas de la propagande mais présente les éléments concernant l'offre Gripen E/F avec certaines caractéristiques obtenues du DDPS et Armasuisse !

En ce qui concerne les actions anti-Rafale ou autre veuillez prendre note de cet article purement politique :
heures.ch/suisse/Christophe-Darbellay-se-dechaine-contre-Sarkozy/story/18380903#kommentar

Bonne lecture et à très bientôt pour de nouvelles aventures aériennes !!

Pascal Kümmerling

Écrit par : PK | 09/02/2012

Bon je viens de lire toute les tirades! D'abord un grand merci à Pascal pour son travail et son temps. Le décision a été prise, dot-point! Le dénigrement ne nous apporte rien. Alors restons sur les faits.... Le Gripen est le meilleur choix pour la Suisse. Le Harrier était moins bon que les Dagger argentins en tout et pourtant....

Écrit par : Al&X | 09/02/2012

J'ai tout lu ! ça chauffe dur ici ! bon c peut etre pas de la propagande mais c doit etre plus facile de dire du bien que du mal de quelqu un ki nous invite dans son pays non ? ptdr
et je dis ça et je travaille po chez dassaut ! juré !!

Écrit par : eikyNn | 09/02/2012

J'ai de la peine à comprendre le discour du Cmdt des forces aérienne M. Gygax, un coup il nous dit que le Gripen l emons bon en matière de vol et plus loin il soutient le choix ?

Écrit par : Raymond | 10/02/2012

Bonjour Raymond,

Je vais essayer de vous répondre sur le décryptage du discours de notre chef des FA. Lorsque celui-ci parle de qualités sensiblement inférieures en matière de vol, il sous-entend le taux de degrés de roulis de l’avion.

Je m’explique, aujourd’hui un avion de combat moderne offre (chiffres moyens) un taux de degrés de roulis entre 200 & 250* par minutes.

Les trois concurrents Rafale, Eurofighter, Gripen ont eux un taux supérieur à 250* ! Ces appareils se positionnent donc à un niveau très supérieur à la moyenne.

Les chiffres exacts sont confidentiels pour chaque appareil, mais ce que laisse entendre M. Gygax c’est que le Gripen aurait un taux inférieur au deux autres appareils.

Pour le chef des FA le Gripen est derrière ses deux concurrents mais fait partie des appareils les modernes avec de très bonnes performances.

*chiffres approximatifs

Écrit par : PK | 10/02/2012

J'imagine aussi qu'il soutient le choix du Gripen E/F, par ce qu'il ne sera pas mauvais, mais surtout parce qu'il préfère ce choix au statu quo et rester avec des Tiger sur les bras jusqu'en 2025...

Écrit par : Jo-ailes | 10/02/2012

Salut PK,

Continue de faire vivre ton très bon blog, mais si il y a des commentaires sanglants et peu constructifs. Merci à toi de prendre sur ton temps pour nous informer et nous transmettre ta passion. Ce n'est pas toujours évident et les gens ne rendent pas forcément compte du temps que ça peut prendre de poser un bon sujet (et j'en sais quelque chose...).

Bonne continuation.

Écrit par : Laurent | 10/02/2012

Ok, Merci Pascal, les choses sont maintenant limpides !
On peut disposer d'un avions parmi les meilleurs à un bon prix disposant des éléments modernes quant bien même il est sur certain point mons efficient que le Rafale par exemple.

Écrit par : Raymond | 10/02/2012

Merci Laurent, meilleures salutations à l’équipe Aviapic !

Raymond, effectivement, il faut voir ainsi les choses.

Jo’ailes : c’est une évidence, moderniser les F-5 soit 15 à 18 appareils pour un coût de 1,5 milliards qui comprend : liaison 16, nouveau radar mais avec antenne mécanique ( !) modernisation du cockpit et travail sur les cellules pour un potentiel de 10 à 15 ans maximum, sans parler qu'il faudra recommencer une évaluation d'ici 10 ans !

Il n’y a pas photo, 22 Gripen E/F pour un prix inférieur à 3 milliards, équipements ultra moderne complet et potentiel à 100% même avec quelques faiblesses vis-à-vis du Rafale ! Le choix de notre responsable des FA est évident !

Écrit par : PK | 10/02/2012

ptdr le grand chef des armees qui parle d'un taux de roulis pour un jet de guerre ? il y connait rien ou koi ? doit plutto parler de vitesse ascensionnelle , de puissnace d'acceleration, de maniabilite (avec le taux de roulis mais pas que) , d'agilité ; de vol a vitesse supersonique et tout ça avec carburants et armement plus ou moins important en focntion de l'avion, c ca ki compte , pas le roulis ; un jet de guerre c pas un Jodel

bon vous laisse , c un blog pour simplet ici

Écrit par : eikyNn | 10/02/2012

Merci pour ces précisions Pascal: je croyais que pour 1Mia ou 1,5Mia de FrS, c'était pour rénover la quarantaine de Tiger! Et grâce à votre message, je viens de réaliser que ce n'est qu'une petite vingtaine... et les autres, ils seraient mis à la retraite, ou est-ce qu'il voleraient quand-même pour l'entrainement au tir air-air, etc.?

Écrit par : Jo-ailes | 10/02/2012

Je note avec joie que ce blog est ouvert à nouveau et poursuit son cours dans un meilleur climat.
Pascal pouvez-vous répondre à mes deux questions posées avant le clash du sujet:
"Le radar AESA ES-05 «RAVEN» à MA connaissance est toujours en développement et n'a jamais été testé sur un avion de combat comme le Gripen.
Une centrale électronique 5X plus rapide que les deux autres concurrents?
A MA connaissance aucun constructeur européen est plus avancé que Thalès dans ce domaine?
Cela sous-entend donc de faire appel à de la technologie américaine avancée (F35) et là au vu des problèmes de toutes natures (y compris l'électronique) rencontrés sur ce programme, je me permets d’émettre un doute quand à son adaptation sur le Gripen!
Si vous avez des précisions sur ces sujets, je vous remercie d'avance de nous les communiquer.

Écrit par : forêt10 | 10/02/2012

blog interessant bien que ce soit difficile de s'y deplacer (liste de reactions trop courtes etc), mais a tout lire , je n'ai pas trop compris les soi disants avantages techniques du Gripen decrits dans l'article; si on prend ce que disent les experts au sujet de l'Eurofighter , c'est cet avion qui a les avantage techniques décrits dans l'article(plus de puissance moteur, radar CAPTOR E plus puissant et qui voit plus loin que le Raven, systeme de detection infra rouge Pirate le plus moderne etc etc).
Par contre pour le cout c'est évident. le Gripen est reputé bien moins cher.

-> Mr Buena, bien compris le message mais ce n'est en rien interdit par la loi et chacun est libre de faire de la propagande ou pas. Un blog c'est meme un peu fait pour ça: defendre son point de vue préférentiel. Ce qui serait malhonnete ce serait de ne pas mentionner que ces informations ont ete obtenues lors d'un voyage en Suede. A partir du moment ou c'est dit , un lecteur averti en vaut deux , n'est ce pas ?

PS dire qu'un avion a de meilleures qualités de vol qu'un autre a cause de son taux de roulis cela revient a dire qu'une voiture est meilleure routiere qu'une autre a cause de son angle de braquage, c'est ridicule et reducteur

Cordialement
Didier P.

Écrit par : DidierP | 10/02/2012

Chaque type d’avion a des qualités que l’autre na pas ou légèrement plus faible ou inversement, que vous prenez un F18, F16, F15, F35, F22, eurofighter, rafale, gripen.

Chaque avion a +/- les mêmes fonctions mais faut voir l’étude de la l’avion selon son constructeur ou il aura mis les priorités.

Si vous prenez un rafale ou un eurofighter contre un gripen et bien le problème sera sa taille, l’emport de charge plus petite, nombre de réacteur, la grandeur est là mais ne fait pas forcément un avion moins bon.

Il est juste si vous comparez la taille d’un avion par rapport à un autre (selon texte ci-dessus), vous allez de suite lui mettre une étiquette mais faut voir pour quel utilisation vous allez en faire avec votre avion, il est inutile d’avoir un gros avion pour faire la police aérienne ou pour des bombardements de précision car les tirs seront ciblé.

Vous achetez une voiture toute option et vous utilisez que le 30% des options donc un mauvais choix, déjà pour le prix et son utilisation, pour la suisse c’est pareil.

La Suisse est un petit pays donc avoir de gros avions ca sert à rien, vous avez cas voir certain pays donc ils sont équipé entièrement de F16 en première ligne et ca leur conviens très bien.

Écrit par : michel | 10/02/2012

Pour Pascal

Avez-vous des informations sur la nouvelle offre de Saab 2.5 à 2.7 milliards pour les 22 gripen par rapport à Dassault pour 18 rafales pour 2.7 milliards ?

On connaît l’offre de Dassault sur cette baisse donc les avions seront amputé en équipement sur l’avion mais qu’un est t’il de Saab ? Un gripen moins équipé !

Écrit par : michel | 10/02/2012

Bonjour forêt10,

Oui la calme est de retour et c’est tant mieux !

Alors en ce qui concerne le radar ES-05 « Raven » il est actuellement en service sur le Gripen NG et ceci depuis la fin de l’année 2010, les installations de Saab à Linköping dispose également d’un simulateur qui reprend l’ensemble des éléments qui compose le NG soit le futur E/F, dont le « Raven ».

Concernant la vitesse de calcul supérieur, l’info provient d’Armasuisse. En suède, j’ai demandé quelques explications à ce sujet, : Selon Saab, l’architecture électronique est composée de plusieurs ordinateurs de nouvelle génération, notamment issus du secteur Saab Electronics qui développe des calculateurs pour le programme spatial européen ESA.
Il semble également que les suédois ont travaillé avec les israéliens sur le sujet (au conditionnel) !!

Voilà ce que je puis en dire pour l’instant.

@Didier P: En effet, l'Eurofigter à les moteurs les plus puissant mais il faut tenir compte du poid total de l'avion. Le radome de celui-ci est également le plus grand et il parfaitement raisonnable de penser qu'à terme l'Eurofighter doté du CAPTOR-E aura une portée supérieur au Rafale et Gripen.

Le taux de degré de roulis est une référence, histoire d'expliquer en restant simple. Il faut encore tenir compte de plusieurs facteurs, comme les qualités des commandes de vols.
Concernant l'OSF Pirate, il est de même conception que le Skyward-G du Gripen E/F puisque produit par Selex-Galileo. Les données techniques sont pour l'instant confidentiels.

Le Gripen est sans aucun doute le plus modeste des trois, tout en étant doté de technologies récentes ! Après, en ce qui concerne le choix, c'est à Berne que les choses se décident !

Écrit par : PK | 10/02/2012

@Michel: n'oubliez pas que tous les concurrents actuels sont plus petit que nos Hornet, qui lui, a été préféré au F-16 dont les dimensions sont assez proches de celles du Rafale...
Si les dimensions et les capacités d'emport de charge offensive du Gripen sont suffisantes pour la Suisse, des avions un peu plus gros ont souvent d'autres avantages: une plus grande autonomie, avec ou sans réservoirs auxiliaires.
En temps de paix, un Rafale ou un Typhoon peut rester plus longtemps en patrouille, ce qui permet entre autre d'avoir moins de mouvements sur les aérodromes.
En cas de conflit, les bidons externes augmentent sensiblement la consommation des appareils, mais les rendent aussi moins maniables et moins discrets...

Écrit par : Jo-ailes | 10/02/2012

Même si la portée radar du Gripen E/F est inférieure au Typhoon, celui-ci permet l’emploi de l’AMRAAM et surtout du futur METEOR, il me semble donc que la portée sera largement suffisante.

Mais finalement, avons le choix financièrement pour un avions encore plus puissant ? Difficile, et ceci d'autant qu'il faudra bien en commander une seconde tranche lorsque les Hornet arriveront à l'heure de la retraite.

Écrit par : Mathieu | 10/02/2012

Bonjour,

L'osf pirate ne serait pas plutot produit par Thales UK?

Pour l'aesa, ce ne serait pas plutot le vixen 1000 qui vole actuellement sur le proto gripen ng(sans swashplate)?
L'info précise sur les calculateurs m'inéresserait aussi (celle d'armasuisse)
Merci

Écrit par : halloweene | 10/02/2012

Bonjour halloweene,

Concernant l’OSF Pirate voici le lien de SelexGalileo.

http://www.selex-sas.com/EN/Common/files/SELEX_Galileo/Products/PIRATE_dsh.pdf


Le RAVEN est issus du bloc radar PS-05 avec des éléments du Vixen et une antenne de SelexGalileo.

Pour l’instant très peu d’infos sont disponibles concernant l’architecture de calcul. Je pense qu’il faudra attendre un peu avant d’avoir des précisions.

Écrit par : PK | 10/02/2012

Exact Mr halloweene ;je crois l'osf Pirate a été conçu et développé par Thales.
En ce qui concerne l' AESA du Gripen , aux dernieres nouvelles c'est un prototype qui n'equipe qu'un ou deux avions eux memes prototypes ,donc on ne peut pas parler d'equipements "en service", comme pour les AESA des chasseurs américains.

les calculateurs ? c'est cette histoire d'achitecture n fois plus rapide ? je crois que c'est un argument ....assez theorique des suedois, pour rester respectueux. Tous les calculateurs des avions de combat modernes reposent sur des architectures modulaires qui peuvent accueillier un nombre élévé de processeurs qu'il est possible d'augmenter voire de remplacer par des versions plus puissantes . ET il n'y a evidemment pas que les calculateurs la rapidite d'une architecture peut aussi etre limitee par la bande passante offerte; mais actuellement tous les avions de combat modernes optent pour des solutions qui permettent des data transfert surdimensionnes afin de pouvoir integrer sur le long terme des ameliorations electronique plus gourmandes en puissance de calcul et en donnees. Sans parler qu'il y a des limitateurs bien plus puissants de l'architecture electronique des avions de combat comme l'energie disponible.

voila , j'ai fait mon interessant , je retourne travailler

Cordialement

DidierP

Écrit par : DidierP | 10/02/2012

Rebonjor et merci our les précisions.
Faudra qu'ils s'entendent selex et Thales UK, voici le lien Thalès
http://www.thalesgroup.com/Portfolio/Defence/Defence_Products_Air_Group_Pirate/

Une petite précision à propos de l'évaluation technique : la deuxième phase a été faite en tenant compte des évolutions techniques du Gripen NG.
Je n'ai jamais dit que cet avion était une bouse, loin de là, c'est même peut être le plus adapté en Suisse. Mais il faut nous comprendre aussi amis helvètes : quand on voit notre avion sortir premier de votre évaluation technique, qu'il ,n'est pas sélectionné, puis que de sérieux doutes se posent sur l'honnêteté (attention je n'ai pas dit corruption) du processus, ca nous irrite un peu.
A titre d'exemple, un appel d'offres pour 60000 + fusils d'assaut va bientot être lancé en France. Imaginez que l'on sélectionne (au hasard le HK416) plutot que le SIG551 dans les mêmes conditions, qu'en penseriez vous?
Sinon comparer les méthodes de Dassault (qui a juste envoyé une proposition rectifiée au parlement) et celles de BaE/Cameron est tout de même un peu exagéré : Sarko n'a pas officiellement lancé des avocats fonctionnaires pour chercher des failles dans le processus ni envoyé une délégation dirigée par un ministre pour faire pression à Berne.
En quand j'entends dire que la Suisse n'a pas besoin d'armée de l'air puisqu'elle est entourée de pays amis, je me dis mais EH c'est mes impots qui payent les avions qui volent au dessus de ces pays amis...
Bon celà dit si les trois eurocanards trouvent des niches, tant mieux!

Allez un petit trollage pour rigoler (vraiment) heureusement que le Gripen NG a amélioré son calculateur de vol, ca rendra peut être son FCS plus fiable (bon allez je rigole hein...)

Écrit par : hallloweene | 10/02/2012

Qu'en est-t-il des frais d'entertiens? Mr Gigax les a brièvement mentionnés dans son entretien. C'était entre autre le show stopper pour le Typhoon.. Demandez aux Autrichiens. Ça ne sert à rien de se saigner pour l'acquisition et de devoir laisser les Rafales au sol ensuite!

Écrit par : Al&x | 10/02/2012

"...A titre d'exemple, un appel d'offres pour 60000 + fusils d'assaut va bientot être lancé en France. Imaginez que l'on sélectionne (au hasard le HK416) plutot que le SIG551 dans les mêmes conditions, qu'en penseriez vous?
..."
La différence, c'est qu'en Suisse on a l'habitude de s'entendre dire: "Votre produit est d'excellente qualité, malheureusement, c'est trop cher pour nous!"
Il faudra vous y faire, vous aussi! ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 10/02/2012

-> Mr Buena, bien compris le message mais ce n'est en rien interdit par la loi et chacun est libre de faire de la propagande ou pas. Un blog c'est meme un peu fait pour ça: defendre son point de vue préférentiel. Ce qui serait malhonnete ce serait de ne pas mentionner que ces informations ont ete obtenues lors d'un voyage en Suede. A partir du moment ou c'est dit , un lecteur averti en vaut deux , n'est ce pas ?

ok ok, mais je vois qu'en lecteur désormais averti vous avez donc vous meme relevé certaines fantaisies qui parsement cet article... J'ai lu par ailleurs qu'il y avait tout un groupe , dont des journalistes suisses, qui avait été invité en Suede. C'est de bonne guerre, tous les constructeurs agissent de cette façon, Dassault invite souvent des politiques et des parlementaires etrangers en France , du Bresil notamment. Le tout c'est de le savoir, de le faire savoir et de faire le lien entre ce qui est parfois écrit et la façon dont les infos sont obtenues;).

Buena

Écrit par : TB | 11/02/2012

étrange étrange excellence ^ ^

http://www.lematin.ch/suisse/standard/Ce-quUeli-Maurer-a-cache/story/13757863

Écrit par : Looping | 12/02/2012

En effet c'est calamiteux pour le gripen ces résultats...
J'espère que suite à ses documents officiels ce publireportage sur le gripen qui ne dit pas son nom sera modifié, question d'honnêteté intelectuelle envers les lecteurs de cet excellent blog.

Écrit par : Crys | 12/02/2012

Cher Looping,

Effectivement nous entrons ici dans un domaine d'information qui était impossible à vérifier, soit la réelle combativité de la version du Gripen E/F ! Je posait déjà cette question dans un article précèdent !
Ci-dessus, je vous rends compte des évolutions techniques et de quelques points positifs disponibles. Par contre, effectivement, nous entrons maintenant dans une autre phase, soit les réelles données disponibles. Cette fois-ci non pas par des indiscrétions, mais bien par la publication de données officielles.

Il y a plusieurs éléments graves dans cette situations, d'abord, le fait que, si la version du Gripen E/F ne répond pas suffisamment, il doit être éliminé du choix. Deuxièmement, il faut une communication digne foi de la part du DDPS. On peut nous dire d'un côtés que les avancées du Gripen E/F sont certes modestes vis-à-vis du Rafale, mais suffisantes pour notre pays et finalement découvrir que tel n'est pas le cas !

La journée de demain s'avère critique, le DDPS doit normalement présenter son plan de financement de l'avion de combat ! Un revirement n'est pas exclus, mais il est temps cette fois de savoir ce que l'on veut et le cas échéant d'y mettre les moyens !!

Écrit par : PK | 12/02/2012

Je cite les propors du rapport en question concernant les adaptations à effectuer sur le gripen.

"...,the risk involved in the redesign of the aircraft is rated high." (p.22, dans les conclusions).

En bref, l'évolution du gripen E/F du point de vue de son developpement et de l'intégration des sytèmes est estimé élevé.

Il y a un moment où il ne faut plus tergiverser. Si l'avion ne remplit pas les exigences minimums même après avoir intégré sa modernisation et que en plus son développement est considéré comme hautement risqué de la part de l'expertie, il faut prendre la décision de l'exclure du choix.

Écrit par : Crys | 12/02/2012

je n'arrive pas à comprendre tout ca ... désolé.

déjà dès qu'il a été décidé de remplacer les tigers F5, la polémique a commencé, nous avons pas besoin de nouveaux avions, trop cher faudra faire des coupes dans d'autres départements, etc.....

ensuite le GSSA qui part en guerre contre de nouveaux avions.

ensuite les 1er tests des avions
ensuite test final des avions

le meilleur est le rafale, eurofighter et gripen.

polémique c'est trop cher

divers options, modernisation des tiger, moins de nouveaux avions

problème politique ( je reviens pas dans les détails, nous connaissons ?)

choix du gripen

question: pourquoi ! ! !

bon j'ai du oublié des trucs mais pas grave juste une info en général.

je pense pas que le gripen mérite toute cette attaque destructeur.

maintenant reste à savoir qui mène cette campagne et pour quel raison et ou sont les enjeux.

Écrit par : michel | 12/02/2012

Bon, on verra bien, trop de choses ont été mises sur le tapis, trop de choses ne l'ont pas été.(il manque quand même des parties du rapport, mais parti comme c'est on finira par l'avoir entier). La question que je me pose est la suivante : l'appel d'offre n'aurait il pas été plus cohérent en termes de missions à accomplir plutot qu'en termes de nombres d'avions? Evidemment c'est valable pour tous les appels d'offres...
Et jene pense sincèremement pas que les rapports franco suisses soient affectés à long terme , ni par les déclarations de M. Sarkozy, ni par le résultat de ce marché...

Écrit par : halloweene | 12/02/2012

Amusant, votre publi-reportage... Merci pour ce bon moment!

Écrit par : Mike | 12/02/2012

Oui bon, inutile de s'etendre pendant des heures, il se passe ce qui devait se passer (selon moi) et que j'ai deja souligné dans ce blog : La mise en évidence de l'incompétence crasse et de la superficialité de U. Maurer.

Resultat: l'operation de remplacement des tiger qui s'appuyait sur une evaluation serieuse et professionnelle a été torpillée par l'incompetence du politique. Je ne critique même pas le choix du Gripen qui pouvait encore se justifier pour des raisons financieres et politiques (tension avec la France), mais la façon dont cela a été fait non seulement en essayant de reduire au silence ceux qui ont procédé a l'evaluation mais aussi en se fermant toutes les possibilites de negotiations pour obtenir le meilleur deal possible. Maintenant je ne vois pas comment la confederation pourrait continuer sur le voie tracée par cet incompetent !

Écrit par : Buena02 | 12/02/2012

L'article du Tages Anzeiger est édifiant! Cela sent le fait du Prince Maurer: Je fais passer le moins cher, je n'aurai pas de casseroles en quittant la fonction. Au détriment du choix des pilotes. Je trouve savoureux le passage où Saab admet que les suisses sont les seuls à ne pas avoir essayé la version E/F... CQFD?

Écrit par : john | 12/02/2012

L'armée confirme la différence entre les données du rapport de 2009 et l'évolution jusqu'en 2011 ! Le Gripen E/F répond donc parfaitement au cahier des charges !

Chapeau bas "Pascal" !

Écrit par : Steeve | 14/02/2012

Les faits sont que le gripen C/D testé en pratique ne répondait pas au cahier des charges alors que les autres concurrents si.

Baser les résultats d'une analyse sur des documents techniques d'un gripen E/F à l'état de prototype et l'opposer à des avions qui eux ont le mérite d'exister et on pu être évalué en détails en vol est faire preuve de beaucoup de conjecture.
De plus, le tester après l'avoir choisi va à l'encontre du bon sens...
A titre personnel, je ne fais plus confiance à l'objectivité de ce choix.

Soyons clair, le gripen c'est un décision politique de la part d'un conservateur nostalgique à la tête d'une armée incapable d'évoluer aux menaces du XXI siècle.

Écrit par : Crys | 14/02/2012

De toutes façons Crys, l'armée suisse ne peux pas réellement se défendre seule contre tous, faut pas rêver...

J'ai trouvé très intéressant une interview sur la RSR de Hans-Ulrich Jost. J'en ai retrouvé une partie sur le site de la Tribune de Genève (http://www.tdg.ch/suisse/Avoir-18-ou-22-avions-n-a-aucune-signification-militaire/story/13866754). J'ai assez bien aimé ces phrases:
"Mais une chose est sûre, 18 ou 22 avions n’ont aucune signification militaire. La seule justification d’un avion sophistiqué serait de s’intégrer dans un système de défense européen."

Et comme en plus on sait que notre Conseiller Fédéral en charge de l'armée est "chaud-bouillant" pour une collaboration militaire européenne...

Écrit par : Jo-ailes | 14/02/2012

"Les améliorations prévues ont été incorporés dans l'évaluation, a déclaré le chef militaire Ulrich Appenzeller (Armasuisse)"! autrement dit on a tenu compte des évolutions du Gripen E/F de 2008 à 2011 !

La nouvelle enquête va confirmé la bonne tenue de l'évaluation, la prise en compte des évolutions et surtout des résultats finaux et non ceux d'un rapport intermédiaire caduc depuis deux ans !

Écrit par : Serge | 14/02/2012

Déjà merci à Pascal pour ces infos toujours très complètes et souvent objectives. Mais voilà je me demande quand même:

POURQUOI toute cette longue et coûteuse évaluation si c'est pour retenir à la fin l'avion qui ne satisfait aucune des performances minimum dans sa version opérationnelle de base et qui ne peut pas prétendre les satisfaire dans sa version évoluée (°_°).
Et Maintenant que l'avion IDEAL est soldé au prix IKEA les politiques ne semblent plus intéressés...difficile de ce dire que ce choix est vraiment indépendant.
On devrait avoir plus de respect pour les aviateurs suisses qui ont fait un travail d'évaluation remarquable.

Écrit par : Halala! | 21/03/2012

Bonjour Halala,

Sans une évaluation, il n’est pas possible d’obtenir l’ensemble des données des concurrents. Si lors de l’évaluation il n’était pas encore possible de voler le Gripen NG les éléments de base du C/D que l’on retrouve sur l’ E/F ont pu être évalué. Mais il était déjà évident à l’époque que les yeux se tournaient en direction de la nouvelle version, tout comme les versions les plus évoluées du Rafale et de l’Eurofighter.

Il faut toujours avoir dans l’idée que l’on choisit l’avion de demain et non celui d’aujourd’hui (encore moins celui d’hier !). Dans le processus d’évaluation on tient compte dans une large mesure de l’évolution des candidats, il se trouve que les Suédois ont largement rattrapé leur retard pour même arriver avec de nombreuse nouveautés.

Les trois candidats ont finalement été jugé aptes techniquement (rapport final octobre 2011) dans les versions proposées à notre pays.

La version du Gripen E/F répond largement au performances demandées : radar, l'IRST, système d'alerte missiles, armement, communication.

La différence étant été réalisée sur les coûts d’achat, de maintenance et la meilleure adaptation aux infrastructures militaires existantes.

Écrit par : PK | 21/03/2012

Bonjour à tous,

Pour ceux qui lisent l’allemand, je vous recommande le numéro de mars/avril du journal Skynews.ch.
Deux reportages très intéressants, l’un sur le Gripen E/F et une interview d’Ueli Maurer.

A noter que Skynews va dans le même sens que les infos de Pascal en ce qui concerne les équipements du Gripen E/F et notamment des capacités des ordinateurs de bord !

Lien :

www.skynews.ch/skynews.php?

A commander sur le site ou téléchargement pour Ipad !

Écrit par : Liv | 21/03/2012

Merci LIv, effectivement Skynews confirme et va même plus loin. Il est bon de voir (lire) qu'enfin les journaux spécialisés et sites aéronautique s'intéresse de plus près à l'avion. La presse tradditionnelle ayant juste fait les choux gras d'une propagande lamantable un peu trop Rafale !

Écrit par : Mateo | 21/03/2012

Excellent merci ! Article très intéressant sur l'Illustré avec le pilote Yves Rossy (Jetmen), mis à part le rédacteur en chef qui ne sait pas à qui sert un avion de combat !

Écrit par : Serge | 21/03/2012

"il se trouve que les Suédois ont largement rattrapé leur retard pour même arriver avec de nombreuse nouveautés"

elle est bien bonne , les suedois ont juste un prototype dont on a appris qu'il n'a meme pas encore été évalué et dont le radar et l'electronique ne sont meme pas financés. Il faut arreter d'essayer de faire prendre des vessies pour des lanternes ;)

Écrit par : Roberto | 21/03/2012

"La presse tradditionnelle ayant juste fait les choux gras d'une propagande lamantable un peu trop Rafale !"

Bah les vrais journalistes lisent les rapports, font des interviews et refusent les invitations en Suede.
Et puis depuis la Libye il a une bonne image cet avion. Il permet aux pays qui le possedent de ne pas baisser leur culotte devant un dictateur comme Khadafi. Tout le monde ne peut pas en dire autant ;)

Écrit par : Jeff | 21/03/2012

Tout comme le rafale f3 qui n existe qu à 1 exemplaire ! Les vessies précisément viennent de France ! N en déplaise aux rafaleux !

Écrit par : Xavier | 21/03/2012

Amusant ! Les articles parlants du Gripen E/F se multiplient et donne des versions similaires mais visiblent en France, on continue à cracher sans même ouvrir les yeux dommage !

Écrit par : Steeve | 21/03/2012

le rafale F3.1 existe en une centaine d'exemplaire en France. d'ici la fin de cette année l'ensemble du parc operationnel passera en standard F3.3
Quand on ne sait pas ... ;)

Écrit par : jeff | 21/03/2012

éAmusant ! Les articles parlants du Gripen E/F se multiplient et donne des versions similaires mais visiblent en France, on continue à cracher sans même ouvrir les yeux dommage !é

Deja , avec un langage pareil , je doute que certains soient capables de lire et d'assimiler correctement. Pour le reste je suis curieux de lire ne serait qu'un seul de ces soi disants fameux articles sur le gripen E/F (et ce meme si l'auteur a eté lui aussi invité en Suede lol)

Écrit par : Jeff | 21/03/2012

Mais oui ! Jeff! Le rafale F3 04t propose a la suisse n est pas encore opérationnel et commencera à équiper la France l année prochaine et 60 exemplaires sont proposé les autres ne seront pas moderniser pour l instant !

Écrit par : Steeve | 21/03/2012

1) le rafale F304T n'est pas le rafale F3
2) le Rafale F304T est une nouvelle evolution du Rafale dont TOUS les nouveaux composants sont deja developpes, testes et pret a etre fabriques en serie. Par exemple Le radar Aesa existe en version standard depuis l'ete 2010, le DDM NG est operationnel et a été installé sur les Rafale qui ont survolé la lybie.

Rien a voir avec l'avion de papier suedois ;)

Écrit par : Jeff | 21/03/2012

Plus les choses avancent plus je suis fie que notre pays ait choisir l avion suédois, l arrogance et le nombrilsme français sont simplement à vomir ! Inutile donc de veneur pourrir ce site allez en sarkoland il y assez de forums dont les discours nauséabonds sont légions ! Quant a la lybie rappelé vous comment vos politiques se sont couches sur le tapis du dictateur pour essayer de lui vendre le Rafale justement ! Le seul pays qui s'est dressé contre Kadafi c bien la Suisse. Dans l affaire Hannibal !

Écrit par : Lucas | 21/03/2012

ce qui, entre nous, est aussi le cas de ceux qui ont ecrit dans Skynews.ch ;)

Écrit par : jeff | 21/03/2012

@Lucas Non cher ami, votre pays n'a pas choisi l'avion suedois qui n'existe pas . le seul responsable semble etre votre tres competent Ministre de la Defense. Quant a savoir s'il reussira a imposer son choix , c'est une autre histoire .

Mais frabchement , entre nous, je me fiche que le Suisse achete ou pas le Rafale , tout va tres bien finalement pour cet avion. Par contre je n'apprecie guere que des pseudos experts qui tiennent des blogs fassent de la propagande et disent exactement le contraire de ce qu'ils disaient avant simplement apres avoir beneficié d'invitation en Suede tout frais payés .

Écrit par : Jeff | 21/03/2012

Là, on sent la jalousie Jeff ! D'abord, je n'ai jamais changé mon discours sur le Rafale, et j'écris depuis 2008 que le réel combat opposait le Rafale et le Gripen NG ! J'ai toujours défendu l'option Rafale mais il était claire que tout dépendait de l'évolution de l'appareil suédois et du prix final !

En ce qui concerne mon voyage en Suède, il est de même nature que ma visite chez Dassault, CASSIDIAN et toutes les autres que j'ai pu effectué jusqu'a présent !

Pour le reste, je vous laisse à votre vision, je crois que vous n'avez plus rien à faire sur ce site !

Écrit par : PK | 21/03/2012

Hello, que penses-tu de cette dernière affirmation ? Plan de relance de RUAG, augmentation des couts de 10%.

http://www.24heures.ch/suisse/Faire-assembler-le-Gripen-par-RUAG-coute-250-millions-de-francs-de-plus/story/14499681

Écrit par : Steeve | 22/03/2012

Les négociations étant en cours il est difficile pour l’instant de se positionner sur les choix finaux.

Construire un avion (ou autres, chars, système DCA) en Suisse coûte de toute manière plus cher que de le recevoir directement et de fait un surcoût est toujours présent. Depuis le début, le DDPS a souligné que quelque soit l’avion choisit il serait fabriqué en Suisse.

Première question : le surcoût a-t-il été pris en compte dans la facture totale ?


Les suédois ont toujours affirmés qu’ils construiraient l’avion en premier et que le calendrier permettrait de fournir notre pays à partir de 2016.

Qu’en est-il du calendrier ?

Il serait par ailleurs, inacceptable, que la Suisse construise seule le Gripen E/F. Cette option serait une grave erreur.

Concernant les offsets, si une grande partie touchera RUAG, un plan de travail a été fournit par Saab concernant des partenariats dans d’autres secteurs. C’est Armasuisse qui est chargé de l’attribution de ceux-ci. Là, encore il faudra attendre les annonces officielles.


Face à ces questions, il nous faut, malheureusement, attendre l’officialisation du contrat et le résultat des séances d’investigations de la sous-commission.

Écrit par : PK | 22/03/2012

On est dans tous les cas très loin de l'affaire des Mirage.

Écrit par : Steeve | 22/03/2012

Hello les amis ca bouge enfin un peu sur les informations.

Encore merci Pascal pour votre suivi sur l’achat du gripen E/F, je pense qu’on va avoir encore bien des grincements de dents jusqu’à ce que le gripen volera en Suisse ou si ??? mais soyons positif.

La on est au stade comment économisé +/- 700 millions pour l’achat de l’avion et ou aller faire des coupes ? je pense que ceci est un problème du gouvernement car quand on voit qu’il débloque 10 milliards pour les transports public (nouveau train, route, etc.) mais là je prends avec des pincettes pour un budget débloqué de près de 11 milliards pour l’aide au développement et il faut économiser 700 millions ??? il doit avoir un problème à quelque part

C’est comme la sorti du nucléaire : on veut plus de centrale mais on refuse les éoliennes car ca fait un peu de bruit et ca défigure le paysage, que faire quand on voit ca et bien rien du tout juste au jour ou on recommence avec un problème grave, c’est comme pour l’achat d’un avion ca sert à rien mais le jour ou un problème grave arrivera les avions ne seront pas là et qui va monté au barricades et bien ceux qui on coulé l’avion

Les 2 commentaires ci-dessus montrent justes: on voit ce que l’on veut voir et entendre ce que l’on veut entendre.

Le choix du gripen est le meilleur pour notre pays et je ne dis pas pour les concurrents du gripen qui sont aussi de superbes machines, l’évaluation a donné raison de ce choix car notre pays n’est pas grand et ca sert à rien d’avoir un gros avion et après faut aussi penser aux infrastructures car si l’on doit encore faire d’importantes modifications, le coût d’entretient de l’avion et avoir un avion toute option donc on ne va pas utiliser le 50% de sa capacité sert a juste épaté la galerie.

Si mes souvenirs sont bons en Libye, c’est le tornado et non le rafale ou l’eurofighter ou le gripen qui a fait le sale boulot en détruisant les radars, missiles aérien et illuminé les cibles pour que les autres avions puissent attaquer les cibles.

Maintenant de dire que le gripen est moins bon que le rafale ou l’eurofighter ceci est une bonne question : déjà le gripen est plus petit que ses deux concurrents donc il est normale qu’il a une autonomie plus petite mais aussi il volera en super croisière, un radar légèrement plus petit, un emport d’armement légèrement plus faible, voilà des éléments qui ne font pas de lui un avion moins bon car il faut simplement faire la différence que l’avion est plus petit est que nous n’allons pas faire le tour du monde avec mais simplement la défense du pays.

Les 3 avions ne sont furtif, les 3 avions testé ne sont pas les dernières versions lors de l’achat, pour la police aérienne ne sert a rien un avion toute option, chaque avion a ses qualités et défauts car l’avion parfait existe pas.

Écrit par : michel | 22/03/2012

Bien qu'étant Français, j'aimerais dire aux Français qui postent pour notre avion :

"Du calme, le Rafale a certes démontré beaucoup de chose au cour des années passées. Néanmoins il n'a pas encore démontré une heure de vole moins chère que le Gripen même NG"

De plus qu'il y ait des magouilles ne doit pas vous induire en erreur à penser que le Gripen est en retard sur tous les points techniques. Les Suédois on tout de même un lead européen en matière de communication réseau. Et cela ne peut être ignoré.

Et pour ceux qui regrettent le côté partial de ce blog (si il était avéré), les articles concernés ne forment qu'une minorité en comparaison de toutes les infos intéressantes apportées par PK... Pourquoi ne pas les ignorer (ça feras moins de mal aux deux camps)

Écrit par : Looping | 22/03/2012

Entièrement d’accord, hormis, le furieux qui écrit sous divers pseudos , le forum reste très intéressant. D’ailleurs , je vois pas de partialité dans ce blog bien au contraire :

Sur plusieurs sites on crache sur le Rafale alors qu’ici aucun article ne le descend en flamme au contraire .

Je vois par contre que PK a su prendre le recul nécessaire face aux divers articles, notamment concernant le rapport de 2009. Il parle plus haut ouvertement de l’article sur la fabrication éventuelle en Suisse et signale ce qui serait problématique.

Signalons également la richesse de l’info, ce qui n’est pas le cas partout !

Écrit par : Lucas | 22/03/2012

Notre presse est à 95% pro Europe tout comme la France. Ce qui a faussé les votations sur Schengen. La contre affaire avec des pilatus semble être bannie des infos par notre Pravda Edipresse & Co, c'est logique peut être que Dassault à un morceau du capital. De plus l'avion français peut susciter une réelle méfiance étant donné que les Français n'ont pas hésités, après avoir vendu des missiles exocets aux Argentins, à livrer à la Grande-Bretagne les éléments pour les neutraliser à distance, lors de la guerre des Malouines. Comme fournisseur de matériel de guerre, la France et tout sauf fiable, on comprend mieux que ses agents dans "notre" presse oeuvrent en sourdine contre l'armée suisse. D'autant que la Suisse est devenue la 1ere colonie française du monde, sans les frontaliers... avec nombres de bi-nationaux élus à des postes politiques importants. La Ville de Genève avait au Conseil administratif, une tri-nationale trois bi-nationaux et un Suisse, et encore un pédé... Quels intérêts représentent-ils vraiment?

Écrit par : simon | 16/04/2012

Hello Simon
Votre exposé est bien juste, ma fois faut pas oublier que le monde change et que les moyens financiers sont plus là ? Bon il y a matière à discuter car pour certain domaine l’argent coule à flot, l’Europe désarme, ferme ses bases, le partage de pouvoir dans les communes, cantons avec une population de l’extérieur qui donne un avis sur des droits fondamentales sur nos valeurs, par contre dans l’autre sens c’est porte fermée et sans appel et on s’arme.

Comme on le dit quand la logique s’arrête la stupidité commence.

Dans 20ans on sera commandé par les gens de l’extérieur dans notre propre pays.

Je pense qu’être vendeur et ce voir coupé l’herbe sous les pieds de plusieurs milliards n’est jamais de bonne franquette donc on n’hésite pas à mettre des stratégies à déshabilité le système.

Écrit par : michel | 17/04/2012

Avant de se projeter ans le futur, jetez un coup d'oeil dans le rétroviseur : tout ce que l'on vit a déjà été vécu d'abord avec les hésitations juste avant la seconde guerre mondiale ("pas besoin d'un nouvel avion de combat..." : total on a acheté des BF 109 en catastrophe !) et lors de l'achat du Tiger avec des concurrents nettement meilleurs... mais tellement plus chers ! Visiblement, on a pas beaucoup appris.

Si j'en crois les évaluations techniques rendues publiques, le Gripen n'est pas la meilleure machine. Mais le choix est également politique avec un budget qui n'est pas bouclé. Ce point n'est pas anecdotique : nos voisins autrichiens possèdent quelques Thyphoon... mais n'ont plus de budget pour faire tourner le reste de leur armée !

Reste le choix du Gripen modèle E/F : si j'ai bien compris, la taille du nouveau réacteur et du nouveau radar nécessiterait une refonte lourde de la cellule du Gripen. Donc ce sera quasiment une nouvelle machine. A ma connaissance, ce n'est pas le cas avec les nouvelles versions des Rafale et Thyphoon envisagés à l'achat, plus d'en l'esprit du CF Maurer qui comparait les différentes versions d'appareils avec les différentes modèles de BMW.

Cette affaire est triste, à plusieurs aspects, avec un méchant air de "déjà vu" ! Vraisemblablement qu'en finalité il n'y aura pas beaucoup de gagnants...

Écrit par : FlKp21_Tabo | 19/04/2012

Bonjour,

Votre méfiance est intéressante si l’on se base sur le nombre inqualifiable de fausses informations transmises ça est là !

La nouvelle motorisation du Gripen E/F soit le GE F414 G s’intrègre sans aucune modification sur la cellule tout comme l’antenne AESA dans le nez de l’avion. L’adjonction de réservoirs additionnels sur les côtés du fuselage et le déplacement du train principal sous les ailes ne pose également pas de problème spécifique, car ces modifications sont intégrées actuellement sur le modèle de démonstration et seront intégrée lors de la construction des appareils.

Le choix du Gripen E/F est basé sur le fait qu’il est parfaitement équivalent en matière d’équipement que ses deux concurrents, avec le fait qu’il est moins cher à l’achat à l’usage et ne demande aucune modification des infrastructures.
Le rapport auquels vous faite allusion date de 2009 ne concerne que la version C/D et non la nouvelle. le choix ayant été fait sur le rapport final d'octobre 2011.

Acheter le Rafale F3 eut été intéressant mais posait un sérieux problème financier.

Écrit par : PK | 19/04/2012

Tout à fait FlKp21_Tabo avec vos premiers paragraphes, la suisse a très souvent été en retard avec ses achats de matériel et soudain on ce réveil avec un conflit sur les bras et que faire nous ne sommes pas prêt.

Dans les années passé, les problèmes ce posé comme aujourd’hui mais la gestion du CF a toujours été mal gérée et ca changera pas.

Le problème est que l’armée a un budget annuel qui est prévu pour ses achats et ou arrive-ton ? ce sont les politiciens qui vote et qui casse tout sous le fait que ca coute trop cher et n’ont pas de bonnes connaissances mais y voit juste un montant au fond d’une page.

Je trouve que cette fois le choix du gripen a enfin ouvert les yeux aux aveugles du CF, nous n’avons pas besoin d’un rafale ou d’un eurofighter car ce retrouvé comme les Anglais a faire de sérieuses coupe budgétaires et carrément supprimé des escadrons de harriers qui est un avion a décollage vertical donc sans ce soucié de pistes bombardé pour accomplir sa mission, ils ce retrouvent avec un eurofighter hors de prix en vol et pire en entretient, bravo pour ce choix et là on recommence avec le F35 qui va finir de vider les caisses et je parle même pas des coupes.

Nous sommes à une époque que peut de pays va ce payé un avion hors de prix même s’il est le top du top et s’il ce retrouve face à des missiles, je ne pense pas qu’il sera meilleur que l’avion plus petit et moins puissant.
Et un avion plus petit n’est pas forcément moins bon à part une plus petite autonomie et moins d’armement, votre avion (rafale, efa) armée de 8 missiles sous ses ailes n’est pas forcément plus puissant face a un gripen armé de 4 missiles, beaucoup de facteur de charge rentre en ligne de compte : un avion plus petit est moins détectable, moins lourd, plus rapide combat tournoyant, et un missile tiré au bon moment suffit à faire la différence.

Écrit par : michel | 19/04/2012

PK:
"le déplacement du train principal sous les ailes ne pose également pas de problème spécifique"

En tant qu'ingénieur en mécanique, spécialisé en structure, je me permet de mettre en doute ces propos. Sur un avion de combat, tous les sous-ensembles structuraux sont dimensionnés au plus juste. Modifier la charge drastiquement d'un sous-ensemble - l'aile - signifie re-calcul complet, et vraisemblablement des modifications non-négligeables! Faire voler un démonstrateur 100 heures n'est pas la même chose que de faire voler un avion sur 5'000 heures de vol !

On ne parle pas d'ajouter une antenne sur un jet d'affaire ou ajouter un spoiler sur la BMW de notre ministre agrarien.

Écrit par : pascal (l'ing) | 19/04/2012

Bonjour Pascal (l'ing), oui vos affirmations sont légitimes sur ce point à priori, et sur le sujet les suédois ont répondu par le fait que les essais de fatique de structures qui ont été menés sur une cellule modifée avaient été excellents et que les vols effectués avec charge jusqu'à présent confirmaient les tests.

Chez Armasuisse ont confirme également que l'étude des résultats des tests sur banc d'essais et en vol s'avère concluant.

Voilà, pour l'instant ce que l'on peut en dire.

Écrit par : PK | 20/04/2012

@Simon
Il me semble normal que la Suisse privilégie l'Europe. N'oubliez pas que près de 60% de nos échanges commerciaux se font avec l'Europe.
Je ne pense pas que la BNS continuerait d'engloutir des Mds de CHF pour maintenir un ratio à 1,20 si cela n'en valait pas la peine.
@PK
Vous réaffirmez à plusieurs reprises que le Gripen est l'équivalent que ses deux concurrents européens.
Permettez-moi d'en douter!
- Le Gripen ne possède pas de Radar ASEA alors que celui-ci est désormais disponible sur le Rafale
- Comment un avion mono-réacteur avec environ 10T de poussée, puisse concurrencer des avions bi-réacteurs de 2x7,5T et 2x9T?
- De nombreuses options militaires (missiles, canons, optronique, détecteurs etc.) ont été déjà testées en opération, c'est loin d'être le cas du Gripen
- Prix: Je vous suis en partie sur l'Eurofighter, mais en ce qui concerne le Rafale, j'estime que l'on ne peut comparer un avion "standardisé et éprouvé" avec un avion en devenir
- Pour finir, j'estime que la défense d'un pays ne doit être bradée.
Ou on investit pour posséder le meilleur ou l'on s'abstient!

Écrit par : forêt10 | 20/04/2012

Bonjour Forêt10 :

Les trois concurrents, sont en soi en développement, les trois possèdent un radar AESA dont la mise au point est à terme et la production en phase de commencer. Le Rafale dans ses versions antérieure dispose d’un radar PESA, dès l’année prochaine l’AESA commencera à être monté sur les chaînes d’assemblage.

En ce qui concerne le Gripen E/F l’AESA (E-Raven) il a été présenté officiellement en 2010 lors du Salon de Farborough et vole sur le démonstrateur depuis la même année. La production n’attend plus que le feu vert de la commande Suédoise. Les systèmes tels que la fusion des données, le nouveau système de guerre électronique sont opérationnelles également depuis 2010 quant à l’IRST produit par SelexGalileo (Forward-G) il a été testé sur divers appareils et dispose d’élément commun à celui de l’Eurofighter.

L Eurofighter disposera quant à lui de son AESA (E-Captor) d’ici 2018.

Le rapport poids puissance du Gripen E/F est 10,5 t pour une masse max de 16,5 T

Le Rafale 7,5 t x2 pour une masse de 24,5t

Je vous laisse calculer le ratio !


Je précise que je ne reprends que les données effectives, les dates et données actuellement disponibles. Le rapport final d’armasuisse d’octobre 2011 précise que les trois appareils dans « leur version la plus moderne » correspondent au cahier des charges techniques des Forces aériennes.

Je vous rejoints très volontiers sur votre remarque concernant le fait qu’il faille mettre le prix pour une défense de qualité.
Deux choses sont à considérer, la première, si le Gripen E/F correspond techniquement et coûte moins cher, je ne vois pas de raison de payer plus.

Cependant, je comprends la déception de certains, mais cette situation du choix le « moins cher » t trouve sa raison dans le fait que depuis près de 15 ans le budget militaire n’a cessé d’être raboté. Pires, les Sénateurs à Berne n’ont jamais voté la totalité des crédits pour Armée qui a accusé un manque de 500 millions par années !

Bref, la situation est ce qu’elle est, mais elle aurait être pu se péjorer davantage, si nous n’avions même pas les moyens d’acquérir un monoréacteur tel que le Gripen E/F.

Quant à dire lequel est le meilleur, je crois que seul ceux qui ont la chance de les voler pourront être juge, ainsi que ceux qui les ont testés. On se réjouit néanmoins des prochains vols en Suèdes au mois de Mai et de la présentation en août en Suisse du Gripen E/F.

Écrit par : PK | 20/04/2012

@PK
Le premier ASEA de série vient d'être livré à la DGA, la première mise en oeuvre opérationnelle est prévue pour juillet 2012. Tous les nouveaux avions en construction (~ 12 unités annuelles) en seront désormais pourvus.
Un deuxième chantier a d'ores et déjà commencé; celui du rétrofit des 10 premiers Rafale Marine (le démontage des cellules est en cours)

"Quand à dire qui est le meilleur..." affirmatif, je ne suis pas qualifié pour le dire. J'exprimais juste une opinion.

Écrit par : forêt10 | 20/04/2012

Oui c'est juste, l'AESA du Rafale commence à être produit, j'entnedais par là que les premières unité seront réellement opérationnel d'ici 2013.

Je comprends parfaitement votre opinion, vous voyez-vous lorsque j'ai eu l'occasionde rencontrer les personnel de Dassault une première fois puis à Sion avec l'équipe de présentation, les gens D'EADS puis au final ceux de Saab j'ai pu constater que les trois appareils proposés disposaient au final des mêmes équipements. Les trois constructeurs tiennent d'ailleurs le même langage en matière d'évolution des appareils (certes, chacun défendait le sien !!) les trois, disposeront donc, de capacités très proches et très nettement supérieurs à ce qui se fait aujourd'hui. C'est en celà, que j'écris que le Gripen E/F ne soufrira pas en la matière, bien qu'il est à fortiori destiné plus à des opérations multirôles sur et à proximité du territoire de l'utilisateur, alors que ses deux concurrents offrent des possibilités de rayon d'action plus offensives.

Écrit par : PK | 20/04/2012

@ Pascal

merci pour vos précisions, dommage quelles sont mal comprise par certain, ils ont du mal a comprendre que ce n'est le gripen de hier que la suisse en sera équipé mais celui de l'avenir.

une question : vous dites que le gripen NG ou E/F sera en Suisse en août ! savez-vous ou il sera basé et à quelle date ? merci

Écrit par : michel | 20/04/2012

Disons que les infos sur le sujet dans la presse n'ont pas toujours été très claires (focalisation sur le rapport intermédiaire de 2009 par exemple) et la communication de M. Maurer pas forcément explicite! Un effort est actuellement fait du côté du service de la communication du DDPS.

Oui le Gripen E/F sera présenté cet été aux diverses commissions de sécurité du parlement ainsi qu'à la presse. Je ne connais pas encore la date, mais j'y reviendrais dès que possible.

Écrit par : PK | 20/04/2012

"Le rapport poids puissance du Gripen E/F est 10,5 t pour une masse max de 16,5 T

Le Rafale 7,5 t x2 pour une masse de 24,5t

Je vous laisse calculer le ratio !"

En ce qui concerne le rapport poussée/poids, pourquoi prendre les chiffres avec la masse maximale au décollage ? Dans ce cas, l’appareil qui arrive à voler avec le moins bon rapport gagne au jeu : cela veut dire qu’il est supérieur à l’autre, puisqu’il est meilleur aérodynamiquement.

Si on regarde le rapport poussée/poids en combat aérien c’est autre chose : en dogfight, si je ne me trompe pas, les pilotes larguent les charges inutiles, non ?

Il faudrait prendre les chiffres de l’appareil à la masse normale au décollage, en considérant que jusque là seul le carburant des bidons supplémentaires a été utilisé et avec, par exemple, 4 missiles air-air (2 AIM-9 +2 AIM-120 ou 4 MICA).

Dans ce cas, on aurait des rapports (poussée / masse au décollage sans charge externe+4AAM),
pour l’Eurofighter de : (2x9)/(15,0+0,470) = 1,16
pour le Rafale de : (2x7,5)/ (13,9+0,450) = 1,045
pour le Gripen NG de : 10,5/(9,7+0,470) = 1,032
pour le F/A-18C de : (2x7,83)/(16,1+0,470) = 0,945

Ces rapports poussées/poids sont serrés entre le Rafale et le Gripen E/F, et au dessus du F/A-18. Ensuite, les qualités aérodynamiques de l’appareil influence aussi beaucoup sur la qualité de vol en maniabilité et manœuvrabilité…

À part ça, je considère ne pas avoir les moyens de m’acheter une Maserati, je roule donc en Toyota, même si elle n’a pas les même performances… Pareil quand on n’a pas les moyen de s’acheter un Rafale ou un Eurofighter.

Écrit par : Jo-ailes | 23/04/2012

Pour m'a part je ne pense pas qu'une comparaison avec voiture soit idéale, en déffinitive ce qui est important ici c'est que le Gripen E/F dipose des mêmes éléments moderne que le Rafale ou le Typhoon( radar aesa, irst, ..) d'âilleurs les trois vont mettre en oeuvre le missile METEOR. le fait que l'avion suédois soit monoréacteur le péjore uniquement sur le rayon d'action, mais avons nous besoin de celà en Suisse? Visiblement, il s'agit d'un luxe. Un F-16, un Mirage 2000 sont également monoréacteur et offrent tout deux d'excellent service aux forces qui les employent.

Merci jo-ailes pour ces comparaisons, c'est vrai, un autre appareil nous aurait bien plus cher sans parler des coûts additionnels en infrastructures et très probablement à l'emploi.

J'espère qu'il sera possible de venir voir la présentation en Suisse de cet été.

Écrit par : Serge | 23/04/2012

Oui bonne comparaison, merci.
Il est vrai qu’un calcul entre les modèles est souvent difficile et je pense qu’une comparaison avec les 3 variantes devrait être calculée et non qu’une seule, il est je trouve important de comparer les avions : rafale, gripen E/F, eurofighter, F18C avec un même facteur de charge.
1. Plein de carburant mais sans armement
2. Plein de carburant mais avec un armement moyen (style 4 missiles sous les ailes)
3. Plein de carburant avec un armement à pleine charge
Lors de l’évaluation du F18A-B, le F16 été dans la finale pour le futur avion pour notre armée mais il c’est fait disqualifié à cause qu’il n’avait qu’un réacteur mais aussi que sa cellule été moins moderne et pour divers autre chose.
Actuellement avoir un ou deux réacteurs n’est plus une obligation comme dans le passé car aujourd’hui la technologie est éprouvée.
Avec un mirage 2000 on arrive un peu comme avec le F16 mais il n’est plus fabriqué mais seul le F16 est si l’on peu dire l’avion le plus vendu dans le monde et na pas plus de problème qu’un biréacteur.

Écrit par : michel | 23/04/2012

Jo-ailes :
Votre analyse poussée/poids est très bien formulée, en effet.

Par contre pour la comparaison auto, on peut formuler différemment aussi :
Vaut-il mieux 22 Toyota ou 14 Maseratti ?

Écrit par : pascal (l'ing) | 23/04/2012

@Pascal (l'ing): Merci.

En ce qui me concerne, je n'ai le budjet que pour une seule voiture. ;o)

Sinon, si c'est pour se ballader en ville ou sur l'autoroute à 120 (la routine, quoi) pourquoi pas les Toyota, pour autant qu'elles tiennent leurs promesses. Si pour une urgence je dois foncer et être sûr des performances, je préfèrerai être dans une Maserati qui a déjà fait ses preuves, c'est sûr.
Et je comprends certains de nos pilotes: c'est aussi leurs vies qui sont en jeux...
Mais gageons qu'il n'y aura pas de conflit en Europe ces prochaines décénies! (Et là, j'entends déjà des voix demander: "Dans ce cas, pourquoi des appareils modernes?")

Écrit par : Jo-ailes | 23/04/2012

Sur des routes de montagne et le cas échéant âge de la neige il vaut mieux une Toyota! Sans parler des coûts inférieurs :-)

Écrit par : Serge | 24/04/2012

Je ne veux en aucuns cas remettre en question le choix de M.Maurer: il est sensé être plus au courant du sujet que moi (en espérant qu'il soit aussi pationné ;o)...). Mais personnellement, je préfère essayer avant d'acheter...

Quand au coûts, unitairement le Gripen NG devrait être moins cher: mais est-ce que 22 Gripen reviennent vraiment moins chers que 18 Rafale ou 14 Eurofighter?

Et concernant l'exemple peut-être pas très bien choisi, si c'est pour tenter de rejoindre un véhicule sur l'autoroute, je préfèrerait que notre police (qui a le droit de rouler un peu plus vite que la limitation de vitesse en cas de besoin) soit équipée de Maserati qui ont fait leurs preuves... ;o)

J'aurai juste préféré que la Suisse puisse tester le Gripen NG dans les même conditions que les trois premiers concurents avant de se prononcer.

Écrit par : Jo-ailes | 24/04/2012

Pas faux JO-ailes, mais en même temps aucun des trois concurrents n'existaient dans sa version déffinitive (certes, le Rafale était le plus abouti). En même temps nous n'avions pas pu tester le F/A-18 C/D à l'époque.

Il est par contre erroné de parler de 14 ou 16 Rafale, car mis-à-part un courrier envoyé à des parlemantaires (plus pour brouiller les idées) il n'y a jamais eu d'offres de ce type de la part de Dassault officiellement.

Écrit par : Steeve | 24/04/2012

On parle du choix de Maurer, mais en déffinitive, on oublie que celui-ci s'est basé sur les dossiers d'Armasuisse et sur les recommandations du chef des Forces aérienne, qui lui ,me semble parfaitement adéquat en matière de choix puis qu'il est pilote.

Écrit par : Serge | 24/04/2012

L'article du "Matin" d'hier ne fait que me conforter dans mes doutes : on savait que le Gripen n'était pas la meilleur machine mais le risque industriel lié aux développements d'upgrading demandés est véritablement TRES important : c'est bien un tout nouvel appareil que l'on a choisi.

Le "Swiss Finish/Tuning" est-il aussi important avec les deux autres concurrents ?

Écrit par : FlKp21_Tabo | 14/05/2012

Alors un superbe billet.
Ce n'est pas la première fois que je parcours ton blog, alors là, cette fois, je me sens obligée de laisser un commentaire.
Est-ce que tu vas encore écrire à ce sujet ??
Encore félicitations !!

Écrit par : Cma Avocats | 13/05/2013

Quelques news sur le Gripen et pour l'industie aéronautique Suisse:
http://www.defense-aerospace.com/article-view/release/144946/saab-details-gripen-scope-for-swiss-industry.html

Écrit par : foret10 | 13/05/2013

Il est vrai que le gripen n'est pas le meilleur avion au monde et personne le prétend, mais il dépasse largement le cahier des charges que notre aviation a besoin pour notre espace aérien.

Ensuite y-as t'il un avion meilleur que tous les autres là celui qui croit ca ce met le doigt dans l'œil, même nos amis Français le dise avec leur rafale que c'est le meilleur avion de chasse au monde ? (faites une petite recherche sur Google) là on rigole super l'intox, s'il est le meilleur pourquoi aucune exportation ??? chaque client payerai le prix fort pour l'avoir mais il en est rien.

Même les F22 ou F35 jugé les meilleurs, le jour venu selon la menace ils seront accompagné d'une aide de brouilleur et d'avion radar.

Oui on peut dire que le gripen E est nouveau par rapport à la version C en ce qui concerne l'avancé technologique, là un vrai bon mais en ce qui concerne la cellule on voit pas une énorme différence, je ne pense pas que l'on va avoir des surprises financière avec le temps, par le passé ces surprises en était mais aujourd'hui la donne est différent car chaque pièce on connait leur durée de vie ainsi que l'informatique donne une idée précise sur le temps, je sais de la théorie à la pratique il y a un fossé mais on a cas voir dans d'autre domaine ou la marge d'erreur est très faible.

Écrit par : michel | 15/05/2013

Michel, il n'y a pas de meilleur avion de combat, si c'était le cas on le saurait, chaque avion à ses particularités, ses (+) et ses (-) le Gripen E n'est pas le plus gros ni le plus puissant par contre, il dispose des dernières technologies électronique, de l'avantage du Swashplate et d'une avionique très poussée. Ce qui en fait un appareil ayant un excellent coût/efficacité.

Écrit par : Robin | 16/05/2013

Robin et Michel: tant qu'un avion n'est pas utilisé en conditions réelles personne ne peut prédire quoi que ce soit quant à son rapport coût/efficacité et s'il est meilleur ou moins bon qu'un concurrent. Je ne parle pas d'exercices, même poussés type Red Flag, qui ne permettent que de valider ou non des concepts et une formation, mais bien de conflit.

Écrit par : john | 17/05/2013

Diriez- la même chose du Radale, Eurofighter, F-35 et F-22,Su-35 ? Car aucun n a jamais combattu !

Écrit par : Robin | 17/05/2013

@Robin
Affirmation inexacte en ce qui concerne le Rafale
Il a été engagé dans trois conflits:
- Afghanistan
- Lybie
- Mali
D'après les experts (y compris américains) il s'y est très bien comporté

Écrit par : forêt10 | 21/05/2013

Les commentaires sont fermés.