16/12/2011

Le Japon opte pour le F-35 Lightning II

 

f35_af08delivery_20110722.jpg


 

TOKYO, le Japon vient de sélectionner le Lockheed-martin F-35A Lightning II comme nouvel avion de combat, il remplacera les bons les vieux F-4EJ Phantom. Les deux autres appareils qui étaient en compétition sont l’EADS Eurofighter Typhoon II et le Boeing F/A-18 E/F Super Hornet.

Selon l’objectif fixé par le cahier des charges, il s’agit de remplacer deux escadrons de Phantom soit un total de 40 appareils. Le coût total pour l’acquisition de 40 F-35 serait de 8 milliards de dollars (coût  du F-35 par unité entre 140 à 150 millions de dollars). L’appareil choisit doit pouvoir contrer les menaces croissantes dans la région de la Chine et de la Russie. Le marché des avions de combat est actuellement très actif dans la région du fait non seulement du vieillissement des flottes mais également d’une crainte d’insécurité croissante.

Pour le constructeur américain Lockheed-Martin, il s’agit là d’une belle victoire pour son appareil qui est non seulement le plus cher mais également très critiqué, quant à sa mise au point qui engendre de nombreux surcoûts ainsi que des retards. Les F-35A devraient être assemblés sous licence au Japon par Mitshubishi Aerospace. Les livraisons pourraient débuter en 2016.

Ce choix risque à terme de sonner le glas de l’industrie indigène en matière d’avion de combat, combien même celle-ci avait construit le Mitshubishi F2 en collaboration avec Lockheed-Martin sur la base d’une cellule de F-16, l’industrie aéronautique nipponne pouvait se targuer de développer ses propres systèmes. Il y a d’ailleurs fort à penser que le projet japonais d’avion de combat  5e génération va être abandonné.

Rappel sur le F-35 :

A la fois furtif et relativement léger (20 tonnes en combat), le F-35 Lightning II, nommé ainsi en hommage au légendaire P-38, sera essentiellement employé pour des missions d’attaque, même si il dispose de capacité air-air appréciables. Cependant, son développement a pris au moins 4 ans de retard sur le calendrier initial, en raison de problèmes liés à la complexité de sa conception.

Le programme JSF doit déboucher sur la production de trois variantes d’un même appareil, ayant environ 80% de communalité de structure et pièces et pratiquement 100% au niveau avionique :

- F-35A : appareil à décollage classique destiné à l’US Air Force, remplaçant les F-16 et A-10 et devant épauler le F-22 Raptor
- F-35B
: appareil à décollage court et atterrissage vertical (STOVL), remplaçant les Harrier et F/A-18 A/B du Marine Corps
- F-35C : appareil devant opérer sur porte-avions classique, remplaçant les F/A-18  Hornet de première génération A/B, en complément des Hornet C/D et E/F Super Hornet.

Ces trois versions ont pour points communs d’être furtives, l’appareil possédant une soute à armements capable de loger principalement deux bombes guidées et deux missiles air-air AMRAAM, de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable aux F-16 de première génération. A noter que le F-35 peut recevoir de nombreux armements sur 7 pylônes externes, sacrifiant la furtivité au profit de la capacité d’emport, qui peut aller jusqu’à 9 tonnes de charges diverses (réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air). Avec le F-35, l’Amérique confirme son grand retour, comme l’un des principaux fournisseurs d’avion de chasse en Occident, et ceci à la manière dont le même constructeur  à l’époque (General Dynamic)  avait remporté le contrat de l’OTAN avec la fourniture de l’avion F-16 Fighting Falcon.

 

f35a_lineup_edwards_20110901.jpg

 

 

 

Photos : F-35 Lightning II @ Lockheed-Martin

 

18:09 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : japon, lockheed-martin, f-35a, lightning 2, f-35 |  Facebook | |

Commentaires

Va leur coûté Bonbon aux Nippons ! :-)

Écrit par : Rod | 16/12/2011

f4 Phantom remplacer par le F 35 ....vu les problèmes en cours , et les performances douteuse ( dans le sens que l on ne sais toujours pas ce qu il vaut réelement ) on ne peut que constater que l influence des USA est encore très grande au japon .


surprise surprise , le F 35 sera t il au rendez vous ?

Écrit par : koubiak | 16/12/2011

Z'ont encore des thunes nos amis nippons. Je me demandais si le fait d'acheter l'avion dont le programme commun sera le plus cher de l'histoire ne serait pas l'occasion de dégrader la note des participants ...

Écrit par : Jean | 19/12/2011

Sa signature radar doit être plus du double de celle du RQ170 qui a été détecté par les iraniens, tous les inconvénients (la peau qui se détache au dessus de mach1,..) ne serviront à rien contre les pays équipés des nouveaux radars, et le progrès technologique sur les radars va plus vite que l'industrie de la furtivité.

Écrit par : diogene | 19/12/2011

Tout à fait d'accord Diogène. D'autant plus que les technologies à mettre en ouvre pour détecter les avions steath semblent très basiques par rapports aux avions eux-même. C'est à dire les radars passifs qui peuvent utiliser les ondes des chaines de TV ou des ondes des téléphones mobiles. En cas de guerre, pas facile de détruire tous les relais de téléphones mobiles.....

Écrit par : José | 20/12/2011

Tout à fait d'accord Diogène. D'autant plus que les technologies à mettre en ouvre pour détecter les avions steath semblent très basiques par rapports aux avions eux-même. C'est à dire les radars passifs qui peuvent utiliser les ondes des chaines de TV ou des ondes des téléphones mobiles. En cas de guerre, pas facile de détruire tous les relais de téléphones mobiles.....

Écrit par : José | 20/12/2011

Les commentaires sont fermés.