02/12/2011

Gripen, l’étonnant choix du CF !

 

380047_299802640053681_100000718426342_1024497_139508736_n.jpg


 

Le moins que l’on puisse dire suite à l’annonce par le Conseil Fédéral du choix de l’avion suédois JAS-39 E/F «Gripen», c’est que celui-ci déchaîne les passions ! Entre les déçus, les perplexes et les satisfaits, le dossier fait déjà couler beaucoup d’encre ! Je vous propose ici un début d’analyse, mais attention je vais éviter d’entrer dans les tractations purement politiques pour rester sur le terrain du concret.

La déception Rafale :

Pour beaucoup, c’est le Rafale de Dassault Aviation qui devait l’emporter, le dossier était simplement irréprochable en tous points. Les meilleurs résultats techniques, une maturité démontrée avec le prototype doté du nouveau radar AESA RBE2-AA, le tout avec une offre industrielle permettant non seulement d’offrir des débouchés militaires mais également civils.

Le travail de lobbying  a été très bien réalisé par les gens de Dassault auprès d’Armasuise et des entreprises épaulé par l’équipe de démonstration du Rafale. Lors du meeting de Sion par exemple : tant le pilote de démonstration le Cpt Mickael Broccard, le coach Cédric Ruet ainsi que toute l’équipe de mécanos ont été particulièrement attentifs et méticuleux pour expliquer l’avion.

Alors qu’est-qui n’a pas fonctionné ?

Le prix est un des éléments clef de cette défaite, trop proche des 4 milliards et donc trop éloigné de l’offre du Gripen. Par les temps qui courent, ce type de facteur est essentiel, il n’y a qu’à regarder ce qui se passe avec les EAU qui demande un rabais de 20% !

Le second facteur est politique, j’ai constaté que suite aux diverses attaques des politiques français de tous bords sur la place financière, l’agacement était très palpable parmi nos politiques tant à droite, mais aussi à gauche. De facto, on ne construit pas une collaboration industrielle "sûr" lorsque l’on néglige son voisin. Les contrats d’armement sont très sensibles et sans un appui indéfectible des politiques c’est l’échec garantit ! La politique aurait dû assurer les arrières de l’équipe Dassault, tel ne fut pas le cas.

Saab_ES-05%20Raven.jpg

 

Les questions sur le Gripen :

A contrario, les suédois ont su s’adapter à notre pays tant par l’offre que de part les appuis politiques. Ils ont été capable de corriger l’offre qui était faible avec un appareil dépassé qu’est la version C/D du Gripen et avancé le nouvel «opus» soit le JAS-39 E/F Gripen qui sera dérivé du démonstrateur NG (nouvelle Génération).

Je ne vais pas revenir sur les aspects techniques complets que j’ai déjà énuméré dans mon précèdent article. Je dirais pour l’instant que si l’appareil se réalise, il sera à n’en pas douter  très  supérieur à la version actuel et comprendra l’ensemble des systèmes qui doivent équiper un appareil moderne.

Pourtant, l’avion pose certaines questions et non des moindres : Quel est réellement sa valeur combative ? La fiabilité de ses nouveaux équipements ? Quant est-il de  l’évaluation de son potentiel commercial ? Quel est le coût final de la version E/F ? Et d’une manière générale qu’offre les Suédois en matière d’Offsets ?

Voilà pour l’essentiel !

cockpitabove1pe8.jpg

 

 

Le CF va devoir convaincre :

Outre le financement, pour être commandé, le projet Gripen va devoir passer devant les Chambres Fédérales et passer les examens des commissions et sous-commissions de sécurité.

Le CF part la voix du Ministre de la défense va devoir défendre ce projet, le justifier ! Il faudra donc, répondre avec clarté aux questions ci-dessus ainsi qu’à d’autres, histoire de faire taire la polémique.

Mais, il faudra du concret, sous peine de voir un refus se dessiner !  Alors, volte face pour finalement prendre le Rafale ?

J’évoquais dans mon dernier article le «coup de Poker» du CF, il va être temps de montrer son «jeux» et les cartes doivent être les bonnes !Je resterais à distance de l'éventualité de la fuite organisée, le ministère public semble vouloir éclaircir ce point, c'est très bien ainsi !

La Suède accélère le programme :

Une nouvelle ce vendredi matin vient de tomber : Suite au choix Helvêtique, la Suède s'apprête à accélérer le programme Gripen E/F avec une première série de 10 appareils qui seront commandés l'année prochaine pour la Flygvapnet !

Conclusions :

Je suis prêt à suivre l’idée que le JAS-39 E/F Gripen, est un bon choix pour notre pays, mais à la condition que les ambiguïtés du dossier puissent être levées avec des réponses claires !

Que l’on arrête, alors, ce minimalisme sur cet avion, que le Gripen soit moins puissants que ses concurrents (rayon d’action plus court, charge inférieur) soit, mais celui-ci, doit être doté de systèmes électroniques (radar AESA, fusion des données, optique) optimums, afin de garantir à nos pilotes, la capacité de remplir l’ensemble des missions et faire face aux nouvelles menaces aériennes. La Suisse doit rester un partenaire fiable en matière de sécurité centre Europe !

1892085.jpg


 

Photos : 1 Image de synthèse JAS-39 E Suisse 2 Radar AESA ES-05 Raven 3 Cockpit du démonstrateur NG 4 Gripen NG @ Gripen/

 

Commentaires

Bonsoir,

Compte tenu que l'évaluation s'est faite en 2008 avec des Gripen C/D, comment et quand en sommes nous arrivé au Gripen E/F, est une question qui me turlupine? A quel moment est-on passé d'un standard existant à un standard "papier"?

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 02/12/2011

Bonsoir également!

Pour prolonger la question de citoyenalsacienmosellan, pourquoi a-t-on fait des tests pour enfin choisir un avion non testé (le NG est quasiment un nouvel avion)? Pourtant un démonstrateur NG est disponible et a été testé par les Brésiliens et les Indiens.

Il y a t-il un risque juridique, j'entends qu'une annulation de la procédure soit demandée par un concurrent éconduit sur le fondement d'un traitement inéquitable? Je ne connais absolument pas le droit et les procédures Suisses.

Écrit par : kelesis | 02/12/2011

merci pour les infos Pascal

mais je constate que tous nos amis ont encore rien compris sur l'avion qui s'agit de la version E/F et non de la version C/D

on s'enfonce avec l'ancienne version au lieu de voir le futur donc le E/F et toute ses améliorations.
et fini le papier car ca devient greeeeeeeeeeeeeeee

avançons dans le correct au lieu de couler le gripen

Écrit par : michel | 02/12/2011

Nous avons bien compris, mais les images des avions testés en 2008 montrent manifestement qu'il ne s'agit pas de Gripen du type E/F, mais plutôt au standard C/D. Nous ne sommes ni jaloux, ni aigri, ni quoi que ce soit, nous voulons simplement avoir un plus d’informations, si c'est possible.

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 02/12/2011

Michel,

Tout le monde a bien compris qu'il s'agit du E/F (ou NG c'est pareil)! Mais j'ai lu que l'avion testé par les pilotes était la version C/D. Or il existe un démonstrateur du NG (ou E/F ou "avion du future" comme vous voulez), dès lors on se demande pourquoi il n'a pas été testé comme les autres?

Écrit par : kelesis | 02/12/2011

Une partie de ceci a deja ete expliquée dans le Basler Zeitung.

Une premiere evaluation a été faite en 2008 avec les avions existants de chaque constructeur selectionne , dont le gripen C/D. Mais compte tenu de la date de livraison prevue , a savoir 2015, les constructeurs ont proposes ce qu'il avaient de mieux a cet horizon. Donc une seconde evaluation a été faite en 2009 prenant en compte toutes les modifications prevues par chaque constructeur. Mais ici comme il n'etait pas possible de tester des avions reels (excepte le rafale), la plupart des resultats ont ete mesurés sur des prototypes ou simulés !

Le Gripen C/D existe et est operationnel
Le Gripen NG est un prototype qui est equipé d'une partie des ameliorations prevues pour le future Gripen E/F
Le Gripen E/F est un avion de papier

Écrit par : Buena | 02/12/2011

A l'évidence, si les Suédois lance une première commande de dix appareils aux standards E/F, cela signifie que le essais du démonstrateur sont concluants, cette commande va permettre de préparer les instructeurs sur l'avion et préfigure une ou plusieurs commandes des Suédois qui se retrouveras complétée par celle de la Suisse.

Le Gripen E/F n'est de fait plus un "avion de papier", on ne commande jamais une série de dix si tel était le cas. N'en déplaise à quelques autruches, l'avion de nos amis les vikkings à progressé plus vite que prévu !

Le Radar "Raven" a été présenté en grande première au salon de Farnborough 2010 (J'y étais) et le système donne satisfaction.

Oui, reste à nos autorités à confirmés leur choix avec les documents nécessaires, nous avons ici l'opportunité de devenir partie prenante sur cet appareil et c'est très bien ainsi ! N'en déplaise à la concurrence et à certains !

Très Bonne fin semaine à tous !

Écrit par : Jean-Jacques Birrefelder | 02/12/2011

Les suedois ont simplement attendu que quelqu'un soit assez sympathique pour accepter de partager les frais de developpement avec eux !, et c'est bien pour cela l'annonce que l'annonce de 10 Gripen E/F suedois a ete faite ...hier ;)

le Gripen E/F n'existe pas , une somme de demonstrateurs technologiques assemblé grossierement ici ou la ne fait pas un avion operationnel ; il reste des annees d'etudes , d'affinage technologique et industriel , d'essais avant de pouvoir aboutir a un avion de préserie qui, dans le detail , n'aura rien a voir avec le prototype.

le Raven n'existe pas , il y a un demonstrateur technologique du niveau de ce qu'etait capable de faire Thales en 2006 , faire un prototype c'est relativement aisé, les seules contraintes sont technologiques, faire un AESA de serie, fiable et performant, cela va encore demander du temps et L'ESSENTIEL du financement

Ce n'est pas dans un salon qu'on juge d'un avion de combat . Dans l'histoire recente , c'est la premiere fois qu'un pays choisit un avion de combat qui n'existe pas dont il accepte d'assurer partiellement le developpement et l'industrialisation sans avoir aucune experience serieuse en la matiere.

En fait d'autruches , je parlerais plutot de gogos ...

Écrit par : Buena | 02/12/2011

bonjour ,

si tout va bien sur le développement du gripen E/F alors la suisse sera gagnante. mais si cela ce passe mal , alors on en reviendra a l epoque du mirage III ...

c est quand meme quoi on disent et sans prendre en compte les conqurants francais et europeens , un sacre lance de des ...


par contre ce n ai pas la premiere fois que l on voit ca dans l histoire ... avez vous oublie le F35?

Écrit par : koubiak | 02/12/2011

"La Suisse doit rester un partenaire fiable en matière de sécurité centre Europe !"
Ha bon ?!... La Suisse fait partie le l'Europe ?
Et puis, vous vous prétendez partenaire avec l'Europe, or sauf erreur, je n'ai pas vu la Suisse en Libye ni en Afghanistan ni en Côte d'ivoire...
Alors, quand on se prétend partenaire avec l'Europe, c'est peut-être mieux, soit de l'être sur le terrain, soit d'acheter Européen par exemple. (Oui, je sais, la Suède fait partie de l'Union Européenne,... mais elle n'est pas dans la zone Euro.)

Je n'ai pas l'habitude de m'emporter (et à vrai dire je ne m'emporte pas vraiment... j'explique), mais faudrait pas nous prendre pour des ploucs...

Écrit par : Simon | 03/12/2011

Cher Simon : Notre pays ne fait pas partie de la communauté européenne au sens économique du terme ! Par contre, nous avons une responsabilité en terme de territoire et de souveraineté, ceci implique que nous sommes garant de celle-ci. Nous devons donc participe en tant que partenaire de sécurité (civil, militaire, médical, opération en cas de catastrophe naturelle). Si nous ne sommes pas capable d'assurer ceci, nos voisins ou l'OTAN le fera à notre place comme s'est le cas en Albanie, Estonie et Lituanie. Imposition du cadre sécuritaire par une force étrangère, ce qui, réduit de facto, la souveraineté. Non, ce type d'action ne prévaut en rien une activité militaire hors du continent notamment en Libye.

Écrit par : PK | 03/12/2011

Effectivement Simon, vos explications sur le fait que la Suisse n'est pas géographiquement au milieu de l'Europe occidendale et que la Suède ne fait pas partie de l'Europe vous font passer pour un plouc (je ne m'emporte pas... je vous explique simplement).

Écrit par : Pierre | 03/12/2011

"partenaire fiable en matière de sécurité centre Europe"!
Partenaire??? De quelle alliance fait donc partie la Suisse?
Un choix de 3° et dernier ordre a été fait, contrairement à ce qui a été préconisé par l'organisme en charge d'évaluer les offres. Ce dernier était-il incompétent? Je ne le crois pas. Surement mieux renseigné en tout cas que les fans boys qui s'expriment sur ce blog. Dommage pour la Suisse.
Les mieux renseignés en tous cas, ont été les américains qui n'ont pas pris la peine de se déplacer pour participer à une évaluation vidée de son sens.

On peut-dire que le Grippen NG n'est pas un avion de papier, que la Suisse va participer à son développement, mais pas les deux en même temps, ça n'a pas de sens.

Le moteur 414 demandant un entrée d'air agrandie, il serait intéressant de savoir si le proto du Grippen DEMO en est équipé. En effet j'ai lu que la cellule n'est pas modifiée. Avec le Kfir, on a vu que modifier une cellule pour équiper l'avion d'un moteur plus puissant pouvait conduire à un échec.

Quid des entrainements prévus dans l'espace aérien suédois? Ce n'est pas tous les 4 matins que les aviateurs suisses vont traverser la frontière pour se rendre en Suède....surtout si il faut traverser l'espace aérien allemand ou français!

Écrit par : Bayern | 03/12/2011

C'est la crise et le budget d'acquisition des jets est réduit alors le CF a choisi l'avion le moins cher c'est tout.

Il a été décidé que la Suisse n'avait pas besoin du meilleur. Armasuisse a donné comme notes finales 5,68/10 (Défense) et 5,62/10 (Attaque) au JAS-39 E/F Gripen, c'est juste la moyenne et bien en dessous de ses concurrents.

Écrit par : Amazone | 03/12/2011

Oui, je pense qu'il s'agit d'un choix économique tout à fait compréhensible. Je crois peu à l'argument politique. Si tel avait été le cas, l'eurofighter aurait été choisi car plus performant que le Gripen pour "punir" la France. Par contre, le risque est réel que ce choix économique se transforme en fiasco (voir cet article édifiant sur le F35 où le pentagone critique le choix de lancer les modèles de série avant la fin des essais; http://defense.aol.com/2011/12/01/jsf-build-and-test-was-miscalculation-production-must-slow-v). Vu que le Gripen ne répond pas aux critères d'évaluation minimum, pourquoi d'un point de vue économique ne pas choisir la modernisation des F-5 ou l'achat de F-18 d'occasion, options bien moins chères et permettant dans le cas du F-18 d'avoir un seul type d'avion à entretenir diminuant donc les coûts?

Écrit par : hayduke | 03/12/2011

J’adore mais j’adore, encore désolé les amis pour mon explication au début mais des fois faut comme on le dit tapé un bon coup dans la fourmilière et ca va m’arrivé encore de tapé mais ne le prenez pas mal, simplement voir avec le recul le pourquoi, merci de votre compréhension.
Nous sommes une jolie petite équipe sur ce site super génial donc Pascal nous mets tout le temps un festin de rêve avec de nouveaux sujet croustillant.
Merci Pascal et a tous les amis qui complète les sujets.

Écrit par : michel | 03/12/2011

Beaucoup de question en perspective.
La suède ne fait pas parti de l’euro comme pour la suisse, nos amis de l’euro n’ont rien vu venir lors du passage du franc à l’euro < déjà vous aviez un tôt de TVA haut comme le Cervin et comment gonflé encore plus les caisses du pays en changeant la monnaie et tout le système a changé, avec 1 franc F vous aviez 1 kg de pain et avec 1 euro vous avez plus que 600grammes de pain (ceci est juste une comparaison ou un exemple) votre monnaie a été étudié afin de presser le peuple comme des citrons pour moins d’article mais plus cher.
L’Angleterre fait parti de l’Europe si je ne me trompe pas ??? Mais elle a refusée de changer sa monnaie et tous les pays qui ont fait cette conversion sens mordent les doigts sauf le pouvoir qui s’engraisse encore plus sur le dos du peuple.
Donc votre histoire de l’Europe ca fait bien rigolé, et aussi pas besoin d’avoir le pinz Europe sur le front pour ne pas en faire parti, la suisse y participe beaucoup financièrement et trop a mon avis, on la critique la suisse mais quand elle sort sont chéquier de l’autre coté on en bave.
Bon quittons le côté obscure de la politique et revenons au vif du sujet

Écrit par : michel | 03/12/2011

Il est vrais que pour la suède de voir la suisse choisir son avion va lui donné un capital frais pour l’avancement de son avion.
Mais de l’autre côté la suisse va au final en sortir gagnant technologiquement.
Le F35 a aussi ses zones sombre, quand on voit le retard ce qui fait monté le prix unitaire de l’avion, il y a 1 a 2 ans il tourné autour des 120 millions pièces et maintenant ??? Mais pour le prix bon sans équipement excessive il tourne au prix du rafale mais en mieux car lui est bien plus furtif et performent, donc ne penser plus que le rafale est le meilleur avion au monde car s’il en été ainsi vous verriez des rafales a chaque coin de rue mais la on voit que des rafales de vents … chouette mettons des éoliennes pour en faire de l’électricité, c’est écolo et ca rapporte.

Écrit par : michel | 03/12/2011

A l'évidence, en France, on ne sait plus vendre un avion, le Rafale offrait le meilleur du moment et tout le monde s'accorde à le penser. Encore fallait-il être attentif à la problématique financière; adapter notre calendrier de paiement; avoir une souplesse politique. Sur ce dernier point les récents ratages en matière de vente nous montre que nos politiques n'ont plus la stature "d'homme d'Etat".
On peut chercher ici toutes les excuses que l'on veut, si cette vente à échoué c'est à nous français de nous en prendre ! Nous devions arracher cette vente, nous devions convaincre dès le début ! Nous avons échoués !

Écrit par : Gérard Paquerelles | 03/12/2011

Encore un lien intéréssant... Regardez les esquisses... ça rappelle qqchose, non ? ;-)
http://www.alr-aerospace.ch/Piranha.php

Écrit par : Al&X | 03/12/2011

Je suis tout a fait d’accord avec votre exposé Gérard, la France a coupé la main qui allé la nourrir et elle est la seule responsable et j’espère que cette leçon d’enfant gâté, arrogant, meilleur que les autres la fera réfléchir pour le futur.
Le gripen n’est pas le meilleur avion au monde selon les propos d’Ueli Maurer ce qui est juste car si on aurait voulu le meilleur ont aurait acheté un F22 ou un F35, la question est que la suisse est neutre et ca lui sert à rien d’avoir le meilleur mais que veut dire meilleur ??? Avoir un avion très gros avec tous les gadgets ne sert à rien, on doit acheter un équipement en fonction de son utilisation et pour la protection de son pays.
Malgré la déception que ce soit côté avionneur, pilote, politique, fabricant, dans tous les domaines précité, chacun avait son préféré et le choix c’est porté sur le gripen et bravo pour cette bonne décision.
La suède passe commande de 10 gripen E/F est de montré que le gripen est sorti de l’état prototype et bon pour le service même si certain point seront amélioré par la suite, je ne pense pas que la suède va en faire de grosses commandes car sont aviation est complète ou elle a prise une décision de remplacer ses version A/B par des E/F et les anciennes versions les revendrais à des pays moins riche.
Et fini pour les imprimeurs il y a plus de papier en stock … snifffffffffffffffffffff désolé pour vous.
Un avion sur papier est un avion qui existe qu’à l’état schématique mais le gripen E/F volé déjà sur une cellule du gripen D sur la dénomination NG ou DEMO, il y a du concret donc les nouvelles technologies été testée même si l’avion na pas un 100% de technologie nouvelle.
Comme je l’est déjà dis, a quoi ca sert de fabriqué une nouvelle cellule donc le prix est exorbitant pour le nouveau E/F donc vous avez a disposition plein de cellule devant les yeux, il suffisait simplement de prendre un gripen D et de modifié selon le futur avion, des mois de gagner, un coût gagné d’une cellule.

Écrit par : michel | 03/12/2011

@ Michel

C'est Dassault qui vend l'avion pas la France, après la Suisse est libre de son choix (même si ce choix est en contradiction avec les ambitions affichées avant l'évaluation des avions). Si l'arrogance de la France est à l'origine de l'exclusion du rafale, pourquoi les anglais ont également été éliminé ??? peu importe, vous devez penser qu'eux aussi ils ont pris une bonne leçon.
Après votre argument sur le choix du meilleur avion démontre votre manque de connaissance sur le sujet: (1) Le F-22 est probablement le meilleur CHASSEUR (et non avion omnnirole) du monde quand il n'est pas cloué au sol pour des problèmes d'oxygénation de ses pilotes à l'origine de crash de F22, (2) cet avion est très cher (le rafale et l'EF ne sont pas chers en comparaison) car bourré de "gadgets" pour "enfants gâtés", et oui la qualité a un prix, (3) cet avion n'est pas disponible à l'export, personne ne peut l'acheter, donc non la suisse ne peut pas se le procurer, (4) le f-35 est probablement l'un des plus gros scandale contemporain du monde aéronautique avec un prix qui a doublé et nous sommes encore à l'état de prototype avec une épée de Damoclès sur la tête pour le variant /B. Heureusement que la suisse ne s'est pas engagé dans cette galère, car à part la furtivité et l'avionique, les performances générales de l'avion seront en baisse par rapport aux avions actuels.
Et non, le Gripen NG est toujours à l'état de prototype pour l'instant comme le F-35. Ce dernier doit effectuer environ 8000h de vol afin de garantir cette durée de vie à l'acheteur. Au bout de 1500h, le pentagone affirme que les premiers avions de série en l'état seraient obligé de revenir à l'usine au bout d'un an pour réparation!!! Je vous laisse imaginer que les prix du F-35 vont encore être revus à la hausse. même risque pour le gripen NG car même s'il est basé sur la version C/D, le fuselage est largement modifié (ce n'est pas la même cellule) ainsi que la position du train d’atterrissage entrainant forcément une modification des contraintes sur les différentes parties de l'avion (changement de la répartitions charges, du centre de gravité...). Même si des parties entre la version C/D et NG sont les mêmes, les efforts seront différents donc à revalider sur la version NG. La question est de savoir combien le ou les (?) prototypes ont accumulé d'heures de vol pour se mettre à l'abri de mauvaises surprises.

Écrit par : hayduke | 03/12/2011

@Koubiak ,
"par contre ce n ai pas la premiere fois que l on voit ca dans l histoire ... avez vous oublie le F35?"

Je parlais de premiere fois pour un pays qui n'a aucune experience or le developpement du F35 est realisé par les USA

"Ce n'est pas dans un salon qu'on juge d'un avion de combat . Dans l'histoire recente , c'est la premiere fois qu'un pays choisit un avion de combat qui n'existe pas dont il accepte d'assurer partiellement le developpement et l'industrialisation sans avoir aucune experience serieuse en la matiere"

Écrit par : Buena | 03/12/2011

Il y a un peu de déception du côté de nos pilotes mais comme ils ont toujours été habitué au luxe volant avec de grosse machine, je les vois que peut objectif sur le choix du gripen, mais ont devrait leur demandé a eux de les payés ces grosses machines et le gripen deviendrait soudain leur chouchou et on les verrait la nuit allé faire brillé les jantes.

Du côté politicien c’est pareil mais que ce soit les politiciens, pilotes, service entretient, ils ont presque tous le même problème, le luxe même si tout l’équipement n’est pas pleinement utilisé ce n’est pas grave car on la et ca fait joli et pas grave pour le prix car ce sont les autres qui paye.

Du côté presse la on retrouve bien leur incompétence total en matière armement, ils sont plus doué si un suisse fait usage d’une arme de service à écrire toute les conneries pas possible et en GROS TITRES s’il vous plait mais quand il y a un règlement de compte entre gens des Balkans avec des armes à feu ou qu’ils trafiquent la drogue ce n’est pas grave car ca peu arrivé, ils sont dépaysé car c’est nous qui sommes allé les cherchés.

À tous ces gens avec peu d’objectivité voyons, il est très simple de jugé, seul votre grand confort et luxe vous intéresse.

Je pense que notre armée si elle continue comme ca en choisissant un armement adéquate en fonction de sa défense du pays et non pour son petit confort et ce pavané à faire 3x fois les ronds point pour montrer leur joujou, elle retrouvera une estime plus grande de la part du peuple.

Le journaliste en manque de sujet, tient l’armée achète des avions ? Un bon sujet pour la journée, mais aussi cet achat dérange aussi les entreprises concerné ou ceux qui ont des actions dans l’armement car plus l’achat est cher plus les bonus entre donc là on ce retrouve avec moins, on a bien pu lire dans les journaux qui a mon goût c’est un ramassage de bêtises qui a été dit par toute personne confondue, quand il est mentionné que pour avoir le meilleur il fallait prendre le plus cher, que le gripen correspond juste au cahier des charges, que c’est une cellule hypersophistiqué avec une vieille technologie, que le gripen est moins rapide et j’en passe.

J’espère qu’avec le recul tous ces gens changeront d’opinions sur cet achat bien réfléchi et vive le gripen.

Voilà j’ai fais ma BEA du dimanche.

Écrit par : michel | 04/12/2011

Peut on me confirmer que le gripen E/F est le gripen NG?
S' il s'agit bien d'un nouvel avion (nouvelle cellule, nouvelle électronique, etc) il n'existe qu'à l'état de prototype est ce bien cela? Si la réponse à cette question est positive, cela implique qu'il n'y a à ce jour que 32 commandes ... (22 gripen E/F pour la Suisse, 10 gripen E/F pour la Suède...). j'espère que la Saab a donné de bonnes garanties pour le coup unitaire de la série. Et on veut nous faire croire que ce ne sera pas 1 coucou au rabais....

Écrit par : echo | 04/12/2011

Good evening dear Swiss friends, your choice for our aircraft Gripen is the best, we in Sweden we guarantee the best development for the future, the Gripen E / F has a power / weight ratio than the Rafale and will be capable of comparison with the SU-35 equipped with adjustable tuyières! The electronics will efficentes and represents the future!
Our partnership will be excellent!

Écrit par : Sven Haargmar | 04/12/2011

Bonjour Sven Haargmar

il me semble que vous êtes Suédois, donc super et bien venu sur le blog de Pascal.

etant donné que l'avion et votre produit national, pouvez-vous nous donné des informations en général sur le gripen E/F car je pense que vous avez plus d'informations qui ne sont pas forcément divulgué hors de votre pays.

merci

Écrit par : michel | 05/12/2011

"the Gripen E / F has a power / weight ratio than the Rafale "

it's not Armasuisse 's opinion:
http://www.news.admin.ch/NSBSubscriber/message/attachments/25029.pdf

Regardless the configuration, the Rafale will always have a better weight/power ratio than the Gripen with its F414.. (yes rafale has 2 engines)

Écrit par : Buena | 05/12/2011

meerci Buena pour l'info

Écrit par : michel | 05/12/2011

un article sur la version NG

Un démonstrateur biplace a été dérivé du Gripen3 et dévoilé le 23 avril 2008. Par rapport au Gripen d’origine, il voit la capacité de ses réservoirs de kérosène augmenter, se voit greffer un nouveau moteur plus puissant, sa charge utile est accrue et son avionique mise à niveau, parmi d’autres améliorations. Le nouvel appareil reçoit la dénomination de Gripen NG (pour Next Generation), ou parfois « Gripen Demo »4,5, « Gripen E/F » ou encore MS 216,7.

Le Gripen NG contient nombre de nouvelles pièces et est motorisé par le General Electric F414G (en), un développement du turboréacteur américain qui équipe le F/A-18E/F Super Hornet. Le moteur produit environ 20 % de poussée supplémentaire atteignant 98 kN, permettant à l’avion, au prix d’un léger agrandissement des entrées d'air, d’atteindre la supercroisière à Mach 1,1 avec des missiles air-air8.

Comparé au Gripen D, la masse maximale au décollage du Gripen NG passe de 14 000 à 16 000 kg pour une augmentation du poids à vide de seulement 200 kg. Le déplacement du train d'atterrissage principal permet d’augmenter la capacité maximale en kérosène de 40 % (1 000 l environ), ce qui a logiquement pour effet d’augmenter le rayon d’action. Ainsi ce dernier sera de 1 300 km avec six missiles air-air et des réservoirs largables, et séjour sur le théâtre d’opérations de 30 minutes9. L’allonge maximale atteindra 4 070 km avec réservoirs largables. La reconfiguration des points d’emport sous les ailes permet d’ajouter deux points d'ancrage au fuselage10. Le Gripen NG Demonstrator reprend ses vols d’essais le 27 octobre 2010 à la suite d’une modification comprenant l’installation d’un radar à balayage électronique actif Selenium Galileo (AESA). Il reçoit aussi un détecteur d'approche missile infrarouge, un système de communication par satellite, une liaison de donnée en bande large UHF et une remise à niveau du système de guerre électronique EWS3911.

Le premier vol du Gripen NG a lieu le 27 mai 2008. Le vol dure 30 minutes au cours desquelles est atteinte une altitude maximale de 6 400 mètres12. Le 21 janvier 2009, le Gripen NG atteint la vitesse de Mach 1.2 sans réallumage de la post-combustion au cours des essais de ses capacités de supercroisière13,14,15.

Saab a également mené des travaux d’étude sur une version aéronavale dans les années 1990. En 2009, Saab lance le projet Sea Gripen en réponse à la demande d’informations du gouvernement indien sur un avion pouvant opérer depuis un porte-avions. Le Brésil pourrait également se montrer intéressé par un tel avion16,17. Le gouvernement suédois a signé avec Saab un contrat de quatre ans en 2010 en vue d’améliorer le radar du Gripen ainsi que d’autres équipements, et de diminuer son coût opérationnel18. En juin 2010, Saab annonce que la Suède compte s’équiper de Gripen NG sous la désignation JAS 39E/F. La nouvelle variante doit entrer en service en 2017 voire plus tôt si des commandes export sont enregistrées. Le projet de Gripen E/F dépend notamment des résultats de la compétition MRCA en Inde et du programme F-X2 de renouvellement des chasseurs de la force aérienne brésilienne, ainsi que des progrès du programme MS20 de modernisation des Gripen actuellement en service en Suède ; le programme MS20 consiste en l’adjonction aux Gripen du missile à longue portée Meteor de MBDA et du missile de courte portée IRIS-T. L’achèvement de ce programme est attendu pour 2014.

Selon Aviation Week19, le Gripen block 19 doit être équipé de la liaison 16

Écrit par : michel | 05/12/2011

un autre article

Pour la première fois, SAAB présente en public hors de Suède son démonstrateur Gripen NG lors du salon aéronautique de Farnborough.

Jusqu’à présent, le Gripen NG de démonstration n’avait effectué qu’une seule sortie hors de Suède. C’était en mai dernier lors d’un vol de la Suède vers l’Inde où des essais d’évaluation ont été réalisées par l’Indian Air Force. Cette phase d’évaluation des opérations avaient été réalisées à la base aérienne indienne Leh, située à 3300 mètres d’altitude. Pendant cette période, l’avion a accompli son 150ème vol et a désormais plus de 175 vols à son actif.

Le programme du Gripen NG offre une toute nouvelle structure de systèmes et d’avionique qui garantit plus de 100% des capacités de calcul de rechange et 30% des capacités disponibles dans tous les systèmes de l’avion. La nouvelle structure permet d’incorporer de nouvelles fonctionnalités ou d’intégrer le nouveau matériel durant toute la durée de vie de l’appareil afin de maintenir sa capacité à un haut niveau d’efficacité. Saab teste actuellement tous les systèmes tactiques, comme le radar AESA et le nouveau système de communication.

Enfin, le constructeur suédois vient de terminer avec succès les essais en vol du détecteur électro-optique d’approche missiles et son système d’alerte (MAWS). Ce programme vise à présenter les différentes technologies et fonctions d’avenir d’ici 2040. Le Gripen continue d’offrir une performance et une capacité de leader parmi les avions de combat.

Écrit par : michel | 05/12/2011

Le Rafale, trop bien pour les Suisses

Le Point.fr- Publié le 02/12/2011 à 17:38 - Modifié le 02/12/2011 à 19:27
La Suisse n'a pas voulu de l'excellentissime Rafale. Un échec de plus que le consortium français impute... au client !

Par JEAN GUISNEL

Quand un commerçant rate une vente, deux attitudes s'offrent à lui. La première consiste à faire son autocritique, à disséquer les raisons de son échec avant de changer de stratégie. Tout simplement pour que les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets la fois suivante. La seconde option est plus risquée. Elle impose de faire porter le poids du revers au client, qui a si mal évalué ses propres intérêts qu'il en est venu à opter pour une solution ne les satisfaisant pas.

Après son récent échec en Suisse le consortium français (Dassault Aviation, Snecma, Thales), qui proposait son avion Rafale face à l'Eurofighter Typhoon (BAE Systems, EADS et Finmeccanica) et au Gripen NG de Saab - le vainqueur -, a joué les mauvais perdants. Dans un communiqué, il reprend les déclarations du ministre de la Défense Ueli Maurer exprimant sans langue de bois le point de vue du gouvernement qui a "sciemment décidé de ne pas positionner la Suisse au plus haut niveau européen s'agissant des performances des nouveaux avions de combat". Et on peut la comprendre : la Confédération helvétique s'est-elle trouvée une seule fois ces dernières années en nécessité de disposer d'une aviation de combat aux performances les plus élevées ? Jamais ! Cette position changera-t-elle à l'avenir ? Certainement pas

La meilleure armée du monde ?

Là où la plupart des pays européens ont engagé des forces aériennes pour afficher leurs multiples solidarités avec les autres puissances (Afghanistan ou Libye, pour ne prendre que les plus récentes), les Suisses sont restés calfeutrés dans leurs montagnes. En raison de leur neutralité, ils ne participent d'ailleurs logiquement à aucune alliance (Otan ou Europe de la défense), n'envoient jamais de troupes où que ce soit, ne considèrent pas l'action militaire comme un vecteur de puissance. Ils préfèrent laisser accroire qu'ils possèdent la meilleure armée du monde, attitude facile quand on ne se confronte jamais avec personne, et exercent autrement leur influence internationale sur les terres de conflits : avec le Comité international de la Croix-Rouge, par exemple, ou bien en agissant diplomatiquement pour imposer des règles de bonne conduite aux sociétés militaires privées. Pour se défendre et protéger ses bastions, l'armée suisse a évalué deux critères : les performances - celles du Gripen lui paraissent suffisantes - et le prix. Ses arguments ont été longuement expliqués, qui expriment un choix souverain.
Conjonction de facteurs

"Les États n'ont pas d'amis, ils n'ont que des intérêts", disait le général de Gaulle. La Suisse indépendante a parfaitement défendu les siens en choisissant l'avion de combat qui lui semble le mieux adapté à ses besoins. Il ne manquerait plus que Paris lui dicte ses choix ! D'ailleurs, à force de faire valoir cette bien curieuse conception voulant qu'acheter le Rafale soit une obligation pour tout pays prétendant au soutien de notre pays, on se tire des balles dans le pied ! La preuve... En cas d'échec de la vente, les relations changeraient-elles d'un iota ? Évidemment, non... Où a-t-on vu que la France a modifié son attitude après l'échec de cet avion aux Pays-Bas, au Maroc, en Arabie saoudite, à Singapour, ou ailleurs ?

Paris ne peut ignorer que les échecs des grands contrats commerciaux (comme celui des réacteurs EPR aux Émirats, par exemple) sont liés à une conjonction de facteurs. La qualité des produits (de ce point de vue, le Rafale est inattaquable) en est un. Leur prix - mais la qualité se paye ! - et leur conformité aux besoins sont deux autres critères. L'une des spécialités des Français consiste à expliquer aux clients qu'ils ont tort, que c'est le vendeur qui a le bon point de vue. Peine perdue ! Possédant déjà des avions très haut de gamme (les F/A-18 C/D Super Hornet préférés au Mirage 2000-5 voici quelques années), les Suisses se dotent d'avions moins performants, moins chers, moins puissants. De ce point de vue, le Gripen est le choix qui leur convient. En renonçant à produire l'excellentissime Mirage 2000, la France et ses industriels ont fait leur choix. Ils n'ont plus aujourd'hui qu'un seul avion de combat à vendre, et à ce jour, aucun pays n'en a voulu. Est-ce vraiment la faute du client ?

Écrit par : michel | 05/12/2011

Autre vision, autre point de vue intéressant : Cet avion est in-exportable car tarifé en euros. L’avion prend claque sur claque au motif de sa non compétitivité. Si le Rafale était vendu en dollars il aurait déjà équipé bon nombre d’armées de l’air. Rappelons nous la carrière du Mirage, dans un environnement concurrentiel plus tendu et une offre plus large...
Nous aimerions que l’on nous explique les dangers mortels de la sortie de l’euro et en même temps les bienfaits de devoir, contre vents et marées, poursuivre la construction de cet avion que l’on s’impose d’acheter et de produire pour suréquiper l’armée de l’air au détriment d’autres secteurs de défense dont les personnels. 25% moins cher - à parité du dollar -, l’exportation serait assurée et les coûts de nos propres équipements substantiellement amortis.

Le Rafale fait rêver les pilotes, rêver les ministres de la défense, mais fait peur aux comptables.

Dassault, le constructeur privé du Rafale, est assuré de la vente de son avion car l’Etat français s’est engagé, quoi qu’il advienne, à acheter autant d’appareils que nécessaires à la survie de l’entreprise. La France est donc non seulement cliente unique de l’avionneur pour le Rafale, mais aussi pourvoyeuse du carnet d’affaires au-delà des besoins estimés de son armée. Si Dassault ne produit pas 12 avions par an, le programme Rafale est mort, ouf pour lui, l’armée de l’air et la marine achètent… La loi de programmation militaire prévoyait l’acquisition de 50 Rafale entre 2009 et 2014 avec un dépassement entendu au cas où l’avion ne verrait pas preneur à l’étranger.

2011 se termine. Aucune vente du Rafale à l’export. Des perspectives négatives pour les quatre années à venir, sauf si l’Inde…Mais le carnet de commandes gonfle quand même puisqu’en vertu du principe de la non exportation, c’est l’armée française qui comblera le manque à gagner de l’avionneur. On pourrait s’en réjouir mais cette opération se produit au détriment de secteurs plus sensibles, dont celui des personnels (54.000 personnels de la défense seront remerciés pour conserver combien d’emplois chez Dassault ?). Alors nous allons augmenter nos besoins en avions de combat, non pas sur des critères stratégiques mais sur les besoins économiques d’un avionneur privé - accessoirement pour notre indépendance. Nous allons donc acquérir 65 avions au lieu des 50 prévus sur la période 2009-2014 anticipant les pertes de l’avionneur...

Nous sommes en plein dans la période du renouvellement des flottes d’avions de combat. Une fenêtre de « tir commercial » unique, extensible jusqu’aux années 2020 ou le dollar est le roi de la danse, pas étonnant donc que nos concurrents nous passent devant. D’où la question lancinante : merci de nous expliquer pourquoi une sortie de la zone euro serait une catastrophe puisqu’elle n’est plus compétitive, et pas seulement pour les produits de défense ? La réponse est que l’on n’abandonne pas facilement une doctrine… Mais aborder le sujet est hérétique… De la lèse majesté pure.

Écrit par : Robin | 06/12/2011

"Ce n'est pas dans un salon qu'on juge d'un avion de combat . Dans l'histoire recente , c'est la premiere fois qu'un pays choisit un avion de combat qui n'existe pas dont il accepte d'assurer partiellement le developpement et l'industrialisation sans avoir aucune experience serieuse en la matiere.

En fait d'autruches , je parlerais plutot de gogos ...

Ecrit par : Buena"

En parlant de gogos, on ne parle même pas des pays qui ce sont lancé dans l’acquisition du F-35 (ou JSF)... Quant aux radars AESA des Rafale et Typhoon, ils sont à peines plus avancés que celui qui équipera le Gripen E/F (radar qui équipera certainement d'autres avions que le Gripen, voir en rétrofit sur des avions plus anciens... Notez que ça serait assez tordant qu'une version de ce radar rétrofit des appareils comme des F-5 brésiliens ou autres...).

Attendons quand même de voir ce que le CF va proposer comme programme d’acquisition et de développement.

Écrit par : Laurent | 06/12/2011

les gens devraient mettre des liens plutot que de copier coller betement des articles .. moi je zappe ces pseudos articles , il est toujours preferable de lire la vraie source , au moins on sait d'ou cela vient , que cela n'est pas trafique et on fait la part des commentaires et de l'article

Écrit par : Gili | 06/12/2011

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saab_JAS_39_Gripen

http://info-aviation.com/?p=5300

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/retour-sur-l-echec-du-rafale-en-suisse-la-faute-a-qui-02-12-2011-1403191_53.php

Voilà donc comme promis les adresses web et vous verrez qu'il y a eut aucune modification entre l'original et la copie.

Question le journal le point.fr est bien Français ??? un compatriote impartiale wouah que Dassault a pas réussi à corrompre, un bon journal et bien ca fais plaisir

Écrit par : michel | 06/12/2011

Bon revenons sérieux, on ne copie pas un article en le modifiant pour discrédité que ce soit le gripen ou le rafale ou tout autre avion, le but de ces articles et de montré des points de vu par d’autre.
Moi j’ai toujours été pour le gripen dès son début car l’avion correspond le mieux pour notre armée et aussi son prix, l’armée a des fois la folie des grandeurs mais là elle est restée correct.
Les gros programmes d’armement en Suisse ont toujours été très chauds, la je pense que ce n’est pas que le prix de 3.1 milliards mais il y a anguille sous roche.
On sait quand il y a une question d’argent et surtout la ce n’est pas des miettes mais des milliards, je pense qu’il doit avoir un mélange politique + entreprise + concurrence et ils sont en train de mettre la zizanie envers le gripen pour qu’il soit écarté en 2012 au programme et que Dassault vienne à la rescousse avec sont rafale.
Les enjeux sont tel que tous les coups sont permis et je me pose la question que des dirigeants suisse et français ce sont lié contre le gripen .

Écrit par : michel | 06/12/2011

ah oui en fait on voit bien la difference avec les fautes d'orthographe...la non plus on n'a guere envie de lire

Oui bah c'est Guisnel , le plus mauvais coucheur des journalistes de defense . j'ai survolé son livre noir sur les ventes d'armes et sur le rafale au Maroc ... La il oublie l'essentiel comme d'habitude, la politique et les relations franco- suisses

Écrit par : Gili | 06/12/2011

Je vous mets l’adresse pour éviter toute erreur d’écriture ou de modification ou fautes d’orthographes car vite un sujet pour discréditer les autres : http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/
A propos de l'auteur

Jean Guisnel est grand reporter au service Monde du Point, qu’il a rejoint en 1996. Journaliste depuis 1972, il est spécialisé dans les questions stratégiques et de sécurité. Il est également l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur ces thèmes.

Il a écrit 15 ouvrages moi ca me donne une très bonne opinion de ce journaliste, maintenant ou est le problème ? Pour une fois qu’un journaliste qui fait correctement son boulot avec impartialité ou simplement qu’il met en évidence une stratégie de chez Dassault donc il ce croit le maitre du monde en imposant ses avions, il faut ce rendre à l’évidence et c’est comme ca, d’autres amis sur ce site en ont mis de tel propos en évidence à l’égard de Dassault.

SVP les amis, je vous comprends qu’il y a déception d’un coté et de l’autre des heureux ou des perplexes mais il ne faut pas s’importé sur les amis du site car eux sont pas là pour ca mais pour de bonnes discutions et apprendre et dialogué.

Avec ces agressions ca casse toute l’ambiance.

Merci de votre faire play

Écrit par : michel | 06/12/2011

@Michel "Dassault [...] ce croit le maitre du monde en imposant ses avions"

C'est un hypothèse intéressante. Jean-Michel Bezat propose même une vue d'ensemble des "échecs français" (ou des "non-réussites" si vous préférez :-) à l'exportation.

C'est toujours sur le journal Le Monde et c'est par là :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/12/05/rafale-tgv-nucleaire-quand-le-made-in-france-peine-a-se-vendre_1613333_3234.html#xtor=RSS-3208

Bonne lecture ;-)

Écrit par : sletch | 07/12/2011

il ne sait pas lire l'idiot du village ;)

Écrit par : Gili | 07/12/2011

C’est dommage pour Dassault mais sa branche avion de combat ce terminera dans un futur comme l’arrêt du mirage 2000 ou surprise la philosophie de Dassault changera et reviendra sur des avions plus petits est performent du style un mirage 3000 ou un dérivé ?
Je pense qu’une page ce tourne pour Dassault, reverra ton un nouvel avion 100% made in France ??? Personnellement je ne le pense pas, il y a quelque année Dassault à pas suivit le programme européen avec EADS et là elle avait bien fait.
Maintenant chaque armée regarde le prix d’un avion, son coût et tout le reste, les gros avions seront un souvenir pour les petites armées car on voit même dans des pays arabes qui sont plein de $$$$$$$$$ faire triste mine et partir vers la concurrence.
Le rafale ne ce vendra pas à l’exportation car elle ne fait pas le poids contre les américains et ou les russes vu leur grandeur, ils écrasent qui veut sur son passage pour un prix bien plus bas.
Dassault a un dernier atout dans sa manche, soit elle prépare un nouveau mirage 2000 ou un F1 en collaboration d’un autre pays sinon sa branche avions de combat est condamnée ou il décide l’arrêt pur et dur mais la je serais déçu car Dassault sait faire de beaux avions et performent mais le seul bug et son prix

Écrit par : michel | 07/12/2011

La seule question il est faut ou pas et combien ca coûte.
http://www.tsr.ch/video/emissions/infrarouge/#/emissions/infrarouge/3632469-de-nouveaux-avions-pour-faire-joujou.html
Je trouve décevant tout ca ? La suisse peut s'achetée ces avions mais il y a toujours ce problème si on met l'argent pour l'armée il faudra couper ailleurs.
Mais pour certaine chose les dépenses passent comme une lettre à la poste.
Il y a quelque année le peuple a voté pour aider la Pologne donc la votation est passée avec un bonus d’un milliard.
Combien a couté l’expo 02 ?
http://www.vtg.admin.ch/internet/vtg/fr/home/themen/einsaetze/peace/swisscoy.html, regardez combien coute une année de service au Kosovo.
La francomanie combien ca coûte ?
The World Economic Forum combien ca coûte ?
Aide au développement à l’étranger combien ???
Et tout les autres
On voit que ce que l’on veut voir et ce qui derange

Écrit par : michel | 07/12/2011

Bon je passe peu de temps sur ce site mais franchement si vous voulez avoir une once de credibilite et des gens qui ont envie de vous lire , ce serait bien non seulement de censurer les gens qui postent des messages desagreables (comme les miens parfois) mais il faudrait aussi etendre cette censure aux débiles incultes incapables de s'exprimer dans un langage correct et d'avoir une pensée cohérente.

C'est votre reputation , maintenant vous faites ce que vous voulez

Écrit par : Gili | 08/12/2011

Cher Gil,
Dans la mesure du possible j’enlève les commentaires désagréables ou n’ayant pas raison de figurer sur le blog.
J’ai décidé dès le début de cette aventure ne pas «filtrer » systématiquement les commentaires afin de permettre le flux des discussions en directe. Par ailleurs, une sélection trop serrée rendrait le site beaucoup trop sélectif et je tiens à garder celui-ci abordable pour les profanes comme pour les plus spécialistes en aéronautique d’entre nous.
Je compte (utopie ?) sur le civisme de chacun pour persévérer dans la bonne marche des commentaires.
Fort heureusement les cas dépassants la convivialité sont minoritaires et le nombre de lecteurs et lui en constante augmentation.

Merci pour votre intérêt et votre réflexion.

Écrit par : PK | 08/12/2011

Un échec en Suisse, un énième rebondissement aux Emirats arabes unis... Le Rafale de Dassault Aviation a la poisse. Appareil surclassant ses adversaires du point de vue technologique, seul avion de combat européen combat proven, il semble promis à de perpétuelles rebuffades. Certes l’appareil n’a rien du vilain petit canard et n’a pas dit son dernier mot. Brésil, Inde, Emirats... Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Mais les déclarations de Gérard Longuet, évoquant un possible arrêt de la chaîne de production en 2018 en cas de nouveaux échecs à l’export, donnent froid dans le dos. Car il ne s’agit pas seulement du Rafale. Il s’agit de savoir si la France et, au-delà, l’Europe, vont conserver à l’avenir une capacité de production d’avions de combat modernes. Pour ceux qui considèrent que notre pays doit aligner ses ambitions sur ses moyens, la cause est entendue. Nous sommes ruinés. Rideau. Pour ceux qui croient encore à un projet politique européen, la question est pri- mordiale. Parce que s’il serait effectivement absurde de concevoir un successeur strictement français au Rafale, notre industrie aéronautique avec Dassault Aviation, Thales, Safran... peut encore jouer un rôle majeur dans le cadre d’un projet d’avion commun européen. Encore faut-il trouver un ou des alliés pour développer un tel programme. Il ne reste dans l’UE que deux acteurs capables de développer un appareil selon les règles de l’art : Paris et Londres. Or les Britanniques ont choisi le F-35 américain pour rééquiper leurs escadrilles. Ils ont investi des milliards de livres dans ce programme et ne peuvent l’abandonner. Dès lors la France n’a que quelques options : - Rejoindre le programme F-35 et mettre nos compétences et nos finances au service du Pentagone et de l’industrie de défense américaine. Nous sommes déjà revenus dans le giron otanien. Nous n’en sommes plus à une aberration près. - Adosser Dassault Aviation à EADS pour développer un appareil européen. Cela revient à clairement donner le leadership du groupe à la France. Berlin refuserait sans doute. - S’allier aux Suédois de Saab. Voire constituer un pôle avion de combat avec eux au sein d’EADS. Inutile de décrire la partie de meccano politico-industriel : l’échec sanc- tionne les projets dont les protagonistes sont pléthore et les leaders mal définis. Que faire ? Pour répondre à Lénine, pourquoi ne pas commencer à réfléchir à l’op- tion russe ? Absurde ? Non. Dans les années 90, Sukhoï a proposé à Dassault Aviation de concevoir un avion de combat de cinquième génération. L’avionneur au Trèfle, encore très optimiste sur le Rafale, avait décliné l’offre. Peut-être fau- drait-il y repenser. Parce qu’au-delà des avions, il ne reste que deux industries de défense en Europe capables de produire toute la gamme des armements, la russe et la française. Sans leur alliance, il n’y aura pas de réelle autonomie stratégique européenne.

Salutations Pascal

Philippe

Écrit par : Philippe Migault | 09/12/2011

la France achètera des gripens NG pour sa futur flotte aérienne.

elle ne peut pas frappé à la porte de chez EADS car dans le temps elle lui a tournée le dos, le seul après c'est saab/suisse futur gripen et là elle a plus de chance car ces pays sont déjà en partenariat sur le programme neuron.

il restera a développé un gripen navy pour le charles de gaulle.

comme je l'est déjà dis le rafale ne ce vendra plus à l'exportation, pour le rafale les carottes sont cuite et c'est dommage mais le monde change et les budgets sont coupé en deux donc plus moyen pour un tel avion avec ce prix là

Écrit par : michel | 09/12/2011

Michel, vous lire me détend, après le Grippen Navy que la France va acheter au plus vite, il faudra un un Grippen a décollage vertical pour les Marines...
Sans rancunes.

Écrit par : Bob | 09/12/2011

mais de rien Bob.
ca fais plaisir avoir des amis ici qui plaisante aussi ... lol
La rigolade fait aussi parti de la vie.
Mais je ne suis pas tout le temps hors sujet, j'avais annoncé divers choses qui sont arrivée
Mais on ne sait pas ce que ca va donner avec le gripen mais je vois plein de belles choses dans l’avenir et un grand succès dans les ventes, il ne va pas concurrencer les ventes américaine mais dans les 10ans il va trouver plusieurs acquéreurs.

Écrit par : michel | 09/12/2011

LE PROGRAMME Gripen NG

http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.saabgroup.com%2Fen%2FAir%2FGripen-Fighter-System%2FGripen-for-Brazil%2FThe-Fighter-Gripen-NG%2FThe-Gripen-NG-Programme%2F&sl=en&tl=fr&hl=&ie=UTF-8

Le programme Gripen NG de développement a été conçu par Saab de retour à la fin de 2005 comme une étape importante vers ce qui est aujourd'hui connu comme le Gripen NG (Next Generation). Dans ce programme, de nombreux nouveaux systèmes fondamentaux et des capacités pour le Gripen NG sont testé en vol et démontré comme une preuve de concept ainsi que pour des raisons d'atténuation des risques. Ces nouveaux systèmes et de capacités peut également constituer la base d'autres améliorations de l'actuel Gripen C / D flotte.
Au début de 2006, un objectif a été fixé pour un premier vol en 2008. Il a également été décidé de scinder le programme en deux phases où les capacités tactiques devaient être introduites après une modification dans une deuxième phase, pour être en mesure de se concentrer sur les systèmes A / C de base et capacités pendant la première phase.
Tous les systèmes tactiques devaient être testé en vol
L'objectif global du programme d'essais en vol pour la première phase du programme de développement du Gripen NG était d'obtenir la maturité sur tous les nouveaux systèmes de base d'un / c et les changements à la cellule ainsi que de se développer dans une enveloppe de vol suffisamment grand pour fonctionner au cours de la deuxième phase du programme quand tous les systèmes tactiques devaient être testé en vol. Un autre objectif important est d'obtenir autant de feed-back au développement continu Gripen NG que possible.

Le premier vol avec le Gripen NG Demonstrator a été réalisée à Saab de Linköping en Suède le 27 mai 2008. La première phase du programme d'essais en vol pour but de vérifier la fonctionnalité des systèmes d'aviation générale. Durant cette phase d'autres domaines importants tels que les supermarchés de croisière, taux de montée, tourner taux, charges externes et de la consommation de carburant ont été testés et vérifiés avec d'excellents résultats.
En plus des tests mentionnés ci-dessus, le bruit, et la signature IR-mesures ainsi que des séances photo et des vols d'évaluation avec des clients potentiels a été effectuée. Au total, 79 vols ont été effectués pendant la première phase, ce qui est impressionnant par toutes les normes.
La phase deux du programme d'essais en vol
Après une période de modification, de la phase deux du programme d'essais en vol a commencé le 27 Octobre 2009. Comme mentionné précédemment, l'objectif principal de la deuxième phase était de tester et de vérifier la fonctionnalité des systèmes tactiques. Durant cette phase une radar AESA, un système d'alerte d'approche de missile, et un système SATCOM a été intégré et testé avec des résultats excellents. En dehors de cela, des essais en vol avec un nouveau réservoir de plus grande baisse ont été effectuées avec des résultats tout aussi bons. Au total, 73 vols ont été effectués durant la deuxième phase, y compris les vols de convoyage international et les essais en vol dans des conditions chaudes et élevées.
La prochaine étape est de voler le lit premier test avionique. Il va prendre l'air au début de cette année et incluent des essais en vol du nouveau système d'avionique, y compris le radar AESA ES-05 Raven. Le nouveau système avionique aura une architecture où le vol des fonctionnalités critiques et non critiques de vol est séparé, qui à son tour facilitera pour accélérer les implémentations de nouvelles fonctionnalités et de capacités.
Combine une technologie de pointe et efficacité opérationnelle à un prix abordable
Toutes ces fonctionnalités testées et vérifiées seront ensuite utilisés lors du développement continu du Gripen NG, un avion qui est révolutionnaire car il combine une technologie de pointe et l'efficacité opérationnelle dans un package abordable qu'aucun avion de chasse d'autres peuvent même espérer égaler.

Faits saillants
Le Gripen NG prend les éléments éprouvés de la conception du Gripen et améliore sur ces cours à la création d'un nouvel avion avec un moteur plus puissant général F414G électrique avec la possibilité de supersonique. Sa cellule repensé fonctionne à des poids plus élevés, permettant ainsi plus de carburant et des armes à transporter. Une architecture unique avionique et systèmes d'armes rend l'intégration encore plus facile et plus rapide. Le NG fonctionne avec un réseau entièrement, entièrement fusionné senseurs et des systèmes de communication qui lui donne la coupe des capacités de pointe pour toute mission, de l'appui aérien rapproché (CAS) au-delà de gamme de l'air-air contre visuel.
Le tout nouveau Selex Galileo-ES-05 Raven AESA radar
Parmi les systèmes de missions clés qui font le Gripen NG un combattant redoutable avenir est son tout nouveau Selex Galileo-ES-05 Raven AESA (antenne active à balayage électronique) radar, développé en collaboration avec Saab Microwave. L'antenne va utiliser une solution du plateau oscillant donnant le radar une zone de couverture de ± 100 ° Ce développement est complètement progresse conformément au plan.
L'avion est équipé d'un système de guerre électronique Saab Avitronics qui donne le NG unique attaque active et passive électronique (EE) des capacités - qui ajoute l'AESA à la mission essentielle d'EE. Le GN est également équipé d'un avertissement de missiles et de l'approche d'auto-défense du système. Ces systèmes donnent Gripen un système d'auto-défense qui est extrêmement difficile à battre, dans toute situation de combat.
Dans le contrôle total de la bataille de l'air
La conception Gripen cockpit avancé et l'ensemble de capteurs met le pilote dans le contrôle total de la bataille aérienne. Gamme inégalée de l'avion d'air-air et des armes de précision Airto-surface permet Gripen NG pour dominer ce combat contre toutes les cibles sur terre, sur mer ou dans les airs.
Une liaison de données vidéo spécialement conçu pour la mission du CAS se connecte directement à l'NG forces terrestres, tandis que son air-air datalinks intégrer la force aéroportée et des actifs de contrôle au sol dans un package imbattable.
Totale liberté de modifier et d'adapter pour répondre aux besoins nationaux
Surtout, le Gripen NG complète du système est contrôlé par son utilisateur, avec une totale liberté de modifier et d'adapter l'ensemble de ses composants pour répondre aux besoins nationaux, sans restrictions ou des problèmes de licence. Aucune des technologies incorporées dans la NG est risqué ou non prouvées. Au contraire, toutes les fonctions sont testées et sophistiqué et en même temps, elles représentent les dernières technologies futuristes, ce qui rend le Gripen NG une plateforme absolument unique.


Le Gripen NG
Le Gripen NG est l'un des plus avancés de combat multi-rôle dans le monde. Le Gripen NG est polyvalent multi-rôle capacité est la clé pour vaincre les menaces pour le Brésil d'aujourd'hui et de demain. Avec ses armes guidées de précision, le Gripen NG a la capacité d'attaquer et de détruire, 24 heures par jour et dans n'importe quelles conditions météorologiques. La prochaine génération d'architecture de l'avionique et l'état de l'art des systèmes d'arme, donne une Gripen lookdown / shoot-down capacité d'engager des avions, des missiles, et même les plus petits, des cibles volant à basse altitude. Cela rend très difficile le Gripen pour correspondre dans toute situation de combat aérien.
Fusion des capteurs et des capacités supérieures aide à la décision
Le système de mission pleinement intégrée avionique, y compris le radar AESA, capteur IRST, et un système EW avancés active et passive, permet la fusion des capteurs et des capacités supérieures aide à la décision. Ces conjointement avec un système d'alerte d'approche de missile, système d'alerte laser, les leurres remorqués et construit en capacité de brouillage de fournir d'excellentes caractéristiques offensives et défensives.
L'agilité en circulation de la Gripen NG est réalisé par une combinaison d'une mise en aérodynamique avancée utilisant un combiné monobloc Canard delta de configuration et un appareil photo numérique fly-by-wire. Le nouveau, plus puissant, le général moteur électrique F414 G donne non seulement supersonique Gripen, mais aussi imbattable à faible coût de cycle de vie.
La liberté de choix en évitant les contraintes seule source d'approvisionnement
Gripen de haute disponibilité opérationnelle, livraison rapide et un soutien minimal des exigences conduisent à des taux élevés de sortie soutenue et plus de temps dans l'air. Une large gamme de l'état de l'art peuvent être des armes provenant de fabricants du monde entier, donnant la liberté de l'air brésilienne force de choix en évitant les contraintes d'approvisionnement exclusif source.

Cinquante-cinq ans d'expérience de liaisons de données dans combattants
En 1957, Saab introduit la liaison de données dans un combat. Cinquante-cinq ans plus tard, Saab détient toujours la position que le créateur prime de combattants Centric net. Dans le Gripen NG, un futur pilote brésilien Air Force ne sera pas seulement être en mesure de prendre part à la défense des réseaux futurs brésiliens - il sera un noeud qui permet également aux participants d'autres réseaux encore plus efficace en partageant et en offrant de l'information et de renseignement.
En tant que pilote de chasse, vous devez connaître la situation pour être en mesure d'obtenir la supériorité de l'information. Connaissance de la situation est vital pour Net Centric Warfare et l'exécution des missions de combat, mais ce n'est pas la véritable clé de la réussite dans l'information-intensive espace de bataille du 21 e siècle. Il est seulement un catalyseur. Avec capteur de pointe et des suites d'arme, le Gripen NG permet au combattant non pas seulement la capacité à collecter des informations dans l'espace de bataille, le Gripen NG donne également la capacité de traiter, analyser et agir sur les informations recueillies.
Le chasseur le rôle le plus flexible multi sur le marché
Plus de 30 années d'expérience avec les liaisons de données air, un glass cockpit entièrement numérique, une suite d'arme sans pareil, fait le Gripen NG du combattant rôle le plus flexible multi sur le marché des prêts pour l'espace de bataille du 21e siècle.

Écrit par : michel | 09/12/2011

coucou Michel, un peu rude ton histoire sur la France achètera des Gripen ! La France a les moyens de faire perdurer le Rafale même toute seule, par contre un rapprochement Dassault & Saab n'est pas a exclure. D'ailleurs à l'évidence d'ici 20 ans au plus tard il va y avoir un rapprochement aéronautique en Europe et il est clair que il n'y aura qu'un seul remplaçant pour le Rafale, Eurofighter et Gripen !

:-)

Écrit par : Steeve | 10/12/2011

La Suède a produit le Viggen qui n'a connu aucun succès à l'étranger. Vous remarquerez au passage que personne n'ira dire que c'était un mauvais avion pour autant. Cela ne l'a pas empêché de produire le Grippen par la suite. Pour ce qui est de la coopération Saab-Dassault elle est déjà en route avec le Neuron.
Je crois qu'il y a des gens par ici qui sont en plein délires....

Écrit par : phil194624 | 10/12/2011

Il y a collaboration et collaboration ! Le NEURON est un projet européen qui regroupe plusieurs pays effectivement, le sous-entendu du rapprochement Dassault-SAAB est en fait une fusion à moyen terme ! Avant d'être vindicatif, encore faudrait-il comprendre les nuances !

Écrit par : Serge | 11/12/2011

je suis de votre avis Serge

Écrit par : michel | 11/12/2011

Il est vrai que le viggen est un produit national qui a été commandé à plus de 300 avions pour l’armée Suédoise et aucune vente à l’extérieur.
Les années 70 on devait faire face à une instabilité dans certain pays et au mur qui faisait froid dans le dos car les 2 blocs été très tendu, la situation été tel que l’argent coulé a flot pour l’armée, maintenant que la situation a changé bon c’est plus une chimère car on peut vite ce retrouvé dans une mauvaise situation.
Le constructeur Suédois et plus petit que Dassault mais a construit un avion en fonction de son pays tout comme pour Dassault mais avec ca elle espère vendre aussi son rafale à l’exportation et pour qu’une entreprise puisse s’épanouir, il faut vendre en dehors de son pays et faire des bénéfices et avec ceci on peut améliorer son avion mais là Dassault est en mauvaise posture car elle devra faire peut-être appel dans un futur au gouvernement pour une aide ? elle ne fera plus la même erreur d’un avion au prix exorbitant ou elle va collaborée avec un autre pays.
La suède a mieux pensé car un avion plus petit est plus facile d’en vendre qu’un gros avion et là elle a un nouveau partenaire de choix qui est la Suisse malgré la grandeur du pays est une référence en matière d’évaluation et d’achat ce qui permets à d’autres pays d’être rassuré sur un tel armement.
Avec la suisse dès que la version NG sera opérationnel, un intérêt supplémentaire pour le gripen et avec a la clef des ventes.

Écrit par : michel | 11/12/2011

Une fusion Dassault-Saab, vous avez vu ça où? Pouvez-vous citer vos références?
La Suisse une référence en matière d'évaluation et d'achat? Elle est bien bonne celle là. Beaucoup de test en fait pour finalement se rendre compte que c'est le choix le moins cher qui va être fait et pour se rendre compte que la Suède est un pays neutre.(voir émission tsr.ch plus haut) Autrement dit le choix pouvait être fait sans évaluation opérationnelle. Tout cela n'est pas très sérieux.

Écrit par : Denis | 11/12/2011

Bonjour Denis

Du sérieux oui et non, si vous le permettez on fait des suppositions en fonction de ce qui ce passe actuellement et dans le passé, cela ne parait peu sérieux pour certaine personne mais si on voit comment cela ce passe qui sais ce que demain sera fait.

Je sais il y a des fois des choses qui paraissent farfelu mais qui peut prédire que ca n’arrivera jamais ??? Sauf si vous avez une boule de cristal, je vois bien des personnes qui sont opposé ou qui critique mais à vous de prouver noir sur blanc l’impossible.

Il faudra voir sur le temps donc des années quelle route va prendre Dassault, le rafale est un superbe avion avec une formidable technologie mais nous ne sommes plus dans les années 80 ou chaque pays pouvait ce payé presque n’importe quelle avion, l’époque a changé et là on ce retrouve sur des sélections ? Prix, nombre d’avion, entretient sur la durée de vie de l’avion, etc.

Dans les années passé l’argent pour l’armement été là demander et vous serez servit … aujourd’hui l’argent est toujours là mais on de sort plus l’argent comme ca car il y a d’autres priorité.

L’avenir le dira concernant Saab/Dassault, moi je fais une vue d’ensemble passé-présent-futur, en fonction de la situation géostratégique et politique, je donne simplement mon point de vu.

Écrit par : michel | 11/12/2011

La Suisse une référence en matière d'évaluation et d'achat? REPONSE : oui la suisse est très regardé sur le choix de son armement et vous verrez bien que le rafale a plus aucune chance de ce vendre à l’étranger car si la suisse l’avait choisie d’autres pays en aurait acheté par la suite.
Elle est bien bonne celle là. REPONSE : on croit que ce que l’on veut croire ?
Beaucoup de test en fait pour finalement se rendre compte que c'est le choix le moins cher REPONSE : quand vous voulez acheter une voiture vous ne regardez pas qu’un modèle vous ne pensez pas ? et vous ne pouvez pas non plus aller chez un constructeur et dire je prends celui-là, c’est plus complexe, malgré que ca coûte des évaluations mais faut voir la concurrence même si le prix est plus haut et c’est aussi une question politique.
qui va être fait et pour se rendre compte que la Suède est un pays neutre.(voir émission tsr.ch plus haut) REPONSE : comme vous avez vu l’émission le gripen est l’avion idéal pour la suisse mais aussi il a eu allusion sur le plan politique donc j’en avais déjà parlé plus loin, on ne peut être partenaire avec un pays qui vous plante le couteau a chaque fois que le boss ce lève du pied gauche.

Écrit par : michel | 11/12/2011

Bonjour Denis, l'idée d'une futur fusion Dassault-Saab a été émise il y une année déjà dans les milieux aéronautique, certes, il s'agit là uniquement d'une proposition qui n'a pour l'instant rien de concret. Rien n'est fait pour l'instant mais il est par contre certain que d'ici 20 ans les constructeurs européens vont se rapprocher et pas simplement pour des projets en commun comme de drone NEURON ou l'Eurofighter mais également en terme de fusion.

Concernant un choix d'avion sans évaluation, je crois que vous n'avez simplement pas comprit que pour obtenir un suivit du développement d'un avion, vous ne pouvez le faire sans avoir au préalable testé les différents modèles. Par ailleurs, l'avion testé n'est jamais l'avion acheté ! On ne choisit pas juste un appareil au moment du test mais l'on doit tenir compte de l'évolution de celui-ci (F/A-18 A/B testé, F/A-18 C/D reçu).

Par ailleurs, si le Gripen a été choisit et qu'il est le moins cher, c'est surtout parce que celui-ci est plus petit (16 500 t) et n'a besoin que d'un seul réacteur. Pour le reste, la version proposée dispose des mêmes systèmes que 'un Rafale ou un Eurofighter. A ce sujet, la chance de SAAB a été que le choix de l'avion fusse repoussé de 2010 à 2011, en effet, c'est seulement en 2010 que les Suédois ont pu démontré la finalité du nouveau radar et le choix de l'optronique.

Si le CF avait choisit en 2010 alors c'est certainement le Rafale qui aurait certainement été choisit! Les suédois ont eu là une très grande chance et bénéficié de ce retard.

Écrit par : Steeve | 11/12/2011

Encore merci Steeve
Ca fais plaisir d’avoir un ami qui voit les choses avec objectivité mais d’un autre coté on ce met du mauvais coté de la cible aie aie aie pas facile la vérité.

Écrit par : michel | 11/12/2011

Il est vrai que beaucoup de gens négligent le fait que l'évaluation est une chose mais qu'il faut tenir compte de l'ensemble des évolutions de chacun des concurrents, les essais de 2008 ont servit de base mais il a fallut compter sur les mises à jour jusqu'à l'été 2011 !

Écrit par : Liv | 11/12/2011

Concernant la taille de l'avion construit, je ne suis pas d'accord avec Michel quand il dit que SAAB a été plus malin que Dassault: ils ont développé l'avion qu'ils devaient fabriquer selon les demandes de leurs gouvernement. La Suède est habituée à des monomoteurs de relativement petites tailles, la France désirait un appareil puissant pouvant décoller d'un porte-avion... c'est pas tout à fait la même chose.


Je suis tout à fait d'accord avec vous concernant le fait que la Suisse tien compte des évolutions futures de l'appareil et que par conséquent c'est rarement celui qui est testé qui est choisi.
Une différence néanmoins avec les tests du Hornet: à l'époque, le F/A-18 A/B était déjà le meilleur et le futur laissait présager qu'il sera toujours le meilleur dans les versions C/D.
Cette fois, l'appareil choisi est le moins bon et on imagine qu'il sera aussi bon que les autres lors de son évolution... C'est un détail, mais de mon point de vue, ça compte!

Écrit par : Jo-ailes | 11/12/2011

@steeve.
"une futur fusion Dassault-Saab a été émise ". Par qui? Quels sont vos sources?
@michel.
Quand j'achète une voiture, je ne teste pas celle qui sont hors de portée de mes moyens. C'est perdre son temps, celui du vendeur et cela évite,accessoirement, de se faire passer pour un petit rigolo. Dans le cas présent, les américains ont compris à qui ils avaient à faire en se dispensant de participer.

Écrit par : Denis | 12/12/2011

@ Denis ; concernant une possible fusion Dassault –SAAB, l’idée a été abordée il y a deux ans déjà dans un éditorial de l’AGEFI, d’autres journaux comme : Le Point et l’Express ont repris l’idée ! Mais ne vous méprenez pas il s’agit bien là d’une hypothèse !

Concernant le renoncement de Boeing, si vous aviez lu le Blog dès le début du sujet, vous auriez appris que le constructeur américain avait renoncé faute de pouvoir conduire une offre en matière de partenariat développement !

Quant à votre comparaison avec des voitures elle n’’engage que vous-même, l’achat d’un avion c’est un peut plus compliqué !!

Écrit par : Steeve | 12/12/2011

@Denis: Les autres appareils n'étaient pas hors budget, mais simplement nettement plus cher.
Lorsque j'achète une voiture (puisque vous prenez cet exemple), j'essaie les différents modèles/options qui pourraient me convenir et ensuite je réflèchis si la supériorité du modèle le plus cher vaut vraiment que je l'achète. Si le coffre de l'Audi n'est pas plus grand et l'habitacle pas plus agréable que la Skoda et qu'au niveau motorisation cette dernière me suffit, pourquoi choisir la plus chère? (Petit détail: je n'ai pas les moyens pour une Audi, tout comme les Forces aériennes suisses pour un F-35 ou un F-15SE!)

Concernant les USA et leurs Super-Hornet, leurs prix étaient inférieurs aux Rafale et Typhoon, ce qui aurait très certainement intéressé les forces aériennes hélvétiques. Malheureusement ils n'avaient aucunes envies de transférer leur technologie avec la Suisse (tout comme avec le Brésil, pour l'instant), surtout pour une si petite commande...

Écrit par : Jo-ailes | 12/12/2011

Grillé par Steeve! ;oD

Merci pour les précisions...

Écrit par : Jo-ailes | 12/12/2011

Chers amis, je prépare un article qui éclairera un peu mieux le déroulement du choix du CF.
Mais en attendant que je puisse rassembler et vérifier l’ensemble du contenu, je vous livre quelques informations néanmoins importantes pour la compréhension du dossier :

Plusieurs informations de la presse, ont été données aux publics sorties de leurs contextes et certaines étaient décalées chronologiquement, d’où une certaine confusion !

Je reprends : lorsque le TagesAnzeiger écrit (29/11/11) « qu’Armasuisse recommande le Rafale, nous sommes en fait en hiver 2008 soit à la fin des tests en vol !

Lors, de l’été 2010 le CF décide de repousser le choix au plus tard en 2015, c’est toujours le Rafale qui est favori ! J’écrivais alors que Dassault avait de quoi être déçu et que, plus l’annonce tarderait, plus cela serait bénéfique à Saab (sans commentaire) !

En effet, c’est durant la période « été automne 2010 » que les Suédois ont été en mesure de démontrer la validité du radar AESA Raven et qu’ils ont choisit divers systèmes comme l’optronique frontale IRST ( SKYWARD-G de Selex Galileo)

Entre temps, la situation se dégrade sur le plan politique, tant avec la France qu’avec l’Allemagne !

Eté 2011, le CF relance la décision de choisir l’avion, les trois constructeurs continuent d’informer sur les évolutions techniques et déterminent un prix final pour 22 avions !

A ce sujet : les prix sont : 3,5 milliards pour le Gripen E/F, 4 milliards pour le Rafale F3 (T04) et 4,3 pour l’Eurofighter (DA7)!

Les différences de prix sont relatives, certes un peu plus élevées pour les deux biréacteurs ayant une masse supérieur à 22 tonnes !

Options du choix :

Contrairement à ce qui a été écrit dans la presse, Armasuisse à modifié son rapport en tenant compte des évolutions techniques disponibles cet automne concernant le Gripen E/F et l’Eurofighter, les trois appareils répondent désormais au cahier des charges et disposent d’un équipement équivalent.

Le CF n’a donc pas à se préoccuper du côté technique mais bien politique et financier ! Le choix du Gripen E/F s’impose alors !

D’autres développements suivront mais dans un article complet cette fois !

Écrit par : PK | 12/12/2011

Merci Pascal, j'attend cet article avec impatience!

J'ai plusieurs questions sur le Gripen qui me trottent dans la tête, comme:
- la cellule actuelle du NG est-elle déjà identique à celle du futur E/F?
- le radar a t-il déjà été testé sur un Gripen?
- l'IRST du Gripen E/F sera t'il aussi sur le nez de l'appareil et sera t'il TV, IR ou les deux?

je suis sûr que je trouverai mes réponses dans cet article qui sera,j'en suis sûr, d'excellente qualité, comme les autres! ;o)

À bientôt.

J.

Écrit par : Jo-ailes | 12/12/2011

je me permets quelques rectifications cher Mr Kummerling :)

C'est le Basler Zeitung qui sort le premier l'information elle est ensuite reprises par d'autres comme le Tages Anzeiger puis plus recemment par des revues internationales specialisées comme Jane's Defense Weekly qui a eu aussi accés aux rapports.
Et chacun precise bien qu' Armasuisse a fait DEUX EVALUATIONS , 1 premiere en 2008 à l'issue des resultats des tests reels puis une seconde fin 2009 qui a permis d'evaluer/simuler les 3 avions dans leur configuration de 2015 !! (en prenant par exemple en compte pour le Gripen 98 modifications). C'est bien ce rapport de fin 2009 qui est la version définitive qui recommande elle aussi le Rafale:

Et pourquoi le second rapport fin 2009 ? parce que c'est a ce moment la que le prototype du radar Raven est bien disponible pour évaluation celui ci ayant meme volé sur le prototype NG en octobre 2009:
http://www.flightglobal.com/news/articles/picture-saabs-gripen-demo-makes-first-flight-with-aesa-radar-334440/
Ces deux rapports ne sont que partiels car ne couvrant le cote operationnel (60% de la note finale) mais il n'y a pas eu de 3eme rapport d'evaluation officiel ensuite. Une fois n'est pas coutume , je trouve que la presse a remarquablement fait son travail.

Pour le reste, la dégradation des relations avec la France est vraiment récente , rappelons nous qu'il y a un an Sarkozy recevait Doris Leuthard à Paris et promettait d'associer la Suisse aux futurs travaux du G20 , les negotiations Rubik ont commencé peu apres et ce n'est qu'a l'issue du G20 de novembre que les relations se sont fortement degradées avec les déclarations intempestives de Sarkozy et dans la foulée le refus de la France de signer Rubik's 5 jours avant la décision pour les chasseurs !. Debut Novembre, le Rafale etait toujours favori et les indutriels français tres confiants.

Sources:
http://img705.imageshack.us/img705/497/tagesa.jpg
http://img805.imageshack.us/img805/4549/25616223.jpg
http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Bundesrat-Maurer-soll-Auskunft-geben-zur-Jetbeschaffung/story/30431448
http://bazonline.ch/schweiz/standard/Kampfjet-Gripen-mit-unbefriedigenden-Noten/story/10934828

Écrit par : Buena02 | 12/12/2011

Pour ce qui est du Gripen pour la Suisse c'est peu ou prou je pense ce qui avait ete offert aux Pays Bas lors de leur derniere reevaluation de 2008:
http://en.wikipedia.org/wiki/Saab_JAS_39_Gripen

la chose vraiment etrange est cette histoire d'achat de cellules de Gripen C/D , cela ne va pas etre simple pour integrer un nouveau moteur

Écrit par : Buena02 | 12/12/2011

@Steeve
La fusion Saab-Dassault je ne m'y trompe pas, j'ai toujours dit que c'était une chimère. Il suffit de faire une rapide recherche sur le net pour s'apercevoir qu'il n'y a que ici que l'on en parle.
"si vous aviez lu le Blog dès le début du sujet"... vous auriez vu que ce n'est pas moi qui ai lancé les comparaisons avec des voitures, mais une personne qui partage vos idées. Je m'excuse d'avoir essayé de me mettre à votre portée.
Néanmoins prendre des décisions complexes et importantes n'excluent pas le bon sens.
Pour ce qui est de la raison du retrait de Boeing, je m'en tiens à des sources plus sérieuses et officielles:
"it (Boieng) had decided against entering the competition due to the disparity between the requirements for an F-5 replacement aircraft and the next generation capabilities of the F/A-18E/F Block II." (defensenews)
Je crois que démonstration est faite que Boeing avait compris tout le sérieux et l'utilité de cette évaluation.

Écrit par : Denis | 12/12/2011

Deux éléments Monsieur Buena, vous reprenez les infos certes avec de liens, mais ne tenez pas compte de l'évolution des appareils (d'ailleurs celà vous arrange), tous comme le presse profane d'ailleurs ! Personne n'a dit ou écrit que le Rafale était dépassé par contre il a été rattrapé ! Les tableaux d'évaluations ne veulent rien dire simplement parce qu'ils ne tiennent pas compte des dernières évolutions (pour cela d'ailleurs qu'ils ont été déclasifiés) !

En ce qui concerne les relations diplomatiques entre la Suisse est la France, vous négliger plusieurs points : Ces relations sont tendues depuis près de 5 ans, avec les attaques à l'époque notamment d'Arnaud Montebourg et des Ministres de l'époque, l'arrivée de Sarkosy a vu les critiques du Eric Woerth, puis ce fut régulièrement N. Sarkosy en personne sans oublier Mélanchon ! Et pour finir, Sarkosy et V. Pécresse à quelques jours de l'annonce du choix de l'avion !
Dire que la dégradation est récente résulte de la bêtise, la même bêtise qui à conduit le ratage de la vente du Rafale à la Suisse ! Pires, l'arrogance française de calmer haut est fort que le Rafale est le meilleur avion était, je vous l'accorde valable, aujourd'hui mais ce n'est plus le cas.

Le Rafale est aujourd'hui rattrapé par la concurrence et la fenêtre de vente se péjore de mois en mois !!

Concernant votre dernière remarque, elle ne vous avantage pas, "vous si pugnace à lire tous sur tous" auriez-du remarqué que le Gripen NG reprend la cellule antérieur, on y ajoute des entrées d'air plus large et la structure centrale est élargie avec un déplacement du train principal vers les ailes !

Le fait est que le Rafale à perdu et vos politiques en sont la causes majeurs, le fait est que les suédois sont de meilleurs vendeurs et ont su mettre à profit le retard de décision ! Le Gripen E/F se pose désormais comme un sérieux concurrent !

Mais Cher Buena n'y voyez pas là une attaque personnel, mais il est temps (trop tard??) que la France fasse une sérieuse introspection sur sa manière de faire, sans quoi le Rafale ne trouvera pas d'acquéreur à l'étranger ! Regarder la réalité en face, acceptez ce que vous refuser de voir, ce qui est valable concernant vos commentaires et valables pur vos politiques !

Bien à vous et à vous tous !

G. de Mezières

Écrit par : G. de Mezières | 12/12/2011

Denis: je vous confirme au demeurant que le retrait de Boeing est bien dû à une incapacité de pouvoir répondre en matière de partenariat industriel. En fait, il faut savoir que suite à l'achat des F/A-18 les retours industriels ont été de l'ordre de 55%. Mais, plusieurs industriels suisses se sont plaint de ne pouvoir fabriqué autre chose que des pièces de sous-traitences.

De fait, le SECO avec AeroSuisse ont porté un lobbying à Berne pour que dorénavant les achats en matière d'armement puisse inclure la recherche et le développement. Hors, les Etats-Unis ne permettent pas une entrée direct dans un programme de développement, Boeing se trouva donc au printemps 2008 bien incapable de répondre à la demande Suisse !

La réponse que vous citer ici, n'est en fait qu'une réaction de surface faite sur le moment pour expliquer le retrait de Boeing. La vraie raison est toute autre !

Pascal Kümmerling
avia news

Écrit par : PK | 12/12/2011

Concernant nos aviateurs de milice ? Seront t’il en mesure de les piloter ces gripens ou ils seront attribué a nos pilotes professionnel et donc nos miliciens vont perdre leur aile ???
Combien la suisse a de pilotes pro et de pilotes miliciens

Écrit par : michel | 12/12/2011

Je pense qu'il n'y aura en effet plus de pilotes de chasseur miliciens...

Ce n'est plus vraiment la même technologie et l'entrainement devra être sûrement trop poussé pour le permettre! Malheureusement.

Écrit par : Jo-ailes | 13/12/2011

@ PK.
Il faut, au moins, avoir l'honnêteté de reconnaitre que la déclaration de Boeing prédit ,plusieurs années à l'avance, les arguments du CF justifiant le choix du Grippen. Qu'entendez vous par "entrée directe dans un programme de développement"? Car le Royaume-Unis participe bien à la conception du fuselage arrière du F-35, Dassault a participé à la conception du X-32.

Écrit par : Denis | 13/12/2011

Avec une optronique,et d'autres équipements supplémentaires, quel sera la masse finale du Grippen NG? On, peu se le demander . Sa charge alaire était déjà très élevée.. Je comprends la moue de nos pilotes, pour le vol en montagne c'est pas top.

Écrit par : Jean | 13/12/2011

Cher Denis : Durant la période de présélection, beaucoup donnaient le Super Hornet gagnant et ceci par ce que Boeing avait déjà les pieds en Suisse grâce au Hornet actuel. Lorsque je parle de partenariat de développement, j’entends par là une participation à la recherche en vue de modernisations avenir, fabrication en commun des éléments et décisions sur le/les choix des systèmes connexes.

Autrement dit la Suisse devient un partenaire de développement à part entière de l’avion (Offsets directs) et plus simplement un client à qui l’on cède de la sous-traitance (offsets indirects).

Vous l’aurez compris, le but étant de rapporter d’avantage à l’industrie, permettre la création de brevet qui pourront également servir dans d’autres domaines.

Le cahier des charges (si vous n’avez pas suivit le début de mes articles sur le sujet dès 2008) était divisé en deux : 60% pour la technologie de l’avion et 40% pour le partenariat industriel direct.

Pour répondre à la demande Suisse, Boeing devait recevoir plusieurs autorisations spéciales pour un tel partenariat, dont on sait aujourd’hui, que le Gouvernement appuyé par les différents lobbys de l’industrie auraient refusés..
Oui, vous l’écrivez à juste titre, les anglais ont une telle autorisation est collaborent déjà sur plusieurs programme. Seulement voilà,la Suisse n’est pas l’allié Britannique. Concernant le F-35, même Israël qui cherche à pénétrer le programme pour ne pas être qu’un simple client s’est vu refuser une telle participation !

Pour terminer, si les choses avaient étés différentes, le Super Hornet aurait très certainement pu gagné et la bagarre finale l'aurait opposé au Gripen NG. Par contre, il y a un lobbying dont personne n'a vraiment parlé et qui a compté indirectement pour l'avion suédois, plusieurs équipementiers américains dont le motoriste General Electrique sont présent sur le Gripen comme sur les F/A-18. Indirectement les américains n'ont pas tout perdu !

Bien à vous !

PK
avia news

Écrit par : PK | 13/12/2011

@ Jean : Effectivement la masse du Gripen E/F sera de 16.500 t contre 14.000 pour la version actuelle. Mais, il faut tenir compte du nouveau moteur GE F414-G (qui équipe le Super Hornet) suceptible de délivré 22 tonnes de poussées, même réglé avec un peu moins de poussée le rapport poid puissance sera considérable ! Excellent même me disait un pilote dernièrement ! A ce propos, les pilotes ne font pas spécialement la moue, certains auraient préférer le Rafale, effectivement, mais les données sur le Gripen E/F ont l'air de leur redonner le sourire !! Le CMdt des Force aérienne disait d'ailleurs lors d'une émission sur la DRS que : "l'avion serait particulièrement agressif et maniable"!

A suivre, et je vous l'accorde je me réjouis de suivre l'arrivée du E/F et de pouvoir vous en dire plus !

Écrit par : PK | 13/12/2011

Petites précisions :
On est bien d’accord, 16’000kg, c’est bien la masse maximale au décollage et non pas la masse au décollage « normale » pour une patrouille aérienne ou une interception ?…
Et la poussée des GE F414-G est bien de 22'000 livres, soit 9’980kgp (97,9kN) ?

Écrit par : Jo-ailes | 13/12/2011

En voyant comment les avionneurs mélangent les masses (kg) et les forces (N) on se demande vraiment comment il réussissent à faire les calculs nécessaires dans la construction d'un avion.

La poussée du GE 414-G est bien indiquée en livres (pounds) et non en tonnes et 22'000 lbs sont bien l'équivalent de 9980 kp ou 97,9 kN, ainsi qu'indiqué ci-dessus.


La valeur de 22'00 kp (22 t) de poussée serait l'équivalent de 48'500 lbs (pounds), donc une valeur un peu "poussée" par rapport à la réalité.

Écrit par : Baptiste Kapp | 13/12/2011

C'est "un peu" qu'il aurait fallu mettre entre guillemets !

Écrit par : Matthieu | 13/12/2011

Parfaitement déduit, SAAB annonce une masse au décollage max de 16.500 t, pour 64 kN sans postcombustion et 98 kN avec !

Écrit par : PK | 13/12/2011

Bonsoir, je lis avec intérêt le rapport du Département fédéral de la défense du 28.11.2011 (quelques pages de données techniques basiques sur les trois avions finalistes). Voici quelques remarques.

Les distances de décollage et atterrissage sont sensiblement les mêmes, ce qui tue dans l'oeuf l'argument que tel avion est meilleur car utilisable depuis une autoroute, etc...

Evaluer le rapport poids poussée n'est pas évident. Que prendre comme hypothèse pour comparaison? On prend la puissance avec ou sans réchauffe, sachant que cette dernière n'est utilisée que quelques minutes par vol? On prend la masse max de décollage? A priori non car on défavorise alors un avion ayant une meilleure capacité d'emport, ce qui est bien entendu un avantage. Il faudrait donc déterminer la masse pour une mission équivalente (autonomie / munitions). Mais la encore ce n'est qu'indicatif, la finesse aérodynamique a son importance et devinez quoi? Sur les trois avions, ce n'est pas le plus puissant qui a la meilleure vitesse ascentionnelle...

Après on peut avoir le débat éternel sur le monomoteurs vs bimoteurs. La presse raconte que par deux fois au moins des mirage F1 sont revenus se poser en crête après une mission en Lybie avec des soucis de puissance qui ont donnés des sueurs froides aux pilotes, comme quoi... Alors évidemment le GE414 présente probablement une meilleures fiabilité que l'Atar du F1 car de génération plus récente. Oui mais le F35 a un moteur encore plus récent, donc probablement encore plus fiable, ce qui n'empêche pas des débats au Canada sur l'opportunité d'acheter un monomoteur pour patrouiller au dessus des immensités neigeuses... Comme quoi, souvent des arguments sont défendables, autant que leurs opposés...

A plus

Écrit par : Bob | 13/12/2011

@PK
Je ne parlais pas du rapport Poussée/poids mais bien de la charge alaire. En effet, si l'avion prend du poids, l'envergure ne va pas être aggrandie pour autant.... contrairement à ce qui a été fait pour le F18 E/F par exemple. La maniabilité dépend essentiellement de la charge alaire.

Écrit par : Jean | 14/12/2011

En fait, bien que la surface alaire ne change pas, la masse à vide du Demo/NG ne serait que de 200kg de plus, une plume, quoi! (à voir si le nouvel équipement du E/F ne sera pas beaucoup plus lourd que le précédent)
Par contre, il est vrai qu'il emporte en interne 40% de carburant en plus, d'où une masse avec le plein et sans bidons supplémentaires plus importante. En même temps, il aura peut-être moins besoin de ces bidons...
Donc si on garde la même quantité totale de carburant pour le C et le E et le même armement, la charge alaire devrait être très proche.
Mais il faudra attendre les chiffres finaux pour en être sûr...

Écrit par : Jo-ailes | 14/12/2011

Voici les chiffres disponibles actuellement pour le E/F :

Length (excluding pitot tube) 14.1 m
Wingspan (including launchers) 8.6 m
Height overall 4.5 m
Maximum take-off weight 16.5 tonnes
Maximum speed M2.0 and supersonic at all altitudes
Thrust > 22000 lbs
Payload 7.2 tonnes
Max fuel 7 tonnes
Super Cruise > M 1.2
Manoeuvrability 9 g
Max Range > 4000 km
Landing distance < 500 m
Engine replacement < 1 hour
Turnaround time < 10 min
Cost per flight hour < $ 4000

Écrit par : PK | 14/12/2011

Cost per flight hour < $ 4000 ?

Pour ne parler que d'avions de combat monomoteurs ,c'est moins que le F16 qui est l'avion le plus vendu dans le monde et qui est estime entre 5000 et 8000$ suivant les configurations. Et ce serait 2 à 3 fois moins qu'un Mirage 2000 vendu a plus de 600 ex... pas mal pour un avion de papier avec un trentaine de commande au compteur ;)

Il faudrait peut etre questionner les sud africains sur la difference netre promesses et realités , eux qui n'arrivent pas a trouver suffisamment d'argent pour faire voler leur Gripen tout neufs.
http://www.africanbusinessreview.co.za/news_archive/tags/south-africa/south-africa-s-gripen-fighter-jets-could-get-grounded

"Mais, il faut tenir compte du nouveau moteur GE F414-G (qui équipe le Super Hornet) suceptible de délivré 22 tonnes de poussées, même réglé avec un peu moins de poussée le rapport poid puissance sera considérable !"

oui vu comme cela c'est considerable ... sauf que 22000 lbs ne signifie pas 22 tonnes de poussee mais entre 9 et 10 tonnes , voici une petite aide pour faire la conversion:
http://www.convertunits.com/from/lbs/to/tonne
et c'est la poussée du f414 avec post combustion , sans PC c'est un peu plus de 6 tonnes; ce qui pour une masse max de 16,5 tonnes ne nous donne pas un rapport poids/puissance tres impressionnant... ;)
http://www.news.admin.ch/NSBSubscriber/message/attachments/25029.pdf

Écrit par : Buena | 14/12/2011

Buena> Le Gripen C/D a quand même 150'000h+ d'heures de vol au sein des forces aériennes suédoises, et le coùt par heure de vol est vérifié. Ce n'est pas la version E/F, mais ça m'étonnerait que ce coût double. Et ce côut est sans commune mesure avec l'Eurofighter (demandez aux Autrichiens) et même le Rafale :P

Aussi, parler d'un avion de "papier" est tiré par les cheveux, puisque le Gripen subit des améliorations et adapatations au niveau de son réacteur (fait sur le NG), de la structure de la cellule (fait sur e NG), son système radar (Raven 1000P intégré avec succès) et l'électronique embarqué, mais le reste de la machine existe *déjà*.

Écrit par : Blocky | 14/12/2011

On avait corrigé effectivement Mister Buena ! c'est marrant on sent comme une pointe de dénégation dans vos propos, manque de Fair play ? Dommage, on préférait votre positivisme d'avant la décision !!

Écrit par : Serge | 14/12/2011

Très juste Buena, ça fait pas énorme, hélas!

Après un rapide calcul (9,98kgp pour une masse maximale de 16,5t) on arrive à 0,605! Soit 3% de moins que le Rafale qui devrait se situer à 0,624 (2x7645kgp pour 24,5t)...
Tous les deux très loin derrière le Typhoon (2x9174kgp pour 21t)... et son rapport de 0,87!!!

Écrit par : Jo-ailes | 14/12/2011

Très loin derrière le Typhoon ! Oui sauf que vous avez vu les démos de l'Eurofigter, c'est puissant, certes mais lourd et bien moins maniable que le Rafale et que le Gripen actuel. Le Gripen sera très bien et parfaitement équilibré !
Sans oublier que le Typhoon à un poid maxi de 23.000 et non 21 !
le Rafale ce n'est pas plutôt 2x7500kgp ?

Écrit par : Serge | 14/12/2011

@Blocky, serieusement si le moteur et la quasi totalité de l'electronique changent vous ne pouvez pas deduire le cout de l'entretien ou de l'heure de vol d'un futur chasseur sur la base d'un chasseur deja existant qui est different. Dans ce cas un constructeur se base sur les estimations des ses differents fournisseurs en y ajoutant son experience d'integrateur. ET je vais vous dire ce qui se passe pour le Gripen NG et qui été révéle par le Ministere de la defense bresilien c'est que Saab n'a meme pas l'autorisation de GE de divulguer a ses clients ne serait ce que des statistiques de base (mtbf , mttr..) concernant le F414. Aucune possibilité de verification ! Aucune ! . Et l'estimation finalement retenue par le Bresil pour le cout de l'heure de vol du futur Gripen est le double de celle donnée par Saab .Mais ils ne sont surs de rien ! J'ai deja parlé, liens a l'appui, des Eurofighter autrichiens comme un autre exemple de decalage entre promesses et realité. Pour le Rafale ,le cout initial fut plus eleve que prévu mais il est desormais dans la fourchette de ce qu'avait promis Dassault a savoir 20% de plus que le Mirage 2000.

"le reste de la machine existe *déjà*." que reste il quand vous avez retiré le moteur et toute l'electronique de bord , quasiment rien ..une cellule dont on ne sait pas si elle sera celle du C/D (que la Suisse prevoit d'acheter) ,ou une cellule moderne integrant une majorite de titanes et composites... il faut bien faire la difference entre un prototype et un avion de serie. Il y a des annees d'etudes de travail et de financement entre les deux. Le Gripen NG est un prototype . le Gripen E/F est un avion de papier.
Regardez le F35; tous les ennuis techniques, surcouts et deboires actuels de l'avion interviennent en debut de phase d'industrialisation. Dans la phase de développement entre le prototype et l'avion de série.
http://img59.imageshack.us/img59/9636/capturepu.jpg

@Serge moi je suis un passionné d'aviation et j'aime avant tout que l'on sache de quoi on parle. J'apprecie la Suede (et les suedoises ) j'apprecie Saab en tant que constructeur et aussi la gamme des Viggen/Gripen qui sont de beaux avions... mais j'ai aussi le droit d'avoir des doutes quand j'ai l'impression que l'on veut me faire prendre des vessies pour des lanternes. Il y a encore beaucoup de zones d'ombres entourant le choix suisse.

Écrit par : Buena | 14/12/2011

A priori le manque de maniabilité du Typhoon par rapport au Rafale n'a rien a voir avec la propulsion moteur meme si le M88 est reputé pour sa reactivité , cela tiendrait plus au design de l'avion (canards...) et a la qualité des commandes de vol electriques qui semblent tres superieures sur le Rafale d'apres ceux qui ont pu le piloter comme Peter Collins.

Écrit par : Buena | 14/12/2011

Donc, si je vous comprends bien, les infos de SAAB sont fausses, les gens d'armasuisse et le CF sont des gros nuls qui se sont fait avoir, tout comme les militaires suédois !

Un peu gros tout celà non ?

Par contre oui, nous sommes beaucoup attendre la suite des informations quant aux Gripen E/F ! Je crois surtout que personne ici n'a eu accès au dossier et qu'il faut attendre, pour ensuite, seulement pouvoir jugé ! Là, il me semble que vous prenez un malin plaisir à la critique unique ! Le Rafale a aussi des points faibles, mais là silence !
Ce n'est peut-être pas votre réel point de vue,mais du moins ce que l'on ressent par vos propos !

Écrit par : Serge | 14/12/2011

Une chose est certaine, heureusement que ce blog et ce forum existe, celà nous donne l'occasion d'échanger moultes idées et visions ! Et sauf, erreur de ma part il n'y a rien d'équivalent ailleurs !

Pour ajouter ma pierre à l'édifice, je dirais qu'effectivement Buena a raison de mentionner le Design ainsi que les commandes de vol et n'oublions pas, la surface à l'air ! Bref, nous pouvons palabrer sur le rapport poid puissance pendant longtemps, mais sans tenir compte des autres éléments celà n'a pas de sens.

Par contre, je ne partage pas l'idée de "l'avion de papier", le E/F reprend suffisament de systèmes du C/D qui sont validés et les nouveaux systèmes volent sur le NG et sont disponibles. Il me semble également que la Suède ne lancerait pas une pré-série de 10 appareils dès l'année prochaine si l'avion n'avait atteint suffisament en maturité. Mais, pour m'a part aussi j'attends également d'en savoir plus !

Écrit par : Steeve | 14/12/2011

Sans parler d'avion de papier, il me semble qu'un seul prototype pour un avion de chasse c'est bien peu. S'il reprend la plus grande partie du Gripen C/D alors il ne faut pas s'attendre à des performances comparables à l'EF ou le Rafale. Si c'est réellement une cellule nouvelle..., alors il faut s'attendre à des surprises. Encore jamais vu la mise au point d'un avion de très haute technologie sans problème de jeunesse... Pour ce qui est du prix j'ai un peu peur que sa modicité par rapport aux 2 autres renseigne sur ses déficits de performances mieux qu'une liste comparative. Sans parler du peu d'exemplaires commandés ce qui est TOUJOURS synonymes de coûts supplémentaires. A moins que les Suédois est une recette secrète pour faire des avions équivalents aux autres constructeurs tout en construisant moins d'exemplaires et avec 1 seul prototype...

Écrit par : Echo | 14/12/2011

En même temps, le Gripen E/F n’est pas foncièrement nouveau, il s’agit d’une évolution du C/D, tout comme l’est un Hornet d’un Super Hornet par exemple !

On garde la cellule sur laquelle on ajoute une version du moteur plus puissante, on agrandit les entrées d’air, on élargit sensiblement le fuselage et on écarte le train principal sur les ailes, voilà pour la structure ! Le tout vole très bien vu le démonstrateur NG.

A cela, on remplace l’antenne mécanique du radar par une antenne à balayage électronique, on y ajoute une optique qui existe. Le tableaux de bord est nouveau, avec fusion des données et on modernise le système de guerre électronique, radio via satellite et câblage pour le METEOR !

Bon, nous avons là, une nouvelle version comme cela se passe avec beaucoup d’appareil. Faut-il vraiment développer 3 ou 4 prototypes ? Je ne crois pas !

Alors que le Gripen E/F puisse emporter un peu moins d’armement et avoir un rayon d’action sensiblement plus faible que le Rafale ou l’Eurofighter, ok , on le sait mais la Suisse n’a pas vocation d’aller guerroyer en Iran ou ailleurs, nous devons assurer notre espace aérien avec nos voisins. Le Gripen me paraît bien suffisant.

Écrit par : Robin | 14/12/2011

Robin si on compare l'évolution du F18 Hornet vers le F18 Super Hornet alors le Gripen NG n'aura rien avoir avec le Gripen. En effet pour le premier (le Super Hornet) il s'est agit d'une complète redéfinition de la cellule (plus grande, plus lourde, etc).

Écrit par : Echo | 14/12/2011

Il y aura certainement moins de différence entre les Gripen C et E qu'entre les Hornet et Super-Hornet: ne pas oublier que ce dernier n'a pas que des réacteurs plus puissants, il est aussi semsiblement plus grand et plus lourd, au point que finalement le gain de poussée obtenu par les nouveaux réacteurs est compensé par une masse plus élevée.
Le Gripen E aura une meilleure poussée sans avoir une masse beaucoup plus importante... Pourvu qu'il suffise à notre Force aérienne, ça sera déjà ça!

Écrit par : Jo-ailes | 14/12/2011

@Serge , ce n'est pas parce que l'on debat qu'il faut verser dans l'exces..., je ne dis pas que tout ce que dit Saab est faux , je dis que la Suisse N'A AUCUNE GARANTIE et que l'experience prouve qu'il y a parfois un monde entre promesses et realité et je n'ai jamais dit qu'Armasuisse (qui dans son evaluation recommandait le rafale et a placé le Gripen en dernier) etait composé de nuls ..on sait tres bien qu'au final, une décision de ce genre est prise par des personnes qui peuvent se contenter d'une vision comptable ou politique bien différente de celle des specialistes ou des "opérationnels". (Mais le plus gros dans ce contrat est la quasi prise en charge par la Suisse elle meme d'une partie des risques avec un mandat de Saab pour un developpement partiel de l'avion.)

@Steeve , la Suede n'est sure de rien et elle est surtout extremement contente d'avoir desormais un "partenaire surprise" pour partager les couts et les risques:
http://www.dmilt.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1617:sweden-government-refuses-to-fund-gripen-ng-development-until-export-customer-is-found&catid=1:europe&Itemid=57

A part cela je trouve que certains ont une vision tres primaire de l'incroyable complexité d'un avion de combat moderne et des processus de developpement qui permettent de passer d'un prototype a un avion de serie. Quand je vois ce que cela represente ne serait ce que pour des elements basiques de vehicules blindes, j'ose a peine imaginer la somme colossale de travail et la methodologie necessaire pour un avion de combat moderne.

Écrit par : Buena | 14/12/2011

Buena> Relisez mon message, et ne déformez pas mes propos hors contexte. J'ai souligné que parler d'un avion de "papier" est exagéré, mais je n'ai certainement pas dit qu'il suffit d'emballer le Gripen C/D avec un ruban rouge pour livraison à Noel aux Forces Aériennes!

Écrit par : Blocky | 14/12/2011

@ Blocky : je ne deforme rien, la grosse difference entre vous et moi est que je ne me satisfais pas de vagues generalites.

Plus interessant, j'ai recherché dans ma doc un papier d'un ex correspondant de Jane's au Bresil et maintenant conseiller du senat brésilien. Pedro Paulo Rezende avait eu acces au rapport final du ministere de la defense bresilien, voici un passage au sujet du NG:

" De son coté le Gripen presente des risques plus élevés, selon le COPAC lui-même Les Suédois n’ont même pas pu présenter une feuille de calcul sur les coûts du F-414 parce que c’était protégé par copyright de la Marine américaine. Juste pour vous donner une idée, le volume des pages relatif à cette question est équivalent à la somme des pages utilisées pour décrire les risques des deux autres concurrents.
Il existe des doutes sur les performances du radar, sur la durabilité de la cellule ,sur la mise en œuvre du programme et aussi quelques certitudes dévastatrices, comme le fait que, ayant peu d'espace intérieur et une plus faible capacité de production d'énergie, le Gripen offre des développement plus réduits que ses concurrents. Par ailleurs, il a eu une note légèrement supérieure à celle du Rafale sur la question du transfert de technologies, mais pas assez pour surmonter ses faiblesses ou atteindre les compensations commerciales de la France, qui garantit l'achat de 12 KC-390 et la participation de Dassault dans le programme Embraer.
Quant à l'exposé des motifs, c’est un chef-d'œuvre du point de vue méthodologique. Chaque phrase se réfère à un document ci-joint, y compris l'exposé des motifs envoyé en Décembre par le Commandement de la Force aérienne, qui utilise un code couleur pour mettre en évidence les points forts, les faiblesses et la médiane de chaque unité"

j'essaierai de retrouver le lien en portugais si certains sont interessés.

Écrit par : Buena | 14/12/2011

Ce serait drole de voir le Bresil choisir finalement le Gripen....

Écrit par : voltigeur | 14/12/2011

@Jo-ailes, vous écrivez: "Après un rapide calcul (9,98kgp pour une masse maximale de 16,5t) on arrive à 0,605! Soit 3% de moins que le Rafale qui devrait se situer à 0,624 (2x7645kgp pour 24,5t)... Tous les deux très loin derrière le Typhoon (2x9174kgp pour 21t)... et son rapport de 0,87!!!" Et pourtant, le rapport du département fédéral de la défense donne pour le Grippen et l'Eurofighter une vitesse ascensionnelle max > 200 m/s alors que pour le Rafale c'est > 250 m/s. Bref, sans finesse aérodynamique la puissance n'est rien, et à ce jeu le Rafale est bien le plus fort!

Écrit par : Bob | 14/12/2011

Oui Buena ça m'intéresse à l'occasion! Ceci illustre bien les problèmes à faire évoluer un cellules trop compact. Vous voulez des capteurs plus puissants pour identifier avec plus de précision et à plus longue distance? Il vous faut donc une génération électrique plus puissante et dela place pour loger les calculateurs. Vous voulez des munitions ayant une plus grande portées? Elles seront donc plus lourdes et l'avion porteur devra être plus puissant et avoir une capacité d'emport supérieur...

Écrit par : Bob | 14/12/2011

On a bien compris Buena, vous en savez bien plus que tout le monde, vous avez réponse à tous ! Et vous répéter encore une fois " la suisse n'a aucune garanties" Evidemment la Suisse et connue pour acheté n'importe quoi à n'importe qui ! Mais a vous lire, c'est vous qui auriez du vendre le Rafale, non mais c'est vrai ça il sont incapable en France ! comment n'ont-ils pas comprit que seul l'empereur BUENA premier est la clef du Rafale ! Au fait, si le Brésil n'achète pas le Rafale, ce sera quoi l'excuse ? eux aussi se sont des gros nuls ? Bref, tous ceux qui n'ont pas choisit le Rafale sont des incompétants selon vous ? En lieu et place de cracher, posez-vous la question pourquoi donc la France est-elle incapable de le vendre sont avion ? Et n'allez pas chercher comme excuse que cela est la faute aux USA, les raisons elles sont françaises !

un peu de modestie, si il vous en reste, j'en doute !

Écrit par : François | 14/12/2011

Oui Bob, on sait que le Rafale a une finesse extraordinaire. Si je citais ces chiffres, c'est juste à la suite de la remarque de Buena. Surtout que la Suisse n'utilisera surement pas très souvent leurs appareils à la masse maximale au décollage. Par contre, on remarque avec ces chiffres que le Gripen C peu voler même un peu plus chargé que le Rafale, par rapport à sa puissance.

Quand à la vitesse ascentionnelle, j'ai du mal à croire que le Gripen C possède une vitesse ascentionnelle aussi bonne que le Typhoon! Surtout que sur certains sites il est donné à 315m/sec... À voir de quoi sera capable le Gripen E/F!

Écrit par : Jo-ailes | 14/12/2011

le Gripen NG existe depuis 2008, Il n'y rien d'étonnant à ce que sont développement touche au but ! Et quant bien même, ma comparaison entre le Hornet et le Super Hornet fusse-t-elle excessive pour certain, il n'en reste pas moins que le E/F est une amélioration du C/D tout comme le F-16 à évoluer !
Je ne néglige pas non plus le fait que toute amélioration en profondeur d'un appareil ne pose pas de problèmes, mais il y a une très grande différence dans ce cas avec un appareil, totalement nouveau comme le F-35 (là, la comparaison est abusive).
De toute manière, si ce choix devait s'avérer indélicat, la proposition d'achat sera refusée par les commissions de sécurité puis par les deux chambres fédérales ! On imagine que le dossier doit être parfaitement bouclé sinon le camouflet du CF sera énorme !

Écrit par : Robin | 14/12/2011

Désolé Robin, je ne voulais pas dire que l'exemple n'était pas bon, mais juste qu'en ce qui concerne l'aérodynamisme, les différences étaient encore plus faibles, c'est tout! ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 14/12/2011

@Voltigeur , tout est possible avec les politiques , meme le Gripen , l'avis du ministere de la defense n'engage que lui meme et nous ne connaissons rien des negotiations detaillees; les choix finaux sont parfois surprenants et il est difficile de faire un pronostic... le Gripen a un gros atout au Bresil par rapport au Rafale et au F18 : un large soutien dans les medias de droite , largement majoritaires, qui se sont toujours opposés bec et ongles au choix du "gauchiste" Lula en faveur du Rafale et ont pris fait et cause pour le "petit poucet" de la competition : le Gripen. Toutefois, je persiste à croire que compte-tenu de leurs contraintes budgetaires, les bresiliens n'acheteront pas d'avions neufs, meme le moins cher d'entre eux.

@Bob ,c'est exactement cela , je vais fouiller.

@Robin, "De toute manière, si ce choix devait s'avérer indélicat, la proposition d'achat sera refusée par les commissions de sécurité puis par les deux chambres fédérales ! On imagine que le dossier doit être parfaitement bouclé sinon le camouflet du CF sera énorme !"
A ma connaissance , d'apres ce que j'ai compris des déclarations d'U. Maurer, il n'y a rien de bouclé a l'heure actuelle et tout reste a negocier en détail et a contractualiser avec les suedois. Et je doute que ces negotiations soient terminees au moment ou il faudra voter le budget 2012

Écrit par : Buena | 14/12/2011

@Voltigeur , tout est possible avec les politiques , meme le Gripen , l'avis du ministere de la defense n'engage que lui meme et nous ne connaissons rien des negotiations detaillees; les choix finaux sont parfois surprenants et il est difficile de faire un pronostic... le Gripen a un gros atout au Bresil par rapport au Rafale et au F18 : un large soutien dans les medias de droite , largement majoritaires, qui se sont toujours opposés bec et ongles au choix du "gauchiste" Lula en faveur du Rafale et ont pris fait et cause pour le "petit poucet" de la competition : le Gripen. Toutefois, je persiste à croire que compte-tenu de leurs contraintes budgetaires, les bresiliens n'acheteront pas d'avions neufs, meme le moins cher d'entre eux.

@Bob ,c'est exactement cela , je vais fouiller.

@Robin, "De toute manière, si ce choix devait s'avérer indélicat, la proposition d'achat sera refusée par les commissions de sécurité puis par les deux chambres fédérales ! On imagine que le dossier doit être parfaitement bouclé sinon le camouflet du CF sera énorme !"
A ma connaissance , d'apres ce que j'ai compris des déclarations d'U. Maurer, il n'y a rien de bouclé a l'heure actuelle et tout reste a negocier en détail et a contractualiser avec les suedois. Et je doute que ces negotiations soient terminees au moment ou il faudra voter le budget 2012

Écrit par : Buena | 14/12/2011

oups, double post, desole

Écrit par : Buena | 14/12/2011

Un peu de lecture:
http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Le-Rafale-trop-cher-Bienvenue-au-cafe-du-commerce-_a452.
Bonne soirée!

Écrit par : Bob | 15/12/2011

@ Bob il manque 4 lettres dans le lien ;-)
http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Le-Rafale-trop-cher-Bienvenue-au-cafe-du-commerce-_a452.html

Écrit par : Al&X | 18/12/2011

on entend souvent ou en lecture, quand dassault veut vendre son avion le mot lobbying ? s'agit t'il d'un nouveau rafale lol

http://www.slate.fr/story/10011/le-rafale-na-jamais-eu-davance-technologique
http://www.slate.fr/story/10009/le-rafale-dernier-avion-de-combat-de-dassault-Bresil-marche

Écrit par : michel | 18/12/2011

Mouais, les papiers de Slate sont truffés d'erreurs comme d'habitude et commencent à dater..
L'exportation du F22 par exemple ... Mouarf!

Écrit par : Jean | 19/12/2011

décidément la télévision et les revues ne sont plus ce quelles sont en France

Écrit par : michel | 19/12/2011

Pour ma part, je suis assez content du choix du grippen.

On est censé remplacer les F5, pas les FA18.

De ce constat, il a été mis en avant qu'il fallait remplacer les F5 à cause qu'il ne pouvait pas voler de nuit ou par mauvais temps. Du coup, pas besoin d'avoir la rolls des avion, le grippen fait largement l'affaire. Il peut faire exactementce que les F5 font en plus de voler de nuit et par mauvaise condition. Du coup cela répond largement aux critères demandé.

Par contre le jour où il faudra remplacer les FA18, les critères seront largement différent. Les raison du changement n'est pas de faire un fer de lance des forces aérienne.

Écrit par : DdD | 19/12/2011

Les Gripen remplaceront les Tiger, oui... mais il est prévu de les utiliser aussi pour les différentes missions qui manquent aux Forces aériennes suisses en ce moment: reconnaissance et attaque au sol. Et pour ce dernier point, je trouve le Gripen, même NG, un peu léger... mais ils feront avec. Ou ils ne le feront pas!

Écrit par : Jo-ailes | 19/12/2011

Oui c’est juste qu’en comparaison du Rafale le Gripen E/F aura une capacité nettement plus légère pour l’attaque au sol et la marge sera plus faible. Maintenant, on parle d’un besoin d’attaque au sol à capacité tactique (appuis rapproché) et non stratégique, deux ou quatre bombes à guidage laser, missiles antichars devraient donc suffire et être efficient.

Écrit par : Steeve | 19/12/2011

Je suis du même avis que vous.
Le gripen va remplacer nos F5 et non les F18 et leur mission seront largement suffisant par rapport à nos F5, si on prend un F5 donc son radar a une vue de 20km et pour un gripen 100 à 150km avec le nouveau radar aesa.
Pour la police aérienne il sera le top avec nos F18 et même sans, et concernant l’attaque au sol sa mission sera comme vous le dites des tirs de précision et non le largage de bombe à l’aveugle car la on augmente le risque d’un bombardement hors zone.
Je pense quand il faudra remplacer nos F18 la relève ce fera par d’autre gripen et non un nouvel avion

Écrit par : michel | 19/12/2011

@Michel
Ce sera marrant de remplacer le F18 par un avion moins performant que lui ;-)

Écrit par : pascal (l'ing) | 19/12/2011

Ce qui est peut-être dommage c'est que l'on a limité le Hornet à la police du ciel, en celà, c'est peut-être du gâchis ! Par contre, je partage l'idée qu'a terme, il n'y aura plus qu'un type d'avion, soit le Gripen. Espérons par contre que l'on pourra en fabriquer d'autre pour compléter les 22 déjà planifié ! En binôme avec des drones issus du NEURON d'ici 2025 ?

Écrit par : Serge | 19/12/2011

Ok, les garçons, le Gripen sera moins puissant, soit plus petit, mono réacteur .. Mais techniquement sera doté d un radar dernière génération et de systèmes que l on ne trouvent pas sur le F18 ! Il me semble que ce qui fait un avion aujourd'hui c est sont radar et son électronique ? Je me trompe ?p

Écrit par : Tamara Vogt | 19/12/2011

@Steeve: le Gripen C/D, 4 bombes guidées, c'est de toutes façons son maximum pour autant qu'il n'emporte pas de réservoir largable. Ce n'est pas une question de poids, mais de place. On verra si le Gripen E/F aura au final plus de pylones d'emport, il me semble qu'il en aura deux de plus, ça reste à être confirmé.

@Michel: je pense aussi que pour une deuxième série de chasseur, ce sera des Gripen, mais pour autant qu'il n'y ait pas de surprises: radar et électronique au niveau de ce qui est promis. On n'a toujours pas de tests en réel de l'appareil avec le futur équipement.

@pascal (l'ing): espérons que non...

@Serge: j'ai des doutes concernant les drônes de combat pour la Suisse. Pour la couverture aérienne et surtout la police aérienne, ils ne serviront à rien, ou presque, et avoir de ces appareils dévolus uniquement à l'attaque au sol, ça m'étonne que l'armée en ait le budget. Mais si c'est possible, volontier!

@Tamara: On ne connait pas encore exactement les performances de l'électronique du Gripen qui équipera la Suisse: on nous a fait des promesses, seront-elles tenues? Je l'espère, sinon on va être les dindons de la farce!

Écrit par : Jo-ailes | 20/12/2011

Effectivement Jo-ailes, l'intégration de nouveaux équipements électroniques demandera une période de déverminage inévitable. Il est sûr que les troupes d'aviation feront les Betatesteurs des nouveaux systèmes. Tout nouveau système a des maladies de jeunesse. Ce n'est pas injurier les suédois que de dire ça, mais il n'y a pas de raisons pour qu'ils échappent pas à ce processus.
Bien sûr, les autres fournisseurs proposait des appareils déjà arrivés à maturité et opérationnels, tant-pis!

Écrit par : René | 20/12/2011

En tenant compte que la Suède lance dès l’année prochaine une production de 10 appareils, que la Suisse ne recevra au plus tôt pas avant fin 2015 le premier appareil issus de cette première tranche et l’industrialisation sera vraisemblablement en commun cela laisse le temps de gérer les maladies de jeunesse !
Je vous rappelle que l’on avait monté un radar modifié américain sur les Mirage III issus du F-101 et que l’ensemble du système à fonctionné, que les systèmes du Hornet C/D ont été sélectionné bien après le choix en 90 car ceux-ci n’ont été réellement disponibles qu’a partir de 1993, en 1996 le premier Hornet D Suisse à parfaitement fonctionné !

Il faut faire une différence entre un appareil fondamentalement nouveau comme le F-35 et un appareil qui évolue, certes, les problèmes existent, sont nombreux. L’Eurofighter par exemple nous était proposé avec le radar CAPTOR-M soit la version qui préfigure le CAPTOR-E (AESA), à coup sûr des problèmes viendront gêner la mise en service, le Rafale proposé n’existe qu’a l’état d’un seul exemplaire, certes, il a bien fonctionné, mais l’industrialisation pour 2013 réservera des problèmes !

Personne ne peut négliger que lors d’une première industrialisation des soucis vont subsister mais ils seront régler bien plus rapidement qu’avec un appareil entièrement nouveau. Il faut concevoir sur le long terme et quant même les premières années révèlent potentiellement quelques casse-têtes l’intérêt reste le long terme.

Écrit par : Raphael | 20/12/2011

Les suédois sont des petits malins, ils intègrent des systèmes étrangers avec les leurs, ce qui fait gagner du temps et de l’argent. Un grand nombre d’élément sur le Gripen E/F viennent de SelexGalileo qui un fournisseur important de l’Eurofighter , d’autre systèmes sont américains ou Israéliens.

On ne peut négliger que des difficultés seront encore présentes sur les premiers appareils, mais il y a aussi un intérêt pour la Suisse que de participer à la résolution de ceux-ci et devenir un partenaire de développement en connaissance de cause. Notre pays participera directement à la finalisation du E/F il m’apparait que jamais une telle opportunité ne nous a été offerte ! Oui, il faudra retrousser nos manches et certainement qu’il y aura des contraintes mais c’est la réussite de ce projet qui sera porteur.

Partir perdant et une erreur allons de l’avant !

Écrit par : Liv | 20/12/2011

Très bonne déduction les amis donc je partage vos avis.
A mon avis dans le futur la suisse aura plus qu’une sorte d’avion et ca devrais rester au niveau du gripen.
On a cas voir dans beaucoup de pays, ils sont équipé partiellement ou en majorité de F16 (il est un peu plus lourd et plus performent que le gripen version A à D) mais quand la nouvelle version du gripen sera 100% opérationnel la différence sera idem voir supérieur (pas en grandeur, poids) car le F16 c’est + de 2'000 kgs qu’un gripen.
Après si on compare poids et puissance entre le F16 et gripen on trouve peu de différence.
Des neurons dans notre armée là est une question difficile je pense car pour la police aérienne ca ne ce fera jamais avec un drone piloté à distance et ensuite quant on voit la taille d’un neuron c’est similaire d’un avion de chasse et son prix je pense est celui d’un avion de chasse du style du gripen à la base sans équipement et après faut tout un système au sol pour le guidé car je vois mal qui serait entièrement autonome surtout dans notre pays.
Des drones armée plus petit piloté à distance pour notre armé là c’est possible mais pas de la grandeur d’un neuron, notre armée ne peut ce le permettre.
L’avion de chasse piloté en suisse sera et restera tout le temps mais avec un seul modèle mais plus petit je pense et de dire que le gripen est moins puissant que le F18 ce sera à voir avec la version E/F du gripen ca ce n’est pas par ce qu’il est plus petit qu’il est moins puissant, je vois mal en suisse avoir un avion en surcharge en munition (missile) on voit pas partout un avion en surcharge pour aller bombardé des cibles sauf du style en Libye, Afghanistan et bien d’autres mais en suisse ce sera plus des armes de précision pour des cibles bien précise.

Écrit par : michel | 20/12/2011

On comprend mieux pourquoi tant de projets suisses ont échoués (Auguillon, P-16, Pirahna) lors que lit autant de négativisme sur un projet ! Evidemment que la construction du Gripen NG donnera encore quelques maux de têtes aux ingénieurs suédois et suisses. Alors au boulot en lieu est place des pleurnichages !

Écrit par : André | 20/12/2011

Personnellement, je suis d'un naturel méfiant et la phrase "Un bon tien vaut mieux que deux tu l'auras" me plait, c'est tout. Mais c'est vrai que si la Suisse s'engage dans ce projet (il faut encore que ce soit accepté par les chambres fédérales et que ça passe une éventuelle votation populaire) il faut croiser les doigt et remonter nos manches en se disant que c'est une oportunité pour notre industrie et nos centres de recherche.
Il est vrai que le Mirage IIIS était déjà, de son temps, une magnifique performance technique avec à la clé un appareil supérieur aux autres versions disponibles!

Écrit par : Jo-ailes | 20/12/2011

je ne crois pas qu'il y ait un probleme de "negativité" en suisse , il faut juste etre conscient du fait que le choix du Gripen est un pari financierement risqué qui ne sera gagné que si suisses et suedois reussissent a maitriser les couts de developpement de leur futur avion.

Le fait d'integrer des composants de divers sous-traitants multinationaux n'est en rien un atout des lors que ces composants restent eux memes a developper (radars, optronique ...) , dans ce cas il n'y a que 2 solutions , soit le donneur d'ordre finance le developpement ..et ses derives eventuelles; soit , plus rarement , celui ci reste a la charge du fournisseur mais dans ce cas il est impossible de connaitre a l'avance le prix final.

Tout cela peut tres bien se passer ... ou pas ... et dans ce cas , le seul avantage qui aura conduit au choix du Gripen , a savoir le cout, tombera a l'eau... mais il sera trop tard.

Écrit par : buena02 | 20/12/2011

"que ça passe une éventuelle votation populaire"

Pour ma part ca ne me dérange pas que les dépenses passent par la voie populaire. Ca permettrait de remettre un peu les chose à l'ordre.

Cependant, si les dépenses des départements doivent passer devant le peuple à chaque fois que ca émoustille une partie de la population, il serait correct aussi de faire voter le peuple sur les dépense des autres départements.

Par exemple, il serait interressant aussi que la population doivent voter pour voter des budgets tels que:
- Pour le social - L'assistance aux requérants
- Pour la Santé - L'assitance de la santé aux étrangers
- Pour les affaires étrangère - Les budgets apéros et l'aide à certains pays.

Je me répète mais l'armée est le seul département qui en dix a réduit son budget de plus de moitié. De 12 milliard en 1990, il est de 4.3 milliard pour les dernière années. Aucun autre département ne peut se vanter d'avoir fait mieux, au contraire.
Dans cette configuration, les 5 milliards pour des avions à mes yeux peuvent largement être alloué à l'armée.

Écrit par : DdD | 21/12/2011

Entièrement d'accord avec vous ! le problème est que nous avons une gauche et surtout une minorité d'antimilitaristes qui depuis 20ans n'acceptent pas leurs défaites consécutives, à croire qu'ils sont un peu masochistes !

Écrit par : Steeve | 21/12/2011

Un texte bien rédigé et pleins de vérité, Bravo DdD mais peut y comprenne bien tout ca ou on voit ce que l'on veut voir

"que ça passe une éventuelle votation populaire"
@@@@@ je suis contre une votation pas que ce ne passera pas mais c’est un programme d’achat et c’est compris dans le budget.

Pour ma part ca ne me dérange pas que les dépenses passent par la voie populaire. Ca permettrait de remettre un peu les choses à l'ordre.
@@@@@ pas juste pour moi car il y a environ 10ans le peuple avait déjà voté pour que l’armée touche un budget de xxx par année et ca pas été respecté.

Cependant, si les dépenses des départements doivent passer devant le peuple à chaque fois que ca émoustille une partie de la population, il serait correct aussi de faire voter le peuple sur les dépense des autres départements.
@@@@@ vrai pour les autres départements mais une majorité du peuple ou des grosses nuques lèverait la voix contre que ce n'est pas normale

Par exemple, il serait interressant aussi que la population doivent voter pour voter des budgets tels que:
- Pour le social - L'assistance aux requérants
@@@@@ c’est un vrai problème ceci, on leur donne tout (un toit sur leur tête, de bons repas, frais médicaux gratuit, vestimentaire gratuit,argent de poche, etc.. et on les fais pas travaillé car pas dans la lois ? ils pourraient travaillé dans les communes au nettoyage mais non ils sont planté devant la TV. Merci à tous ces imbéciles heureux de ceci, il devrait avoir là aussi une votation et ceux qui sont pour les étrangers lors des votes sur leur bulletin leur adresse complète et si la votation passe, quelque jour après on vient frapper a leur porte et qu’on regarde combien de pièces sont vide et on leur oblige d’accueillir quelque étranger chez eux et a leur frais non déductible aux impôts, voilà un bon système social, nos retraités, petits salaires, etc, sont pressé comme des citrons à payer pour toute cette bande qui font rien.
- Pour la Santé - L'assistance de la santé aux étrangers
@@@@@ maintenant vous savez pourquoi les assurances coûte cher, eux y sont tout le temps au médical et vident les caisses et qui les remplit

- Pour les affaires étrangère - Les budgets apéros et l'aide à certains pays.
@@@@@ des millions pour rien mais ce n’est pas grave, c’est normale, ca fais une bonne image de notre pays d’offrir des cadeaux


Je me répète mais l'armée est le seul département qui en dix a réduit son budget de plus de moitié. De 12 milliard en 1990, il est de 4.3 milliard pour les dernière années. Aucun autre département ne peut se vanter d'avoir fait mieux, au contraire.
Dans cette configuration, les 5 milliards pour des avions à mes yeux peuvent largement être alloué à l'armée.

Écrit par : michel | 22/12/2011

@Michel:

L'aide sociale suisse est financée par des moyens fiscaux publics, et non pas par des pour cents pris sur les salaires comme les assurances sociales, vous confondez. 3 milliards de francs sont versés à plus de 200'000 bénéficiaires à titre d’aide sociale, ce qui correspond à environ 3% des dépenses sociales globales.

6% des étrangers vivant en Suisse bénéficient de l'aide sociale... (3% des suisses) et ça n'a rien à voir avec les requérants. De plus La plupart des cantons connaissent une obligation de remboursement des prestations d’aide sociale...

L'asile "coûte" autour de 300 millions, l'interdiction de travail pour les requérants est prévue par la loi et elle est temporaire (3 à 6 mois). Les requérants touchent environ 400 CHF par mois doit servir pour la nourriture et les soins corporels, vêtements, frais de communication, loisirs etc. Pour chaque réfugié ayant bénéficié d’un tel soutien, les cantons reçoivent, en 2009, 55.90 francs par jour (moyenne suisse). Avec ce montant forfaitaire, le canton finance les dépenses pour l’hébergement, l’encadrement, les soins médicaux et, le cas échéant, des besoins spécifiques. (admin.ch)


Ceux qui travaillent (25%) voient 10% de leur salaire mis sous séquestre pour financer leur renvoi (150Mio en 2002). Ils rapportent aussi +/- 120 mio aux caisses de retraite. Donc à nous. Aussi.

Quant aux étrangers "toujours au médical" vous semblez bien informé. Vos sources?

A force d'aller de raccourcis en débats de café du commerce, on en vient à dire n'importe quoi.

Écrit par : john | 23/12/2011

@John.

Vous avez raison de parler de montant et des requerants où je suis partiellement de votre avis mais il s'agit avant tout, d'une question le principe.


L'habillement des requerant, ce sont des association telles que la croix rouge et j'en passe qui leur fournisse. De ce fait, cela ne regarde pas vraiment les contribuables.

"A force d'aller de raccourcis en débats de café du commerce, on en vient à dire n'importe quoi."

Il en est exactemen de même pour le financement des achat des avions de chasse. Les baton dans les roues de l'arme ne sont qu'une résultat d'acharnement anti-armée.
Les emplois qui en dépendent, ce que touche l'économie n'ont pas non plus à être victime de raccourci de "philosophes de trottoir" issue de débat de "wagon de train".

5 milliard pour des avions, à la fin de la journée, c'est du "pipi de chat" par apport aux couts des autres départements.

Alors quand des gens qui considère ou ne voit pas ce que leur apporte l'armée, qui se permettent d'exiger qu'un departement doivent se serrer la ceinture, il serait important que les departements "soit-disant" plus important à leur yeux, en fasse de même.

Car après tout, ce n'est pas à l'armée de se serrer la ceinture pour payer de soit-disant département plus important, pour que celui-ci "dilapide" l'argent de manière exponentielle chaque années, sans véritablement solutionner les problèmes de société et de réduire la pauvreté.

Bien au contraire. En au vu de l'etat actuel des choses, plus il y'a d'argent dans la formation et dans le medical, plus il y'a de pauvre...

Écrit par : DdD | 23/12/2011

@ john

désolé mais mes sources sont lucide mais au juste quel est votre profession

Écrit par : michel | 23/12/2011

Je suis en extase, j’ai côtoyé des réfugiés et je n’ai pas les mêmes versions de cloches que vous, nous avions eut un temporaire qui été réfugié Irakien et il touché un salaire d’adecco et avait aussi une aide du social.
Et au juste qui finance l’aide social ???

Écrit par : michel | 23/12/2011

C'est Noël les amis, Jésus vient pour vous apprendre à vous aimer les uns,les autres! Vous en avez besoin! C'est mieux que le Père Noël qui vous a apporté un petit avion qui marche pas bien. De toute façon c'est les zautres qui font la guerre, vous c'est les campagnes d'affichage!

Bisous. Bonnes fêtes!!

Écrit par : Marie | 24/12/2011

Joyeux Noël pascal ! Merci pour tes news ! Hé Marie, Jésus était un rabbin !,,

Écrit par : Serge | 25/12/2011

Joyeux Noël les amis ! Au bonheur de vous retrouver tous avec vos commentaires.

Écrit par : Robin | 25/12/2011

C'est Noël les amis, Jésus vient pour vous apprendre à vous aimer les uns,les autres! @@@@@ tant qu’il y aura des dictateurs, des marchants de drogues, des religions fanatique qui modifie les mots saint en aine contre les autres car la religion et le point de départ de tout conflit et avec un peuple sans cerveau ont fait tout ce que l’ont veut.

Vous en avez besoin! C'est mieux que le Père Noël qui vous a apporté un petit avion qui marche pas bien. @@@@@ il est vrai qu’il ne marche pas bien car il n’a pas de jambes mais des ailes donc il vole très bien lol, il subit une cure de jeunesse et sera le top du top pour notre aviation et d’autres armées en futur acquisition.

De toute façon c'est les zautres qui font la guerre, vous c'est les campagnes d'affichage! @@@@@ si on veut
Ne vous faites pas de soucis même l’esprit de Noel ne changera pas le monde et si vous croyez qu’un jour le monde va changer est que vous êtes de doux rêveurs.

Voici une vidéo du gripen NG qui montre bien sont avancement final et désolé pour ceux qui ont plus de papier en avion au WC car le NG y a longtemps qu’il a décollé donc vous venez de rater l’avion ou vous êtes un siècle en retard et espérons que 2012 que tout le monde va avancer au lieu de reculer.

http://www.youtube.com/watch?v=symoYLO5XaQ

Écrit par : michel | 25/12/2011

Hello à vous tous
Ainsi s'achève un périple de plus de 3 ans de compétition.
Je tiens à remercier tout particulièrement Pascal pour la pertinence et la qualité de ses reportages et interventions.
Tant pis pour le Rafale et bravo à nos amis Américo-Suédois.
BONNE et HEUREUSE ANNEE 2012 à tous!

Écrit par : forêt10 | 31/12/2011

Grippen! l'avion à minima qui ne les a pas atteint (les minimas) LOL!!!!

Écrit par : lol | 26/01/2012

@ LOL : on sent l'expert !

Écrit par : Serge | 26/01/2012

Après la Tchéquie et l'Afrique du Sud, la Suisse est le troisième pays où l'achat de Gripen est entaché d'irrégularité!! (Radio Prague,La tribune, Opex 360).
Belle image donné par notre pays!!

Écrit par : Jhoney | 27/01/2012

@Jhoney : rien n'est prouvé d'une part! par contre l'intox de Dassault fonctionne !

Écrit par : Bernard | 27/01/2012

@Bernard:
Vous accusez Dassault d'être l'auteur de cette information;
avez les preuves de vos allégations?
Dans cette affaire les fuites peuvent provenir de différentes sources!
Si vous pouvez prouver que c'est Dassault, alors démontrez-le

Écrit par : forêt10 | 28/01/2012

@forêt10 : simple démonstration qu'une phrase peut déclencher le doute, une réaction, une colère même sans preuve !
Nous venons de vivre un exemple parfais avec l'affaire Hildebrand : accusation, courrier avec date, montant financier transféré, des noms... ! Résultat : le chef de la BNS passe pour un salaud, il démissionne! aie, on apprend plus tard que tout cela était une magouille dont les preuves avaient été bidouillées ! Et bien l'Affaire Gripen ressemble à s'y m'éprendre avec : accusations, date, noms ! avec en plus des petites phrases distillées ça et là sur les blog par exemple, histoire d'envenimer et encrer le doute un peu plus profondément ! Pour ceux qui ont étudier la guerre psychologique et les techniques de destabilisation nous avons ici les ingrédients type !

Écrit par : Bernard | 28/01/2012

C'est affaire doit être tirer au clair au plus vite. Si les allégations selon lesquelles des milliards de deniers publics vont être engagés dans une acquisition alors que:
1- l'avion choisi, méticuleusement évalué par les services compétant n'a pas atteint tous les minimas requis contrairement aux autres concurrents.
2- l'avion a été choisi sur des promesses de développement technologiques.
3- l'avis des services de l'état cités plus haut a été squisé.
ce serait extrêmement grave.
Il faudra plus de transparence quant aux raisons de ce choix pour empêcher un scandale type "avion renifleur".

Écrit par : FlashGordon | 28/01/2012

@Bernard:
Ne nous égarons pas!
Affaire Hildebrand:
D'un côté nous avons des faits avérés et démontrés (même si la manière dont cette affaire a été initiée peut prêter à caution)
De l'autre, vous désigner Dassault, comme étant l'instigateur de l'affaire du corbeau "Gripen", qui fait fureur dans les médias et sur ce blog depuis 2 semaines.
Une commission d'enquête a été diligentée.
Laissons la faire son travail, lorsqu'elle aura rendu ses conclusions, alors ceux qui le désirent, pourront s'exprimer.

Écrit par : forêt10 | 28/01/2012

"des fait avérés et démontrés" juste comme dans l'affaire de la BNS ... enfin jusqu'à ce que l'on découvre une histoire montée de toute pièce ! Je ne désigne personne je démontre comme quoi il est facile d'alimenter le débat !

Écrit par : Bernard | 28/01/2012

Je suis hors sujet, et je m'en excuse, mais je ne sais pas où poser cette question.

Pascal (et les autres aussi, bien sûr), avez vous entendu parler de l'achat d'Aurora Centaur pas Armasuisse? Ce serait le premier client, et le contrat vient juste d'être signé.

Et à quoi vont-ils servir?

Merci d'avance... ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 28/01/2012

contre attaque de dassault qui propose une offre rafale 400 millions moins cher que les suedois
http://www.lematin.ch/suisse/standard/La-Suisse-prefereratelle-les-Rafale-a-prix-casse-aux-contestes-Gripen-/story/20435903

alors la , surprise totale ! , Dassault qui bouge sur les prix ! ne sais pas ce que tout cela va donner mais en tout cas cela met une belle epine dans le pied des decideurs suisses qui vont avoir du mal a justifier le choix du Gripen.

Écrit par : Buena02 | 29/01/2012

Oui, mais c'est 18 appareils contre 22.
Je ne sais pas qui se tir une balle dans le pied: Si Dassault se permet de baisser ses prix, c'est donner raison aux Émirats arabes unis de faire baisser le prix depuis pas mal de temps... (les Indiens doivent suivrent ça de manière intéressée...)
L'achat d'un appareil ne se limite pas à "simplement" acheter des avions, il y a tout le reste...

Écrit par : voltigeur | 29/01/2012

@ JO-ailes, oui exacte, je prépare un truc sur l'Aurora Centaur, mais les bouleversement sur l'achat d'avion ont changé la programmation des sujets !!!

Écrit par : PK | 29/01/2012

@ JO-ailes, oui exacte, je prépare un truc sur l'Aurora Centaur, mais les bouleversement sur l'achat d'avion ont changé la programmation des sujets !!!

Écrit par : PK | 29/01/2012

Il est intéressant de comparer le raisonnement des décideurs suisses et indiens.
Ces derniers ont considéré que tout ce que promet le Typhoon en 2018, c'est à radar Aesa, lancement de missiles de croisière, missiles air-mer etc... le Rafale le fait aujourd'hui. Aussi, considèrent-ils que, vu les réductions budgétaires qui ont court partout dans le monde, il n'est pas du tout garanti que ces améliorations aboutissent. Une décision bien sage à méditer.....
(The Telegraph, Turbulence ahead with Indian jet deal)

Écrit par : Johnny | 05/02/2012

et ce qui vaut pour le Typhoon vaut pour le Gripen E/F ..en pire .au moins le Typhoon existe tandis que la plupart des evolutions du Gripen comme le radar ne sont toujours pas financées.. Armasuisse sors ton porte monnaie !

Écrit par : Hactac | 05/02/2012

Le Gripen E/F va être lancé cette année par le Gouvernement suédois, la Suisse ne paiera que sa part soit 3,1 milliards ! Armasuisse n'a rien à voir dans le financement ! Accessoirement, le Gripen est validé pour le METEOR, et divers missiles de croisière avec en plus une large palette de missiles européen, US et brésilo-sudafricains!

La différence entre l'inde est la suisse réside dans le fait que ce pays doit faire face à une menace direct du Pakistan qu'il lui faut maintenir une capacité de frappe en profondeur notamment nucléaire ! Mais il est claire que pour l'Inde les coûts du Rafale, inférieur au Typhoon et les engagements de développements sur la motorisation et les amélioration radar ont joué !

Écrit par : Steeve | 05/02/2012

Les commentaires sont fermés.