30/11/2011

Le choix Suisse du JAS-39 E/F «Gripen NG» !

 

 

AIR_JAS-39NG_IRIS-T_Meteor_GBU-10_Katsuhiko_Tokunaga_lg.jpg

 

 

Le Conseil fédéral a décidé d’acquérir 22 avions de combat du type Saab Gripen NG pour remplacer les F-5 Tiger obsolètes. Il est prévu de proposer cette acquisition au Parlement dans le cadre du programme d’armement 2012.

Le coup de «Poker» du CF :

En ayant opté pour l’avion suédois, alors qu’Armasuisse recommandait le Rafale, le Conseil Fédéral fait ici un choix courageux ! En optant pour le Saab Gripen, le Conseil fédéral a choisi un jet de combat qui remplit les exigences militaires tout en misant sur une solution qui soit financièrement supportable pour le DDPS et pour l'armée. Mais surtout, ce choix ouvre la voie à un partenariat sans précédent en ce qui concerne le développement de l’avion. Si le Rafale et l’Eurofighter proposés sont des appareils déjà en construction, une bonne partie de la version du Gripen NG doit encore être finalisé ! La Suisse sera partenaire du Gripen de demain et aura son mot à dire sur les choix des futurs modernisations ! Certes, il y a dans ce choix une certaine prise de risque !

 

cf5f44b3c7eb624e9b3f456e68487425be52252c_big.jpg

 

 

Le Gripen de demain :

Vous le savez sans doute, la version du Gripen C/D testée en Suisse en 2008 n’a pas réussi l’ensemble des tests et s’est même montrée inférieur aux F/A-18, cependant, l’avion que la Suisse a choisit est fort différent, puisqu’il s’agit de la version JAS-39 E/F Gripen, soit le dérivé du démonstrateur Gripen NG (nouvelle génération). Pour remporter le mise, le Suédois ont continué de développer le prototype et fournit leur offre en fonction des avancées du programme. Le JAS-39 E/F Gripen sera construit en partenariat pour équiper l’aviation suédoise.

L’offre industrielle :

La solution proposée par les Suédois de Saab consiste  à fournir à la Suisse les cellules et l’équipement de 22 avions Gripen de la version actuelle pour 1,3 milliard. Les ateliers de RUAG se verront alors confier un mandat pour équiper ces structures du nouvel équipement électronique, de radars et de systèmes d’armes de la dernière génération, pour un montant équivalent, donnant ainsi naissance à une nouvelle version du Saab Gripen, New Generation (NG).

Notre pays participera également aux développements (R&D) et choix futur de l’avion ainsi que pour la fourniture d’autres Forces aériennes. Plus de 300 entreprises sont concernées et ceci, pour une compensation en Offsets  de l’ordre de 100%.

 

259h5k8.jpg

 

 

Le Gripen suisse multirôles:

Notre pays se voit donc proposer la nouvelle version du Gripen, qui n’a rien à envié à ses concurrents, si la cellule de base restera la même, plusieurs éléments vont être fondamentalement nouveaux. Ce qui fait la valeur d’un avion moderne se sont les équipements électroniques et notamment le radar ! Le JAS-39 E/F sera doté du radar ES-05 «Raven» à antenne à balayage électronique Active Electronically Scanned Array (AESA) monté sur un plateau cyclique qui permet de couvrir un angle de balayage total de ± 100 ° alors que la concurrence ne permet qu’un balayage de 60-70° !

Sur le démonstrateur, les deux modes air-air et air-sol ont été intégrés avec succès et les performances attendues ont été atteintes. Une attention particulière a été mis sur la capacité air-sol et  le «Raven» produit d'excellentes images en haute résolution SAR à longue portée.

Pour compléter le système, l’avion sera doté d’un système infrarouge de recherche & track (IRST)  pour le mode air-air (Optique Secteur Frontal). L’avion sera doté d’un EWS (Electronic Warfare Suite) intégrés. Les données seront «fusionnées» afin de conférer au pilote une appréhension totale et fidèle de la situation.

L’avion recevra, en outre, un nouveau système de guerre électronique couplé à un détecteur infrarouge de proximité. L'avion est motorisé par un General Electrique F414G (moteur du Super Hornet) doté du mode "SuperCruise" soit décollage et vol à mach 1 sans postcombustion, le cockpit est entièrement nouveau et numérique et doté d'une communication satellitaire.

Question armement :

Le Gripen permettra l’utilisation des mêmes systèmes d’armes que ceux en service sur les Hornet, soit les missiles AIM-9X avec viseur de casque et l’AIM 120-C7 AMRAAM. Mais pourra également être doté de la prochaine génération de missile comme le METEOR BVRAAM (Beyond Visual Range Air to Air Missile).

Analyse :

Moins cher, mais pas pour autant inférieur, le JAS-39 E/F Gripen correspond donc bien aux cahier des charges prévu pour notre pays, cependant, quelques questions restent encore en suspend, concernant les possibilités de ventes à d’autres clients et/ou la modernisation pour les pays utilisateurs de la version antérieur C/D. De plus, la phase finale de mise au point peu comporter un certain nombre de risques industriels que le CF devra expliquer !

Dommage pour le Rafale de Dassault, l’avion est superbe, l’offre aussi, mais peut-être un peu trop cher et nul doute que les attaques incessantes des politiques sur la place financière suisse ont eu raison de la confiance entre les deux pays, chez Dassault il y a de quoi être déçu ce soir !

Gripen-Demo-with-large-drop-tanks.jpg

 

 

Photos : 1 & 4 Démonstrateur Gripen NG 2 le radar AESA ES-05 Raven 3 Gripen D lord des essais en 2008 @ SAAB Gripen

 

La Suisse choisit le JAS-39 E/F Gripen « Next Generation » !

 

gripen_ng.jpg

 

 

Le Conseil Fédéral vient de trancher sur l’acquisition du nouvel avion de combat et à donné sa préférence à l’avion Suédois, malgré la recommandation d’Armasuisse pour le Rafale !

 

Dès  ce soir, je reviendrais sur  les retombées  de ce choix et surtout sur cet appareil très différent du modèle testé en 2008 !

 

Photos : le démontrateur Gripen NG qui préfigure le JAS-39 E/F @ Saab/Gripen

29/11/2011

Boeing livre le 100e B737-900ER !

 

K65503.jpg


 

SEATTLE,  Boeing vient de livrer le 100e B737-900ER (Extended Range), c’est la compagnie Air Somon basée au Tadjikistan qui à reçu l’exemplaire. 

À ce jour, Boeing à  enregistré 414 commandes émanant de 16 clients pour la version -900 ER «Next Generation».  La famille 737 «Next-Generation» (tous modèles) a remporté des commandes pour plus de 6.000 avions et Boeing a livré à ce jour 3.800 appareils.

Le B737-900ER est un biréacteur court-courrier mais qui offre une plus grande capacité de passagers. Le B737-900ER est le plus long et permet de transporter  180 passagers en général dans un aménagement à deux classes avec une limite de sortie certifiée jusqu'à 220 passagers dans une configuration à classe unique. D'autres changements incluent un sabot de queue à deux positions pour le décollage et une capacité accrue d'atterrissage; l'aile est renforcée pour permettre une augmentation de capacité de 6100 kg au décollage.

Le B737-900ER reprend les  mêmes performances des autres modèles de la famille 737 Next-Generation (737-600, 737-700 et 737-800): fiabilité, coûts de maintenance, les coûts d'exploitation inférieurs et en option un poste de pilotage de pointe avec par exemple :  un Head-Up Display (HUD) ainsi que  le système de positionnement global et d'atterrissage vertical affichage à affichage numérique.

Le B737-900ER offre des avantages économiques substantiels avec un coût du voyage de 7% à 5 % inférieur par siège-miles.

La nouvelle génération de B737 équipée de réacteurs CFM56-7B produits par CFM, une coentreprise de General Electric Co. aux États-Unis et Snecma en France. Les moteurs répondent aux dernières réglementations en matière de bruit et, à travers une configuration Tech Insertion introduit en 2007 et d'autres raffinements dès 2011, ont réduit la consommation de carburant. 

Déjà plus de 1.200 appareils de cette génération ont été produits.

900er-DIMENSIONS.jpg


 

Photos : 1 le 100e B737-900ER chez Somon Air 2 plan du B737-900 @ Boeing

 

L’USAF préfère le Super Tucano à l’AT-6 !

 

1135710542.jpg

 

C’est avec un grand étonnement que l’on apprend que l’US Air Force a montré sa préférence pour l’Embraer 314 «Super Tucano» au détriment du Hawker Beechraft AT-6 «Texan II» dans le cadre du programme d’avions légers de soutien (LAS).

 

L’US Air Force avait lancé un appel d’offre concernant 35 avions d’attaque et d’entraînement légers. Vingt de ces avions doivent  être transférés aux forces afghanes, tandis que les quinze restants resteraient entre les mains de l’US Air Force pour l’entraînement des pilotes. Le contrat est évalué à environ 1 milliard de dollars. Les premiers appareils devraient être livrés à partir de 2013.

 

Le contrat brésilien d’avions de combat en arrière plan ?

 

Le plus étonnant dans ce choix, reste la manière dont le constructeur Hawker Beechcraft a été écarté, en effet, l’avionneur américain a été exclu du processus d’appel d’offre sans explications ni aucune justification et ceci du jour au lendemain !

 

Les yeux se tournent naturellement vers le Brésil ou le F/A-18 E/F «Super Hornet» est toujours en compétition pour équiper l’armée de l’air face au Rafale et Gripen NG. Sur ce sujet, on assiste à une douce mais ferme pression américaine qui semble se traduire maintenant par un joli coup de pouce, au travers, d’un choix stratégique.

 

1850563766.jpg
 
lien sur le Brésil va remplacer ses F-5 :
 
 
 

Photos : 1 Embraer 314 Super Tucano @ Embraer  2 Hawker Beechcraft AT-6 Texan II @ Hawker Beechcraft

 

 

 

 

28/11/2011

«JETMAN» VOLE AVEC LE BREITLING JET TEAM

 

images.jpg


 

Nouvel exploit au sommet dans l’histoire de l’aéronautique. Après avoir traversé la Manche, volé en patrouille avec deux biplans Boeing Stearman des Breitling Wingwalkers, réalisé un looping autour d’une montgolfière et fendu les airs au-dessus du Grand Canyon, Yves «Jetman» Rossy est monté en régime en effectuant un vol en formation avec deux jets de la patrouille Breitling Jet Team. Le premier «homme volant à réaction» du monde s’est élancé d’un hélicoptère avec son aile rigide à quatre réacteurs fixée sur le dos. Réglant sa trajectoire et l’altitude grâce aux seuls mouvements de son corps, il a ensuite tracé des figures au-dessus des Alpes suisses en compagnie de deux L-39C Albatros du Breitling Jet Team, la plus grande patrouille professionnelle civile volant sur jets. Un spectacle époustouflant – et un nouvel exploit soutenu par Breitling, le partenaire privilégié de l’aéronautique.

 

18:36 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jetman, yves rossy, breitling |  Facebook | |