30/11/2011

Le choix Suisse du JAS-39 E/F «Gripen NG» !

 

 

AIR_JAS-39NG_IRIS-T_Meteor_GBU-10_Katsuhiko_Tokunaga_lg.jpg

 

 

Le Conseil fédéral a décidé d’acquérir 22 avions de combat du type Saab Gripen NG pour remplacer les F-5 Tiger obsolètes. Il est prévu de proposer cette acquisition au Parlement dans le cadre du programme d’armement 2012.

Le coup de «Poker» du CF :

En ayant opté pour l’avion suédois, alors qu’Armasuisse recommandait le Rafale, le Conseil Fédéral fait ici un choix courageux ! En optant pour le Saab Gripen, le Conseil fédéral a choisi un jet de combat qui remplit les exigences militaires tout en misant sur une solution qui soit financièrement supportable pour le DDPS et pour l'armée. Mais surtout, ce choix ouvre la voie à un partenariat sans précédent en ce qui concerne le développement de l’avion. Si le Rafale et l’Eurofighter proposés sont des appareils déjà en construction, une bonne partie de la version du Gripen NG doit encore être finalisé ! La Suisse sera partenaire du Gripen de demain et aura son mot à dire sur les choix des futurs modernisations ! Certes, il y a dans ce choix une certaine prise de risque !

 

cf5f44b3c7eb624e9b3f456e68487425be52252c_big.jpg

 

 

Le Gripen de demain :

Vous le savez sans doute, la version du Gripen C/D testée en Suisse en 2008 n’a pas réussi l’ensemble des tests et s’est même montrée inférieur aux F/A-18, cependant, l’avion que la Suisse a choisit est fort différent, puisqu’il s’agit de la version JAS-39 E/F Gripen, soit le dérivé du démonstrateur Gripen NG (nouvelle génération). Pour remporter le mise, le Suédois ont continué de développer le prototype et fournit leur offre en fonction des avancées du programme. Le JAS-39 E/F Gripen sera construit en partenariat pour équiper l’aviation suédoise.

L’offre industrielle :

La solution proposée par les Suédois de Saab consiste  à fournir à la Suisse les cellules et l’équipement de 22 avions Gripen de la version actuelle pour 1,3 milliard. Les ateliers de RUAG se verront alors confier un mandat pour équiper ces structures du nouvel équipement électronique, de radars et de systèmes d’armes de la dernière génération, pour un montant équivalent, donnant ainsi naissance à une nouvelle version du Saab Gripen, New Generation (NG).

Notre pays participera également aux développements (R&D) et choix futur de l’avion ainsi que pour la fourniture d’autres Forces aériennes. Plus de 300 entreprises sont concernées et ceci, pour une compensation en Offsets  de l’ordre de 100%.

 

259h5k8.jpg

 

 

Le Gripen suisse multirôles:

Notre pays se voit donc proposer la nouvelle version du Gripen, qui n’a rien à envié à ses concurrents, si la cellule de base restera la même, plusieurs éléments vont être fondamentalement nouveaux. Ce qui fait la valeur d’un avion moderne se sont les équipements électroniques et notamment le radar ! Le JAS-39 E/F sera doté du radar ES-05 «Raven» à antenne à balayage électronique Active Electronically Scanned Array (AESA) monté sur un plateau cyclique qui permet de couvrir un angle de balayage total de ± 100 ° alors que la concurrence ne permet qu’un balayage de 60-70° !

Sur le démonstrateur, les deux modes air-air et air-sol ont été intégrés avec succès et les performances attendues ont été atteintes. Une attention particulière a été mis sur la capacité air-sol et  le «Raven» produit d'excellentes images en haute résolution SAR à longue portée.

Pour compléter le système, l’avion sera doté d’un système infrarouge de recherche & track (IRST)  pour le mode air-air (Optique Secteur Frontal). L’avion sera doté d’un EWS (Electronic Warfare Suite) intégrés. Les données seront «fusionnées» afin de conférer au pilote une appréhension totale et fidèle de la situation.

L’avion recevra, en outre, un nouveau système de guerre électronique couplé à un détecteur infrarouge de proximité. L'avion est motorisé par un General Electrique F414G (moteur du Super Hornet) doté du mode "SuperCruise" soit décollage et vol à mach 1 sans postcombustion, le cockpit est entièrement nouveau et numérique et doté d'une communication satellitaire.

Question armement :

Le Gripen permettra l’utilisation des mêmes systèmes d’armes que ceux en service sur les Hornet, soit les missiles AIM-9X avec viseur de casque et l’AIM 120-C7 AMRAAM. Mais pourra également être doté de la prochaine génération de missile comme le METEOR BVRAAM (Beyond Visual Range Air to Air Missile).

Analyse :

Moins cher, mais pas pour autant inférieur, le JAS-39 E/F Gripen correspond donc bien aux cahier des charges prévu pour notre pays, cependant, quelques questions restent encore en suspend, concernant les possibilités de ventes à d’autres clients et/ou la modernisation pour les pays utilisateurs de la version antérieur C/D. De plus, la phase finale de mise au point peu comporter un certain nombre de risques industriels que le CF devra expliquer !

Dommage pour le Rafale de Dassault, l’avion est superbe, l’offre aussi, mais peut-être un peu trop cher et nul doute que les attaques incessantes des politiques sur la place financière suisse ont eu raison de la confiance entre les deux pays, chez Dassault il y a de quoi être déçu ce soir !

Gripen-Demo-with-large-drop-tanks.jpg

 

 

Photos : 1 & 4 Démonstrateur Gripen NG 2 le radar AESA ES-05 Raven 3 Gripen D lord des essais en 2008 @ SAAB Gripen

 

Commentaires

Un grand merci Pascal a votre blog et surtout a vos posts qui sont toujours très détaillé et captivant
Continuer comme ca à nous faire rêver.
Salutation Michel

Écrit par : michel | 30/11/2011

Actuellement,le prix et la complexité d'un avion de combat dépend largement de son système d'arme et de son radar.

Faire des plans sur la comète a hauteur de 3,1 millard sur la performance d' éléments à l'état de prototype aussi central que le radar est juste catastrophique en terme de gestion du risque.

Qu'on se le dise, la décision est politique. Ce qui signifie que c'est l'image d'acheter discount à un petit pays neutre qui compte. Il n y a aucune vision à long terme sur le passage à moyen terme à une flotte de type unique.

En Bref, nous risquons d'avoir un avion déjà à la peine après 15 ans de service et si petit que le potentialités développement seront restreintes. Tout ceci manque de vision et illustre plus la comptabilité de la ménagère de moins de 50 ans qu'une réelle vision prospective du domaine de la défense aérienne.

Écrit par : Irvin | 30/11/2011

Le choix du gripen est le meilleur pour notre armée.
Encore une fois David a battu Goliath.
Concernant la Suisse qui sera totalement impliqué au développement du NG est peut-être aussi un rêve du passé d’avoir un avion Suisse donc les débuts été prometteur mais l’aspect financier ne suivait pas lors des prototypes P16.
Ce partenariat est en quelque sorte l’aboutissement de ce rêve ? de voir la Suisse proposé un avion made Sweden in Switzerland.
Il est vrai qu’il est plus petit que ses deux concurrents mais je ne pense pas que la Suisse la choisit juste comme ca, déjà comme vous le disiez Pascal avec le problème politique, on ne pas être de vrais partenaire si votre voisin vous tire dans le dos à chaque fois qu’il ce lève du pied gauche.
Ensuite ce partenariat en matière technologique va être la cerise sur le gâteau pour nos entreprises qui vont développer leur savoir faire technologique.
Ensuite concernant l’armement est qu’il n’est pas nécessaire d’en acheté de suite car il y a une bonne réserve pour nos F18 qui sont 100% compatible pour le NG.
Un seul réacteur au lieu de deux ? Dans le monde on trouve des milliers d’avions qu’avec un seul réacteur, plus de 3000 F16, de mirage tout modèle, maintenant les réacteurs sont fiables.
J’ai entendu dire que le gripen NG pourrait être équipé du même casque que celui du F35.

Écrit par : michel | 30/11/2011

Bonjour Pascal, Cette nouvelle ne m'étonne absolument pas. De passage à Paris lors du dernier Salon du Bourget, c'est exactement la réflexion dont j'ai fait part à mon interlocuteur lors d'un déjeuner de presse chez Elbit. Je pense sincèrement que les français sont des mauvais et ne savent pas vendre leurs produits manufacturés.Manque d'organisation, logistique désastreuse, malgré une qualité très correcte des produits ou des services.Il en est des avions comme des automobiles. L'exemple est flagrant aux Etats Unis où les voitures allemandes remportent un franc succès malgré un Euro fort. Les français sont nullissimes en matière de négociations commerciales (pour info, ce sont les allemands et les anglais qui drivent le secteur commercial d'Airbus Industrie), et le résultat est là: le Rafale ne s'est vendu nulle part et pourtant après une campagne de pub sans précédent pendant le conflit en Libye. Le JAS 39 Gripen a été exporté en Afrique du Sud, en Thailande, en République Tchèque, en Hongrie... Les suédois, sont d'une très grande efficacité commerciale, et ils n'ont pas hésité à s'associer aux anglais quand les français palabrent généralement pour ne rien dire et gonflent leur thorax de donneurs de leçons, les suédois négocient et vont "Right to the Point" je les connais fort bien pour avoir fréquenté Saab et la Flygvapnet dans les années 90 et au plus haut niveau. Le problème de Dassault Aviation est qu'ils n'ont plus leur vendeur miracle Bernard Wacquet, l'homme qui avait réussi à vendre le Mirage III partout. Un échec de plus pour l'avionneur français, et qui ne sera pas le dernier. Je ne me fais aucune illusion sur le marché indien et le marché brésilien. C'est regrettable mais c'est ainsi. Donc pour conclure, les suisses ont fait preuve d'un choix judicieux, économique, intelligent...

Écrit par : Bernard Thouanel | 30/11/2011

"pas pour autant inferieur" euh si ! meme le conseil federal l'avoue ...et ne parlons pas de l'armee de l'air ;)

Et puis le couplet anti-français ... ca manquait ça tiens , ben ouais faut dire a ces nuls de chez Dassault d'arreter de vendre leur falcon et leurs software 3d ..
quoi ? ils sont leaders mondial dans leur segment, ces mauvais?
quoi ? et ils gagnent de l'argent en plus, ces nuls ?
et chez Airbus industrie ce sont les allemands et les anglais qui drivent le systeme commercial ? mince moi qui croyait que c'etait un americain , et qu'il avait remplacé un français ...
Et puis ils sont si forts ces commerciaux allemands et anglais de chez EADS que ce doit etre pour ça que la Suisse vient de choisir l'Eurofighter non ? ;)
...
enfin bref , joli concentré d'aneries ;)

Écrit par : Domi | 30/11/2011

pas inferieur ?

http://img256.imageshack.us/img256/1549/armassuisseeval.png
http://img256.imageshack.us/img256/1549/armassuisseeval.png
©Basler Zeitung November 30, 2011

Écrit par : Domi | 30/11/2011

Cette décision a de quoi surprendre :

1) Choix d'un appareil à venir, dont les performances annoncées n'existent que sur le papier. Attendons les dérives dans les coûts de développement...
2) Choix allant contre l'avis des pilotes des Troupes d'Aviation.
3) Choix allant contre les résultats des essais des trois appareils.

Bref, en tant que suisse vivant à l'étranger je ne comprends plus trop les raisonnements de nos politiques. Alors on me sortira les déclarations maladroites du président français....mais bon ça n'est pas lui le vendeur que je sache. C'est comme si les français arrétaient d'acheter des produits helvétiques en raison de telle ou telle déclaration de l'un de nos responsables politiques.
Et puis pour terminer c'est franchement lassant ces déclarations anti-françaises de bas étages qui donnent vraiment une bien mauvaise image de la qualité du raisonnement de certains compatriotes.

Écrit par : Charcot NE | 30/11/2011

Inférieur ou pas, est-ce vraiment la question? D'après le site armees.com : "les meilleurs avions se trouvent tous dans le même camp et n’auront jamais à s’affronter, alors à quoi bon alourdir la note si la concurrence propose moins cher." C'est vrai, est-ce vraiment à un petit pays comme le nôtre, en plus pays neutre, de faire la course en tête de l'armement? Le jour où effectivement nos avions doivent combattre ceux de la France, de l'Allemagne ou des USA, c'est pas le modèle qui va poser problème, c'est le nombre et la logistique. Et pis, nos forces aériennes ont toujours parlé de la nécessité d'acheter de nouveaux avions pour assurer les missions de police aérienne, pas de combat aérien. Contre un jet civil, n'importe lequel des 3 avions devrait suffire pour gagner... Mais c'est vrai aussi que tant que les missions de l'armée n'auront pas été clairement définies et débattues, certains voudront des avions pour la reco, d'autres pour la défense aérienne, d'autres pour la police du ciel et d'autres préfèreront laisser ces énormes moyens financier à la formation ou aux infrastructures de transports. Peut-on vraiment leur donner tort?

Écrit par : teol | 30/11/2011

armee.com est un site atlantiste polemique , pas vraiment une reference.

Si vous etes CERTAINS que la Suisse n'aura jamais a affronter de ménaces serieuses , ces avions de combats , Gripen compris, sont completement inutiles. Mais qui peut etre certain de quoi demain sera fait ? quelle sera la situation dans les balkans ou en Europe de l'est dans 10,15 ou 20 ans ? etc etc

Mon avis est qu'un pays riche et neutre comme la Suisse qui a beaucoup a proteger sans avoir d'alliance militaire solide doit avoir une defense credible et disposer de ce qui se fait de mieux a un cout raisonnable.
Et quand je parle de cout raisonnable, je trouve qu'entre un Eurofighter (ou rafale) et un Gripen , l'ecart de prix n'est pas si enorme , surtout quand on considere que le second n'est qu'un avion de papier dont il n'est pas garanti qu'il rendra les services attendus et ce au cout prevu au depart...
Moi cela me fait bizarre de voir la Suisse choisir un PROTOTYPE aux depens de solutions QUI EXISTENT et QUI SONT DEMONTREES SUPERIEURES. Incomprehensible.

Écrit par : Domi | 01/12/2011

en fait , certains journalistes comme Petignat du temps ont rapporte que Saab effectuait un intense lobbying aupres de U.Maurer et je crois que ce lobbying a porte ses fruits -> la machine a promesses a du fonctionner au maximum de ses capacites du cote de chez Saab ...
Il y aura certainement un prix a payer mais Maurer ne sera plus en poste depuis longtemps ...

Écrit par : domi | 01/12/2011

Ce choix est un vrai scandale! Un ministre qui décide de jeter aux orties une évaluation faite par des professionnels au profit de ses copains et au mépris de l'intérêt national. Compte tenu des antécédents de Saab en matière de corruption il y a de quoi être inquiet!

Espérons que cette vente soit bloquée par le parlement ou annulée par référendum. Il en va aussi de l'honneur des pilotes Suisse tellement méprisés par leur ministre.

Écrit par : Tolomei | 01/12/2011

Visblement certain, ici n'ont pas comprit que l'avion que la Suisse a choisit n'est pas le même que celui qui est testé, de plus entre le moment ou vous testé un appareil et ou vous le recevez il s'écoule plusieurs années. Il faut donc choisir l'avion qui sera prêt lorsque vous le recevrez, le Rafale est bon aujourd'hui, mais demain ? Le Gripen E/F sera des mêmes systèmes que le Rafale mais encore plus récent !

Concernant la corruption, ce n'est Saab, qui corompait mais BAe qui ne fait plus partie de Saab,mais de l'Eurofighter !

Écrit par : Robin | 01/12/2011

Une petite question à toux ceux qui veulent savoir mieux que tout le monde:

Vous en souvient-il du prix de départ des Mirages (avions français, non?) et leur coût final ?

Chat échaudé....(sans jeu de mots, bien sûr!...)

Écrit par : Sir de St-Cyr | 01/12/2011

Je vois qu’il y a des heureux, des déçus, des fâchés mais c’est comme ca, nous sommes ici pour en parlé mais nous n’avons aucune responsabilité.
Le gripen NG n’est pas un avion sur papier, ce n’est pas parce que le modèle final n’est pas construit que c’est du papier, la version DEMO vole déjà sur la version C-D du gripen, car ne pas oublié que la cellule du gripen C ou la version NG ou E-F est a 95% la même donc il est plus judicieux de prendre un avion qui est déjà en service et le modifié que ce soit la structure ou l’électronique que de fabriqué une cellule complète qui va coûté bien plus cher au développement.
Si vous prenez un F18C et un F18E la cellule est complètement différente a cause de sa taille malgré leur ressemblance donc là pas le choix il faut une cellule nouvelle car les équipements ne sont plus les mêmes donc ne rentre plus dans la version C et D.
La déception du côté du rafale et de l’eurofighter, je comprends et la cava devenir encore plus dure à placer leur avions ailleurs car la Suisse malgré sa petite taille est une référence en matière d’armement et beaucoup nous regarde avant d’acheter.
Le rafale a une forte concurrence côté USA quelle ne va pas pouvoir suivre et idem pour l’eurofighter donc les futur acquéreurs vont ce tourné côté américain, la vie de l’eurofighter n’est pas assurée même dans les pays qui en sont équipé et pour le rafale dans quelques années va ce retrouvé dans la même situation à cause du coût exorbitant, pas de commande pour suivre un développement correct, les mirages 2000 ne sont pas encore à la retraite avec cette situation, il va en avoir des cures de jeunesse, on verra aussi avec le temps les forces aérienne qui sont équipé de rafales et d’eurofighters en diminuer leur nombre faute d’entretient.

Écrit par : michel | 01/12/2011

Bien que plutôt en faveur du Rafale, je voudrais rappeler à certains que le Gripen NG "vole" et n'est pas un avion de papier !D'ailleurs, la version du Rafale testée en 2008 était aussi un prototype que la France à finalement commandé l'année dernière !

Écrit par : Steeve | 01/12/2011

Bravo Robin pour vos précisions.
J’espère que tous les détracteurs du gripen on enfin comprit que la Suisse aura dans sa force aérienne un gripen NG et non la version C.
Je pense que d’ici 50ans le message sera compris quand t’ils seront dans le home pour personne âgée et là ils auront le temps de réfléchir.
Dites que Saab a fait du lobbying mais côté Français aie aie aie la référence

Écrit par : michel | 01/12/2011

Il est évident que ce choix est un pari un peu risqué, je rejoints Pascal sur l’idée du coup de Poker du CF, Il sera intéressant de partager le lancement de cette version avec les Suédois qui sont par ailleurs des partenaires fiables. Je ne doute pas des qualités de l’avion, ni de ses systèmes, là encore les suédois sont capables de vraies performances.

Mais j’attends de voir les possibilités industrielles qui pour l’instant semblent inférieures aux deux autres offres.

L’intérêt par contre, tient du fait que notre pays sera partenaire sur l’avion et aura la possibilité de décision sur l’avenir de celui-ci. Avec le Rafale , il y avait un risque d’être dépendant des choix français.

Écrit par : Liv | 01/12/2011

C'est finalement l'avion le moins efficace qui a gagné en offrant au dernier moment une version NG (non évaluée) à bas prix. Pourquoi avoir perdu tout ce temps avec les évaluations des 3 avions ?

Écrit par : Pragmatique | 01/12/2011

@Pragmatique, vous mélanger deux choses, d’abord on ne peut choisir un avion sans l’avoir testé et du coup avoir accès au dossier d’évolution de celui-ci !

Deuxièment une fois les tests effectués, les constructeurs continuent de développer leur appareils et les améliorent ! Depuis 2008 la Suisse a reçu l’ensemble des informations de mise à jour.

Le Gripen NG vole depuis 2008 et je vous rappelle que le Rafale testé et proposé à notre pays était lui aussi un prototype !

Le moins efficace ? En quoi la nouvelle version dotée des mêmes systèmes que le Rafale serait moins bien ?

Écrit par : Robin | 01/12/2011

Ce nouveau Gripen disposera d’un Radar AESA, fusion des données, optique frontale, moteur plus puissant , bref, la même chose que le Rafale mais en moins cher !

Avec en plus un viseur de casque qui n’est toujours pas en service sur l’avion français !

Pourquoi donc dépenser plus ?

Écrit par : Matthieu | 01/12/2011

Robin: Le moins efficace ?

Les notes d'évaluation des 3 avions ont fuité dans la presse, les 2 versions du Gripen évaluées en 2008 puis en 2009 par les pilotes avaient des notes inférieures aux minimums !

Écrit par : Pragmatique | 01/12/2011

@Pragmatique : tu as des référence sur ton affirmation et les données ? Un petit liens STP, ca m'intéresse.

Écrit par : Nicolas | 01/12/2011

le Radar AESA?
Aux dernières nouvelles trois possibilités :
- Passer par Thalès (douteux car radar du rafale ... )
- Passer par les USA (pas gagné non plus)
- Développer entièrement la solution

Dans ce dernier cas qui est la plus probable, bonne chance pour prévoir les coûts et surtout leurs débordements et leurs retards. Vous avez aimé l'affaire des mirages III, vous adorerez le Gripen NG.

Et peut être qu'un jour les Suisse préféreront investir leur argent que le jouer au poker menteur avec des marchants d'armes.

Écrit par : v_atekor | 01/12/2011

La note d'évaluation citée dans la press concerne le Gripen C/D et ne tiens pas compte de l'ensemble de la nouvelle électronique du Gripen E/F par contre les nouveaux éléments ont démontré l'équivalence avec le Rafale !

Écrit par : Robin | 01/12/2011

Nicolas,

je vous ai écrit une réponse avec des liens vers les notes des avions et avec les propos dans la press (tdg et swissinfo ) mais je n'arrive pas à envoyer le message à cause du code de sécurité qui ne marche pas.

Écrit par : Pragmatique | 01/12/2011

@ V.machin.. : avant d’écrire n’importe quoi vous feriez mieux de lire ! le radar AESA du Gripen existe déjà, il est fabriqué par Saab Electronics et l’antenne par Selex Galiléo qui fournit le radar de l’Eurofighter ! Donc entièrement européen !

Écrit par : Serge | 01/12/2011

Les notes :
h**p://imageshack.us/photo/my-images/256/armassuisseeval.png/

La polémique (qui enfle) :

«le choix du Gripen, l’avion le moins cher, mais aussi le moins performant," :

h**p://www.swissinfo.ch/fre/A_La_une/Archive/Le_Gripen_affronte_deja_les_turbulences.html?cid=31676614


Les critiques à l’égard de l’avion suédois fusent aussi du côté des pilotes de combat. L’un d’entre eux avoue à La Liberté sous couvert d’anonymat qu’à ce stade, une remise à jour des Tigers actuels aurait suffi,

h**p://www.tdg.ch/actu/suisse/achat-avion-gripen-fait-jaser-presse-2011-12-01

Remplacez ** dans l'adresse par tt

Écrit par : Pragmatique | 01/12/2011

Voilà c'est bon Nicolas.

Écrit par : Pragmatique | 01/12/2011

@Sergetruc : on en reparle dans 5 ans ^_^

Écrit par : v_atekor | 01/12/2011

@Pragmatique : Merci :-) je lit tout ca encore pour me faire une opinion.

Écrit par : Nicolas | 01/12/2011

A mon avis, le systeme le moins connu sur le Gripen (et Viggen) c'est le Datalink, un systeme fortement superiure a Link16, surtout pour les petits pays qui peuvent pas avoir un AWACS airborne tout le temps! Est-ce ce que le Rafale a un system pareil?

Écrit par : Mattias | 01/12/2011

Il est temps pour certain de prendre du recul, de ne pas se laisser influencer par les médias qui ont montrés leur ignorance en matière aéronautique, de ce distancer du lobbying de Dassault et des trolls français qui feraient mieux de chercher à comprendre le pourquoi cet échec du Rafale chez nous auprès de leur gouvernement.

Il nous faut maintenant des réponses du CF concernant la valeur combative du NG et arrêter de se basé sur une évaluation qui n’a à l’heure d’aujourd’hui plus de sens, et ceci, étant donné que nous n’en n’avons pas l’accès hormis quelques pièces déclassifiées qui biaise la vision global.

Attendre les réponses du CF quant aux réelles possibilités industrielles !

Il sera toujours possible au parlement de changer le choix le cas échéant !

Écrit par : Steeve | 01/12/2011

La nouvelle version du Gripen est bien connue. Elle a été jugée non compétitive et plus risquée en Inde qui a rejetté l'avion. L'étude indienne a d'ailleurs indiqué qu'il y a des doute sur la possibilité d'intégrer un radar AESA dont le NG ne dispose pas. En plus de ça, comme dans l'évaluation Suisse, des doutes ont été exprimés sur le futur industriel d'un tel avion dont la moitié des composants n'est pas developpé et même pas financé!

A ce jour il n'y a que deux pays pays au monde capables de faire voler un avion avec un radar AESA ce sont les US et la France.

Les suisses se sont fait arnaqués par Saab et leur ministre de la défense qui choisi le seul avion qui ne rempli pas les conditions techniques minimum et dont les pilotes Suisses ne voulaient pas. l'Armée Suisse a raison de se sentir flouée. D'autant que certains prétendent que le gouvernement par ce choix a préféré donner du boulot à certains cantons plutôt qu'à d'autres sur des critères linguistiques...

Si le critère était de prendre le moins cher, les évaluations ne servaient strictement à rien, des Mirages 2000 d'occasion modernisés auraient été moins cher, plus performants et moins risqués.

Espérons que ce choix scandaleux sera annulé!

Écrit par : Paulo | 01/12/2011

@Paulo : tu as clairement raison. Les Emirat Arabes Unis ont 60 mirages 2000-9 qui sont les plus sophistiqués des M2000 et qui les ont sur les bras. Ils pourront tenir pour les 20 ans avenir sans problème et à un coût moindre que le Grippen NG qui s'est fait descendre par les suisses et les indiens, qui est pour le moment sans radar, n'existe qu'à l'état de prototype, et dont les coûts d'essais en vol et d'industrialisations sont inconnus.

Pour le coup, s'il fallait le moins cher, acheter neuf était idiot dès le départ. Il y a des solutions plus économiques, plus fiables (pas de plans sur la comète) et plus immédiates.

A mon avis, c'est un coup politique entre le parlement et le CF pour mettre les parlementaires devant leurs contradictions.

Écrit par : v_atekor | 01/12/2011

Les différents rapports d'évaluation, ou leurs résumés, sont-ils disponible sur le net ?

Écrit par : Kouak | 01/12/2011

Paulo et V arekor, ; ben voyons ! il n’y que les français et les américains ? Et les russes alors ils ont un AESA depuis la fin des années 80 sur le Mig-31, le premier chasseur doté en occident c’est le Mitsubishi F2 japonais ¨

Visiblement vous n’avez pas comprit que d’un qu’il s’agit d’un choix industriel et de finalisé l’avion avec les suédois pour ne pas ‘être à la botte des français !

De deux l’inde est un marché très différent, le but étant d’obtenir un avion tout prêt sans collaboration direct ! Du fait qu’ils collaborent déjà sur le PAK FA !

Écrit par : Sadi | 01/12/2011

@Steeve ,non le Gripen NG ne vole pas , il y a un prototype fait par Saab qui inclut une partie des ameliorations prevues mais la plupart n'ont pas encore été developpees (radars) . Fabriquer des prototypes c'est facile , on y met ce qu'on veut , de toute maniere ,ce ne sera jamais operationnel . Le vrai risque c'est de passer de la phase prototype a la phase industrielle, cela prend des annees et il est rarissime que cela se fasse sans une remise en question technologique pour des raisons industrielles ...avec moult depassements de cout a la cle.
LE GRIPEN NG - E/F EST BIEN UN AVION DE PAPIER

Écrit par : Gili | 01/12/2011

Quelques commentaires intéressants publiés par nos amis français: http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Sale-coup-pour-le-Rafale-en-Suisse-actualise-3_a440.html?com#comments

Écrit par : wings | 01/12/2011

On reconnait bien ici les mauvais perdants typiquement français ! Au lieu de lire ce qui est écrit sur l’article par exemple concernant le fonctionnement du radar AESA du Gripen NG vous préférer vomir votre frustration !
Le Gripen NG vole son équipement va permettre le lancement d’une présérie !

La formule « avion de papier » vous arrange bien, elle vous permet de chercher les causes de votre échec ailleurs que chez vous !

Remerciez donc vos politiques : Montebourg, Woerth, , Sarkosy, Pécresse pour leur inimitié envers notre pays ! C’est grâce à eux que vous devez votre défaite en Suisse et ailleurs !

Écrit par : Fred | 01/12/2011

Et aussi un article qui sort du lot :
http://www.dsi-presse.com/?p=3797

Écrit par : Nicolas | 01/12/2011

Lol, on sent la frustration des français dans les messages :-D

Le mirage avait du retard ? Ca m'étonne pas, c'est des français qui l'ont fabriqué non ?
Les suédois sont connus pour leur ponctualité et aussi pour leur savoir faire aéronautique donc je ne vois pas pourquoi on ne peut pas acheter Gripen au lieu du Rafale...

Soyons content qu'ils achètent un avion Européen déjà !

Écrit par : Ludor | 01/12/2011

Ludor , Fred and co ; je trouve les français beaucoup plus cools et sympathiques que certains suisses ;)
oui l'article de DSI est tres interessant

Écrit par : Gili | 01/12/2011

@Fred.
"vomir notre frustration"; "être à la botte des français"... attaques ad hominem faute d'argument : classique. Ceci dit je ne suis pas français, bien que ça ne m'ait pas dérangé de l'être sur ce coup.

En vous écoutants, je suppose que vous nous conduirez à acheter Russe, ce sera plus sûr pour ne pas être "à la botte des français". Encore un peu et on fait installer à Lausanne des Topol-M pointés sur Lyon pour tenir à distance ces chiens de français.

Certains détournent le problème en affichant une francophobie trop commune pour couvrir des choix douteux qui font perdre 100M dans une "évaluation" où les critères changent au fil des risques politiques et du lobbying (ou des pots de vin, éventuellement), sans compter les pertes sèches qui découleront d'un risque industriel mal calculé.

Écrit par : v_atekor | 01/12/2011

@Fred.
La suisse n'a pas d'ennemi à ses frontière.
Le seul usage de son aviation c'est pour faire de la police de l'air. Des avions d'occasion feraient largement l'affaire.

Le Rafale est trop cher pour cette mission, soit.
Mais le (prototype de )grippen ne vaut pas mieux.

Quant investir dans l’industrie aérienne militaire sans avoir soi même besoin d'armée de l'air, ni même d'ennemi, et en mettant une politique de neutralité, c'est une vaste blague. Mais je ne m'inquiète pas, l'argent ne sera pas perdu pour tout le monde.

Écrit par : v_atekor | 01/12/2011

@Sadi

Des radars AESA Russes depuis les années 80? Ils avaient également internet dans les années 50 tant que vous y êtes!

Je suis comme beaucoup écoeuré par la francophobie et l'arrogance (que je croyais pourtant être un défaut français) de certains commentaires tout autant que par la profonde ignorance d'autres intervenants.

Si le choix du Gripen repose uniquement sur l'idée qu'il ne faut pas être "à la botte des français" alors:

1- Je plains les militaires Suisses (ils sont parait-il très mécontents du choix du gouvernement)
2- Il ne faudra pas s'étonner que les français demandent remboursement des milliards dont nous bénéficions gràce à la fraude et au blanchiment. Nous avons tout à perdre à nous facher avec nos voisins, surtout quand nous sommes en tort.

Écrit par : Paulo | 01/12/2011

v- atekor :Prétendre que l’on pourrait acheter un avion sans faire une évaluation est simplement ridicule !

Personne ne nous oblige à acheter le plus cher, surtout lorsque l’on nous propose un avion doté des dernières technologies, qui pourra être mis en œuvre au sol par des soldats de milices et le cas échéant être compatibles avec nos aérodromes de dégagement.

Oui le choix du CF est risqué, effectivement et comme l’écrit à juste titre l’auteur du Blog, il faudra que celui-ci s’explique. Nous n’avons jusque ici que les arguments de base, il faut encore que la confédération négocie cet achat et là nous auront plus d’information, sur l’avion lui-même (complémentaires de ceux du l’article) et sur le partenariat industriel.


Quant à votre dernier argument, il semble que vous n’ayez pas comprit le rôle des Forces aériennes, elles ne se limitent pas à la police de l’air !

On se demande d’ailleurs le pourquoi de votre contre argumentation en faveur du Rafale si c’est pour finalement démontrer votre méconnaissance du sujet.

Écrit par : Marco W. | 01/12/2011

@ Paulo : Hé oui, le MIg-31 disposait d'un radar AESA depuis la fin des années 80 !
En ce qui concerne les accords fiscaux (Rubik), si la France avait été un peu plus amicale sur le sujet, le choix aurait peut-être été en faveur du Rafale ! Question fraude et blanchiments vous vous tromper de pays, je vous invite à une remise à niveau en matière de connaissance bancaire.

Écrit par : Steeve | 01/12/2011

Marco : votre art de la rhétorique est dépassé.
Analysons :
Argument 1/ figure classique, reformuler l'argument du locuteur de façon a ce que son argument semble immédiatement faux.
Argument 2/ deux dernières de vos lignes, repose sur l'argument d'autorité. Le locuteur ne sait pas ce que sait l’interlocuteur.

Ca fait pauvre comme argumentation. Mais je ne défends pas le Rafale en particulier. Je défends, au choix une cohérence de la puissance publique : ie: si on fait une évaluation, on en suit les recommandation, si le problème fondamental est financier, on utilise la solution la plus économique : un avion de seconde main.

Sur l'investissement industriel je répondais à fred un peu plus haut : cette option n'a aucun avenir ni aucun intérêt pour la suisse étant donné sa situation géographique et sa politique de neutralité.

La solution actuelle n'est pas du tout la plus économique : il y a de gros risques financiers par rapport à l'achat d'avions d'occasions performants ET disponibles immédiatement ET avec une longue durée de vie. Par contre je crois tout à fait à de petits arrangements avec des industriels qui sont les amis de Saab et pas ceux de Dassault.

Mais bon, c'est vrai que des magouilles sur le financement des armes ça ne s'est jamais vu.

Écrit par : v_atekor | 01/12/2011

Toujours sur le Mig-31. C'est effectivement le premier chasseur au monde avec un radar à balayage électronique "passif" et non "actif" (donc un PESA et non pas un AESA). Il avait même une liaison de données digitale (pas mal pour une machine des années 70!).

Un sacré buzz ton post cher blogmaster ! Déjà 48 commentaires

Écrit par : Didou | 01/12/2011

@didou : l'intérêt de l'aesa c'est surtout la vision 3D pas simplement le mode passif. Je maintiens mes doutes sur l'existence d'un tel radar opérationnels sur des électroniques des années 80.

Écrit par : v_atekor | 01/12/2011

"être mis en œuvre au sol par des soldats de milices"

Je ne suis ni spécialiste des compétences des réserves suisses, ni de l'électronique du Gripen, mais je doute que l'avionique du Gripen actuel, et à fortiori celle de la version E, soit entretenue par des hommes non spécialistes.

Écrit par : Kouak | 01/12/2011

Tient... le message de Paulo a disparu. C'est fort dommage, il confirmait que l'AESA n'est toujours pas maîtrisé par les Russes ni les Suédois.

Mais bon, tant que certains sont persuadé qu'on peut faire de la fusion de données 3D avec de l'électronique des années 80 tout va bien.

Écrit par : v_atekor | 01/12/2011

Paulo & V-atekor, sympa de venir sur ce blog, mais il se trouve que visiblement vos connaissance en matière d'aviation sont très imparfaite, je ne parlerais par de vos idéaux politiques qui visiblement ne cadre ni avec ce blog ni avec les habitués !

Allez donc en bas de page lire les très nombreux articles non seulement sur le sujet mains bien d'autres !

Écrit par : Yves D. | 01/12/2011

Et bien... Je suis toujours surpris par la passion que suscite ce genre de contrats, je n'ai jamais vu autant de posts en si peu de temps sur ce blog! Le CF a choisi le Gripen, nous verrons bien ce qu'en dit le parlement et l'opposition, il y a encore beaucoup d'étapes politiques à passer avant de voir le Gripen sous les couleurs Suisses. Il n'y a en revanche rien dans cette affaire qui autorise à se brouiller entre suisses et français, certaines réactions ci-dessus ne sont pas appropriées.

En ce qui concerne l'AESA. Il certain que les Russes ne disposent pas de cette technologie, eux-même le reconnaissent, ils y travaillent. Il n'est pas faux non plus de dire qu'à ce jour seuls les américains et les français disposent de cette technologie, mais ce ne sera bientôt plus vrai (et pour les français c'est tout récent). Le vrai sujet c'est que les militaires Indiens ont émis des doutes quant à la capacité d'intégrer un AESA digne de ce nom sur le Gripen.
Et plus largement il y a de vrais questions sur la viabilité de cet avion. Le Gripen NG n'existe en effet que sous la forme d'un démonstrateur et tous les ingénieurs vous diront qu'entre un prototype, une mise production industrielle et enfin la qualification au combat, il y a un monde rempli d'impondérables en tous genre et d'inévitables augmentations de coûts.

La Suisse fait donc le pari qu'avec les Suédois ils arriveront à surmonter ces difficultés, personnellement je demande à voir, mais si ça marche ce sera sans doute une bonne opération pour l'armée et l'industrie Suisse.

Écrit par : kelesis | 01/12/2011

pff , pas pu resister .

Aesa ? Pour l'Aesa , non seulement il n'est pas maitrisé pas les suedois mais ce ne sont pas eux qui sont chargés de le developper. Le Raven pour le NG doit etre developpé par Selex qui est une filiale de l'italien Finmeccanica.

Quant aux russes, leur premier Aesa est le Phazotron/NNIR Zhuk AE. Il s'agit encore d'un prototype destiné au Mig35 .(Phazotron/NNI est aussi en train de developper aussi celui du PAK-FA). les russes ont toujours construits des radars puissants et de qualité pour leurs MIG ET Sukhoi, mais pour ce qui est de l'Aesa proprement dit, ils sont derriere les français (qui sont les seuls hormis les US a avoir un AESA de pre serie )mais devant et les autres europeens (Euroradar, Selex..)

Écrit par : Buena | 01/12/2011

@Kelesis: disons que sans travailler directement pour l'une ou l'autre des entreprises directement parties prenantes dans ce contrat en particulier j'ai une profonde connaissance d'entreprises d'électronique de défense et dont je connais précisément les atouts ainsi que ... les travers, les difficultés et les limitations.

De mon point de vue, la propagande passe nettement moins bien. En matière de propagande, les suédois font très fort. Je ne connais guère que le F-35 a avoir fait aussi fort en son temps. Mais le soufflet est retombé. Les difficultés annoncées, les surcoûts et annulations ont eut lieu, conformément à tout ce que les industriels pouvaient facilement deviner après leur rires étouffés en lisant la propagande de l'époque (il en reste pas mal, on attend les essais en vol)

Mes 10 cens que la suisse va payer fort cher cet avion... ou bien elle changera d'avis (en tentant des pressions sur la France à propos d'accords banquiers par exemple.)

Sur ce, mon pays n'utilise ni le rafale, ni le grippen et se moque éperdument de la Suisse en matière de défense, qui est pour lui et pour beaucoup la 5ème roue du carrosse ;)

Écrit par : v_atekor | 01/12/2011

Et bien suis content d’être suisse car nos amis français en ramasse plein les yeux.
Le choix du gripen est un bon choix et pourquoi ??? et pourquoi avoir testé 3 modèles et de choisir le gripen, il est aussi en quelque sorte une obligation d’évalué plusieurs modèles car déjà par respect de la concurrence et au final on prend celui qui correspond le mieux pour le pays.
1. Le prix unitaire de l’avion.
2. Un avion de petite taille qui correspond le mieux a notre pays et notre infrastructure.
3. Un entretient faible.
4. Un armement identique à nos F18.
5. Un remplacement futur de nos F18 par d’autres gripens NG.
6. Un avion qui correspond pour notre police aérienne.
7. Un avion neuf au lieu d’un avion d’occasion qui est meilleure marché à l’achat mais après faut l’améliorée et là on taxe très cher pour les mises à niveaux et au final on a un avion moderne mais vieux de 20ans.
8. La suisse ne recherchait pas un chasseur bombardier comme le rafale car elle n’est pas intéressée d’un avion avec de telles charges d’emport.
9. Un développement du NG avec la suède pour les 30ans à venir en partenariat.
10. 30ans avec la suède va nous permettre peut-être après le gripen, le développement d’un successeur avec les suédois.
11. La vente sur les 30ans de 200 à 300 gripen NG donc les offsets ne seront pas de 4 – 6 – 8 milliards mais bien plus que ca.
12. Le gripen NG vole sous la dénomination version DEMO, il n’y aura pas besoin de présérie mais directement le passage à la série.
13. Un choix judicieux de saab pour le développement de son NG de prendre une cellule existante du gripen C donc un temps gagné, coût plus bas car pas besoin avoir une cellule neuve car la version C ou NG sont identique.
14. La suisse va avoir un avion totalement neuf dès sa mise en service dans notre force aérienne.
15. Le gripen sera au top et fera face a arme égal contre ses adversaires.

Écrit par : michel | 01/12/2011

16 un avion qui n'existe pas et qui n'apporte donc aucune garantie pour les 15 points precedents

En fait le rapport d'Armasuisse qui recommandait le Rafale est assez clair. les avis de plusieurs anciens chefs de l'armee de l'air suisse aussi . mais le choix final est bien sur toujours politique.

Et a ce sujet , un journaliste français tres connu laisse entendre qu'il y a un mois le Rafale etait toujours le favori et qu'il etait envisagé dans le cadre des negotiations de n'acheter qu'une douzaine de Rafale afin de reduire le cout. mais ensuite le refroidissement des relations diplomatiques entre la France et la Suisse aurait inversé la tendance:
http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Echec-du-Rafale-en-Suisse-peut-on-se-facher-avec-ses-clients_a441.html

il y en a d'autres comme Le Temps qui se demandent si finalement le choix du gripen n'est pas un non choix , un pied de nez au parlement pour avoir forcé le choix .

Écrit par : Buena | 01/12/2011

Après les Dewoitine 26 et 27, Les Morane Saulnier 406 et le Mirage III, le Rafale ne poursuivra donc pas la liste des chasseurs français arborant la croix suisse...

Écrit par : Bob | 01/12/2011

Effectivement Buena, les évaluations auraient démontré que 12 Rafales font le boulot de 22 Grippen, mais que que pour le prix de 22 Grippen vous avez 16 Rafales... L'argument économique tient - il vraiement?

Écrit par : Bob | 01/12/2011

je ne vous suis pas , 12 rafale c'est moins cher que 16 rafale ou 22 Gripen non ?

il faut encore etre prudent avec le contrat Gripen . j'ai lu ici ou la que certains membres du parlement ne voteraient pas le budget d'armement 2012 ,( bon je doute quand meme qu'il y ait une majorite pour le rejeter ). Ensuite il reste le vote du peuple . Enfin ET SURTOUT, la Suisse et Saab sont entré dans ce qu'on appelle une phase de negotiations exclusives , il va falloir materialiser les promesses et preciser les garanties , le contrat ne devrait pas etre proposé a la signature avant 2 ou 3 ans . On verra a ce moment la...

Écrit par : Buena | 01/12/2011

au fait l'article du basler Zeitung pour ceux qui ne l'auraient pas lu:
http://img844.imageshack.us/img844/497/tagesa.jpg

Écrit par : Buena | 01/12/2011

fini de rigoler , au boulot maintenant !

http://www.24heures.ch/files/imagecache/468x312/dessins/Burki011211.jpg

Écrit par : buena | 02/12/2011

@Buena: C'est exact ce que vous dites. Je rajouterais que les AESA et PESA disposent les deux de modules émetteurs/récepteurs (une bonne centaine) qui analyse l'onde électromagnétique en retour. La différence est que pour l'AESA chaque module émet plus ou moins indépendamment des autres alors que tous les modules du PESA émettent une seule impulsion en simultané. Le défi technique entre les 2 générations réside dans la puissance de l'onde EM émise qui nécessite une technologie (Eléments Gallium Arsenide)et une dissipation de l'énergie que seuls les US et maintenant les français maitrisent. Les autres suivent de très près.
Pour ce qui est de radar plus gros (non embarqués), même les russes savent les intégrer et interpréter leurs signaux quand il n'y a pas des contraintes de place et d'énergie.

@ Atekor: Relisez mon message. Je ne dis pas que le PESA est de la même classe que l'AESA. Ce dernier est plus performant de par sa résolution, sa portée et son fonctionnement en différents modes simultanément (et non pas en entrelacement). Et je confirme encore que le Mig-31 possédait un radar à balayage électronique type PESA dans les années 80 avec une électronique hybride analogique et numérique (prouesse possible grâce à sa taille).

Écrit par : Didou | 02/12/2011

@Didou: je ne dis pas que les russes n'avaient pas de PESA, je dis qu'ils n'avaient pas d'AESA et qu'ils étaient loin d'en avoir un (eux et n'importe qui d'autre dans les années 80). Vous parlez choux dans un problème de carottes.

Écrit par : v_atekor | 02/12/2011

@ Atekor: Ok, là c'est clair ;-)
Pour info: Premier système avec principe AESA en 1969 déjà aux USA (système AEGIS) avec une intégration sur navires ... donc pas aéroporté.

Écrit par : Didou | 02/12/2011

Le ministère public va ouvrir une enquête après la divulgation dans la Basler Zeitung suite a un rapport confidentiel contre le gripen a fin de le discrédité.
Un concurrent pas content qui a le bras long qui n’aime pas le paradis mais l’enfer ?

Écrit par : michel | 02/12/2011

"Un concurrent pas content qui a le bras long"

Bah, à ce niveau on parle d'EADS, Dassault et Saaab. Pas sûr que Dassault soit le plus puissant des trois.

Par contre l'enquête tombe sous le sens.

Écrit par : v_atekor | 02/12/2011

Il ne faut pas tout melanger, ce n'est pas le constructeur qui a acces aux rapports confidentiels ..
Par contre j'imagine bien que TOUT CEUX QUI ONT ELABORES CES RAPPORTS qui recommandent le Rafale ne sont pas forcement content du resultat final ....(Troupes de l'air, DPPS , Armasuisse ... )

En tout cas cela prouve au moins une chose : ces rapports sont AUTHENTIQUES

Écrit par : Buena | 02/12/2011

Je ne vois pas pourquoi l'enquête tombe sous le sens.

Dans un esprit de transparence, il est normal que ces rapports soient divulgués et que la recommandation de l'équipe d'évaluation soit connue. Même si le gouvernement a fait ensuite un choix différent mais c'est un autre débat.

Écrit par : panda | 02/12/2011

Les rapports d'évaluation détaillés ne sont en principe pas du domaine public. Il y a des clauses de confidentialité signés par le client, d'autant plus que ces mêmes fabricants visent d'autres marchés.

Écrit par : Didou | 02/12/2011

Maintenant que la suisse a choisie le gripen, d’autres pays comme l’inde, brésil, EAU, etc.… vont attendre encore un peut avant de prendre une décision pour le remplacement de leur vieux avions et voir le produit final E-F du gripen ou prendront un produit américain car en Europe on est limité sur la variante d’avion et surtout le prix qui ne correspond plus aux armées vu la conjoncture donc elle ne pourra plus assumée de tel prix pour un avion, le luxe est fini, on choisira un avion sur mesure selon ses besoins comme vient de faire la suisse.

Dassault a fait une très grave erreur en arrêtant sa chaine de production de mirage 2000 il y a quelques temps, elle aurait du amélioré son mirage ce qui lui aurait couté peu au développement avec une toute nouvelle configuration. Bref un mauvais choix. Dommage.

Le rafale na plus aucune chance de ce vendre a d’autres pays, il restera un produit national français et l’aviation française aura bien du mal dans l’avenir à maintenir à 100% sa flotte d’avions opérationnelle, elle a encore de la chance quelle a des mirages 2000.

Concernant l’eurofighter a un avenir bien mitigé qui va rejoindre le rafale dans le futur que ce soit en diminuant le nombre d’avion, manque de pièce, avion plus à la pointe de la technologie, etc.

Que sera l’aviation du futur en Europe ? drone armé mais ne remplace pas 100% un avion piloté car pour certaine décision est obligatoire.

Dassault doit ce réveillé est dès à présent, voir sur le futur avec un avion plus petit du style du gripen car sinon d’ici 30ans la branche d’avion armé n’existera plus au catalogue de Dassault.

Il y a déjà quelque année que la conjoncture est là et ca ne va pas allé en s’améliorant et un pays qui est couverte de dette ne va pas dépensé 100 à 150 millions pour un avion car d’autre priorité plus urgente mais aussi elle doit faire un choix sur les priorités.

Écrit par : michel | 02/12/2011

La problématique des petits avions est qu'il n'y a pas beaucoup de place pour intégrer les différents upgrades.
Le constat général est que les avions prennent en masse entre la conception et la série. Il faut encore prévoir à la base un peu de place en plus juste pour prévoir le futur embonpoint.

La totalité des fabricants aéronautiques ont rencontré ces problèmes ou les ont minimisé avec à la clef une baisse des performances générales des modèles.


Il faut reconnaître aussi que SAAB et ses sous-traitants étaient en limite de compétence vue que le grippen contient au moins 50% de composant US et au regard du problème des commandes de vol électriques (résolue par Bae).

L'histoire nous dira quel est le concept commercialement le plus effectif. En tous cas l'hélvétisation du grippen est une formidable opportunité pour l'industrie Suisse.

Pour l'usage qu'il en sera fait le grippen (de base) est tout à fait adapté à la Suisse.

Écrit par : Pedro | 02/12/2011

oh l'ami michel faut arreter de fumer la moquette , L'inde a deja éliminé le Gripen du fait de ses performances insuffisantes...
vraiment un peuple bizarre ces indiens ! ils font une evaluation technique a l'issue de laquelle ils ne conservent que les avions de combat qui offrent les performances requises (Rafale/Eurofighter) et ils eliminent les autres (Gripen ,F18, F16, Mig29). L'inde doit rendre sa decision dans le courant du mois.

Les Emirats sont riches et meme s'ils sont de difficiles negotiateurs, au final ils ne font jamais de compromis sur les performances. le Gripen ne volera jamais la bas.

Quant au Bresil , c'est le seul endroit ou la selection suisse aurait pu aider le gripen. Mais il est plus que probable qu'ils se contenteront d'avions d'occasions vu les enormes depenses auxquelles ils doivent faire face.

Le Rafale doit maintenant gagner en Inde contre l'Eurofighter . la difference avec la Suisse est que l'inde a pour voisins des pays potentiellement dangereux comme la chine et le pakistan . Ensuite si l'issue est positive, si politiques , ingenieurs et commerciaux sont capables d'accorder leurs violons , ils reste les Emirats , le Qatar, la Koweit , la Malaysie comme propects serieux...mais cela fait beaucoup de si...

De toute maniere meme si le Rafale ne s'exporte pas , il nous restera toujours la satisfaction de mettre des déculottées aux Gripen suisses lors des exercices conjoints ;)

Écrit par : Buena | 02/12/2011

mig 35 (pas mig29)

Écrit par : Buena | 02/12/2011

@michel et plusieurs autres.

Pourquoi donc dites-vous que "Dassault à fait une erreur en arrêtant la chaîne du Mirage 2000" ? Pensez-vous vraiment que Dassault Aviation avait la capacité financière et technique de maintenir deux lignes de fabrication (une pour le Rafale PLUS une pour d'éventuelles commandes du 2000-5/9) ?!? Comparé aux capacités de production de Boeing ou McDonnell, Dassault Aviation fait figure d'artisan. Un telle idée est séduisante sur le papier mais cela m'a toujours paru hors de portée technique et financière de l'avionneur Français...

En outre, le 2000-9 aurait probablement fait de l'ombre au Rafale (qui était alors loin d'être mature).

Écrit par : sletch | 02/12/2011

@Sletch , je ne suis que partiellement d'accord , ce n'etait pas hors de la portee technique ou financiere de Dassault a partir du moment ou il y a des clients potentiels. Or le dernier client pour le Mirage 2000 etait l'Inde , Dassault a choisi de rationaliser son offre , a offert le Rafale a l'inde et a decidé de stopper le Mirage 2000. Si finalement l'inde choisit le Rafale en decembre . Dassault aura gagné son pari, sinon ...

Pour le reste Dassault produit en relativement petite quantité par rapport aux geants de l'aeronautique ,mais ne produit que du haut de gamme que ce soit pour le militaire ou le civil. Le terme d'artisanat ne convient pas a un constructeur qui est l'expert n°1 de la conception et de l'industrialisation assitee par ordinateur.

Écrit par : Buena | 02/12/2011

@Buena

Oui, c'est vrai que le terme "artisanat" est un peu fort. Ceci dit, je l'ai entendu dans un reportage sur le Rafale, de la bouche même d'un responsable de Dassault Aviation (dont j'ai oublié le nom). Il parlait plus particulièrement de l'assemblage. Le responsable affirmait que la chaine avait la capacité de monter très vite en puissance à l'occasion d'une commande à l'export.

Actuellement, la chaine du Rafale est cadencée à 11 avions par an. J'avoue ne pas connaître celle du Super Hornet mais les "grosses" commandes de l'armée US assurent un plan de charge nettement plus fourni que celui de Dassaut Aviation... ce qui explique également le prix élevé de ce bel avion.

Écrit par : sletch | 02/12/2011

oh la la! Quelles émotions! Mais c'est bien; ça prouve que nous avons une passion commune. Merci pour tous les liens, ça nous permet de nous faire une opinion

Je n'argumenterai pas sur les mérite techniques, avions de papier,.. les faits sont clairs:
- Chez Saab, ce ne sont pas des manches quand même!
Ils ont un "proven track of record" : Saab 29 (sur plans Messerschmitt!!),Lansen, Viggen, Draaken,.. Gripen ;-)

- Les 3 avions testés étaient à l'époque de prototypes

- Remettre la flotte F5-E à jour
Ce n'est pas une option (curieux feedback de pilote militaire), il y aurait eu le F-20 Tigershark en son temps...

- Meileur avions != maîtrise de l'espace aérien
Lisez donc "Sea Harrier Over the Falklands: A Maverick at War" de Nigel "Sharkey" Ward (http://en.wikipedia.org/wiki/Nigel_Ward)
Les anglais mettaient même des déculottées aux F-15 US durant les exercices conjoints avec les Sea Harrier (monoréacteur)

- bi-réacteur != meilleur
Maintenance bcp +chère et comme mentionné, les moteurs modernes sont plus fiables et performant. Bon c'est clair que quand un Sidewinder explose à coté de la cellule, la probabilité de total failure est plus faible avec un bi-réacteur ;-)
D'ailleur les F-35 est mono-réacteur... Ouaaais je sais, c'est de mauvaise foi;-)

- L'erreur, c'est de ne pas décider.
C'est décidé, voilà, à nous d'en tirer le meilleur

- les achats d'avions militaires sont et ont toujours été politiques (ne serait-ce qu'en raison du prix...)
Voire ici : http://ericpalmer.wordpress.com/2009/07/05/u-s-knocks-gripen-out-of-india-fighter-deal-via-israel/

Écrit par : Al&X | 03/12/2011

Le Gripen NG est un bon choix. Un choix logique. Il propose des performances élevées pour un coût raisonnable. Il est petit et très bien adapté à la Suisse.
Les Suédois savent construire des avions. Ils l'ont démontré depuis des décennie avec les Tunen, Lansen, Draken, Viggen et Gripen. Tous des avions fantastiques, qu'ils utilisent également depuis des routes et des cavernes.
Je suppose que tous pilote de chasse se sachant confronté à un Gripen NG n'aura pas la conscience tranquille. Et autant dire que pour intercepter des avions sans transpondeurs, protéger des forums ou détruire des avions kamikazes, autant le Gripen que le Rafale et l'Eurofighter font l'affaire. C'est quand même pas comme si les pilotes allaient affronter des F-22 en situation de combat réel.
Je me réjouis de les voir voler dans le ciel suisse. Car ils sont beaux, en plus, ces Gripen NG.

Écrit par : philippe | 03/12/2011

Le Gripen est sans doute le meilleur avion de l'histoire , plus fort que le F22 furtif: il n'existe pas mais a déjà abattu tous les autres!

Écrit par : Jean | 04/12/2011

Je travaillais chez un grand équipementier du Rafale.

Il y a 2 ans, on m'avait demandé une étude pour évaluer le choix du meilleur avion pour la Suisse.

Je vois que je ne me suis pas trompé!

Je pourrais détailler l'intérêt d'un tel choix, mais ce serait trop long.

Le Rafale reste l'un, sinon, le meilleur avion de combat au monde mais, ce n'était pas le choix le plus juditieux pour l'aviation suisse!

Néanmoins, le Gripen est un bon avion et le Gripen NG sera lui un formidable appareil que les Suisses ne regretterons probablement pas! Son développement commercial, en parti financé par la Suisse, pourrait même s'étendre à tous les pays de l'UE de petites et moyennes tailles.

Écrit par : Jacques | 08/12/2011

Bonjour Jacques
Et merci pour vos lumières sur le sujet donc je pense vous étiez très proche du programme et que sur toute cette période vous avez vu quel été la meilleure solution pour notre aviation.
Comme nous le savons le prix a été un élément clef mais sa technologie n'est pas si dépacée que ce que l'on entend mais aussi on a carrément coulé le gripen car en majorité parlé de la version C/D et on oublié que la suisse la uniquement testée mais le choix final si le gripen été choisit ce serais la version NG.
Nos pilotes ont t’il déjà testé en Suède la version NG officiellement pas mais officieusement ?
Selon vous le gripen est le meilleur pour notre armée ?

Écrit par : michel | 08/12/2011

bonjour, je suis Français. le choix de fabriquer le rafale est un chox de soiverainbeté. comme celui de la suisse de choisi le grippen. Vente ou pas a l export, le rafale sera délivré et son successeur développé pour cette souveraineté. les ventes a l export ne sont qu une tentative de diminuer les couts. je découvre dans vos propos beaucoup termes anti -Français et de raccourcis. j en suis désolé. cependant un chat est un chat. L europe d aujourd hui a de gros probleme et l évasion fiscale en est un d importance. réclamer aux banques suisse les personnes fraudant, et donc volant, leur pays est normal. une personne stockant ou achetant un produit volé est un resselleur. Rafale ou pas, ce probleme est grave pour l europe ( grece, italy espagne allemagne .....) et doit etre résolu. je ne crois pas que chaque suisse soit banquier et ne comprends pas pourquoi le fait de réclamer ce qui nous a été volé et est stocké dans vos banques serait une agréssion envers vous.je lis beaucoup de menace de boycot de nos produits, donc européen. et demain?
bref, pour revenir au rafale ou Eurofighter (rappelant que les 2 produits sont des produits EADS + ou -), il nous semble que votre choix est le résultat d une volonté de revanche car nous oserions réclamer notre du! si c est vrai , vos hommes politiques sont encore pire que les notres.
PS: aux Suisse anti Français:vos clichés n ont aucune importance pour nous.Cependant, on ne vous a pas vu en libye.ne révez pas trop sur l export d un avion Suisso-Suédois, les suédois on déja pris le créneau des jets moyenne gamme comme dassault avec le F1 voici 40 ans, et comme veulent le faire les USA.
Bravo au suédois qui vont savoir faire développer leur projet par la suisse. un grypen navalisé pourquoi pas.*

Écrit par : christian | 01/01/2012

L'intéret du radar AESA par rapport au radar à balayage électronique est d'avoir une rapidité de balayage permettant de résister au jamming, de diminuer le risque de panne et les couts de maintenance. Monter une antenne électronique sur un support cyclique, c'est renoncer à ces avantages. Dans peu de temps, l'utilisation des TRM permettra d'avoir une couverture à 360° sans renoncer aux avantages précités. Bref, le Raven sera très vite dépassé après son entrée en service.

Écrit par : robert | 03/01/2012

L'intéret du radar AESA par rapport au radar à balayage électronique est d'avoir une rapidité de balayage permettant de résister au jamming, de diminuer le risque de panne et les couts de maintenance. Monter une antenne électronique sur un support cyclique, c'est renoncer à ces avantages. Dans peu de temps, l'utilisation des TRM permettra d'avoir une couverture à 360° sans renoncer aux avantages précités. Bref, le Raven sera très vite dépassé après son entrée en service.

Écrit par : robert | 03/01/2012

Mvouais ! Sauf que l’AESA comporte justement des TRM ou LUER ou encore nommé CRT ! permettre capacité 360 suppose soit deux radar AESA monté sur un plateau
cyclique l’un à l’avant l’autre à l’arrière ou alors monté des TRM/LUER/CRT directement à l’intérieur de la structure de l’avion et ceci sur son ensemble mais là il faudra attendre 2050 soit le remplaçant des appareils d’aujourd’hui !

Concernant les plateaux cycliques, le mode de bascule est nettement moins problématique que le mécanisme d’un radar conventionnel offre bien plus de fiabilité, sans comparaison.

Outre le Gripen E/F, l’Eurofighter prévoit également d’être doté de se système tout comme la nouvelle génération de radar AESA produit aux USA ! Finalement il n’y que le Rafale qui semble ne pas en être doté !

Visiblement le Rafale était en avance, le voilà rattrapé et bientôt dépassé !

Écrit par : Martin | 03/01/2012

Pour m’a part je préfère le Gripen E/F, le choix du radar AESA basculant offrira certainement une meilleure détection, ajouté à un OSF et un viseur de casque (qui manque cruellement sur le Rafale).

Écrit par : Alexis | 03/01/2012

bonne année à tous les amis du site

le futur radar AESA du gripen aura déjà une inclinaison donc plus de degré de recherche

Écrit par : michel | 03/01/2012

Effectivement Robert, Thales travaille déjà sur le sujet et espère conserver son avance en Europe. Pour le Rafale, à moyen terme, les antennes du RBE2 et du Spectra seront mises en commun (Air & Cosmos). Je ne pense pas que ce ne soit trop l'avenir de monter une antenne Aesa sur un carrousel (lol). D'après les infos publiés par SG, cela sert surtout à dépointer le Radar à fin de continuer à désigner une cible pendant la manœuvre de dégagement. A l'aire du missile fire and forget on peut se poser des questions sur son utilité. Je ne sais pas si les futurs radars américains seront équipés de plateau cyclique, comme prétendu plus haut, mais les russes semblent avoir présenté à Mask une antenne conforme pour le PAk

Écrit par : Julien | 03/01/2012

"Le Gripen est sans doute le meilleur avion de l'histoire , plus fort que le F22 furtif: il n'existe pas mais a déjà abattu tous les autres!

Ecrit par : Jean | 04.12.2011"
Collector :)

Pour le reste au sujet du Raven , les gens prennent un peu leurs desirs pour des realités, le Raven n'est pour l'instant qu'un démonstrateur qui reste à developper et dont on ne pourra juger des performances reelles que dans plusieurs années. Il faut savoir par exemple que la technologie swashplate utilisée pour augmenter mecaniquement l'angle de scan degrade les caracteristiques du faisceau radar aux angles extremes de la couverture (et donc la qualité de la détection), et ce contrairement a d'autres solutions possibles comme des antennes auxiliaires permettant elles aussi d'augmenter l'angle de couverture. Et comme le precise justement Robert, cela reduit l'avantage que procure l'agilité de balayage d'une antenne électronique. Ajoutons a cela une bien plus grande difficulté de developpement et de mise au point de la partie software qui doit, elle, etre developpée par Saab et non par Selex ...
Et il y a d'autres problemes concernant le couple Raven/Gripen qui ont été soulevés par l'evaluation bresilienne et qui touchent au relatif manque d'energie disponible sur le Gripen et qui limiterait la puissance d'un radar plus gourmand en énergie ... (ainsi que d'autres evolutions possibles de l'avion). A comparer par exemple au Rafale ou il a été possible de proposer d'augmenter la puissance du RBE2 AESA pour repondre aux réquisitions de l'equipe d'evaluation des Emirats en terme de portée.

Wait and see , Il est toujours ridicule de comparer des systemes existants a des systemes futurs dont on en connait ni leurs futures performances , ni celles de leurs concurrents qui auront evolué d'ici la.

Écrit par : Buena | 03/01/2012

Merci de rappeler ce qu'est la "fusion des données" ! :-)

Écrit par : Martin | 03/01/2012

Heureux d'apprendre que "les antennes du RBE2 et du Spectra seront mises en commun" enfin la fusion des données sur le Rafale !! Et bien il ne 'sagit par d'avance de la part de Thales mais bien d'un retard ! Au fait , il me semble que la fusion des données était déjà au programme du Rafale ...! Inutile de défendre le Rafale en vous marchant sur les pieds, l'avion est bon, très bon aujourd'hui, mais sans vente à l'étranger,le gouvernement français ne peut que maintenir la fabrication au minima et pas d'améliorationen vue, toujours pas de viseur de casque, pas de plateau cyclique, alors les veines tentatives de discréditations cache la réalité !
le Brésil d'ailleurs, travaille déjà sur le Gripen E/F, choix par ailleurs préféré des militaires et qui correspondra aux finances du pays, la messe est dite.

Écrit par : Serge | 04/01/2012

oulala on mélange tout la ... :)

- La fusion dont parle Julien est une evolution envisagee a moyen terme et qui consiste a remplacer toutes les antennes Aesa (radars , spectra) par un systeme unique de modules recouvrant l'ensemble de l'avion. Cela n'existe sur aucun avion actuellement. Par contre la fusion de donnees, au sens du traitement de l'information, est effective sur le Rafale depuis sa conception et les pilotes de rafale ayant participé aux exercices internationaux considèrent que c'est un atout décisif.
Voici ce qu'en dit un pilote de rafale bien connu notamment pour avoir écrit un livre sur le Rafale en Afghanistan:
"Le Rafale fusionne les informations de ses capteurs pour présenter une situation claire et très fiable au pilote, c'est déjà un atout considérable sur les autres avions, EF et Gripen compris. Lorsque le pilote décide de tirer un missile air-air, celui-ci quitte l'avion en prenant automatiquement en compte toutes les informations disponibles. Lorsque le radar n'est pas utilisé, le missile peut utiliser l'OSF (une caméra TV associée à un télémêtre laser), les informations fournies par un autre avion via le MIDS, une source de chaleur détectée par l'OSF ou un MICA IR, ou enfin par une localisation de SPECTRA. Face à ces capteurs, être furtif ne sert à rien et nous savons pour les avoir testés que nos missiles sont très efficaces dans ce contexte."

- le viseur de casque: meme s'il n'a pas été retenu pour equiper les avions français (avec notamment des pilotes de l'aeronavale plutot opposé a son emploi, contrairement a ceux de l'Armee de l'Air) il existe deux modeles , le Gerfaut de Sagem et surtout le Topsight de Thales (qui va equiper les mig 29 indiens) qui sont proposés aux clients exports.

- Swashplate: la roadmap du Rafale prevoit d'autres solutions pour ameliorer le radar (augmentation de puissance, modules GaAn au lieu des GaAs, fusion des capteurs...) et comme expliqué plus haut , le swashplate est loin d'etre la panacée SURTOUT dans le cas du Gripen...

Pour les passionnes : un extrait interessant du livre du pilote de Rafale dont je parlais plus haut dans lequel il raconte la premier tir operationnel d'un AASM:
http://www.aviation-publications.com/Files/14105/Rafale-en-Afghanistan-Capitaine-Romain-Extrait-20-avril-2008.pdf

Écrit par : Buena | 04/01/2012

Un pilote Français ne peut que dire que son avion est fantastique et surtout si c’est un produit nationale car s’il critiqué celui-ci il risquerait ce retrouvé au chômage.
Les américains mettent sur leur F35 les casques avec viseur.

Écrit par : michel | 04/01/2012

On avait comprit, sauf que cet évolution n’est pas pour aujourd’hui et ne concernera pas les avions dont nous parlons ici !

Écrit par : Robin | 04/01/2012

"Un pilote Français ne peut que dire que son avion est fantastique et surtout si c’est un produit nationale car s’il critiqué celui-ci il risquerait ce retrouvé au chômage.
Les américains mettent sur leur F35 les casques avec viseur."

Aneries ... Les militaires français sont souvent tres critiques vis a vis du materiel mis a leur disposition et n'hesitent pas a le faire savoir surtout quand on leur demande de risquer leur vie avec... Mais ce n'est pas du tout le cas avec le Rafale qui suscite la fierté et l'enthousiasme de ses pilotes.
Tout ceux qui ont pu discuter avec des pilotes de Rafale a Sion ou ailleurs pourront aisément en temoigner...


"On avait comprit, sauf que cet évolution n’est pas pour aujourd’hui et ne concernera pas les avions dont nous parlons ici !"

non tout le monde n'avait pas compris ... et tout le monde n'a pas l'air de comprendre qu'un avion de combat n'est pas quelque chose de figé a un moment T mais un outil de combat qui doit evoluer en permanence et etre maintenu au top de la technologie.
Toutes les ameliorations evoquees plus haut sont en cours d'etude pour le programme rafale actuel, generalement sous la forme de plans d'etude (PEA) financés par la DGA. (cf A&C, DSI hors serie, "avions de combat le choc des generations") Les plus lointaines visent la renovation a mi-vie de l'avion mais il est evidemment bien trop tot pour savoir ce qui sera pret (et surtout finançable) a ce moment la.

Écrit par : Buena | 04/01/2012

Mais bon au dela des considerations techniques , le vrai probleme est ailleurs:
http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/-Le-peuple-ne-veut-pas-de-nouveaux-avions--22860394

Écrit par : Buena | 04/01/2012

Non aucune inquiétude, ce sondage a été réalisé alors que les gens sont en vacances, soit la classe moyenne. Par ailleurs, un sondage similaire de cet automne donnait extement le contraire.
Par ailleurs, il faut tenir compte qu'en cas de votation, jamais une iniative anti-armée n'a passé devant le peuple en vingt ans ! De plus, en tenant compte du nombre de gens qui se sont déplacé lors des meeting cette année en Suisse celà représente près d'un demi-million de personne qui se montre pro-aviation et généralement pro-armée, alors un sondage de 1005 lambda c'est du pipeau.

Écrit par : Steeve | 04/01/2012

Mais non ,les sondages sont plus fiables car ils se basent sur un echantillon representatif de la population, vacances ou pas vacances; en comparaison, la foule a un meeting aerien cela ne veut rien dire du tout.
Par contre ce qui est vrai c'est que le sondage ne represente qu'une photographie de l'opinion a un moment donné et que l'opinion des gens peut changer comme le dit trés bien U. Maurer.

Écrit par : Buena | 04/01/2012

Le GSSA est une bande d’allumée qui crie toujours contre l’armée mais elle ne s’oppose pas contre l’envoi de nos soldats de la paix à l’étranger qui risquent leur vie chaque jour près des conflits et ceci coûte une fortune chaque année mais ca dérange personne.

Franz Weber a bien profité de l’armée en ce remplissant les poches et maintenant il lui tourne de dos car de temps en temps nos avions passent près de son restaurant - hôtel pour richto.

Je ne pense pas qu’un sondage lors d’un meeting aérien soit une référence car les gens sont dans l’extase du show.

Mais je suis sur que la majorité du pays soit du côté de l’armée, je comprends que nous sommes dans une période basse mais ca ne changera rien si l’achat est refusé car cet argent ne serra pas utilisé mais restera dans les caisses de la confédération.

Écrit par : michel | 04/01/2012

"«Avec notre budget, on ne peut pas prendre le meilleur», avait déclaré le ministre de la défense Ueli Maurer." ....Mieux vaut alors faire l'impasse sur cette acquisition et reporter les budgets sur le remplacement à venir des F18. Sinon l'argent viendra à manquer à ce moment là,et nous nous retrouverons avec du neuf fait avec du vieux, et du vieux tout court. Après tout, toutes les armées réduisent leur envergure au bénéfice de la qualité.(ex.: la GB)

Écrit par : Pilate | 06/01/2012

La GB ne réduit pas le nombre d'avions dans la RAF pour conserver les meilleurs mais bien parce que les Eurofighters coûtent trop cher en maintenance. Et quant on connaît la complexité des Harriers, ça laisse songeur... Harriers qui seront peut-être rachetés par les USA.

Écrit par : Jean | 07/01/2012

Pour les radars AESA (donc celui des F35 et F22), chez Northrop/Grumman en tout cas, c'est "no moving parts" arguant que le faisceau radar se déplace à la vitesse de la lumière. Difficile de faire mieux. L'antenne est parfois inclinée, ce qui a pu induire en erreur certaines personnes.

Écrit par : Robert | 07/01/2012

Il est troublant de constater que les dernières adjudications d'avions de chasse se sont faites au profit d'avions en "devenir" et non sur des valeurs sûres.
Depuis des années, on nous parle des F22, F35, Gripen (version XXL) Typhoon, et dernièrement des T50 et J20.
A la lecture des notices publicitaires de chacun d'eux, tous disposent des technologies les plus avancées. Je ne vais surtout pas rentrer dans les détails (je ne suis pas un spécialiste), mais je dois quand même noter quelques contre-vérités:
- le F22 est tellement au dessus de tout (voir à ce sujet le film de propagande diffusé dernièrement sur planète) que les américains ont décidé d'en arrêter la construction.
- Depuis 10 ans, on nous assène que le F35 sera/est le meilleur avion du monde... Aujourd'hui on se rend compte qu'il n'en est encore rien et que dans le meilleur des cas cet "über alles" des airs sera peut-être opérationnel en 2016 et encore, pas dans toutes les versions.
- Le Gripen dans sa meilleur version pour la Suisse sera peut-être opérationnel en 2017, du moins je l'espère pour ce pays que j’apprécie au plus au point.
- Le Typhoon, malgré toutes les assertions des quatre pays fondateurs, n'est pour l'instant qu'un (bon) intercepteur qui ne bénéficie même pas de la confiance de ses concepteurs (Anglais et Italiens achètent du F35 et l'Allemagne essaie (après l'Autriche) de fourguer 8 Eurofighter à la Bulgarie)
Quand aux exotiques T50 et J20 on en reparlera (peut-être) en 2020.
Que reste t'il de vraiment tangibles et monnayable aujourd'hui:
- le F15 dans sa dernière version SA
- le F16 block 60 et +
- le F18 Super Hornet
- Les dernières version des Sukkoi SU-35 +
et enfin le rafale version F3+
Si le Rafale rate encore le contrat en Inde, il ne faudra pas incriminer l'avion, mais bien ceux et celles qui ont la charge de le vendre.
Je préfère ne pas m'immiscer dans le domaine politique, car dans ce domaine le EU, la Russie et la Chine sont très puissants.

Écrit par : forêt10 | 07/01/2012

je pense que le choix du CF n'a pas été du point de vue technique le meilleur.
Cependant, réflexion faite, la décision d'acquérir l'avion suédois est probablement le meilleur choix sur le plan industriel. Quant on lit les commentaires totalement ignares des journalistes romands en particukier sur l'entreprise RUAG à Emmen, on doir penser qu'aucun d'entre eux n'a fait le déplacement et s'est véritablement informé sérieusement. Sait-on par exemple que la RUAG est considérée dans le monde aéronautique comme l'entreprise de pointe la plus performante dans le monde en matière de technologie aéronautique de très hate précision :
trois exemples :
- le système central de fixation de la voilure de l'Airbus A-380 produit exactement selon les spécifications et dans les délais au contraire de la plupart des sous-traitants ;
- la coiffe des fusées ARIANE IV et V ( plus de 300 exemplaires construits ) avec leur précision d'ouverture en milisecondes;
- les clients BOEING , AIRBUS, EMBRAER, HINDUSTAN AERONAUTIC INDUSTR. ,DASSAULT, et la plupart des industriels aéraunautiques de la planète pour beaucoup de produits sensibles , etc etc.

Depuis le début des années 1950, la fabrique fédérale d'avions EKW aurait dû collaborer au profits des troupes d'aviation suisses et de la Svenska Flygvapnet:

- un exemple : autour du réacteur DH " Ghost " 2200kp, Saab avait développé le J-29 TUNAN ,qui avec le même moteur avait des performances à tous les niveaux largement supérieures aux DH-112 VENOM construits entièrement sous licence en Suisse à 250 exemplaires !

Enfin plus de 60 ans plus tard, nous y arrivons : la Svenska Flygvapnet a prévu d'acquérir de 2017 à 2027 120 exemplaires du JAS-39 GRIPEN E/F afin de rééquipper ses trois flotilles ( escadres ).Une fois la signature du contrat avec la Suisse vers fin 2013 ratifiée, un " boost" sara apoorté au programme prévu par la commande d'un premier lot de 10 appareils avant la date planifiée en parallèle avec la commande helvétique. Les premiers modèles de série pourront donc être livrés en 2016 !
Ce qui devient passionnant sera le développement en commun d'un avion finalement avancé et qui devrait répondre non seulement aux exigences des deux forces aériennes , mais qui permettra grâce à la" carte de visite suisse " une extension surprenante des nouveaux clients de SAAB. Je suis d'avis que dès lors les " offset " dépasseront facilement les 100% !
Au CF et à la direction de RUAG de bien négocier : les suédois sont des partenaires corrects, durs en affaires et totalement fiables .

Mario

Écrit par : Mario GROPPI | 08/01/2012

Il reste que Ruag (6000 personnes)est un sous-traitant et n'a aucune experience dans la conception d'avions de combat de cette envergure. Il y a de nombreux sous traitants aeronautiques du niveau de Ruag en Europe, voire meme plus pointus ; rien qu'en France on pourrait en citer plus d'une demi-douzaine qui excellent dans un ou plusieurs domaines (Messier-dowty, latecoere ,Hispano Suiza, Zodiac, Daher , Turbomeca , Snecma ...)mais aucun ne possede la panoplie de competences qui leur permettrait de développer efficacement , meme en cooperation , un avion de combat moderne.
Effectivement la negociation va etre importante d'ailleurs j'ai du mal a comprendre qu'on soit deja capable d'estimer un prix précis alors qu'il semble que quasiment rien ne soit encore négocié.

Écrit par : Buena | 08/01/2012

Hello Mon cher Mario,

c'est un plaisir de recevoir un commentaire de ta part, concernant ce choix, oui il est surprenant, du moins en apparence, mais je prépare une série d'articles sur le Gripen E/F, et il y a de quoi se remettre en question, je pensais que le Rafale était le meilleurs et qu'il faudrait encore du temps au suédois pour avancer avec cette version de l'avion. Et bien, je découvre de jour en jour des qualités exceptionnelles bien méconnues de nous tous.. je vous réserves quelques surprises !!!

Écrit par : PK | 08/01/2012

curieux de decouvrir ces qualités qui ont echappé aux experts et evaluateurs du monde entier (Armasuisse compris) .

Écrit par : Buena | 09/01/2012

Justement se sont bien là des qualités qui proviennent directement de l'évaluation d'Armasuisse !! Nous parlerons de ce qui a échappé à la presse, et qui d'une manière générale est mal connu !

Écrit par : PK | 09/01/2012

PK: SVP ne nous faites pas languir trop longtemps!

Écrit par : forêt10 | 09/01/2012

L'ojectif étant d'arriver à obtenir un maximum d'information en querrelation avec Armasuisse, le DDP ainsi que SAAB, il faut malheureusement attendre un peu, histoire de pouvoir être le plus précis possible. Le dossier étant en plus en pleine négociation pour le bouclement du financement qui doit être présenté en février au CF, pour être finalement proposé cet été au parlement dans le cadre du programme d'armement 2012, fait que les dites infos arrivent petit à petit !

Écrit par : PK | 09/01/2012

Pas de problemes, c'est interessant , le Gripen C/d est un bon avion , Le Gripen E/F sera aussi tres certainement un bon avion qui, SI le programme est maitrisé, offrira surtout un remarquable rapport qualité/prix. Mais bon, je ne connais aucune caracteristique ou capacité du FUTUR Gripen qui n'existe pas deja de maniere performante chez ses principaux concurrents.

Ce que je veux dire c'est que , sans parler des articles de presse, des qu'une evaluation technique serieuse a été faite ,par des pays comme les Pays Bas ou plus recemment la Suisse et surtout l'Inde qui a testé ces avions (dont le NG) dans toutes les conditions; le Typhoon et le Rafale ont toujours ete jugés superieurs en terme de performance et de capacité. Et la, cher Mr Kummerling, il va etre difficile de demontrer le contraire, même si je conçois qu'il soit utile et tentant de justifer à posteriori le choix de la Confédération ;)

Écrit par : Buena | 09/01/2012

ah ok il s'agit plutot de connaitre les détails du deal. Super interessant ça

Écrit par : Buena | 09/01/2012

Je note que si le projet sera déjà présenté au PA2012, celui-ci est donc en bonne voie et le dossier « solide ». Ce qui remet en question pas de commentaires ci-dessus.
On peut espérer malgré cette interminable attente que Pascal nous rendra un travail de qualité et tordra le coup aux inepties de la presse écrites !

Écrit par : Serge | 09/01/2012

quelles inepties ? il n'y a pas eu beaucoup d'inepties dans la presse suisse , j'ai noté quelques fantaisies au niveau des prix ... Pour le reste , la competition me semble avoir été plutot bien couverte sans qu'une region ou un groupe de presse ne prenne ouvertement parti pour un avion ou pour l'autre; j'ai particulierement apprécié l'éditorial de l'ancien responsable de l'armee de l'air dans le Temps et bien sur le remarquable scoop journalistique du Basler Zeitung. Vraiment le genre de scoop dont on reve pour toutes les competitions de ce genre. Au fait ... et l'enquete ...?

Apres on peut aimer ou ne pas aimer ce qu'on lit mais c'est une toute autre histoire ;) .. Et puis de toute maniere, a partir du moment ou Ueli Maurer annonce et avoue lui meme que la Suisse n'opte pas pour la solution la plus performante, il ouvre en grand la porte a toutes sortes de critiques.

Écrit par : Buena | 09/01/2012

Justement, c’est bien là votre erreur ! Lorsque M. Maurer parle d’avion moins performant, on s’entend ici en terme de rayon d’action et de capacité d’emport, pas de l’électronique !

Cette presse justement qui ne fait pas la différence entre le Gripen C/D et E/F ou qui parle « d’avion de papier » tout comme vous d’ailleurs ! Une même presse qui s’est fait refiler ce qu’il fallait dire (penser) par les sociétés de communications engagées par Dassault et EADS … qui correspond ‘d’ailleurs à votre discours sur bien des points !!!

Beau parleur, mais bien incapable de lire entre les lignes, vous n’avez pas saisit par exemple que dans le cas de la Norvège et du Danemark ces deux pays choisissent depuis la fin des années 60 des avions américains et ceci dans le cadre de l’OTAN ! Tout comme le Canada qui dans le cas du F-35 n’a même pas prit le soin de faire la moindre évaluation.

Et l’Inde, à l’évidence ce pays se doit de choisir un appareil capable de mener des attaques en profondeur du territoire Pakistanais et le Gripen E/F répond dans une moindre mesure.

l’ancien Cmdt de FA, Fernand Carrel est un amoureux des avions Dassault (une bonne chose d’ailleurs) mais il semble avoir été très loin d’être en mesure de « flairer » le Gripen comme il se doit. L’actuel Chef des FA semble bien plus au clair là-dessus !

Écrit par : Serge | 09/01/2012

AIE ! notre voisin buena n’a toujours pas digéré la défaite du Rafale, bon on vous comprend sur les sentiments, mais il va falloir vous y habituer car ce n’est pas fini !!

Au fait, en 2008, j’avais à l’époque tout come Pascal dans un article mis en avant l’idée qu’il faudrait compter sur le Gripen NG.. ! Mais certains, y voyaient alors une utopie !

Écrit par : Carlos | 09/01/2012

Au-delà des railleries que l’on lire à travers certains commentaires, le choix de l’avion suédois dans sa version la plus récente est sans doute très bon. Techniquement il disposera de tout ce qu’il faut pour un avion moderne, son adaptation aux infrastructures ne posera pas de problèmes son coût reste abordable. Sans être un appareil susceptible de frapper loin il répondra aux menaces aériennes modernes et s’acclimatera aux appareils de nos voisins en tant partenaire.

Écrit par : Stéphane | 09/01/2012

Alala, buena, RUAG n'apas pour ambition de mettre au point l'avion mais sera maitre d'eouvre dans la fabrication en coopéraiton avec les suédois et travaillera au dévellopment futur, toujour en coopération. Celà aurait été pareil avec le Rafale.
Lorsqu'on parle de négociation, il n'y pas que le prix qui est déjà posé mais la procédure de paiement, etles divers contrat avec les industriels suisses.

Écrit par : Rodgeur | 09/01/2012

@Serge , vous etes assez amusant a vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes et a toujours repondre a coté de la plaque. On croirait un fan maladroit amoureux d'une chanteuse suedoise sexy ;) j'espere que vous allez nous donner des details croustillants au sujet de ces fameuses mensurations electroniques du Gripen !

Mais les faits sont tétus et sont bien etablis , quelle que soit la version du Gripen, actuelle ou future ,et apres evaluation qui prend bien evidemment aussi en compte les performances etablies ou supposées de l'electronique (radars, contre mesures, brouillage, detection, fusion de donnees..) , il a toujours ete classé derriere ses 2 concurrents europeens quand il leur a été opposé.
Et comment voulez vous qu'il en soit autrement ? Saab n'a pas les moyens technologiques et financiers des 2 consortiums qui ont conçu le Rafale et L'EF et ce raisonnement vaut aussi pour la Suede par rapport aux grands pays europeens.
Quand a la presse , elle n'a fait que traduire le sceptiscisme de la majorité des experts. Ce n'est pas Dassault ou EADS qui ont payé les journalistes suisses qui ont revele que des commissions officielles doutaient de la capacité de Ruag a mener a bien un tel projet.


@Carlos, j'ai parfaitement digéré la défaite du Rafale, je ne vois pas comment un pays qui insulte un client potentiel a la face du monde entier peut espérer décrocher un tel contrat, le masochisme a ses limites...
Dès lors et compte tenu du cout encore plus élevé d'un EF toujours pas mature , le CF n'avait plus guère d'autre choix que le Gripen. Mais il n'empeche qu'il s'agit d'un choix risqué qui peut mettre a mal les arguments officiellement avancés pour le defendre.

Écrit par : Buena | 09/01/2012

@Rodgeur , non cela n'a rien a voir, il ne s'agit pas de repliquer une chaine d'assemblage d'un avion deja eprouvé ,ce qu'a du faire la Suisse pour le F18 ou ce qu'elle aurait fait pour le Rafale mais de mettre en place un processus complet d'industrialisation pour lequel Ruag , meme avec l'aide des Suedois, va essuyer les platres. ET il y a aura bien une part d'etude et de mise au point , au minimum par rapport a la transformation des cellules de Gripen C/D (en attendant d'en savoir plus)

Écrit par : Buena | 09/01/2012

Le problème ne vient pas de l avion choisit qui sera excellent mais de la communication désastreuse de M Maurer,!

Écrit par : Yves | 09/01/2012

C est pas faux Yves !buena vous mélanger tout pour avoir le dernier mot ! L avion sera construit d abord en suède puis ensuite en suisse rien a voir avec vos tentative de dénégations qui d ailleurs sont mal placera je vous rappelle que Ruag travaile sur le drone neuron qui est un démonstrateur et à en sort très bien comme ses partenaires! Toujours second Gripen ng ? Sauf que dans sa définition actuel il est testable que depuis fin 2010 et il n y a guère que la suisse et probablement le brésil qui ont accès à à vraie valeur ! Vos théories tiennent de littératures lient dans les journaux français! La ou le soi disant rafale étira premier il est donné second dans d autres journaux vos visions des évaluations est n est que le reflet d une presse adoubée à tel ou tel appareil.

Écrit par : Carlos | 09/01/2012

Allons les amis pas grave tout cela, nous aurons grâce au Gripen E un nouvel avion (version) dans les futurs meeting en Europe et tant mieux !

Écrit par : Mathieu | 09/01/2012

Mr. Maurer na pas d’un point de vu fait du gripen le moins bon que les autres, il est vrais que l’attaque de Sarko a été la touche finale donc ca stratégie menaçante pour la vente de rafale étais l’attaque et la quelle ? La fiscalité mais le choix été tout faux car la pression ne marche pas avec tout le monde et y a cas voir le jour après l’annonce du choix du CF, Sarko est retourné dans sa tanière et plus de menace, il c’est retrouvé devant une porte fermée et la vente de rafale dans d’autres pays est totalement fini car si la suisse en avait acheté, d’autres pays aurait suivi le pas.
La démarche de Mr. Maurer a été de noyer le poisson en annonçant que le gripen été pas le meilleur mais simplement apaisé les concurrents vaincu sur le choix.
Désolé mais c’est un fait, le rafale aura qu’un acquéreur (la France) et faudra vous y faire et sa technologie sera déplacé dans un futur proche et ne sera plus l’avion le meilleur au monde selon certain fan du rafale ayant subit un lavage de cerveau.
La suisse à bien choisit son futur avion de combat

Écrit par : michel | 09/01/2012

Mr. Maurer na pas d’un point de vu fait du gripen le moins bon que les autres, il est vrais que l’attaque de Sarko a été la touche finale donc ca stratégie menaçante pour la vente de rafale étais l’attaque et la quelle ? La fiscalité mais le choix été tout faux car la pression ne marche pas avec tout le monde et y a cas voir le jour après l’annonce du choix du CF, Sarko est retourné dans sa tanière et plus de menace, il c’est retrouvé devant une porte fermée et la vente de rafale dans d’autres pays est totalement fini car si la suisse en avait acheté, d’autres pays aurait suivi le pas.
La démarche de Mr. Maurer a été de noyer le poisson en annonçant que le gripen été pas le meilleur mais simplement apaisé les concurrents vaincu sur le choix.
Désolé mais c’est un fait, le rafale aura qu’un acquéreur (la France) et faudra vous y faire et sa technologie sera déplacé dans un futur proche et ne sera plus l’avion le meilleur au monde selon certain fan du rafale ayant subit un lavage de cerveau.
La suisse à bien choisit son futur avion de combat

Écrit par : michel | 09/01/2012

@carlos, renseignez vous donc avant parler a tort et a travers, merci!
"Saab vendrait les cellules et l’équipement de 22 unités de la version actuelle, les chantiers suisses réalisant la mise à jour."
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/0d061f04-1b5d-11e1-a7e5-d1124107b0a4/Le_Conseil_f%C3%A9d%C3%A9ral_choisit_le_Gripen

mmm dites moi, vu les fautes d'orthographe, le coté enfantin de l'argumentation et l'agressivite dans les propos , ne seriez vous pas un clone de @Michel par hasard ? ;)

Écrit par : Buena | 09/01/2012

désolé mon ami Buena, moi je suis pas parfait et les fautes d'écrire de nos amis ne me dérange pas, on a qu'un but est la connaissance sur notre futur avion.

ma fois votre rafale n'est que de l'air, un petit coup de rafale de vent et tout est balayé, la pastille ne passe pas à ce que je vois.

on connais bien l'arrogance de nos amis Français, des grandes gueules, toujours en grêve, ma fois vous êtes tombé sur le mauvais côté de la frontière, on est désolé pour vous.

Écrit par : michel | 09/01/2012

Je me réjouis de ces futurs articles sur le Gripen E/F, Pascal. En savoir plus nous permettra d'y voir un peu plus clair.

Je commence à trouver assez détestable le climat qui règne sur ce sujet depuis quelques jours, j'avoue ne même plus les lire réellement. Le débat ne concerne souvent même plus les avions, mais la haine de certains hommes politiques et de règlements de compte personnels. C'est dommage...

M.Maurer a fait son choix, je crois qu'on doit le respecter, même si pour une fois la Suisse (et c'est lui-même qui l'a dit) ne choisit pas l'appareil le plus performant. Après tout, mieux vaut un bon avion que de ne pas en avoir du tout à cause du choix d'un excellent appareil trop onéreux.

Je continue a respecter aussi le Rafale, ainsi que son équipe. Pas parce que c'est l'appareil que j'ai trouvé le plus impressionnant à Sion, mais parce que c'est le seul appareil européen de sa génération à être entièrement opérationnel. Ne pas oublier aussi que c'était lui qui a obtenu les meilleurs résultats et lui aussi qui a été choisi par les Forces Aériennes Suisses!

Écrit par : Jo-ailes | 10/01/2012

Entièrement d’accord avec toi Jo-ailes, il sera en effet, très intéressant d’en savoir plus sur l’évaluation et l’évolution de celle-ci, j’espère aussi que nous aurons quelques infos sur l’avis des pilotes, car si le Rafale a été très apprécié en 2008 qu’en est-il depuis avec l’évolution du Gripen ? Il semble que le cockpit sera très différent.

Quant à notre chef du DDPS il est vrai qu’il est assez paradoxal dans sa communication, du moins il me semble à tort ou à raison que sa déclaration ne concernait que le prix et le fait que nous ayons choisit un avion plus petit, concernant le technologie il m’apparait que tel n’étais pas ses propos, d’ailleurs c’est le Cmdt des FA qui a été le plus explicite sur le sujet.

Écrit par : Steeve | 10/01/2012

Notre armée a choisit le gripen qui sera avec sa nouvelle version un must des chasseurs moyen (taille) et nous sommes impatient de lire votre article Pascal pour en découvrir ce qui en retourne.

Il faudra quelques années pour que tous les systèmes soient entièrement opérationnel, mais ce n’est pas grave car la version de base du E/F sera tout bientôt en service et d’une très grande performance.

Pour le rafale, il na pas été choisit pour déjà son prix mais aussi ses performances qui sont actuellement formidable mais d’ici 5 à 10ans il sera complètement dépassé contre un adversaire Américain avec ses F22 & F35 ou Russe avec ses Mig 29 ou su35 et Chinois avec son nouveau avion furtif (je parle là bien des dernières versions ou futur qui seront bientôt mis en service)

Concernant l’eurofighter il n’est même pas au niveau du rafale donc ca vaut même pas la peine d’en parler.

Si je me trompe pas sur l’année en 2010, il y avait eut des exercices en Amérique en combat entre rafale & F22 hors de portée visuelle, concernant les victoires du rafale ne sont pas entièrement juste, lors de combat les F22 n’ont pas mis en fonction leur radar ce qui les a permis d’être invisible face au radar Français RBE2 ou Spectra et ca permis au F22 de localiser avec précision les émissions électromagnétique du rafale et le tir simulé contre le rafale avec des missiles AMRAAM.

Le rafale ne fait pas le poids contre un F22 ou un SU35 car le rafale n’est pas de même génération.

Mais le rafale reste un bel avion ca il ne faut pas le caché, après vous pouvez prendre n’importe quel avion même multi-rôle, il ne peut être 100% fiable dans toute les situations.

Il y avait eut il y a quelques années des exercices avec des avions russe et avait aussi procédé à des combats sans leur radar en fonction mais je me rappel plus de quel pays il s’agissait désolé, ceci est simplement de tester son adversaire en lui piquant les informations opérationnelles et de voir ou en est leur technologie.

Écrit par : michel | 10/01/2012

Eh bien Michel, votre avis n'est pas le mien. Cela ne n'empêche pas d'accepter que l'on ne pense pas la même chose.

Je me permets néanmoins de vous répondre, puisque j'ai moi aussi le droit d'avoir mon avis:
- Si un appareil illumine un autre appareil, il y a toutes les chances pour que ce dernier repère assez précisément l'autre pour lui envoyer un missile. Les Rafale et les Typhoon en sont capables, comme j'espère plus tard le Gripen E/F. Cela n'est pas dû au fait que le F-22 soit un Dieu et le Rafale une m..., c'est un peu comme s'il fait nuit et que quelqu'un qui se trouve à quelques dizaines de mètres de vous, vous cherche avec une lampe de poche: vous voyez très bien où il se trouve!
- Ensuite, le MiG-29 est dépassé: les meilleures versions ne sont aussi avancées que notre F/A-18...
- Comme le disait si bien Pascal, un appareil furtif comme les F-22, F-35, T-50, etc. perdent beaucoup de cet avantage devant un radar AESA, comme celui qui commence à équiper les Rafale, puis qui seront installées sur les Typhoon, puis les Gripen E/F. Si en plus ces appareils sont dotés d'OSF comme le Rafale actuellement, leur avantage diminue encore: pensez aux images de F-22 obtenues par l'OSF des Rafale: ils n'y sont pas invisibles!
- Et une dernière chose: ne pas oublier que le Gripen E/F, même s'il n'a pas encore fini d'être développé, ne sera de toutes façons pas largement supérieur aux Rafale et aux Typhoon, au mieux ils seront comparables tant en systèmes électroniques qu'en performances.

Voilà, c'est mon avis, je verrai bien si je me trompe d'ici quelques années, si Dieu me prête vie jusque là!

Écrit par : Jo-ailes | 10/01/2012

Ce n'est pas un probleme d'avis, il y a simplement des gens qui ne semblent pas assimiler ce qu'ils lisent , racontent n'importe quoi et tirent vers le bas la qualité de ce blog. Mais bon raconter des aneries c'est aussi un droit.

Pour completer ce que dit justement @Jo-ailes, il n'y a jamais eu d'exercices de combat BVR en Amerique entre Rafale et F22 , les seuls rafales envoyés aux USA l'ont été en 2008 a l'occasion de l'exercice Red Flag, et ils n'ont pas été opposé au F22 mais a des F16 . La seule recontre entre Rafale et F22 a eu lieu aux Emirats fin 2010 a l'occasion de l'ATLC . 6 combats tournoyants, WVR donc (within visual range), qui se sont soldés par 5 match nuls et une victoire du F22. Par ailleurs cet exercice dans son deroulement courant a permis au Rafale de demontrer toutes ses qualités face au Typhoon et a mis aussi en valeur la qualité de son optronique ;):
http://www.rafalemalaysia.com/wp-content/uploads/2011/12/rafale_68.jpg

Il est en outre bien evident que le Rafale ne sera pas dépassé d'ici 5 ou 10 ans puisque que c'est un avion qui evolue en permanence et bénéficie d' upgrade programmé et dont les pilotes reconnaissent qu'ils n'ont pas encore exploité toutes les capacités (SPECTRA...)

Écrit par : Buena02 | 11/01/2012

@Michel: Autant vous avez des arguments justes, autant parfois votre mauvaise foi frise le ridicule (qui ne tue pas, heureusement pour vous). Je le dis d'autant plus que j'avais l'intime conviction que le Gripen serait choisi face au Rafale, même s'il est sur le papier (j'insiste: sur le papier, j'y reviendrai.) largement inférieur. Vos remarques sur les français toujours en grève sont fausses, d'une part (il y a plus de grèves aux USA qu'en France...), et leur côté râleur se comprend quand on sait comment le produit de leur travail leur est confisqué voire pas reconnu (niveau de salaires par ex.). Je travaille souvent avec des entreprises françaises, et croyez-moi, ça bosse!

Je n'ai pas grand-chose à ajouter à ce qu'a dit Buena02, tout le monde est d'accord pour dire que, quand il peut voler, le F22 est supérieur à tout ce qui vole en face. MAIS, c'est oublier la formation des pilotes et leur connaissance intime de leur outil. Et de ce point de vue les français sont reconnus depuis que l'aviation existe pour être parmi les meilleurs pilotes de combat. Exemple avec la confrontation F22/Rafale aux EAU. Ce qui m'amène aux supériorités supposées de tel ou tel avion sur un autre. En 1940, pendant la campagne de France, la Luftwaffe a perdu 20% de ses BF109. Souvent face à des MS 406 jugés dépassés qui ont enregistré des kill ratio record de 31 ME109 abattus pour 5 pertes de Moranes. Pourquoi? La meilleure formation des pilotes français tout simplement. Si un Mirage 2000-9 a réussi une passe canon en dogfight sur un F22 pendant l'ATLC aux EAU, un Gripen, en tout cas son pilote, pourra le réussir aussi, pour peu qu'il soit bien formé (c'est aussi arrivé aux USA face à un F18 en dogfight ). Connaître son appareil, son enveloppe de vol, ses forces et faiblesses, c'est tellement basique qu'on pense qu'il ne sert à rien de le rappeler, mais là, on n'est pas dans un jeu vidéo ou une comparaison de megapixels d'appareils photos. Un avion, c'est aussi un pilote qui apprend au gré des évolutions techniques de son appareil. Et de ce point de vue, quelqu'un qui pilote depuis 2 ans un F22 ne sera pas forcément supérieur à un type qui pratique son Rafale/Gripen/Mig depuis 10 ans...

Mes sources pour 1940:
http://www.airpower.maxwell.af.mil/airchronicles/aureview/1985/sep-oct/kirkland.html

Écrit par : jean | 11/01/2012

Un petit PS :
pour revenir sur le scan dans lequel on voit (en bas) le F22 capturé par l'OSF du Rafale et surtout (en haut) un autre F22 dans le viseur tete haute du Rafale.

il faut savoir que ce n'est pas parce que vous avez un F22 dans le VTH (HUD) que vous avez une solution de tir fiable instantanée , tout dépend des facteurs de charge , des mouvement en cours des deux avions et des caracteristiques de l'armement sélectionné ... Neammoins ce genre de capture et les resultats obtenus (5 matchs nuls sur 6 combats ) demontrent assez bien la remarque maniabilité du Rafale face a un avion 3 fois plus cher et a priori au top a ce niveau la (poussee vectorielle...).

Des pilotes français ont laissé entendre que la forte consommation de carburant du F22 utilisant sa poussée vectorielle en dogfight pourrait etre a l'origine de certains match nuls enregistres. le F22 devant abandonner le combat faute de carburant...

Écrit par : Buena02 | 11/01/2012

@Buena02 concernant votre dernière remarque;
Il semblerait (conditionnel) que le problème serait plutôt dû à un problème de dissipation de chaleur qui entraînerait:
- extinction ou mauvais fonctionnement des écrans tactiles
- dégradation des revêtements furtifs
=> limitation drastique de l'emploi de la post-combustion.
Rappel: Lors de la planification de cet avion, l'avance technologique du F22 à l'époque était sensé lui épargner l'utilisation de la PC; les vols en super croisière devaient être suffisants.
Ce problème est récurant sur le F35. N'oublions pas que ce dernier découle de la technologie du F22.

Écrit par : forêt10 | 11/01/2012

@forêt10 pas sur que l'on parle exactement de la meme chose , mais ok

Pour ceux que cela interesse , A propos de la confrontation Rafale/F22 extrait de l'interview d'un pilote de Rafale:

"La partie le plus impressionnante de l'exercice ATLC est la confrontation que des membres de votre escadron ont eu face au chasseur américain F-22 Raptor, décrit par tous les observateurs comme une sorte d'arme aérienne ultime, très largement en avance à tous les niveaux, sans rival. Peu d'informations ont filtrés sur le face à face Franco-américain. Pourquoi les américains ont-ils restreint le combat aux seules passes canon et quelles étaient les configurations d'emport des deux appareils ?

Ce qui est sur, c’est que limiter un combat rapproché au seul combat canon, ça n’a pas vraiment de sens aujourd’hui : même très proche de l’autre avion et face à face, nos missiles infra-rouge Mica sont capables de détruire leur cible. Or, au cours de ses différents combats canons contre le Raptor, le Rafale a eu de nombreuses opportunités de tir Mica IR, non-annoncées puisque ne faisant pas parti du cadre accepté par les américains pour ces engagements. Les deux avions étaient lisses."

Interview complete:
http://www.surlering.com/article/article.php/article/capitaine-romain-pilote-de-rafale

Écrit par : Buena02 | 11/01/2012

@Buena02
Vous avez, dans votre commentaire, avancé la thèse d'un manque de carburant, pour justifier l'abandon du combat par le F22.
Je n'ai fais que d'avancer une autre thèse...

Écrit par : forêt10 | 13/01/2012

J'ai eu la chance de vor évoluer 4 F22 lors d'un meeting à Atlantic City en 2009. Les 4 machines sont arrivées en formation. Ils se sont mis ensuite en file indienne, on mis en route la PC et pour parcourir un hupodrome d'accélération. Arrivé le long de la plage ils ont tous les uns après les autres envoyé une violente action à cabrer. Toujours en PC et le nez vers le ciel, on a eu le sentiment que celà ne s'arrêtait pas d'accélérer... L'écart de capacité d'accélération par rapport au Super Hornet que nous avions vu évoluer juste avant est énorme. Par contre la démonstration s'est arrêtée là. Aucune manoeuvre ou démonstration permetant de juger autre chose que la puissance moteur. Alors qu'au Bourget les démonstartions Rafale et Eurofighter permettent de voir une nette avance en terme de maniabilité sur le Super Hornet par exemple. Bref, le resenti lors d'un meeting ne veut pas dire grand chose, mais comme on est entre passionnés, je me le permets...

Écrit par : Bob | 13/01/2012

Il semblerait que SAAB ait proposé 100 Gripen E/F aux forces aériennes suédoises pour 32 à 33 millions de couronnes! Les forces aériennes y réflèchissent, il semblerait que ça coûterait même un peu moins cher que de rétrofitter ses Gripen C/D en E/F nettement plus performants.

Ils parlent aussi de l'éventualité d'une version de F-414 à 105kN avec PC, au lieu des 95kN actuels, soit environ 10% de poussée en plus...


Quelques liens, pour ceux qui ont envie de se plonger dans le suédois ;o) :
http://www.nyteknik.se/nyheter/fordon_motor/flygplan/article3387365.ece
http://sverigesradio.se/sida/artikel.aspx?programid=83&artikel=4914333

Écrit par : Jo-ailes | 18/01/2012

Oups, me suis trompé: 100 Gripen E/F pour 32 à 33 milliards de couronnes, soit environ 4,5 milliards de FrS!
Des personnes doutent de ces chiffres et avances plutôt des sommes de 8 à 12 milliards...

Écrit par : Jo-ailes | 18/01/2012

Merci pour les infos, une centaine d’avions E/F pour l’armée Suédoise, voilà si ca ce concrétise un fait très positif pour le gripen, la Suède vendra alors ses versions A/B à l’export et même une partie de ses C/D ou elle gardera toute sa gamme C/D en complément avec les versions E/F.
Un petit résumé d’un article sur le réacteur F414
Afin de faire face à la prise de poids des modèles F18E et F, la Navy a demandé le développement d'un nouveau moteur, le F414, afin de permettre au Super Hornet de retrouver la vitesse et la maniabilité qui caractérisaient les Hornet. Ce nouveau réacteur commence à être mis en place sur les chasseurs de la marine américaine et sera livré de série à l'armée australienne. Par ailleurs, depuis 2010, l'industriel General Electric propose une version améliorée du F414 délivrant 20% de poussée supplémentaire.
http://fr.wikipedia.org/wiki/McDonnell_Douglas_F/A-18_Hornet

Écrit par : michel | 21/01/2012

Le texte de Wikipedia doit dater un peu...

Si je ne me trompe pas, le F-414 a équipé dés le début les Super-Hornet (justement pour lui permettre des performances à peu près similaires au F/A-18C/D).

Par contre, cette nouvelle version du F-414 est inréressante... J'imagine que SAAB doit s'y intéressé. Si elle peut être mise à disposition pour le Gripen E/F, cela commencera à être intéressant.
En tout cas en ce qui concerne la motorisation et des performances de vol de l'appareil!

Écrit par : Jo-ailes | 21/01/2012

Sur le site GE, la dernière version du F414-GE-400 développe 98kN soit un peu plus que les 20% de gain par rapport au F404, annoncés dans l'article de Wikipedia.
http://www.geaviation.com/engines/military/f414/advanced_training.html

Écrit par : forêt10 | 21/01/2012

Le choix du Gripen fait toujours du bruit :

"Selon le «corbeau», le Gripen aurait été jugé insatisfaisant en vol lors des évaluations de 2008 et 2009. Par la suite, la firme suédoise avait proposé des améliorations qui ne figurent que sur le papier. Les évaluateurs avaient appliqué des facteurs de pondération liés aux risques technologiques non évalués. Le directeur du projet aurait ordonné de supprimer ces facteurs de pondération, ramenant le Gripen dans les minima

Autre accusation, les Forces aériennes auraient voulu évaluer les performances, l’endurance des appareils avant d’en fixer le nombre. Avec 15 Rafale ou Eurofighter, on aurait ainsi rempli les missions de 24 Gripen, économisant des ressources en personnel et entretien. Cette façon de procéder leur aurait été refusée.

De plus, les constructeurs suédois auraient fourni une offre directement à Ueli Maurer qui aurait fait part de sa préférence pour leur appareil. Il aurait été demandé au commandant des Forces aériennes de revenir sur ses conclusions des rapports négatifs. Des accusations rejetées par Armasuisse alors que le Département de la défense se refuse à répondre à des accusations anonymes."

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/68deca78-45ed-11e1-9364-c19d868867da|1

Écrit par : Buena | 23/01/2012

Littératures et tentatives d'intoxication de la part de la communications des concurrents, nous avons vécu cela déjà maintes fois avec le F/A-18, EC-635.

Écrit par : PK | 23/01/2012

Soyons serieux ... a moins qu'Armasuisse ne soit une vraie passoire , un concurrent ne peut avoir acces a un tel luxe de detail... j'y vois plutot comme Le Temps la réaction de quelques mecontents qui ont vecu ça de l'interieur.

"Car c’est manifestement d’une source intérieure très bien informée que proviennent les accusations de manipulation et d’irrégularités dont se serait rendu responsable le directeur du projet. Signée d’un «Groupement pour une Armée Crédible et Intègre», une lettre envoyée à quelques membres des commissions parlementaires ainsi qu’à quelques journalistes fait en effet état de graves accusations."

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/68deca78-45ed-11e1-9364-c19d868867da|1

Et on ne creerait pas une commission d'enquete si c'etait juste de la propagande d'un concurrent...

"La commission de politique de sécurité du Conseil national devrait donc décider ce mardi de la création d’une sous-commission chargée d’examiner les conditions dans lesquelles le choix du Conseil fédéral s’est porté sur le Gripen de Saab, au détriment de l’Eurofighter d’EADS ou du Rafale de Dassault."

Écrit par : Buena02 | 23/01/2012

Allons ! On nous rappelle dans cet article de pseudos critiques déjà apparue en novembre et décembre derniers, rien de plus rien de nouveau ! Si, il y avait eu malfaçon lors de l’évaluation la ou les personnes témoins auraient alors déposé un dossier auprès du Ministère public de la Confédération (MPC) pour enquête. Rien de cela en réalité !

Mieux, lors d’une interview dans le journal Skynews.ch de janvier, le responsable de la planification du Département de la Défense M. Neuhandswander a clairement balayer ces accusations, l’évaluation d’Armasuisse a été exemplaire du début à la fin, les trois constructeurs se sont même félicités du sérieux !
• On notera également que si il y avait eu partialité les concurrents lésés auraient pu déposer plainte ! Là, encore RIEN !

Rien de sérieux donc, et les commissions de sécurité vont comme à chaque achat lourd éplucher les dossiers. Par contre l’enquête révèlera peut-être le nom du « corbeau » dont l’entête de la lettre est assez pathétique. Ces commissions et sous-commissions sont d'ailleurs légende dans notre pays!

A qui profite cette polémique ?

Au début certainement orchestrée par un concurrent comme à chaque fois, aujourd’hui, j’entrevois clairement une reprise interne par des membres du GSsA au sein de formations politiques comme les Verts et les Socialistes dont le but est de tenter de saper le projet pour qu’il échoue !

Propagande mensongère donc, dont seul le profane se laissera piéger !

Écrit par : Liv | 24/01/2012

"Accusations anonyme sur le choix du Gripen" non seulement ce n'est pas sérieux mais cela frise la série B !

Écrit par : Serge | 24/01/2012

Moi j'ai lu pleins de choses tout a fait nouvelles dans cet article ,particulierement concernant le deroulement du processus de selection.

Plutot que de faire l'autruche ou d'appliquer la méthode Coué parce que quelque chose deplait, je crois qu'il serait bon d'attendre les résultats de l'enquete ?

Écrit par : Buena02 | 24/01/2012

Eh bien moi aussi j'attends le résultat de cette enquête, même si je n'ai pas accès aux infos de Le Temps. Une chose que je trouve étrange, c'est que c'est le seul quotidien (média?) romand et peut-être suisse qui en parle sur sa page internet...

Ce n'est pas parce que je voudrais absolument que le choix soit modifié. S'il devait l'être, se serait certainement en faveur... des Tiger: plus personne n'aurait confiance et l'achat serait refusé lors des votations populaires. Mais juste par curiosité, pour en savoir plus sur la procédure et les éléments qui ont contribués à ce choix qui continue de m'étonner.

Écrit par : Jo-ailes | 24/01/2012

Rien d’étonnant c’est du grand n’importe quoi, un lettre anonyme qui raconte des âneries : exemple on parle de 24 appareils sauf que ce chiffre n’a jamais été articulé, on parle de 22 avions !

Les suédois auraient fournit une offre directement à Maurer outrepassant Armasuisse et la procédure, ridicule et absurde un tel cas les exclueraient automatiquement de la compétition.

Pour terminer, le Chef de l’évaluation aurait magouillé, sans que personne ou presque ni voie rien !!
Je ne parle même de soi-disant chiffres invérifiables et faux transmit par Saab, dont évidemment Armasuisse n’a pas vu la couleur !

On nage dans l’absurde, et si une enquête est lancée, dites-vous bien qu’elle ne remettra pas en cause le choix du Gripen E/F mais permettra d’identifier le « Corbeau » !

Écrit par : Serge | 24/01/2012

En effet, JO-ailes, nonobstant le fait que je suis persuadé que cette histoire est ridicule, si par le grand des hasards il y avait eu tricherie notre pays n'achèterait plus aucun avion pour longtemps, donc a qui profite cet intox ?

Écrit par : Serge | 24/01/2012

@Jo-Ailes, je ne passe pas mon temps a regarder la presse suisse mais avec un moteur de recherche on trouve vite d'autres journaux qui en parlent:
http://www.lenouvelliste.ch/fr/suisse/une-commission-du-national-veut-faire-la-lumiere-sur-les-gripen-479-322709
http://www.aargauerzeitung.ch/schweiz/sicherheitspolitische-kommission-laesst-gripen-entscheid-untersuchen-119554490


bah wait and see, ce qui serait surtout ridicule c'est de presager des resultats de l'enquete dans un sens ou dans l'autre.

Écrit par : Buena02 | 24/01/2012

De l’intox pur et dur, ce n’est pas armasuisse ou nos chefs de l’armement qui vont faire des conneries pour couler le choix de l’avion en annonçant des irrégularités qui ce serait passer avant le choix final, les tests des 3 concurrents ce sont fait ouvertement et chaque avion a subit les mêmes tests.
Mais comme vous le dites, il y a des personnes qui sont là pour semer le doute car n’ont pas aimée de ce faire évincé et là c’est le contre coup de certaine entreprise qui aurait peut-être fait des arrangements auparavant avec un des 3 constructeurs.
Nous savons que Dassault a vivement critiqué le choix du CF et nous avons aussi des personnalités dans la même situation.
Du côté du GSSA et tous les partis politique qui été opposé a un nouvel avion sont quand a eux en pleine croisade.
Il ne faut pas oublier que le contrat ce compte pas en franc mais en milliard donc la vengeance est en conséquence.

Écrit par : michel | 24/01/2012

Merci Buena: en début d'après-midi, ces journaux n'en parlaient encore pas et avec mon moteur de recherche (Google pour ne pas le nommer) je n'obtenais rien en ce qui concernait les Gripen et la Suisse.
Comme quoi, tout arrive à point à qui sait attendre! ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 24/01/2012

Le ton résolument plus distant du Nouvelliste laisse entendre qu une enquête aura lieu, certes, effectivement le choix ne sera pas remis en question et à la lecture des inepties de ce courageux anonyme plainte il y aura ! Ce corbeau devra répondre de ses accusations ! Je ne penche pas non plus pour une grande surprise dans cette affaire !

Écrit par : Steeve | 24/01/2012

@Michel , incoherences habituelles... quitte a spéculer autant ecrire quelque chose de crédible (et en français):

Au niveau des responsabilités éventuelles, il est evident qu'il n'y a rien de plus frustrant que d'effectuer des evaluations serieuses et approfondies qui vont durer des annees et de voir ces évaluations ensuite écartees d'un revers de la main par un responsable politique ...

Dans les achats de materiels militaires de cette importance, c'est meme quelque chose d'assez fréquent d'avoir des responsables techniques ou des militaires désavoués qui tentent de s'opposer au choix final des politiques. Il n'y a pas besoin de chercher tres loin en arriere, c'est toute l'histoire de la competition bresilienne F-X2 ces dernieres années avec la lutte d'influence entre l'armee de l'air brésilienne et l'ex gouvernement Lula. La aussi, de nombreuses fuites anonymes ont été diffusées dans la presse bresilienne. Et ces fuites etaient tres ciblees et trop precises (tout comme celles publiees par la presse suisse) pour etre le fait de journalistes ou d'industriels exterieurs aux equipes d'evaluations .. Elles ont meme atteint leur but en ralliant une partie de la presse contre le gouvernement et l'obligeant finalement a suspendre sa décision.

Il y a aussi parfois bien evidemment de fausses fuites , mais dans ce cas la il est trés facile de le demontrer. C'est ce qui vient de se passer au Koweit ou l'editeur du journal Al-Shaab qui avait fabriqué un faux rapport officiel denigrant le Rafale est actuellement jugé par un tribunal.

wait and see

@steeve, le ton du nouvelliste n'a rien de revelateur , ils ont juste repris une depeche d'agence qui est sortie cet apres midi , contrairement a Le Temps qui lui fait un travail plus approfondi en citant et jaugeant directement le contenu de la lettre.

Écrit par : Buena02 | 24/01/2012

extraits d'un nouvel article du Temps:
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/83cbae82-46d3-11e1-a031-0038f692b009|0

"Examen approfondi du choix du Gripen

Une sous-commission du Conseil national va vérifier les accusations qui circulent et qui sont consignées dans un document anonyme

Ce n’est pas demain que les Gripen voleront dans le ciel suisse. Au sein de la Commission de politique de sécurité (CPS) du Conseil national, le scepticisme est grand. Entre ceux qui jugent cet appareil inadapté aux besoins de défense de la Suisse et ceux qui estiment que le remplacement des vieux Tiger n’est pas une priorité, il est difficile de trouver des avocats de l’avion suédois dans cette commission.

Celle-ci veut cependant faire la lumière sur les procédures qui ont conduit le Conseil fédéral à préférer le Gripen au Rafale français et à l’Eurofighter. Elle a recomposé mardi la sous-commission de sept membres qui s’était mise au travail il y a trois ans déjà et qui avait auditionné les représentants des trois groupes candidats, qui s’y connaissent en matière de lobbyisme.

Cette commission reste placée sous la présidence de Thomas Hurter (UDC/SH), pilote et instructeur de profession que le choix du Gripen laisse perplexe. A côté de lui, deux autres membres de son parti, Yvan Perrin (NE) et Hans Fehr (ZH), tout aussi circonspects, le démocrate-chrétien Jakob Büchler (SG), les socialistes Evi Allemann (BE) et Pierre-Alain Fridez (JU), ainsi que la libérale-radicale Corina Eichenberger (AG).

La CPS a demandé au bureau du Conseil national l’autorisation de désigner un huitième membre afin que les petits partis puissent aussi être représentés dans cette instance. Si la requête est acceptée, c’est le Vert argovien Geri Müller qui complétera l’effectif.
...
La sous-commission est invitée à faire part de ses conclusions dans les meilleurs délais. Chantal Galladé espère qu’elle y parviendra d’ici à fin avril, mais Yvan Perrin juge ce calendrier très optimiste. Ce sera plutôt pour fin juin. «Nous voulons avoir une vue précise de ce dossier avant de traiter la demande d’achat des Gripen. Les enjeux financiers sont considérables (ndlr: 3,1 milliards) et peuvent avoir une incidence sur d’autres secteurs du budget fédéral», souligne la présidente de la CPS"


Reponse fin juin donc

Écrit par : Buena02 | 25/01/2012

Je remercie Adrien Monk alias Buena02 pour qui la perfection est primordiale et sur l’explication de mon incohérence ou orthographique, ca me dérange pas de faite des fautes mais en parlant de fautes, il serait agréable de corriger ton texte car les accents sont tombé dans la corbeille à papier.
Mais comme une minorité d’ami sur ce site, j’ai comme eux dès sont tout début défendu le gripen par déduction A + B que le gripen serait le meilleur pour notre pays ce qui c’est produit donc l’incohérence et les fautes d’orthographes ont eut raison sur une perfection aveugle ne voulant que ce qui est le plus cher mais pas forcément le meilleur pour l’emploi qui lui est demandé.

Écrit par : michel | 25/01/2012

@ Michel: désolé de corriger votre texte, mais là il faudrait dire:
"... j’ai comme eux dès sont tout début défendu le gripen par déduction E + F..." ! La version A/B étant depuis le début dans les choux... ;o)

Pour le Gripen E/F suisse, il faudra demander à SAAB d'installer une crosse d'appontage: ça sauve parfois un appareil!
http://www.lenouvelliste.ch/fr/valais/sion/sion-un-fa-18-explose-un-pneu-a-latterrissage-497-267202

Si SAAB a réellement travaillé sur une version navalisée, ça ne devrait pas leur poser de problèmes...

Écrit par : Jo-ailes | 25/01/2012

Voyons Jo-ailes, les aérodromes de notre pays sont tous doté de câbles de freinage mais aussi de filets en bout de piste, donc pas de soucis pour le Gripen !

Écrit par : Steeve | 25/01/2012

@Steeve: Voui, je sais, mais il me semble que le câble de freinage endommage moins la structure des appareils que les filets, me trompes-je?

Écrit par : Jo-ailes | 25/01/2012

Oui c'est pas faux, mais en même temps les trois concurrents n'en sont pas doté .. d'une crosse d'appontage, hormis la version navale du Rafale !

Écrit par : Steeve | 25/01/2012

Je vais vous laissé continuer tout seul sur ce blog, je suis fatigué de cette arrogance orthographique car dès que vous ne savez plus quoi dire ou que la vérité fait mal, zou les remarques, le niveau discutions a perdu de son intérêt mais la méchanceté a augmenté.

Écrit par : michel | 26/01/2012

Allons MIchel, reste avec nous, peu importe l'arrogance de certain ! D'ailleurs les semaines vont être très intéressantes avec le financement de l'avion, l'enquête sur le choix et la chasse au Corbeau !

Écrit par : Serge | 26/01/2012

24 heures en parle aussi

"Anonyme mais bien documenté. La précision des accusations et les références documentées à certains rapports de travail montrent que le ou les dénonciateurs sont des personnes proches de l’armée ou, du moins, fins connaisseurs du dossier.
"
http://www.24heures.ch/suisse/Tirs-croises-sur-lavion-de-combat-Gripen/story/25957103

Écrit par : Buena02 | 26/01/2012

Mais nous connaitrons bientôt le/les nom(s) du Corbeau ! Avoir eu accès à certaines parties du dossier c'est bien (concurrents, politiques,employé corrompu ou simplement déçu) en être informé de manière complète est une autre chose !
Une bonne chose de pouvoir mettre de l'ordre dans cette histoire, notamment en cas de votation !

Écrit par : Steeve | 26/01/2012

@ Steeve, l'espoir fait vivre ... mais examinez en detail les articles et les declarations et vous vous apercevrez que le but de la commission n'est pas d'identifier ce soi-disant corbeau mais bien de verifier en profondeur la véracité des accusations portées.

Écrit par : Buena02 | 26/01/2012

Je n au jamais prétendu le contraire ! Mais il est clair que plainte il y aura et le corbeau sera démasqué !

Écrit par : Steeve | 26/01/2012

le message est beaucoup plus important que le messager.
Yvan Perrin est perturbé et parle d'annuler l'achat du Gripen et de tout reprendre a zero SI les irregularités sont avérées.

http://www.24heures.ch/suisse/Les-accusations-sur-le-choix-du-Gripen-sont-precises/story/30395073

Écrit par : Buena02 | 26/01/2012

Mon avis sur la question , on ne me le demande pas mais je vais le donner quand même : Autant je trouve que le choix Suisse du Gripen est legitime autant j'ai des doutes sur la façon dont ce choix a été fait.
Choisir le Gripen , cela n'a rien de scandaleux dans la mesure ou le choix du Rafale etait politiquement impossible. C'est un choix certes financierement et techniquement risqué dans la mesure ou l'avion reste a developper mais qui a priori est , sur le papier , suffisant pour couvrir les besoins des troupes d'aviation.
Par contre , pour suivre U. Maurer depuis qu'il est a ce poste , je trouve qu'il change trés souvent son fusil d'epaule , qu'il est tres incoherent et parfois meme illisible et qu'il ne donne pas l'impression d'un politicien rigoureux et digne de confiance. Donc je ne serais pas surpris qu'il ait pris certaines libertés quand à la conduite du processus de sélection.

C'est un avis qui bien sur n'engage que moi.

Écrit par : Buena | 26/01/2012

On peut effectivement être perplexe quant à la manière de communiquer de M. Maurer, c'est un fait, par contre le choix du Gripen E/F n'est pas une exclusivité du chef de la défense, mais il est le résultat d'une concertation du Conseil fédéral dans son ensemble, donc, les 7 "sages" sont impliqués dans le résultat.

Écrit par : Steeve | 26/01/2012

Ce n'est pas le resultat qui pose probleme, le CF n'avait pas d'autres choix possibles et n'a fait qu'enteriner la proposition du chef de la Defense qui est bien celui qui a conduit les negotiations a la tete de son departement.
Et Maurer ce n'est pas qu'un probleme de communication , ce sont des tergiversations (on achete , on achete plus , on depense , on depense plus... ) des rapports plus que contestés et cette impression desagreable d'un pilotage superficiel a la petite semaine.

Écrit par : Buena02 | 26/01/2012

Bonsoir, C'est dans les faits un peu plus compliqué, le chef du DDPS a voulu en premier lieu assuré le financement de son département et de l'avion avant de poursuivre l'évaluation jusqu'à son terme, on ne peut lui en vouloir sur ce point. c'est le parlement avec notamment les deux commissions de sécurité qui ont obligé le CF à pour suivre le décision en milieu d'année dernière suite à l'arrêt de l'été 2010. Ce même parlement a ajusté le financement de la défense, pour que celui-ci, puisse relancer le choix et poursuivre les acquisitions.

Concernant, les négociations, elles n'ont commencé que suite au choix et non avant ! On sait par contre, que cet automne, le DDPS a demandé aux trois concurrents la possibilité de payé en plusieurs versement, il s'agissait d'une demande et non d'une négociation.

Écrit par : PK | 26/01/2012

Oui, c'est Pascal, merci!! T'as des news sur le sujet???

Écrit par : Steeve | 26/01/2012

oui mais je parlais surtout de son attitude sur un plus long terme et son incapacité a brosser un tableau coherent de la menace a laquelle doit faire face la défense Suisse, les multiples moutures du RAPOLSEC ; ses hesitations sur la modernisation des f5 ou l'achat de nouveaux chasseurs etc... pas serieux

Écrit par : Buena02 | 26/01/2012

Hello Steeve & Buena,

Question "news" il a de quoi écrire, mais vu l'effervescence du moment, il me faut du temps pour être précis, car on peut lire tout et n'importe quoi pour l'instant. En même temps cela se comprend !

Les critiques de la lettre anonyme sont connues depuis l'année passée, rien de nouveau à ce sujet, ce qui est particulier c'est que le monde politique qui s'est emparé du sujet est en ébullition normal et qu'en parallèle, au DDPS et chez Armasuisse, la sérénité est de mise !

Alors, prenons du recul pour l'instant !

Ah, Buena, en ce qui concerne la modernisation possible des F-5, il s'agissait d'étudier toutes les possibilités disponibles, tout comme au milieu des années 2000, une étude avait été faite pour définir si, il était possible d'acquérir une seconde tranche de F/A-18 d'occasions.

Écrit par : PK | 26/01/2012

mmm cette histoire est surtout en train de devenir un evenement mediatique qui va bien au dela des cercles politiques ,l'histoire commence meme a sortir de Suisse avec des articles dans la presse etrangère. Qui ne dit mot consent , je ne crois pas que la "serenite" silencieuse, si elle existe , soit la reponse appropriee a une polemique qui risque de compromette l'achat de l'avion de combat par l'image deplorable qui en est donnée.

Écrit par : Buena02 | 26/01/2012

Les commentaires sont fermés.