14/09/2011

Suisse : Le Rafale en grand favori ?

 

 

lbg_052.jpg

 

 

Le Conseil National a voté ce jour le crédit nécessaire à l’acquisition de 22 nouveaux avions de combat, ce qui relance le programme d’achat! Je vous propose ici un petit rappel des trois concurrents ainsi que des offres de ceux-ci ! Les informations datent d’une année et il est évident que chacun des constructeurs pourra mettre à jour celles-ci, notamment en matière de technologie proposée et nous aurons l’occasion d’y revenir. Cependant, l’évaluation de 2008 reste valable et l’on peut aisément se baser sur elle.

Rappel :

Le processus d'appel d'offres en deux phases a commencé en janvier 2008 avec le premier appel d'offres envoyé par Armasuisse aux quatre avionneurs Boeing, Dassault, EADS et Saab. En avril 2008, Boeing a renoncé à présenter une offre (impossibilité de répondre en matière de transfert de technologie). Les essais en vol et au sol des trois candidats restant ont commencé en juillet 2008.

Les essais comportaient  une trentaine de vols par candidat. A cet effet, chaque fabricant met à la disposition d'Armasuisse deux biplaces dans la configuration souhaitée. Ces avions ont été pilotés par des pilotes d'essai d'Armasuisse et des Forces Aériennes, en présence d'un pilote d'essai du fabricant. Les appareils ont décollé généralement de l'aérodrome militaire d'Emmen. Les appareils ont également atterris sur les aérodromes militaires de Meiringen, Sion et Payerne. Les scénarios de tests étaient identiques pour les trois candidats avec comme objectif de tester ceux-ci en mode air-air, air-sol et «reco». L’intégration sur les infrastructures ainsi que le domaine de la maintenance ont été testés.

A propos du processus d’offsets :

Dans la phase d’évaluation des offres des concurrents pour la vente d’avions de combat, chaque fournisseur doit apporter des offres concrètes concernant les offsets. Ces portefeuilles d’offsets sont ensuite transmis aux entreprises suisses, complétés par Armasuisse en matière de prescriptions de sécurité et de politique d’acquisition.

Dans la phase de décision, les contrats d’acquisition et les contrats d’offsets sont préparés afin d’analyser la valeur des différentes offres. Cela influe l’évaluation globale de l’acquisition. Les flux des offsets directs et indirects sont fixés lors de cette phase.

Un programme d’offsets de plus de 2 milliards génère du travail pour 2.500 personnes durant de longues années. En ce qui concerne le Rafale, les offsets atteignent près de 6 milliards et le Gripen E/F 5,5 milliards et l’Eurofighter près de 8 milliards soit dans les trois cas un retour bien supérieur à la facture du nouvel avion de combat.

Résultats de l’évaluation :

Selon les résultats officiels transmis par Armasuisse le résultat des tests est le suivant :

1 Rafale

2 Eurofighter

3 Gripen C/D (le Gripen NG est proposé depuis, mais n’a pu participer à l’évaluation).

lbg_028.jpg

 

 

Le Rafale en Favori :

Le partenariat industriel :

Les industriels du consortium Rafale International – constitué des sociétés Dassault Aviation, Snecma (Groupe Safra ) et Thales, MBDA et leurs sous-traitants sont en mesure de proposer à la Suisse une coopération industrielle et scientifique au bénéfice de l’ensemble de ses cantons.  Cette offre touche l’ensemble de la gamme des fournisseurs soit : le secteur militaire avec le RAFALE, mais aussi le secteur civil qui comprend : les programmes d’avions d’affaires Falcon, les moteurs civil de type CFM56 ainsi que l’avionique pour avions et hélicoptères. Certains éléments du Rafale sont déjà produits en Suisse (vitre cockpit, réservoir de carburant additionnel et plus récemment des éléments du radar Thales RBE2).

L’offre prévoit la sous-traitance de nombreux éléments structuraux, l’assemblage final et la maintenance  en Suisse pour l’ensemble du programme Rafale ainsi que la recherche et le développement. La fabrication de l’armement (missiles MICA) est également proposée ainsi que le développement du viseur de casque GERFAUT, sont également concernés les systèmes tel le système d’auto-protection SPECTRA ainsi que l’OSF deuxième génération.

Selon Dassault, le Rafale est l’avion qui convient le mieux à notre pays, car en tant que voisin la collaboration à la fois militaire et industriel en sont  favorisées. De plus, il faut savoir que la version la plus récente (F3+) testée en Suisse a répondu à 95% au cahier des charges et offres les possibilités suivantes :

  • capacité de vol en mode « Supercruise».
  • Courte distance de décollage.
  • Rayon d’action et capacité de vol prolongé permettant de longues missions de surveillance.
  • Rapide mise en oeuvre notamment par des soldats de milice.
  • Facilité d’intégration sur les ouvrages déjà construits.

Système multisenseurs proposé :

La version du Rafale proposée à notre pays est la plus récente disponible soit le standard 04T avec le câblage pour le missile METEOR, le pod Damocles XF et la nouvelle architecture IDM. L’appareil disposera :

  • Radar Thales AESA RBE-2AA .
  • Système d’autopotection SPECTRA.
  • D’un OSF (Optique Secteur Frontal) nouvelle génération.
  • D’une liaison 16 (Link16) de dernière génération (MIDS).
  • Système de fusion des données NCW (Net Centric Warfare).

En matière de propulsion et en fonction des possibilités, il n’est pas exclut qu’une  version plus puissante du SNECMA M-88 soit disponible (a confirmer en rapport avec le contrat des EAU).

 

lbg_005.jpg

 

 

L’offre pour l’Eurofighter :

La coopération industriel

La coopération industrielle repose sur le groupe formé par les sociétés partenaires du programme Eurofighter que sont Alenia Aeronautica (Italie), BAE Systems (Grande-Bretagne) et EADS (Allemagne et Espagne), responsables du développement et de la production de l'Eurofighter. La société responsable du développement du moteur de l’Eurofighter est EUROJET GmbH, dont les actionnaires sont Rolls-Royce (Grande-Bretagne), MTU Aero Engines (Allemagne) Avio SpA (Italie) et ITP Industria de Turbo Propulsores SA (Espagne). De plus le  consortium Eurofighter est complété par plus de 400 sous-traitants internationaux et par leurs sociétés mères ou affiliées.

Selon EADS, l’Eurofighter un avion particulièrement adapté pour les missions en montagne et dans l’espace aérien particulier de la Suisse en répondant aux besoins suivants :

  • fortes pentes d’approche et de décollage des bases aériennes en altitude
  • distance de décollage extrêmement courte sans post-combustion, y compris à pleine charge
  • moins de nuisances sonores et de gaz d’échappement
  • capacité « Supercruise » (faculté d’atteindre la vitesse supersonique sans allumer la réchauffe), y compris à pleine charge
  • durée de vol prolongée dans les missions de police de l’air et de surveillance de l’espace aérien, ce qui permet de réduire la flotte nécessaire
  • arrivée extrêmement rapide dans la zone de mission.

Equipements :

Le système intégré de gestion de la mission et de l’armement de l’Eurofighter fusionne les données fournies par tous les divers senseurs et l’arrivée du radar AESA «CAPTOR-E». L’interface homme-machine optimisée «Carefree Handling» le décharge de certaines tâches. De plus, les afficheurs multifonctions, différents modes de pilotage automatique et un système de commande vocale permettent au pilote de se concentrer entièrement sur sa mission.

Système multisenseurs proposés :

  • Radar AESA CAPTOR-E.
  • Système PIRATE (Passive Infrared Airborne Tracking Equipement).
  • MIDS/Liaison 16 (Multifunction-Information-Distribution-System).
  • DASS Chaff/Flares (Defensive Aids Sub-System).
  • Pod de contre-mesures électroniques tractées.

 

60637456.jpg

 

 

L’offre du Gripen :

Caractéristiques techniques :

Optimisé pour la Suède pour permettre sa mise en oeuvre par des soldats de milice, l’avion correspond parfaitement à la situation Helvétique. Le Gripen est de conception multi-rôles  et permet l’ensemble des missions prévues dans le cahier des charges : police aérienne, opération air-air & air-sol ainsi que la reconnaissance. L’avion apporte un développement en continu, il est validé pour l’ensemble des types de missiles occidentaux et autorise, de ce fait, le montage du même armement que sur les F/A-18 et sert actuellement de plateforme de tests pour le missile METEOR de prochaine génération. L’appareil sera développé et maintenu au niveau le plus avancé jusqu’en 2040 en collaboration avec la Suède et proposera l’ajout de nouvelles fonctions opérationnelles ainsi que de maintenance.

Le système d’armement du Gripen inclut des munitions de précision «intelligentes», telles que les bombes guidées par laser (LGB), et l’équipement de système infrarouge de détection par l’avant/illuminateur infrarouge (FLIR/LDP) qui leur est associé. Ces capteurs de cible avancés complètent les modes radar air-air et air-sol et la liaison de données tactique, donnant au Gripen une capacité d’attaque à la fois précise et souple.

Le Gripen est conçu et constamment mis à niveau en vue d’évoluer dans l’environnement de combat du 21e siècle, la guerre en réseaux centrés (Net Centric Warfare- NCW). L’avion sera doté d'un nouveau  systèmes tactiques, tels que le radar à balayage électronique AESA le «RAVEN ES-05», un nouveau système de communication satellitaire et un système électro-optique de détection des missiles en approche.

Commentaires :

A ce jour, le Rafale part en grand favori non seulement grâces à ses excellents résultats aux tests mais également par les offres en matière industrielles.  L’avion correspond à l’enveloppe budgétaire et offre d’excellentes perspectives de modernisation.  L’Eurofighter quant à lui s’améliore techniquement, mais souffre en matière de coûts ! Il est en effet le plus cher à l’achat et dépassera visiblement (selon le prix catalogue) le budget suisse, sa maintenance est également la plus onéreuse ! Le Gripen semblait très bien placé, mais la version C/D testée s’avère dépassée et le «NG» souffre pour l’instant de retard quant à sa mise au point et risque donc d’arriver trop tard, de plus il semblerait que l’offre industriel manque de garantie, du moins en apparences, l'offre suédoise reste très intéressante notamment avec l'adjonction du radar AESA et les possibilités de modernisation des appareils déjà en service !

Il faut néanmoins attendre la mise à jour des offres, mais il est vrai, que Dassault Aviation pourrait bien remporter l’offre et offrir à nos deux pays une nouvelle ère en matière de coopération aéronautique ! à Suivre ...

 

LES TROIS CANDIDATS SERONT EN DEMONSTRATION AU MEETING DE SION CE WEEKEND :

L’Eurofighter : le samedi 17 septembre à 16h30 et le dimanche 18  à 15h05.

Le Dassault Rafale : le vendredi 16 septembre à 14h35 et le samedi 17 à 15h00.

Le Gripen : le vendredi 16 septembre à 16h45 et le dimanche 18 à 13h30.

 

Mise à jour :

Le 30/09/11 (10H10) L’achat devant être porté d’ici au plus tard à 2014, les offres des trois candidats seront dès lors  échues (valable jusqu’à la fin de l’année). De fait, le Chef du DDPS va demander des offres retravaillées !
Chaque concurrent connaissant maintenant l’enveloppe de financement pourra donc ajuster selon ses possibilités ! Rien n’est dit, la bataille continue … !

Photos : 1 & 2 Le Rafale au Bourget @ Paul Marais-Hayer 3 L’Eurofighter au Bourget @ Paul Marais-Hayer 4 Gripen C/D à Emmen @ Hermann Keist


 

Commentaires

Excellent ce vote ! Il est dommage que les problèmes de mise au point du Gripen NG perdurent, le Rafale, effectivement arrive à mâturité et semble idéal pour notre pays !

Écrit par : Steeve | 15/09/2011

Voilà encore une fois, un match opposant l'Eurofighter au Rafale. Et comme souvent l'avion de chez Dassault, le rafale, est donné grand favori. Beaucoup d'experts sont d'accord sur le fait que le rafale est un avion moins couteux à l'achat et l'entretien que son homologue. Que techniquement, le rafale est un cran en dessus avec des possibilités d'évolution intéressante.

Plus de détail sur l'eurofighter et les avions de combat:
http://www.myzone59.com/aviation/avions-de-chasse/index.php

Résultat aucun marché hors de ses frontières, n'a été obtenu pour le rafale... alors voyons si la Suisse changera cette phrase.

Écrit par : Phil | 15/09/2011

On se remet dans l'ambiance des années 60 lorsque la Suisse avait choisi le Mirage III RS (le scandale en moins cette fois-ci).

Cette acquisition avait engendrée une excellente coopération technique entre les 2 pays.

Et qui sait, cet achat va peut-être enfin donner l'impulsion pour d'autres des ventes à l'étranger pour cet avion qui est excellent, mais qui est surement trop étiqueté "France".

Écrit par : Antoine | 15/09/2011

A mon sens l’Eurofighter ne passera pas et ceci à cause du prix, le montant bloqué par nos parlementaires ne pourra être augmenté et sauf un miracle de dernière minute, les coûts faramineux de l’avion européen vont péjorer l’offre. A moins qu’EADS ne nous fasse une extraordinaire ristourne mais là on rêve !

Écrit par : Liv | 15/09/2011

excellent article , merci pour les infos et la synthese. Avia news est décidement la meilleure source d'infos sur cette competition

Écrit par : buena | 15/09/2011

Je m'étonnais presque de n'avoir point encore lu un post de notre cher "Rafaliste" Buena ! :-)
L'avion français semble effectivement en très bon "Vol" pour rejoindre nos montagne ! Impatient de revoir voler ce merveilleux oiseau à Sion ce weekend !
Merci Pascal pour ces infos particulièrement bien travaillées!!

Écrit par : Robin | 15/09/2011

J’ai découverts ce site il y a peu, et vraiment je n’ai à ce jour pas trouvé mieux en français, je viens d’en apprendre avec cet article bien plus sur cette compétition que nulle part ailleurs, merci ! Splendides photos, à chaque fois d’ailleurs.

Écrit par : Anthony | 15/09/2011

je pense que tous les fans d'aviation sont heureux de ce décision maintenant au tour du conseil fédéral de voir sur le nombre d'avions que l'armée aura mais aussi sur le vainqueur.

l'eurofighter ne va pas allé plus loin car je pense que nos responsable on bien vu chez les anglais le gros problème avec cet avion donc ils sont obligé de faire de sérieuses coupe budgetaire.

la compétition est rafale et gripen et la le gripen est comme vous le dites dépassé mais la version NG peut tout changée et de plus la suisse va passé commande pas ces prochains jours

une petite fleur pour le rafale, si la suisse le choisit ce sera une porte grande ouverte pour l'exportation dans d'autre pays car la suisse est petite mais beaucoup la prenne comme reference en matière d'armement

à suivre

Écrit par : michel | 15/09/2011

voici les 3 vidéos prisent à sion

maintenant que notre armée va ce doté d'un des trois donc chaque pilote tire à fond sa machine

http://www.youtube.com/watch?v=zxgAzEd6KWI&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=5T8vPih9VSA&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=WQBUDhNFxrQ&feature=related

Écrit par : michel | 18/09/2011

il n'y a pas photos entre les 3 je trouve , la demo du Rafale est bien plus dynamique ..et puis avec la montagne derriere c'est terrible !

Écrit par : Lenny | 19/09/2011

oui un vrai spectacle le rafale, une chose est sur est c'est que les pilotes en ramasse des G .

bon aussi c'est un avion de combat pas un avion de spectable mais d'un autre côté il montre sa maniabilité

moi j'ai un faible pour le gripen mais si le rafale l'emporte en suisse ce sera une carte de visite pour les autres pays qui sont en cours d'achat et l'ont pas encore mis en pole position et si la suisse l'achète les portes vont s'ouvrir pour dassault.

pour notre armée ce serait mieux le gripen car notre pays n'est pas grand donc a quoi ce sert de gros avions, il nous faut des petits qui sont rapide et maniable

Écrit par : michel | 19/09/2011

Gros succès cet article , il a été repris un peu partout dans la blogosphere.
quelques exemples:
http://cavok.com.br/blog/?p=39016
http://rafalenews.blogspot.com/2011/09/switzerland-national-council-approved.html
http://airforces.fr/2010/06/23/the-swiss-might-buy-rafale-fighter-aircraft/

Écrit par : buena | 20/09/2011

C’est Dassault ou Armasuisse qui dit que l’avion correspond à 95% au cahier des charges? C’est pas clair

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 23/09/2011

Armasuisse, soit l'organe de la Confédération chargé d'effectuer les tests.

Écrit par : PK | 23/09/2011

Peut-on consulter le rapport sur le net pour vérifier qui dit quoi?

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 23/09/2011

Le communiqué d'Armasuisse est disponible sur demande sur le cite de celui-ci. Armasuisse avait fait suivre celui-ci dans les agences press, mais peu de journaux ont rendu public le compte rendu, sauf, en Suisse Allemande.

Il est également possible de suivre les offres sur les cites des trois concurrents, mais sur les questions sensibles notamment technique vous ne trouverez pas grand chose.

Pour le reste je tire mes infos d'interviews des responsables des trois constructeurs en Suisse ansi que d'infos obtenue aupres de pilotes.

Écrit par : PK | 23/09/2011

C'est clair, il n'y que Pascal pour nous déccrocher en romandie de telles infos, sinon on trouve chez nos voisins le journal skynews.ch qui d'ailleurs va dans la même optique que ce blog, et semble également donner le Rafale gagnant.

Écrit par : Liv | 23/09/2011

mais là on ce pose des questions donc qui sais quoi car on retourne en arrière.
il y a quelques jours le conseil nationnale avait voté pour l'achat d'avions dans le programme d'armement et là zou le conseil d'état par la majoritée des votes le refuse donc ce sera pris sur un montant à part donc ceci donne droit à un referendum donc votation populaire ???

pourqoui l'armée le met pas dans son programme d'armement mais en achète 10 par année et avec ca il peut même en acheté 30 sur 3 ans

Écrit par : michel | 23/09/2011

Notez que je parle du Rafale comme favori, mais pas encore gagnant ! Je ne dispose pas de l’ensemble des offres ni ne connaît l’évolution de celles-ci ! Par ailleurs les tergiversations politiques actuelles sur le financement pourraient repousser l’acquisition et de fait changer les choses. Disons qu’avec les éléments actuels et à cours terme l’avion français pourrait bien remporter cette compétition.

Écrit par : PK | 23/09/2011

Pour moi : pesez c'est emballé ! Le Gripen NG est au point mort (dommage d'ailleurs), l'Eurofighter est épouvantablement cher et sort complètement de l'enveloppe de financement (peu importe la solution du National ou des Etats)seul le Rafale correspond !

Écrit par : Steeve | 23/09/2011

Merci PK.

Le F3 testée en Suisse a répondu à 95% au cahier des charges, et les deux autres, on a des infos?

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 23/09/2011

Voila , c'est donc pour ça que la news n'a été reprise que dans la presse alemanique:

"Der Rafale hat laut mehreren Quellen in der Evaluation die fliegerischen Kriterien am besten erfüllt."
http://www.nzz.ch/nachrichten/politik/schweiz/armasuisse_kampfjets_1.5040402.html

Écrit par : Buena | 23/09/2011

Non malheureusement, Armasuisse ne communique pas le poucentage de réussite des deux autres appareils sauf l'ordre d'arrivée tel que reproduit dans mon article. Il faut savoir que la compétition reste ouverte et la volonté Suisse est de rester discrète pour être parfaitement impartiale et éviter une guerre des communiqués comme celà se passe en Inde ou au Brésil par exemple.

Écrit par : PK | 23/09/2011

Le problème est de savoir d'où proviennent ces "sources" non citées dans le NZZ?

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 23/09/2011

La NZZ site armasuisse comme source!

Écrit par : Liv | 23/09/2011

Cette phrase évoque pourtant plusieurs sources sans les nommer...

Der Rafale hat laut mehreren Quellen in der Evaluation die fliegerischen Kriterien am besten erfüllt.

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 23/09/2011

la reponse a deja été donnée
"Le communiqué d'Armasuisse est disponible sur demande sur le cite de celui-ci."

il y a un formulaire de demande pour ça sur le site Armasuisse , il suffit de demander:
http://www.ar.admin.ch/internet/armasuisse/fr/tools/search.author.contactform.html?send=Chercher&queryString=communication&FormEncoding=UTF-8

cela evitera a certains de poser sans arret la meme question... ;)

Écrit par : Buena | 23/09/2011

Le rapport d'évaluation est toujours confidentiel, ce n'est donc pas demain la veille qu'Armasuisse me le communiquera, et c'est de rapport qui m'intéresse, pas le communiqué.

Voilà ce qu'a pu grappiller le Basler Zeitung...

Recherchen der Basler Zeitung zeigen, dass zwei der getesteten Flugzeugtypen bezüglich technischer Leistungsfähigkeit die Nase vorn haben.

Der französische Anbieter Dassault hat mit seinem Rafale das Verfahren gewonnen. Knapp dahinter, auf Platz zwei, folgt der Eurofighter des Rüstungskonzerns EADS, an dem die Länder Deutschland

Die Tester von Armasuisse haben Noten zwischen eins und zehn vergeben. Der schwedische Gripen hat nur halb so viele Punkte erhalten wie der Eurofighter und der Rafale. Die genauen Noten bleiben geheim. Im Hinblick auf die Nationalratsdebatte vom kommenden Mittwoch über die beschleunigte Beschaffung von Kampfflugzeugen intensivieren die drei Anbieter nun ihre Werbebemühungen. Der schwedische Rüstungskonzern Saab streicht den günstigsten Preis heraus, der deutlich unter jenen rund hundert Millionen Franken liegt, die EADS und Dassault pro Flugzeug verlangen.

Source: http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Einer-schwingt-oben-aus/story/19950976

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 23/09/2011

ce genre de rapport n'est contractuellement JAMAIS disponible dans son integralité pour des raisons de confidentialité évidente vis a vis des soumissionnaires, il faudra toujours se contenter d'un communiqué officiel relatif au resultat final , de quelques fuites , ou au mieux d'une synthese quand on a de la chance.

Écrit par : Buena | 23/09/2011

Entièrement d'accord, il tout a fait normal que l'on ne communique pas l'entier du rapport et ceci du fait qu'il est probable que d'ici l'annonce officielle les trois constructeurs auront à fournir une mise à jour des offres ! Un communiqué "light" est tout à fait satisfaisant pour ceux et celles qui savent lire entre les lignes !

Écrit par : Steeve | 23/09/2011

Au regard de ce qui est écrit par le Basler Zeitung (actualisé en septembre 2011), puisqu'il faut lire entre les lignes, à défaut d'avoir des sources officielles, si le Rafale est premier, l'Eurofighter est juste derrière, et le Gripen loin derrière ces deux avions.

Il est tout a fait anormal que le rapport ne soit pas communiqué au public. C'est parce que c'est rarement le cas que la spéculation prend trop facilement le pas sur la réalité en matière d'armements.

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 24/09/2011

http://www.teletext.ch/TSR1/112-00.html

Écrit par : michel | 27/09/2011

Avec une Armée à 5 milliards, n'y a-t-il pas un risque que seul le Gripen puissent être acheté, ne va-ton pas vers le moindre en matière d'équipement ?

Écrit par : Jonathan | 28/09/2011

Question très pertinente Jonathan, Dans le cadre un d’un achat groupé, effectivement cela devrait poser problème, mais dans le cas plus probable d’une acquisition par étape l’échelonnement doit permettre d’acquérir un avion disposant d’une technologie de pointe.
Il est clair qu’un Gripen C/D ne correspond pas à nos besoin et serait un achat inutile, reste le NG pour autant que celui-ci puisse être au point et bien sûr et le Rafale.
L’avion acheté doit impérativement être doté d’un radar AESA, d’une optique frontale, d’un IRST et posséder une fusion des données avec liaison16.

Écrit par : PK | 28/09/2011

Ce qui m’intrigue c’est effectivement que l’on parle d’un financement X et que les trois appareils sont offerts à des prix très différents, ne devrait-on pas annoncer le gagnant de la compétition puis, sur cette base, travailler sur le montage du financement ?

Écrit par : Liv | 28/09/2011

CA y est c'est fait !!Le Conseil des Etats s’est rallié mercredi au concept du National: le budget de l’armée sera relevé à 5 milliards pour remplacer la flotte de Tiger, financer un effectif de 100’000 soldats et combler les lacunes en équipement.

Reste à savoir quel avion va être choisit, espéront que la technologie ne sera pas sacrifée !!

Écrit par : Steeve | 28/09/2011

YESSSS ! le Rafale et rien d'autre !

Écrit par : Liv | 28/09/2011

Ce serait le choix le plus sur et le plus cohérent.
Mais il faut toujours etre prudent avec le Rafale, depuis quelques années le Rafale est souvent favori des competitions , il obtient TOUJOURS la meilleure evaluation technique .. et puis au final les considerations politiques fichent tout en l'air ...

Exemple:
"“The Rafale took the lead (built by French aircraft manufacturer Dassault Aviation) by a narrow margin in the first stage of the assessment, but considering interoperability and the alliance between Korea and the U.S., we have finally chosen the F-15K (built by the American company Boeing).”
"
http://english.donga.com/srv/service.php3?bicode=050000&biid=2011092807678

Mais bon il semble que la Suisse (tout comme l'inde d'ailleurs) semble s'orienter vers le meilleur choix possible pour elle en depit de toute consideration politique.

Écrit par : Buena | 28/09/2011

SUSPENS, SUSPENS : and the winner is ..... !

Écrit par : Alek | 28/09/2011

oufff quel change que le conseil d'état suit le nationale mais comme on le dit ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué car ces temps ce sont de vrais girouette.

petite infos en parallèle: en 2014 il y aura un meeting aérien à payerne donc à suivre.

je pense que l'on va nous faire encore attendre un moment avant de savoir quel sera notre nouvel avion de combat.

le rafale comme vous le dites est souvent sur les 1ère marche et au final ce retrouve dernier mais pour quel raison ca on suppose mais ????
moi je pense que la suisse va prendre le NG

Écrit par : michel | 28/09/2011

Je ne sais pas si celà est vrai, mais la press suisse-allemande semble se diriger vers le Gripen, et celà car celui-ci offre le meilleur prix :


http://www.tagesanzeiger.ch/Schweiz/dossier2.html?dossier_id=1071

Écrit par : Christophe | 29/09/2011

En effet, certains parlementaires semblent partir du principe que l’enveloppe financière ne pourra pas permettre d’acheter autre chose que le Gripen. Si ce cas devait s’avérer exact il faudra encore voir comment sera équiper le Gripen pour la Suisse, un avion sans radar AESA ni fusion des données serait très vite dépassé, à moins qu’il soit prévu un « updating » d’ici 2020 !

Il faut cependant sur cette question financière, tenir compte qu’avec la baisse de l’euro, le prix des autres concurrents sera inférieur … alors à suivre et peut-être demain déjà !!

Écrit par : PK | 29/09/2011

Oui j'ai lu ça aussi , mais c'est assez simpliste ; en fait pour connaitre l'offre la plus compétitive , il faut aussi bien sur tenir compte:
- des différentes parités monétaires au moment de l'achat.
- des conditions de financement offertes par chacun des industriels (le cout du crédit et l étalonnement proposés deviennent très importants dès lors que la Suisse s'engage vers un financement fractionné a prélever sur son budget militaire)
- du montant (et de l'impact réél) des offsets proposés.
- des incertitudes (delais et surcouts) lièes a la nécéssaire évolution technologique des avions (rappelons par exemple que les futurs radars AESA des Gripen et Typhoon, prevus au mieux pour 2015 ne sont toujours pas financés alors que le developpement du RBE2 AA du Rafale est terminé ...)

et ça ce n'est pas le travail des journalistes ou des parlementaires mais celui des experts en charge de l'évaluation.

Écrit par : Buena | 29/09/2011

"le rafale comme vous le dites est souvent sur les 1ère marche et au final ce retrouve dernier mais pour quel raison ca on suppose mais ????
moi je pense que la suisse va prendre le NG"

Non le Rafale a toujours été classé premier dans l'evaluation technique devant les Typhoon Gripen et autres F15, F16 ou F18, que ce soit en Inde, en Coree a Singapour ou aux Pays-Bas. Ma remarque était pour dire qu'en matiere d'avions de combat l'évaluation technique est une chose mais que les consideration politiques ou geostrategiques sont souvent plus importantes surtout quand on a pour principal concurrent les USA.

Le Gripen NG est un avion de papier, a peine développé, non financé et qui a actuellement à 0 commandes, y compris dans son pays d'origine.
Et il est proposé par celui des 3 groupements industriels en competition qui offre le moins de garanties en terme industriels et technologiques.
Je vois mal un pays sérieux comme la Suisse s'engager sur la base de belles promesses ...

Écrit par : Buena | 29/09/2011

Dans la NZZ de ce jour on nous explique (ce que Pascal écrivait déjà l’année passé) : que le Rafale est le meilleur, que l’Eurofighter offre les meilleurs offsets soit 8 milliards et que le Gripen n’offre que 2,2 milliards !
Donc j’en déduis que le Rafale est le meilleurs et permet une participation excellente de l’ordre de 6 milliards !

Écrit par : Tony | 29/09/2011

ne pas oublié que le prix d'un eurofighter n'est pas du tout le même que le rafale mais surtout le gripen donc cet normale que saab propose que 4 milliards.
et pour l'eurofighter cet un consortium de 4 pays donc à chacun 2 milliard par pays.
et la france avec 6 milliards

maintenant si on compare chaque pays en fonction du prix de l'avion cet match null je pense.

si mes souvenirs sont bon pour les 3 concurents

le gripen coûtait 55 millions par avion sans pièces de rechange.
le rafale coûtait 65 millions par avion sans pièces de rechange.
l'eurofighter coûtait 75 millions par avion sans pièces de rechange.

je pense il est important de bien faire attention, on nous fait les yeux doux avec ces offsets (4-6-8 milliards) mais le prix de chaque avions sont différents

après il y a la version de l'avion

Pascal avez-vous des infos sur le prix d'un avion selon les 3 concurents sans les pièces de rechanges et sans équipement ?

Écrit par : michel | 29/09/2011

Question difficile que d’évaluer le prix proposé par chaque concurrent, Selon une évaluation qui date des essais de 2008 les chiffres seraient les suivants :

Gripen 22 avions pour 4,3 milliards
Rafale 22 avions pour 4,8 milliards
Eurofighter 20 avions pour 6 milliards

Ces chiffres sont une estimation mais sont certainement sensiblement différents !


Dernièrement un parlementaire proche du dossier à estimé les prix par avions (pièce) suivants :

Gripen à 100 millions
Rafale à 180 millions
Eurofighter à 280 millions


Par contre les offrent en matière d’Offsets (retour sur investissement pour l’industrie suisse) semblent plus exactes :

Gripen : 3,5 milliards
Rafale : 6 milliards
Eurofighter : 8 milliards


Voilà pour les chiffres estimés, pour le reste il faudra attendre la décision !

Écrit par : PK | 30/09/2011

Il y a une chose de sûr, le Gripen est le seul à pouvoir entré dans l'enveloppe fiancière mais avec de moindre répercutions industriels, si Dassault a fait une offre à la baisse, le Rafale peut l'emporté !

Écrit par : Robin | 30/09/2011

Très juste, il y fort à penser que le choix sera financier ! Soit, le moindre coût, soit un peu plus de dépenses mais avec un retour industriel plus avantageux !

Écrit par : PK | 30/09/2011

Mise à Jour, L’achat devant être porté d’ici au plus tard à 2014, les offres des trois candidats seront dès lors échues (valable jusqu’à la fin de l’année). De fait, le Chef du DDPS va demander des offres retravaillées !
Chaque concurrent connaissant maintenant l’enveloppe de financement pourra donc ajuster selon ses possibilités ! Rien n’est dit, la bataille continue … !

Écrit par : PK | 30/09/2011

Nos amis suédois ont une carte favorable en matière de prix, mais si Dassault & Sarkosy veulent gagner, ils ont là, l’occasion de peaufiné le prix afin que le Rafale entre parfaitement dans le cadre du financement suisse ! Meilleur en vol, offre industriel bonne et prix dans les limites devraient avantager celui-ci !

Écrit par : Steeve | 30/09/2011

merci Pascal pour les infos mais juste une question ??

Dernièrement un parlementaire proche du dossier à estimé les prix par avions (pièce) suivants :

Gripen à 100 millions
Rafale à 180 millions
Eurofighter à 280 millions

là il s'agit bien du montant par avion mais avec équipement ??? 100 millions pour un gripen car il y a deux ans en arrière on parlait environ de 55 millions pièces et là ca double de prix pour dire

il est sur que ca va ce joué sur l'aspect financier

Écrit par : michel | 30/09/2011

Le parlementaire parlait probablement du coût unitaire des avions, qui comprend entre autres le prix d'achat mais pas seulement. Si c'est le prix d'achat alors c'est effectivement extrêmement élevé, mais si c'est le coût total sur la durée de vie de l'avion, alors c'est plutôt intéressant (ou optimiste, au choix).

Écrit par : Matthieu | 30/09/2011

A lire les commentaires je crois qu'il y une confusion au sujet de l'enveloppe financiere et ce qui peut y rentrer ou non. J'ai lu attentivement la presse suisse et les 5 milliards annoncés ne sont pas prevus pour financer seulement les avions de combat , il s'agit du montant du futur budget militaire annuel de la Suisse pour une armée de 100000h . La partie de ce budget qui va financer les avions de combat n'est a ma connaissance toujours pas fixée ni donc le nombre d'annees qui seront nécéssaires pour payer les avions.

Il est bien évident, comme le laisse entendre les parlementaires suisses, que plus le montant annuel a prelever pour payer les avions sera élévé plus il y aura d'economies a faire dans d'autres secteurs . Mais en theorie rien n'empeche la Suisse de choisir l'avion le plus couteux , elle aura juste a payer plus longtemps.
Et la les conditions de paiement offertes peuvent jouer un role important et faire pencher la balance.

Écrit par : Buena | 30/09/2011

oui tout a fait Matthieu

cet du vrai chinois tout ca ? moi je comprend rien du tout dans leur facon de calculer.

on achete un avion qui coûte xxxxxxxxx frs mais on va pas faire un calcul sur 30ans qui sera la durée de vie de l'avion. qui est impossible d'avoir un chiffre juste, je pense que ca deviens de l'exagération.

vous achetez un voiture donc le montant de base est de 30'000.- + 5'000.- d'options donc au final votre voiture vous coute 35'000.- mais vous allez pas compter sur 10ans combien va coûté le carburant, le nombre de pneus, les services, etc..............

là vous achetez un vélo et la voiture sur votre table de nuit sur une photo.

Écrit par : michel | 30/09/2011

Vas-ton voir un jour ces avions volé en suisse, les parties politique sens mêle à pleine dent.
On est en période préparation électorale ou chaque partie lance sa grenade sur les autres, le partie socialiste veut faire un contre-projet afin qu’un moratoire soit fait sur 10ans et avec élection au peuple.
Nous l’avons vu ces dernier jours avec l’antenne qui aurait du être posé au moléson, tous les parties ont trouvé une poire a ce mettre sous la dent, de toute façon ce sont de beaux parleurs trop payé et on ce tire dans les pattes mais quand on leur met une bonne gamelle de lait il lèche tous dedans.

Écrit par : michel | 02/10/2011

Je pense que notre pays à tout interêt à retenir l'offre Française définitivement, le rafale est un avion multi rôle, très polyvalent avec une maintenance moins couteuse que l'eurofighter.

De plus, la France à réussi à mener ce projet à terme seul et avec efficacité alors que l'Eurofighter est assemblé dans différents pays, ce qui forcément augmente son coût.

La France à besoin de notre commande et je pense que c'est judicieux de l'a lui "offrir", l'industrie Française n'a rien à envier en terme de savoir faire et d'innovation, il n'y a qu'a regarder les BPC de type mistral et la façon dont ils ont remplis leur rôle en libye.

Ils ont tous simplement compris que la réduction des coûts passe par la polyvalence.

Écrit par : vond | 08/11/2011

je pensent que nos amis suisse ont raison ils disposerons du meilleur avion du mondes que tout le monde n aimerai pas avoir en face en cas de combat car ses pertes seraient miniment pour le rafale il est redoutable et armés surpuissant la suisse deviendrai avec le rafale une grande puissance aérienne

Écrit par : james rouvier | 18/11/2011

et je pense que beaucoups de pays seraient jaloux que la suisse ai le rafale car ils n osent pas le dirent mais a terme le rafale sera encore plus puissant avec l amelioration des radars de l autonomie et la furtivité

Écrit par : james rouvier | 18/11/2011

La France à besoin de notre commande et je pense que c'est judicieux de l'a lui "offrir", l'industrie Française n'a rien à envier en terme de savoir faire et d'innovation
REPONSE : il est vrai que si la suisse achète le rafale ca va ouvrir la voie aux autres pays hésitant sur le rafale mais si j’aurait été au gouvernement suisse, j’aurais le jour après que le gouvernement français a fait des menaces sur le paradis fiscal ainsi que pour l’eurofighter, retourné leur offre en format de confettis dans une belle boite avec un petit mot doux (enlever votre tas de m…e devant votre porte avant d’aller chez les autres)
je pense que nos amis suisse ont raison ils disposeront du meilleur avion du mondes
REPONSE : faux il n’est pas le meilleur sinon Dassault croulerait sous les commandes, il ce vend pas car un produit français avarié.
Et je pense que beaucoup de pays seraient jaloux que le suisse ait le rafale
REPONSE : tous les pays vont en rire et vont dire tient les suisses ont sortit les boites de conserve de chez carrefour made in France.
Soyons objectif : le seul pays qui a pas jugé la suisse est la suède donc remercions le en achetant son gripen qui est très bien

Écrit par : michel | 19/11/2011

Pour ce qui est du "produit français avarié", c'est peut-etre l'opinion d'un benêt incapable d'ecrire 2 lignes sans faire 5 fautes d'orthographe, mais ce n'est clairement pas celle d'Armasuisse

Écrit par : Buena | 19/11/2011

sa ce voit que tu connais rien le gripen est nul et le rafale s amuserai en vol avec lui quand a vous le suisse vous etes imccapable de fabriquer quoi que ce soit dans votre pays a part recevoir du blanchiment d argent les pays qui n osent pas acheter le rafale sont des debilent pur et dure 20 f16 vaut 10 rafales bandes de rigolos meme les americains ont ete battu par le rafale en excercices et en sont jaloux quand a la suisse elle fait ce quelle veut mais serait redoutable avec le rafale qui est le meilleur du monde et de loin vous etes un peu en retard messieurs .moi je vais rire je jour ou il y aura une guerre quelque part et que tout le monde aura le modele americain des années 70

Écrit par : james rouvier | 19/11/2011

vous avez votre facon de penser et nous la notre regarder on a vendu beaucoups de mirage 2000 et voyer le resultat c est un avion considéré comme le meilleur du monde et redoutable en superiorité aerienne alors dites vous que le rafale est encore superieur et n a peur de personne meme pas du f22 americain qui est un superbe avion mais trop lourd la aussi le rafale s amuserai et certains americain pensent qu il n est pas si invulnerable que ca face au rafale alors vos commentaire suisse essayer d en fabriquer un apres on verra mais ca risque car vous en etes imccapable.

Écrit par : james rouvier | 19/11/2011

Bon apparemment n'y a pas qu'en Suisse qu'il y a des idiots ...

Écrit par : Buena | 19/11/2011

si si surtout en suisse vous vous dites neutre et vous vous voulez une aviation votre neutralité n a plus de sens qu il ne se passe pas quelque chose en europe un jour car on vas rire ce jour la bandes de ploucs vous etes la risée des francais il y a longtemps que j aurais envahi ca moi et d autres pays qui servent a rien a part nous emmerder comme dis sarko

Écrit par : james rouvier | 19/11/2011

La bêtise des gens comme vous n'a de sens que votre méconnaissance du sujet ! La neutralité suisse, veut dire que notre pays n'agresse personne mais garde ses moyens de défenses et collabore avec ses voisins en tant que partenaire de sécurité ! Tout comme nous portons assistance en cas de catastrophes à nos voisins et plus loin si il le faut !

Pour le reste, vous êtes visiblement de cette minorité de français exécrables détesté à travers le monde !

Écrit par : Steeve | 19/11/2011

non non moi je suis français et j'apprecie bien plus nos amis suisses que certains debiles qui peuplent notre beau pays. bon j'espere que PK effacera toutes ces aneries

Écrit par : Buena | 19/11/2011

désolé s'il y a des fautes mais excel est seul responsable car c'est lui qui a fait la correction donc va voir Bill ma vieille branche lol

ne soyez pas fâché mais vous voulez vendre votre rafale sans regardé ce qui est le mieux pour la suisse ...

la surprise est que le gripen sera choisit ...

Écrit par : michel | 19/11/2011

@james rouvier : Troll???

Écrit par : john | 19/11/2011

Buena est visiblement l'avatar de ceux qui veulent denigrer le Rafale et les Français auprès des Suisses... ce genre de de "guerre" de désinformation donne la nausée ! Y-a-t-il un modérateur dans la salle pour faire taire ces discours confondant de bêtises et de haine ?

Écrit par : tanguy | 20/11/2011

Pour infos, notre amis "Buena" à toujours défendu le Rafale et ceci depuis le début des essais en Suisse, soit en 2008 ! Nous avons lui et moi eu quelques différents sur le sujet mais contrairement àcertain "trolls" le discour est resté intéressant ! rien àvoir avec les commentaires de J. Rouvier.

Écrit par : Steeve | 21/11/2011

Entièrement d'accord avec Steeve! Ce blog est très intéressant par les informations données par Pascal, mais également dans les échanges que l'on peut y faire. Chacun à le droit d'argumenter son oppinion, et en général celà se fait dans une atmosphère saine.

Je trouve très dommage que certaines personnes débarquent pour essayer d'y semer la zizanie...

J'ai envie de demander aux utilisateurs "habituels", ainsi qu'aux autres qui voudraient se mêler aux discussion, de ne pas répondre aux attaques personnelles, qui ne sont ni constructives, ni agréables, et de rester concentré sur notre passion: l'aviation!

Qu'en pensez-vous? ;o)

Il semblerait que le chef de l'armée soit favorable à un vote populaire sur l'achat de nouveaux avions. C'est risqué, mais j'ai l'impression que simplement le dire lui fait gagner déjà quelques points de plus...

Écrit par : Jo-ailes | 21/11/2011

Bonjour Chers(res) lecteurs & lectrices, en effet, il est de préférable de ne pas répondre à certains commentaires disgracieux qui n’engage que la bêtise de leurs auteurs ! Restons donc entre personnes de bonne compagnie !

Effectivement, le Chef de l’armée à confirmé l’idée qu’un vote sur l’achat d’avions de combat était selon lui tout à fait souhaitable.
D’ailleurs, il faut signaler que le système politique de notre pays permet à toute instant de lancé une votation sur un sujet, l’affirmation comme quoi le Peuple ne pourrait se prononcer sur l’éventualité d’un référendum et une manipulation électoraliste de la gauche qui a fait boule de neige parmi les personnes ne maitrisant pas les fonctionnements de notre politique !

Le Chef de l’Armée à remis les pendules à l’heure, merci à lui !

Écrit par : PK | 21/11/2011

Il a bien raison notre chef de l'armée, celà semble augurer de l'annonce imminente du gagnant !

En cas de vote, il faudra convaincre et l'arguement purement militaire ne suffira pas, le partenariat industriel sera la clef de celui-ci !

Écrit par : Liv | 21/11/2011

Cela se passe comment ? vous annoncez le gagnant et vous votez ou l'inverse , cela risque de faire des delais

Écrit par : buena | 21/11/2011

Hello Buena, le choix sera annoncé très prochainement, puis il est possible que la Gauche annonce la récolte de signatures pour un vote devant le Peuple. Pour cela, notre Ministre de la Défense à négocier une achat au plus tard en 2014 pour permettre le vote.

Écrit par : PK | 22/11/2011

INFORMATION

pour les personnes qui capte la chaine suisse romande ou TSR1 ou sinon sur le web http://www.tsr.ch/video/emissions/mise-au-point/#/emissions/mise-au-point/3596615-mise-au-point.html.
veuillez regarder le dimanche soir 27 novembre à 20h10, il y a l'émission mise au point qui va présenté les 3 avions en liste pour notre armée, selon l'information les journalistes de l'émission vont aller dans les pays en europe comparé chaque modèle.
pour le reste a voir lors de l'émission

Écrit par : michel | 23/11/2011

Merci Michel, en ce qui me concerne je me réserve quant à cet émission, la TSR nous habitue depuis quelques années à des reportages de plus en plus minimalistes. En ce qui concerne l'aviation il n'y a plus de journaliste spécialisé et l'on confie le domaine (comme d'autres) à des profanes ! La qualité de l'infos à baissé, heureusement qu'il reste des sites spécialisés (comme avia news)!!

Écrit par : Steeve | 23/11/2011

Très juste, en 2008 lors des essais, la TSR avait réalisé un reportage sans queue ni tête, ou chacun y allait de sa petite phrase bête est stupide, résultat pathétique !

Écrit par : Liv | 23/11/2011

merci, alors le scénario suivant est crédible:

12 decembre 2011 : La Suisse choisit le
29 janvier 2012 : la gauche Suisse annonce avoir suffisamment de signature
27 novembre 2012 : 50,01% du peuple Suisse rejette l'achat d'avions de combat
28 novembre 2012 : Le Pdg de se suicide

pas cool lol

Écrit par : Buena | 23/11/2011

Et depuis quant la Gauche a-t-elle réussit à faire passer un vote contre l'armée ? Depuis 20 ans, 9 votes et 9 défaites de la Gauche ! Deplus selon un sondage officiel de cet automne 52,67% disent oui aux avions, et ceci sans campagne d'information !
Et lorsque l'on voit le nombre de gens dans les meeting le vote serait encore renforcé contre les antimilitaristes !!

Le vote ne pourrait avoir lieu qu'en 2014, pas avant !

Écrit par : Robin | 23/11/2011

De rien les amis, on verra dimanche si les journalistes sont toujours des pros dans leur domaine ou pas.
Moi je vois plus des gens qui manipulent l’information pour que ce soit croustillant à l’audimat.
C’est le nouveau système qui les fonts vendre de l’information qui devient au final une intox à qui peut en profiter mais aussi on voit souvent qu’ils sont peu impartiale.

Écrit par : michel | 23/11/2011

La France ferme la porte à un accord fiscal avec la Suisse, La Suisse aurait-elle choisit le Gripen ???

Écrit par : Serge | 24/11/2011

Ou alors, le Rafale est vendu à la Suisse, le Gouvernement déclare ne pas négocier ce genre d’accord du moins jusqu’aux élections et puis retour en arrière ! Manœuvre politique de surface ?

Écrit par : Liv | 24/11/2011

Désolé pour les Français qui aime notre Suisse mais votre président n’est pas philosophe, il s’acharne avec une chose qui existe dans chaque pays du monde entier, il y a toujours eut ca et même les amis de Sarko avec l’affaire Betancourt et il y en a plein d’autre que l’on ne sera jamais car confidentiel.
Il y a pas un pays dans le monde qui a les mains plus blanche que l’autre, tous les mêmes.
La France a un président qui agasse tout le monde et c’est regrettable car là ce sont tous nos amis Français qui passe a la casserole … dommage … on compatie à votre douleur.
Bon revenons au vif du sujet.
Vous avez peut-être trouvé le vainqueur sur le choix de l’avion qui équipera notre aviation, il est vrai que cette dernière attaque de sarko risque de mettre nos politiciens en rogne et de changer la donne car le rafale est bien aimé par beaucoup de militaires et politiciens mais aussi les entreprises qui toucheront de belles commandes au final.
On voit aussi qu’EADS fait profil bas et que chaque pays gouvernemental a laissé coulé le problème fiscal, par contre sarko à une dent contre la suisse qui risque de couter cher à Dassault est ses employés.
On sait très bien que les 3 constructeurs on besoin de cette commande, pour l’eurofighter il est en perte de vitesse car la suisse ne peut réellement ce permettre un tel avion vu le prix, le rafale est très bien positionné mais là il tombe très bas mais le seul pays qui a sut comment faire est la suède qui est restée neutre, un grand bravo pour le gripen donc encore une fois a métrisé le respect de la suisse.
La suisse est aussi obligée de regarder le montant de ce nouvel achat, elle ne peut pour des raisons politique choisir n’importe comment, nous sommes tous dans une période ou l’on doit regardé dans notre porte-monnaie et ceci rentre en ligne de compte, les 3 constructeurs ont du sortir une bonne calculette si elle veut que son avion en sorte gagnant et pour le moment le gripen tient la route et après le rafale et quand a l’eurofighter il est le dernier.
Si le referendum passe il sera plus simple avec un avion moins cher à la votation mais le gripen à rien à rougir envers ses concurrents

Écrit par : michel | 24/11/2011

Nous verrons bien qui sera le gagnant, mais à l'évidence l'arrogance des politiques français ne jouent pas en faveur du Rafale, une fois de plus Dassault ne peut compter que sur lui-même..Aie Aie !
PS : Mon cher Michel, ce qui fera pencher la balance face à un référendum c'est l'aspect économique du dossier, soit les emplois à la clefs !

Écrit par : Steeve | 24/11/2011

Cette histoire de refuser un accord fiscal est d'un stupidité sans nom, cela n'apporte rien ; comme je l'ai dit ailleurs, la France n'a pas de moyen de pression et on sait bien qu'elle ne va pas envahir la Suisse ... Les autres pays , pour la plupart, ont un accord ou vont en avoir un et ce refus, c'est juste une posture , une fanfaronnade de Sarkozy par rapport a Obama.
A partir de la , la question que l'on peut se poser est de savoir s'il peut y avoir un lien entre l'attitude du gouvernement Sarkozy et la décision pour les avions de combat ?
Mon avis personnel est que cela peut etre un facteur parmi d'autres pour la décision finale mais je crois aussi qu'en cas de préfèrence technique et économique pour le Rafale, le gouvernement Suisse a en main une magnifique carte qui , bien utilisée, pourrait permettre de calmer les ardeurs des excités qui nous "gouvernent" ici en France.

Écrit par : Buena | 24/11/2011

Chers amis, du flegme il faut garder ! Le choix d'un avion de combat est une chose complexe dans lequel plusieurs facteurs vont jouer, s'additionner ! Les déclarations françaises sur le sujet peuvent avoir joué un rôle, mais ne perdons pas de vue qu'il y a la clef une élection en 2012, alors entre déclarations officielles et officieuses il y a un pas.
Il faut attendre le résultat du choix probablement la semaine (mercredi ?) pour ensuite, pouvoir analyser avec le recul nécessaire tous les éléments qui compose celui-ci !

Votre serviteur.

Écrit par : PK | 24/11/2011

Cette histoire d'accord fiscal est une très bonne chose pour le Rafale! C'est une façon pour la France de garder une carte en main en cas de blocage politique, c'est de bonne guerre. Et puis une partie du prix de la bête pourra être inclus dans le futur accord, c'est loin d'être idiot.

Quant aux déclarations de Sarkozy, j'ai trouvé les américains bien plus virulents... Mais Sarkozy est antipathique et c'est plus facile de critiquer les français et la sempiternelle "arrogance française". En réalité tout cela ne doit pas beaucoup émouvoir le conseil fédéral.

Écrit par : kelesis | 26/11/2011

Nouvelles toutes chaudes : l'evaluation technique d' Armasuisse recommanderait de ne pas choisir le Gripen, qui ne serait meme pas au niveau du f/18 en performance !
http://bazonline.ch/schweiz/standard/Kampfjet-Gripen-mit-unbefriedigenden-Noten/story/10934828

D'un autre coté j'ai lu quelques articles de presse (le Temps...) qui annoncent que les prix du rafale et du typhoon seraient proches autour de 4 milliards , cela me semble moins credible mais si cela est vrai , cela pourrait signifier que le Typhoon avec toutes les compensations offertes serait encore largement dans la course

Écrit par : Buena | 27/11/2011

Hello Buena, ce genre d'article me laisse très perplexe quant à la qualité, en effet, le journaliste reprend la recommandation concernant la version testée en 2008, soit le JAS-39 C/D Gripen, hors, nous savons que les suédois nous proposent, depuis, le modèle issus du démonstrateur Gripen NG soit un Gripen 4+. Reste donc à évaluer l'état de celui-ci et ses performances réelles ... !

Nous ne connaissons pas réellement le prix de l'Eurofighter et du Rafale selon les offres des constructeurs, mais on peut supposer que le Rafale est sensiblement inférieur.

Pour m'a part, le Gripen garde une chance pour autant que les éléments dit de "nouvelle génération" puissent être suffisamment évolués et que l'offre industriel soit intéressante ... ! Le Rafale reste très bon et nous savons que l'offre industriel est bonne.
En ce qui concerne l'Eurofighter, il reste plus cher et l'offre industriel complexe, de plus il me semble que la Suisse ne pourra décider en matière d'évolution de celui-ci, seuls les quatre pays constructeurs garderont la main mise sur l'avenir de l'avion.

Écrit par : PK | 28/11/2011

Oui je comprend bien mais alors comment evaluer un avion qui n'est qu'un prototype et dont des elements importants n'existent que sur papier (Aesa...)? , c'est impossible sauf a faire aveuglement confiance a l'industriel. Moi je ne vois que le prix qui soit en faveur du Gripen. Dans Le Temps il y un article de l'ancien chef de l'armee suisse qui dit quels devraient etre les criteres de choix pour le nouvel avion. Pour lui le critère n°1 c'est:
"Premièrement, le candidat doit exister dans la configuration proposée et toutes les missions que l’on en attend doivent être totalement développées et avoir été démontrées en engagement réel. Cette exigence supprime les risques du passage d’un prototype à un système fini"
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/75c5febe-16db-11e1-9834-e179a475de07|1

Écrit par : Buena | 28/11/2011

En effet, c'est toute la complexité que Saab doit affronter, prouvé les capacités de son Gripen 4+ avec des éléments à l'état de prototypes ! L'ancien CMdt de l'Armée qui était, par ailleurs, pilote de chasse résume très bien les éléments clefs !

Écrit par : PK | 28/11/2011

Avez-vous regardé l’émission http://www.tsr.ch/video/emissions/mise-au-point/#/emissions/mise-au-point/3612000-quels-avions-de-combat-pour-la-suisse-tournee-des-fournisseurs.html

On voit bien dans ce reportage que chaque constructeur fait la présentation de leur avion qui est le meilleur mais aussi que les concurrents sont moins bons.
D’après le reportage, on devient vite de vieux amis, qui ne sont pas une référence même si on est un pays voisin, une arrogance je trouve.

La fierté d’un certain pays constructeur envers un acheteur, selon le reportage ca nous fait penser à un vieux film avec la mafia ou l’on fait des affaires avec une embrassade et poignet de main.
Concernant les prix affiché lors du reportage, qui sont peut clair.

Un gripen à 40 à 60 millions
Un rafale à 150 millions
Un eurofighter à 100 millions

Bon il y a une erreur car c’est le rafale à 100 millions et l’eurofighter à 150 millions.

Concernant les journaux, il faut bien faire attention ce qui est écrit, ce n’est pas un référence car on sait que ce sont des manipulateurs d’informations et qui devient ensuite de l’intox.
Déjà ils n’ont aucune compétence sur le sujet car leur but est de faire monter l’audimat ou de vendre leurs journaux.
Donc l’aspect journalistique en matière armement est sans valeur.

Chaque constructeur a le même problème est de vendre donc tous les coups sont permit.

Écrit par : michel | 28/11/2011

Hé, oui MIchel, ce genre de reportage n'apporte rien de concrêt, les VRP des constructeurs sont là pour faire la pub de leur avion et ceci face à un journaliste "passif" qui n'y connait rien !

Concernant les prix, ils ne sont pas représentatifs car chaque constructeur à l'occasion d'addapter sont offre et donc dejouer avec les chiffres !

Écrit par : Steeve | 28/11/2011

Oui merci Steeve

Un reportable déjà trop court, on ne peut en 12 minutes faire un article objective et concret sur un sujet d’une telle importance.

Pour ce genre d’article, j’aurai vu une personne respecté comme Fernand Carel notre ancien chef d’aviation suisse, c’est une personne qui a une connaissance en la matière mais juste qu’il a un penchant pour le matériel français vu qu’il a piloté des années un mirage 3 mais pour un acheteur il faut être 100% neutre et pas de favoritisme.

Concernant les articles sur le web ou dans les journaux, il ne faut pas tout croire car on ne sait pas qui manipule derrière tout ca, ne pas oublié que c’est achat ce compte pas en milliers de francs mais en milliards.

Les représentants de chaque constructeur sont là pour vendre et on a bien vu leur procédé, chez EADS bonne présentation en mettant en avant les points fort de l’avion, chez Dassault comme on le dit on caresse le chat dans le bon sens du poil mais avec trop de familiarité comme pour dire si tu prend le rafale tu aura toute les portes ouverte et tu sera notre meilleur ami et chez Saab ca reste plus sobre un peu du style de la suisse.

Les revues mettant le gripen comme un avion dépassé là c’est une grave erreur car on ne peut ce basé sur des référence d’un avion 5ans en arrière mais là faut voir la version NG qui sera le plus aboutit ce qui a pas été fait par le journaliste.

Ensuite les avions ont tous la même fonction au combat : AIR-AIR … AIR-SOL mais maintenant la question quand sera la 3ème guerre mondiale ??? une très bonne question donc personne ne peut y répondre car qui va attaquer un pays sans avoir à subir la foudre (je ne parle pas des derniers conflits) soit par un retour d’attaque nucléaire ou chimique.

La 3ème guerre mondiale est plus subtile car c’est le terrorisme, les centrales nucléaire, la bourse, renversement du gouvernement, et bien d’autres car il est plus judicieux d’affaiblir un pays pour mieux le conquérir que par une destruction ou la force.

Notre aviation doit s’équipé d’un avion qui va lui permettre de faire en priorité la police aérienne et d’être rapidement sur les lieux.

Le conseil fédéral prendra la décision sur lequel des avions a acheté, je trouve ceci bien car ce sera en fonction que Mr U Maurer présentera l’avion le mieux pour notre pays car si le choix aurait été prit par l’armée, il aurait choisit le plus cher.

Écrit par : michel | 28/11/2011

Le truc le plus sympa de ce reportage c’est le petit clin d’œil du pilote d’essais de chez Dassault qui portait le badge des essais avec les trois concurrents !!!

Badge reprit parfois en photos sur le sujet ici sur le blog !

Écrit par : Robin | 28/11/2011

Je crois que la version NG du gripen n'a pas été évaluée par armasuisse, donc cet avion ne peut pas être sélectionné car sinon c'est toute la procédure d'achat qui est invalidée.

Écrit par : Atlas | 28/11/2011

il est vrai que la version NG na pas été testé mais comme il a déjà été mentionné ultérieurement sur ce blog sur l'achat des F18C, la suisse avait testée la version A-B
donc ou est la différence pour le gripen.
on voit bien que nos F18 donne entière satisfaction

Écrit par : michel | 28/11/2011

Moteur, electronique, radar, cockpit... tout change sur le Gripen; les ng et C/d n'ont quasiment rien en commun alors que pour les F18 , il n'y a que des evolutions elelctroniques

Plus interessant , l'article du Tages Anzeiger. il y aurait donc un combat entre des groupes d'interets (Ruag ? )qui ont interet a laisser filtrer les rapports d'evaluation pour contrer le choix du Gripen et Ueli Maurer qui prefererait acheter l'avion le moins cher .

http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Stoermanoever-vor-dem-Kampfjetentscheid/story/16447105

Écrit par : buena | 28/11/2011

Sauf que la encore il y a une grave erreur, quelque soit l'avion choisit RUAG ainsi que plus de 300 entreprises seront concernées par l'industrialisation ! Clairement, le potentiel industriel jouera un rôle très important pour le choix. M. Maurer peut pour des raisons d'argent pencher ver le Gripen, mais l'intérêts des militaires couplé à l'intérêts économique est très important ! Un exemple, Dassault sous-trite déjà des partie du radar RBE2 et le système d'enregistrement des données de vol de la gamme Falcon jet ainsi que les réservoirs externes, le class cockpit est également déjà produit en suisse dans le jura ... etcs !

Écrit par : Liv | 28/11/2011

Bonjour Michel, il y a cependant une différence notable avec le Hornet,en 87 lors des tests, la version C/D volait déjà mais juste trop tard pour les essais, le Hornet a été finalement commandé en 93 ! La différence repose sur le fait que de 87 à 93 la version de notre F/a-18 volait et commençait à équiper l’US Navy et la Suisse a pu suivre le développement. Le Gripen 4+ proposé à la Suisse n’a volé qu’en temps que démonstrateur, n’est pas en production et n’est même pas commandé par la Suède, d’où la problématique de cet appareil, bien que prometteur … ! Quelles sont réellement les garanties quant à la valeur de l’avion, ses possibilités ? Cela fait beaucoup de questions.

Écrit par : Steeve | 29/11/2011

secrètement le gripen NG (DEMO) as-t'il été essayé en Suède par de nos pilotes d'évaluation
avez-vous des infos là-dessus

Écrit par : michel | 29/11/2011

@ Michel, Il n’y a rien de secret, ce que l’on sait c’est qu’une délégation d’Armasuisse a pu se rendre en Suède pour être informée sur le «NG», apriori pas de vol n’avait été programmé.

Depuis les tests, les trois constructeurs informent régulièrement Armasuisse sur les développements des appareils et de l’évolution de ceux-ci.

@Liv, il y a surtout une forte combativité en ce qui concerne les offres directs (Offsets) avec notamment une offre de partage complet des Suédois.

Écrit par : PK | 29/11/2011

oui alors la vous m'excuserez mais le Basler Zeitung donne des details et cela fait pas mal de bruit, et il semble bien a voir les reaction qu'il s'agisse de vraies fuites basées sur des documents reels. Et il y a bien DEUX rapports , celui de 2008 a propos des avions testes (gripen C/D) et celui de fin 2009 qui prend en compte toutes les evolutions proposees par les constructeurs entre 2008 et 2015 (Gripen NG)! logique

Bon evidemment, il est precisé les tests pour lesquels le Gripen (2008 et 2015) n'a pas atteint la note minimale mais moi j'aime surtout la fin du rapport de 2009 : "LE RAFALE PRODUIT PAR DASSAULT EST PROPOSE COMME NOUVEL AVION DE COMBAT DE L'ARMEE DE L'AIR SUISSE"
Ils sont clairs, nets et precis chez Armasuisse.

http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Bundesrat-Maurer-soll-Auskunft-geben-zur-Jetbeschaffung/story/30431448

Maintenant je comprends bien que le politique ne veuille pas se laisser imposer une decision et se soit reserve une marge de manoeuvre en precisant que les 3 avions sont egalement qualifiables

Écrit par : Buena | 29/11/2011

Hé, oui Buena, l'annonce pourrait bien tomber demain suite à la réunion du Conseil Fédéral et les choses se précisent ! A l'évidence et mes articles en ont pris le sens depuis un certain temps, le Rafale est clairement recommandé et ceci du point de vue technique comme en matière d'Offsets.

Ce qui génère tout ce babillage provient de l'offre suédoise, qui comprend la version JAS-39 E/F du Gripen soit l'avion issus du démonstrateur NG ! Oui, mais voilà, il n'a pas pu être testé et n'est pas produit même en pré-série !

Donc, je résume, le Rafale est proposé par Armasuisse aux CF, celui-ci devrait suivre la recommandation ou se laisser tenté par le Gripen E/F moins cher (en apparence) !

Lorsque j'écrivais que le choix revêt une importance primordiale en matière de partenariat et d'investissement, j'anticipais là, les méandres de la politique politicienne !

Écrit par : PK | 29/11/2011

Normalement le CF ne devrait pas déroger à la recommandation, enfin .. ??

Un merci à toi M'sieur Pascal, car nulle part ailleurs nous n'avons eu autant d'infos sur cette compétition ( sur l'aviation d'ailleurs), tu as été le seul également à sentir la modification de l'offre Gripen (dès 2009) et parlé du NG pour la Suisse !

Demain un grand jour ??

Écrit par : Liv | 29/11/2011

c'est clair que ces fuites de documents officiels rejoignent ce qui a toujours ete dit ici !
Bon allez faites le bon choix maintenant svp ! cela commence par R.......

Écrit par : Buena | 29/11/2011

En espérant que ces cachoteries n'influences pas la décision: j'imagine que si c'est le Gripen qui avait dû être choisi par la commission, sans que cette dernière soit au courant qu'il ne remplissait pas tous les critères, ça risque de faire JASer...

Par contre, toutes mes félicitations à Pascal: j'ai l'impression, mais peut-être que je me trompe, qu'avec cet article, il a battu tous les records d'AVIANEWS avec près de 110 posts! ;o)

Allez, demain, je serai dans les starting-block... au fait, si la décision devait être dévoilée, ce serait plutôt en fin de matinée, c'est bien ça?

Écrit par : Jo-ailes | 29/11/2011

De bien bonnes nouvelles !! A propos, Pascal, tu confirmes l'annonce pour demain ?

Écrit par : Steeve | 29/11/2011

a moins que la politique ...
"Finalement, c'est non... en tout cas pour un moment. La France a décliné le 24 novembre les avances de la Suisse, qui la courtise assidûment depuis un an pour lui faire signer un nouvel accord fiscal pourtant le nom de code Rubik."
http://www.challenges.fr/economie/20111124.CHA7365/la-france-a-t-elle-raison-de-refuser-un-accord-fiscal-avec-la-suisse.html

pas tres souple ces français ...

Écrit par : Buena | 29/11/2011

Buena,

Justement, la France a sans doute décidé de mettre l'accord fiscal sur la table pour faire pencher la balance en faveur du Rafale. C'est risqué mais ça peut marcher. La France a autant besoin de vendre cet avion que les Suisse d'en finir avec cette histoire de paradis fiscal.

Écrit par : kelesis | 29/11/2011

@ Steeve : Hello, de fortes chance pour demain, sinon il reste le 9 décembre ! On peut toujours imaginer un report demain avec une conférence de presse dans les jours qui suivent.. bon on verra bien !!

@ Jo-ailes: pas de cachoteries, mais visiblement un certain manque de suivit pour certains politiciens, en effet, pour toutes personnes qui connaît un peu le domaine, il était évident que le Gripen C/D était dépassé, dès lors, à moins de présenté la nouvelle version SAAB aurait été totalement écarté. De fait, certain on a mélangé le premier résultat qui clairement disqualifiait l'avion, l'arrivée de la version NG remettait les pendules à l'heures, du moins théoriquement.

Le Chef des Force aérienne d'ailleurs, lorsqu'il parle de trois avions qui correspondent, à dans son optique, le Gripen NG !

Écrit par : PK | 29/11/2011

Je ne pense pas que ce genre d’agression, est en faveur du rafale et j’espère que le rafale ne sera pas choisit, comme je l’est déjà dit plus loin, je suis désolé pour nos amis Français et pour tous les travailleurs de chez Dassault ou fournisseurs de pièces détachée.
Votre président n’est pas du tout a sa place et j’espère qu’un 2012 lors des votations, vous serez qui choisir mais là il devient énervant votre président.
Il n’est non plus pas blanc comme neige avec toutes ses magouilles.
Encore une fois désolé les amis de la France car c’est le peuple qui en subit.

Écrit par : michel | 29/11/2011

je le souhaite, mais parfois j'ai de gros doutes sur la capacité des dirigeants français actuels a suivre une ligne de conduite intergouvernementale coherente. CF ce qui s'est passé au Brésil ou le contrat était quasiment dans la poche avant que l'on ne braque les brésiliens avec notre attitude intransigeante dans les negotiations entre l'union europeenne et le Mercosur; sans parler des initiatives de Lula sur l'Iran qui étaient peut etre un peu naive mais que l'on aurait pu traiter avec moins de condescendance.

Écrit par : Buena | 29/11/2011

Michel , si le Rafale (ou le Typhoon) n'est pas choisi , il faudra aussi etre désolé pour toutes les entreprises et les travailleurs suisses (en particulier en suisse romande) qui ne beneficieront pas de compensations economiques importantes.

Écrit par : Buena | 29/11/2011

tiens ca c'est passe inaperçu, en fait si le Gripen etait choisi , ce serait Ruag qui concevrait et fabriquerait les NG pour un cout total de 2.6 milliards. C'est la solution du risque maximal, puisque ce serait Ruag qui serait en fait chargé d'une bonne partie du travail de Saab , passer de la phase prototype a la phase industrielle avec tests et essais a la clé ... avec personne contre qui se retourner...et tout ça pour quelques dizaines d'emplois


"L’essentiel de la commande du Gripen resterait en Suisse
Yves Petignat

Armasuisse peut-elle gérer un contrat aussi important?

En cas d’acquisition de l’avion de combat Gripen pour succéder au Tiger, l’essentiel du crédit pourrait rester en Suisse, selon les informations du Temps. La solution proposée par les Suédois de Saab consisterait à vendre à la Suisse les cellules et l’équipement de 22 avions Gripen de la version actuelle pour 1,3 milliard. Les ateliers de RUAG se verraient alors confier un mandat pour équiper ces structures d’un nouvel équipement électronique, de radars et de systèmes d’armes de la dernière génération, pour un montant équivalent, donnant ainsi naissance à une nouvelle version du Saab Gripen, New Generation (NG).

Cette solution, qui bénéficie d’un fort intérêt au DDPS, assurerait le maintien de plusieurs dizaines d’emplois chez RUAG. L’entreprise suisse d’armement souffre en effet de la crise du franc et de la fonte des commandes militaires.

Du côté de Saab, on fait savoir que les craintes de voir le constructeur suédois arrêter la production d’avions avant la fin de vie des modèles actuels ne sont pas fondées. Le gouvernement suédois aurait apporté l’assurance du maintien d’une industrie aéronautique jusqu’en 2040, selon les représentants de Saab en Suisse.

Au sein des commissions de politique de sécurité, on doute de la capacité d’Armasuisse, la structure chargée de l’acquisition, de s’assurer du bon déroulement d’une telle «helvétisation» à hauts risques, alors qu’elle n’est pas parvenue à maîtriser la mise en œuvre du système électronique de conduite des forces terrestres acquis pour 700 millions. "

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/ce37908a-17ad-11e1-8892-7700a40c2118/Lessentiel_de_la_commande_du_Gripen_resterait_en_Suisse

Écrit par : Buena | 29/11/2011

Si le Gripen NG n'est pas retenu par le Conseil Fédéral du fait qu'il ne bénéficie aujourd'hui d'aucune commande ferme (notamment du pays d'origine), alors cela ne manquera pas de nous rappeler les raisons de l'abandon du Supertiger en faveur du Mirage III...

Écrit par : Matthieu | 29/11/2011

Le Conseil Federal a choisi le Gripen!

Écrit par : kelesis | 30/11/2011

bah ,premiere fois dans l'histoire qu'un pays achète un avion qui n'a fait l'objet d'aucune commande y compris par le pays constructeur et dont il va etre partiellement chargé du developpement. c'est risqué ,Cela se passera peut-etre tres bien ..ou peut etre pas. la Suisse ne saura que dans quelques années si le risque a payé.

Ce choix a assez peu de consequences pour le Rafale et l'Eurofighter , par contre la competition indienne devient cruciale : malheur au vaincu !

Écrit par : Buena | 30/11/2011

C'est une excellente opération pour Saab qui voit ses chances augmenter au Brésil et dans ses futures compétitions. D'autant que le gouvernement Suédois va pouvoir acheter des NG puisque la condition était que Saab trouve un export.
C'est catastrophique pour le Rafale en terme d'image on ne peut pas faire pire. D'autant qu'en Inde c'est perdu également. Il ne reste plus aucun espoir à Dassault. Par contre la France fera payer la Suisse et se remboursera sur un accord fiscal bien juteux.

L'Europe se retrouve avec trois constructeurs qui vivotent. C'est lamentable!

Écrit par : kelesis | 30/11/2011

Oula, c'est tres français ça ;), il ne faut pas passer d'un optimisme exagere a un pessimisme non moins exagere. Au bresil ca traine depuis 10 ans ,et la situation n'a jamais été aussi mauvaise, il n'acheteront pas d'avions neufs.

Je ne vois pas en quoi cela serait deja perdu en Inde. la competition est tres ouverte , les deux avion sont tres proches sur le plan du prix, le rafale est plutot en avance pour ce qui concerne la maturité et la capacite operationnelle et en Inde c'est autrement plus important qu'en Suisse. Dassault a deja un pied sur place avec les Mirage 2000. par contre le Typhoon serait plutot devant si on prend en compte la force de frappe commerciale et les compensations. Tout ceci est tres ouvert.

Écrit par : Buena | 30/11/2011

J'aimerai bien avoir un peu d'optimisme mais au Brésil c'est cuit : l'annonce de l'achat de Super Tucanos par les US indiquent que le F-18 va remporter le deal. D'ailleurs s'ils voulaient vraiment du Rafale ce serait déjà fait. En Inde, toutes les sources indiquent que l'Eurofighter a gagné, l'espoir est infime...

Écrit par : kelesis | 30/11/2011

tss il n'y AUCUNE source credible qui indique que l'Eurofighter a gagné a part quelques excités dans les forums et quelques journaleux brutanniques proches de BAE qui prennent leurs desirs pour des realites.

Tucanos ou pas tucanos, kc 390 ou pas kc 390. Le Bresil va acheter des avions d'occasions

Écrit par : Buena | 30/11/2011

Par contre Dassault Sarkozy and co doivent mettre le paquet maintenant . si les rodomontades idiotes contre la Suisse ne nous ont certainement pas aide , ce serait stupide , vis a vis de l'Inde , de continuer sur la voie du G20 ou Sarkozy n'a pas trouvé le temps de rencontrer le premier ministre indien..

Écrit par : Buena | 30/11/2011

Par contre Dassault Sarkozy and co doivent mettre le paquet maintenant . si les rodomontades idiotes contre la Suisse ne nous ont certainement pas aide , ce serait stupide , vis a vis de l'Inde , de continuer sur la voie du G20 ou Sarkozy n'a pas trouvé le temps de rencontrer le premier ministre indien..

Écrit par : Buena | 30/11/2011

Non aucune source crédible mais de plus en plus de rumeurs. J'ai vraiment du mal à y croire. Il n'y a plus de paquet à mettre, toutes les compétitions en cours sont déjà jouées ou quasiment. En Inde, il n'y a plus qu'à attendre autour du 15 décembre et je crois bien que les erreurs ont déjà été commises.

Si vous ne gagnez pas les compétitions dans lesquelles vous êtes favori, comment gagner celles où vous êtes outsider?

Écrit par : kelesis | 30/11/2011

En Inde, nos 2 plus grands ennemis qui nous ont fait perdre les competitions precedentes , a savoir les americains et les offres a bas cout (Gripen, F16), ont ete élimines de la competition.

Le seul truc penible avec cette "histoire Suisse" , cela va etre la masse des pleurnicheries et des critiques qui va envahir les medias français ..pfff

Écrit par : Buena | 30/11/2011

Contrairement aux avis autorisés, Dassault présentait bien l'offre la plus chère et les compensations financières les moins attractives...

http://bazonline.ch/schweiz/standard/Rafale-Gripen-oder-Eurofighter-Faellt-heute-der-Entscheid/story/29112047

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 30/11/2011

La situation se complique pour nos voisins français et le Rafale :

http://www.20min.ch/ro/economie/news/story/La-production-du--Rafale--en-danger-28717012

Écrit par : Steeve | 07/12/2011

le futur appareil francais sera américain, la france sera plus capable d'un produire un nouveau modèle tout seul.

Écrit par : michel | 07/12/2011

Un site à visiter pour les supporters du Rafale:
http://www.knowckers.org/2011/12/le-rafale-analyse-de-l%E2%80%99appel-d%E2%80%99offre-en-inde/
Étrange non? On se retrouve dans les mêmes conditions lorsque le Rafale était aussi le favori en Suisse!!!

Écrit par : forêt10 | 31/12/2011

Les commentaires sont fermés.