06/06/2011

Chine : Arrivée du Super Dragon Véloce !!

 

39669b955bf88c7a56f-1.jpg

La Chine fait encore parler d’elle, avec le développement d’une nouvelle version de son chasseur mono-réacteur J-10. Le Dragon véloce chasseur de combat développé par Chengdu Aircraft Industry Corporation (CAC) et  l’Institut pour l'Armée populaire de libération de la Force aérienne (PLAAF) se voit décliner dans une version modernisée dont l’appellation semble créer la confusion en Occident, nommé J-10B pour certains et J-10C pour d’autres ! Notez au passage, que pour les seconds la première génération correspondrait à la version initiale A/B alors que la nouvelle évolution prendrait l’appellation C/D !

 

Super Dragon Véloce :

 

Passons sur cette problématique temporaire de l’appellation, je nommerais donc l’aéronef de son nom chinois soit «Super Dragon Véloce» ! Cette nouvelle version se distingue assez facilement de l’ancienne (voir photos comparatives), le Super Dragon dispose d'une entrée d’air modifiée dotée d’un diffuseur  supersonique (DSI) qui semble être le même modèle ayant été testé sur le  FC-1/JF-17, de type monobloc celle-ci devrait réduire la surface radar (RCS). L’avion dispose d’un Infrared Search and Track (IRST) soit un système de capteur infrarouge passif, probablement issus du modèle russe qui équipe la version du SU-27 acquis par la Chine. L’avion dispose également d’un nouveau rangement pour systèmes de guerres-électronique monté en haut de la dérive. On remarquera les similitudes du haut de dérive avec les M2000 & Rafale. Le fuselage dispose également de quatre capteurs additionnels. Le nez du Super Dragon véloce a été re-dessiné avec une forme ovale et non plus ronde, ce qui laisse à penser que celui-ci dispose d’une antenne AESA.  Il semble également que le viseur HUD soit plus grand. L’appareil permet l’emport d’armes divers et notamment d’attaque au sol avec nacelle de désignation et de brouillage.

 

Le Super Dragon Véloce semble donc être devenu un appareil réellement multi-rôle et plus simplement un chasseur de supériorité aérienne tactique (protection du territoire). Reste à savoir si la Chine se dotera entièrement de cette nouvelle version et modernisera l’ensemble des J-10 déjà en activités. 

 

j10b_j10_1.jpg

 Super Dragon Véloce en haut et J-10A Dragon Véloce en bas

 

 

 

Rappel sur le J-10A : 

 

Initialement le projet du J-10 de la CAC (Chengdu Aircraft Industrial Co) devait permettre à la Chine d’obtenir un appareil équivalent aux Mig-29 et Sukhoi 27 Russe. Mais voyant le développement croissant d’avions de hautes technologies  multirôles en Occident (F/A-18, Rafale, Grippen, Typhoon II), le programme évolua vers un avion pouvant soutenir la comparaison. Mais les ingénieurs chinois se heurtèrent rapidement à des problèmes techniques insurmontables et durent faire appel à des entreprises étrangères pour mener à bien un tel projet. Le Pakistan tout d’abord qui livra une cellule de F-16 A/B, puis le constructeur Israélien IAI qui venait d’abandonner son projet LAVI et qui accepta de vendre un peu de technologie à la Chine. Vente cependant très limitée ! Le tout complété par un peu d’espionnage industriel en Europe notamment.
Le premier prototype effectua son vol inaugural à la mi-1996, le second prototype dont on ne connaît pas exactement la date du premier vol fut perdu fin 1997, semble-t-il à cause d’une panne des commandes de vol électriques. C’est à partir de 1998 que la version dite officielle du J-10 commença ses essais en vol. Il faudra attendre le 29 décembre 2006 pour la Chine reconnaisse officiellement l’existence de cet avion.
La première escadrille de transformation sur le Jian-10 commença sa transition en 2003 au centre de formation et d'expérimentation de Guangzhou, mais de façon pénible car la dizaine de machines ne disposaient pas de radar et de nombreux problèmes de mise au point du réacteur WS-10A chinois pénalisèrent la formation des pilotes. A ce jour, les J-10 ont reçu un réacteur russe de type Liulka Saliout AL-31F (équivalent Sukhoi Su-37). Fait incroyable, le J-10 ne dispose pas d'aérofrein, mais utilise un bon vieux parachute de freinage lors de l'atterrissage.
A ce jour, environ 300 exemplaires du Jian-10 Dragon véloce ont été commandés dont 150 sont déjà en service.

fb0de820f28ff810fdf1f1a1b7301d2462d177f3_big.jpg

Photos : 1 J-10C Super Dragon Véloce@FYJS  2 Comparatif J-10A/J-10C  3 Jian J-10D biplaces @ Agence Chine nouvelle

 

 

Commentaires

La ressemblance avec un Eurofighter & un F-16 était déjà évidente, mais de là a reprendre le dessin des dérives façon Dassault c'est grossier !

Écrit par : Fabio | 06/06/2011

"Risible" mon cher Fabio ! Ces chinois ne respectent-ils donc rien ? Mais à propos on sait-on un peut plus sur la valeur combative de cet avion ?

Écrit par : Jonathan W. | 06/06/2011

L'avant de l'avion fait penser à un mélange d'eurofighter et de F 16 et l'arrière ressemble un peu au Mirage.
Mais en Asie, la copie est valorisée.
La perfection est d'arriver à faire exactement comme le maitre.

Écrit par : Heretics | 08/06/2011

en plus ils ont reprit la surface canard du rafale, non mais je reve !!!!! mdr!!!!!! quest ce qu'ils veulent faire avec un truc pareil, degommé des canards?

Écrit par : romdd | 09/06/2011

En ce qui me concerne, cet appareil ne me donne aucune envie de rire ou de me moquer. Il est une évolution du J-10 avec certe des idées déjà appliquées en occident, mais certainement efficaces.
Pourquoi rire si un fabriquant d'avion utilise le même sommet de dérive que chez Dassault? Après tout, cette partie sur le Rafale n'a pas été beaucoup modifiée par rapport au Mirage 2000: ça veut peut-être dire que ce n'est pas si mal?
Des canards? Je trouve qu'elles ne font pas vraiment Rafale... Et ces dernières années, à part les USA, qui ne met pas de surfaces canards à leurs chasseurs modernes?
Quand au dessin de son entrée d'air, je trouve qu'elle a un petit quelque chose de F-35 (mais sous le fuselage, bien sûr)... ou peut-être encore plus du YF-32, mais placée plus en arrière que sur celui-ci.

J'ai du mal à me dire qu'il sera plus performant qu'un Eurofighter Typhoon ou qu'un Rafale, mais je ne suis pas sûr qu'un pilote de F-16 (versions hyper-alourdies actuelles), de F/A-18 ou de Mirage 2000 rigole beaucoup face à un pilote bien entrainé sur cette machine...
M'enfin, je ne suis qu'un simple amateur, et je peux me tromper. Mais une chose est sûre: c'est que la Chine développe des appareils qui semblent de plus en plus modernes, alors qu'en Europe, pour les 20 prochaines années (concernant les appareils pilotés), on va penser surtout à faire quelques améliorations moteurs et électroniques des cellules de Rafale, Gripen et autres Typhoon II ...

Écrit par : Jo-ailes | 10/06/2011

Intrinsèquement Jo-ailes nous pose ici la question de la validité des aéronefs chinois, qui'ils soient des ersatz comme le J-10 évolué ou non ou des copies conformes comme le J-15 ! Difficile d’en savoir plus tant qu’il n’y aura pas de confrontations réelles , je parle ici d’une compétition pour un achat et non d’une guerre généralisée en Asie !!
Concernant l’Europe, je pense que celle-ci prévoit déjà l’après Rafale, Eurofighter, mais pour l’instant et les 30 prochaines années l’excellence de ces appareils font que des modernisations au niveau des systèmes d’armes et de guerre électronique suffisent largement. Un avion de nos jours dispose d’un potentiel pour une trentaine d’années, nous ne sommes plus dans les années 50 ou l’espérence de vie d’un chasseur était au maximum de 15 à 20 ans pour les plus moderne cela va de soi !

Écrit par : Steeve | 10/06/2011

c'est bien ce que je dit, comme c'est dit plus haut, ils ne sont pas capable de ccéer un systeme d'avion sans se prendre un mur en beton armé.merde!!! sa fait un bail que les francais, americain, allemand font des avions et sa na pas l'air si sorcier que sa non?nous on reussit bien a faire d'excellent chasseur ( pour en avoir touché de tres pres) alors franchement c'est pas la question d'avoir un as des as, le tout est d'avoir un chasseur qui ne se crashe pas au decollage et qui reprends des vieux systeme de mig ou f 16.

Écrit par : romdd | 10/06/2011

Tout à fait d'accord, Steeve: pour l'instant, les appareils que nous avons en Europe conviennent pour encore de nombreuses années, d'où la suffisance de simples mises à jours.
Ce que je voulais dire, c'est que je ne suis pas sûr que si EADS décidait aujourd'hui de faire un monoréacteur, il le ferait très différent à ce J-10 (je ne parle pas d'avionique ici, bien entendu). Et pourtant personne ne s'amuserait à s'en moquer...

Écrit par : Jo-ailes | 10/06/2011

En même temps, il faut reconnaitre que l’Eurofighter n’est pas des plus esthétique au niveau du design ! Et bien que tout les goûts soit dans la nature, il a subit quelque belle railleries !! Je me souviens du meeting de Payerne en 04, la plus part des personnes autour de moi le trouvait purement et simplement moche alors que le Rafale et autres Gripen avait plus de chance de gagner un prix de beauté.

Concernant le J-10 il est vrai que se mélange des « genres » articulé autour d’un réacteur n’est pas des plus splendide, la Chine en est encore à du copier coller, un jour arrivera ou ils seront capable de nous surprendre avec un design type, ce jour marquera alors une totale autonomie en matière aéronautique chinoise .. patience !

Écrit par : Liv | 10/06/2011

Les commentaires sont fermés.