30/04/2011

Eurocopter livre le 1.000e hélicoptère Dauphin !

 

 

AS365N3 Pawan Hans.JPG

 

 

Eurocopter  annonce la livraison du 1.000e appareil  de la famille Dauphin, le client est la société Pawan Hans Helicopters Limited en Inde.Ce 1000e Dauphin de type AS365N3 est configuré pour le transport de personnel en milieu offshore  dans le domaine des forages de gaz. L’opérateur indien dispose dès à présent de 35 appareils de type Dauphin.

Le Dauphin :


Le Dauphin a été initialement conçu par la société française Sud-Aviation ( devenue Eurocopter en 1992 après la fusion avec le groupe MBB allemand) en 1970. Le premier prototype vola le 2 juin 1972, l’appareil était motorisé par une turbine Turboméca Astazou XVI  de 980 ch entraînant un rotor à quatre pales identique à celles des Alouettes III, le fenestron avait été emprunté à la Gazelle. Par la suite l’appareil fut remotorisé avec une Astazou XVIIIA de 1.050ch

La production fut lancée en 1974 et le premier appareil de série prit l’air en avril 1975.En parallèle, le Dauphin 2  (bimoteur) était déjà en préparation. Les débuts de la commercialisation furent assez longs et difficiles, le plus gros contrat fut sans nulle doute les Coast Guard américains  avec 96 appareils.

Au total les différentes versions du Dauphin et de sa version militaire le Panthère sont en activités dans 29 pays !

CDPH-2785 037.jpg

 

 

Photos : 1 le 1000 e Dauphin  2 photo avec le personnels d’Eurocopter @ Eurocopter/Anthony Pecchi, Patrick Penna


 

14:03 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurocopter, dauphin, 1000e dauphin |  Facebook | |

29/04/2011

Le second B747-800 Intercontinental à volé !

 

K65259_med.jpg

 

EVERETT, Washington, Le second Boeing  B747-800 Intercontinental, a effectué son vol inaugural et va rejoindre le premier exemplaire afin de poursuivre les essais de certification.

 

Immatriculé RC021, se second B747-800 en version passagers a décollé de Paine Field à 9h26 heure locale (18h26 à l’heure de Berlin). Les commandants Keith Otsuka et Ron Johnston étaient aux commandes, assistés de Ralph Chaffin en tant qu’opérateur systèmes et Greg Lichneckert en tant qu’analyste de vol. Le vol a duré 3h20, durant lesquelles l’appareil a atteint une altitude de 28 000 pieds et une vitesse de 275 nœuds.

image-180492-galleryV9-leos.jpg



L’appareil sera principalement utilisé pour tester les systèmes cabine du B747-800 Intercontinental : chauffage, aération, air conditionné, système de détection de fumée, équipements des galleys. Il permettra également de réaliser des essais de consommation carburant et de fiabilité de l’avion. Il devrait réaliser 600 heures de vol dans le cadre du programme d’essais.

 

La version passagers du B747-800 nouveaux aura un coûts plus bas en matière de  siège-mile par rapport aux autres avions commerciaux de grande taille, avec des coûts de 12% inférieur à son prédécesseur, le B747-400. L'avion permet une économie de carburant de 16%  de mieux, diminue de 16% le rejet de Co2 par passagers. De plus il  génère une empreinte sonore de 30%  inférieur au b747-400.

 

Le premier exemplaire commercial du B747-800 Intercontinental doit être livré à la fin de l’année. L’appareil compte trois compagnies régulières comme clientes : Lufthansa, Korean Air et, Air China.

 

6-Boeing747-8.jpg

 

Liens sur le B747-800 :

 

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/02/14/boeing-pre...

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/03/21/premier-vo...

 

 

Photos : 1 premier vol pour le second B747-800I 3 & 4 Intérieur B747-800 Intercontinental@ Boeing

 

28/04/2011

L’Inde choisira entre le Rafale et L’Eurofighter !

 

26860234.jpg

 

Le Gouvernement indien a annoncé aujourd’hui la création d’une « short list » dans le cadre du programme MMRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft), celle-ci comprend deux avions soit : le Rafale de Dassault Aviation et l’Eurofighter du consortium européen, dont EADS Cassidian et BAE System. Annoncé par le ministère de la Défense indien aujourd’hui, ce contrat porte sur la fourniture de 126 appareils de combat pour l’Indian Air Force (IAF). Cependant ce nombre pourrait monter jusqu’à 220 avions.


Un gros contrat :


Le contrat est estimé à environ 11 milliards de dollars US. Les dix-huit premiers chasseurs devraient être construits dans le pays d’origine de l’appareil tandis que le reste sera produit par Hindustan Aeronautics Limited en Inde.


Le contrat se négocie désormais autant sur les capacités des appareils que sur la face politico-économique de la commande. En effet l’Inde espère aussi des contreparties économiques. Le marché devrait être conclu en juillet prochain mais les retards pourraient repousser la signature du contrat en mars 2012. Cela fait quatre ans que l’Inde attend son nouveau chasseur mais les retards n’ont fait que se succéder depuis la première compétition en 2007.

 

La politique s’en mêle :

 

Ce marché a mobilisé rien moins que le président Nicolas Sarkozy et ses homologues américain Barack Obama et russe Dmitri Medvedev.


Les perdants :


Les autres appareils de la compétition, le F/A-18 Super Hornet de Boeing, le F-16 Super Viper de Lockheed Martin, le MiG-35 de Russian United Corporation et le Gripen NG du suédois SAAB, n’ont pas satisfait les critères techniques du cahier des charges et n’ont donc pas été retenus pour la suite du contrat.

 

Le programme MMRCA :


Le programme MMRCA a été lancé en août 2007 après six années de longues  réflexions. Le cahier des charges détaillant les conditions de vente, le transfert de technologie, la maintenance et la production sous licence des appareils a été remis aux six constructeurs concurrents soit : le russe Mikoyan-Gourevitch avec le MIG-35, le français Dassault avec le Rafale, l’européen EADS avec l’Eurofighter Typhoon, le suédois SAAB avec le Gripen NG et les américains Boeing F/A-18 E/F Super Hornet et Lockheed Martin F-16  Super Viper.

 

L’avion choisit devra pouvoir assurer le lien de supériorité aérienne que couvre les Sukhoi Su-30 au niveau de la basse et de la moyenne altitude de manière sectoriel. L’avion devra être livré au  standard le plus haut disponible.

 

L'Inde compte déployer les appareils non loin de ses frontières de l'ouest et du nord-est, face au Pakistan et à la Chine. New Delhi redoute que Pékin ne tente de l'encercler stratégiquement, les deux nouvelles puissances économiques étant en concurrence aussi sur l'accès aux ressources de la planète.

 

A suivre donc, le dernier épisode entièrement européen  de ce feuilleton entre le Rafale et l’Eurofighter !!

 

971950074.jpg

 

Liens sur le sujet : L’Inde va remplacer ses Mig-21 :

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/08/19/l-inde-va-...

 

Photos : Rafale @ Paul Marais-Hayer  2 Eurofighter @Eurofighter

 

 

Une seconde femme pilote de Gripen !

Kapten%20Anna%20Dellham%20Gripen%20pilot_360x212.jpg

 

Si la première femme à devenir pilote de chasse du JAS-39 C/D Gripen est le Major Catherine Labuschagne membre de la de la Force aérienne sud-africaine (voir liens), la seconde est suédoise !

 

Le Capitaine Anna Dellham a récemment bouclé son premier vol en solo à bord d’un JAS-39 Gripen et devient  du même coup, la première femme qualifiée sur cet appareil, en Suède !

 

 

Déjà qualifiée sur jet :

Le Capitaine Anna Dellham est pour l’instant la seule femme pilote de jet  dans les Forces aériennes suédoises, cependant elle n’est complètement novice en la matière, puisqu’elle a reçu ses ailes de chasses aux milieu des années nonante après avoir été qualifiée sur JAS-37 Viggen. Depuis le retrait de ce type d’appareil en Suède, elle travaille au développement du Gripen au sein du  Commandement aéronautique des Forces aériennes.

 

 

Egalité homme/femme :

 

Lors, d’une récente interview pour un journal local, Anna Dellham déclarait : « voler sur un avion de chasse pour une femme n’est en rien une contrainte particulière, il faut être en bonne condition physique » et d’ajouter : « Il n’y pas  d’arguments rationnels pour qu’il n’y ait pas plus de femmes pilotes de jet  de combat » !

 

Gripen_at_Dubai_Air_Show.jpg

 

 

Liens sur les femmes pilotes de chasse :

 

 http://psk.blog.24heures.ch/tag/femme+pilote+de+chasse

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/11/13/premiere-f...

 

http://psk.blog.24heures.ch/tag/femme+pilote+militaire

 

 

 

Photos : 1 Capitaine Anna Dellham au commande d’un Gripen 2 Gripen C @SAAB Gripen

 

27/04/2011

Livraison du 500e Super Hornet/Growler !

2068315702.JPG

 

 

ST. LOUIS, Boeing et l'US Navy viennent de  célébrer la livraison du 500e F/A-18E/F Super Hornet et dérivés du EA-18G Growler ! Ces appareils sont destinés à rejoindre la  flotte d'avions tactiques de la Marine américaine. A noter, que Boeing a livré tous les F/A-18E/F et EA-18G de l'US Navy en avance sur le calendrier et conformément au budget.

 

Le Super Hornet Block II ainsi que la version de guerre électronique le Growler sont des appareils de première ligne à capacités multi-rôles. l’EA-18G dispose du radar AN/APG-79 à antenne active (AESA) lui permettant non seulement d’être autonome en comparaison de son prédécesseur  EA-6B en mode air-air, mais intègre des possibilités de liaisons de données numériques et de brouillage dirigé indépendant du reste des systèmes embarqués.

Pour la lutte contre les défenses ennemies, l’EA-18G dispose de pod ALQ-99 de brouillage  couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218 lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre  et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique, avec une plus grande précision que par le passé.

 

MSF11-0041-003_SHG_500thDelivery.jpg

Les systèmes embarqués du Growler lui permettent d’agir sur trois modes tactiques :

- Reconnaissance électronique (analyse des diverses menaces, radar et missiles)

- Suppression des menaces connues et mémorisées selon un scénario prévu.

-  Réaction immédiate à l’engagement d’une nouvelle menace non répertoriée.

Du point de vue des communications, l’avion dispose du système AlQ-227 qui lui permet d’épier et de brouiller les communications adverses, en contre partie le Growler dispose pour sa propre protection le nouveau concept INCANS  qui améliore les communications et transferts de données à l’intérieur d’un groupe naval.

Capacités ECM :

-          Détection passive/active.

-          Analyse des menaces et classifications.

-          Brouillage actif, perturbation électronique (radar et communication).

-          Paralysie électronique avec des virus informatiques.

Capacités de tirs :

-          air-air (AIM-9X Sidewinder, AIM-120 AMRAAM,)

 

-          Elimination de radars ennemis (AGM-88 HARM)

L’ensemble de ces possibilités offrent l’opportunité aux équipages du Growler de pouvoir participer directement à l’escorte d’un groupe d’attaque tout en étant susceptible de se défendre face à n’importe quelles menaces en vol.

De son côtés, le F/A-18 E/F Super Hornet  est un avion multi-rôles, capable d'effectuer pratiquement toutes les missions dans le spectre de tactiques, y compris la supériorité aérienne, de jour comme de nuit avec des armes à guidage de précision, chasseurs d'escorte, de soutien aérien rapproché, la suppression de défenses aériennes ennemies, de reconnaissance.  En comparaison du Hornet le Super Hornet permet des missions à très grand rayon d’action. Le Super Hornet est doté tout comme le EA-18G du radar AESA (Active Electronically Scanned Array) APG-79 de Raytheon.

Concernant l’exportation :

 

Boeing est procède actuellement à la livraison de 24 F/A-18F Super Hornet pour la  Royal Australian Air Force (RAAF). Le Super Hornet est aussi un concurrence  dans les compétitions internationales au Brésil en l'Inde, en  Malaisie et au Japon.

 

thumb_MSF11_0041_008.jpg

 

Photos :  1 EA-18G Growler  2 & 3 Cérémonie à ST-Louis avec un Super HOrnet et un Growler @ Boeing

 

 

 

 

 

07:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, super hornet growler, ea-18g, fa-18 ef, usn |  Facebook | |