22/03/2011

Libye :les moyens aériens de la coalition !

 

premiers-engagements-de-l-aviation-francaise.jpg

Le coup d’envoi samedi passé en fin de matinée de l’opération « Odyssey Dawn »
à d’ores est déjà réussi la mise en place de la zone d’exclusion « No-Fly-Zone (NFZ) » votée par l’ONU au-dessus du territoire libyen. La résistance de l’aviation libyenne a été totalement nulle, les rares chasseurs encore en états de voler n’ont jamais reçu l’ordre de décoller suite à la paralysie des moyens de détections et communications provoquées par les contres- mesures électronique de la coalition.

Pour l’instant la défense contre avion (DCA) offre une certaine résistance bien que la grande majorité des moyens lourds fussent déjà neutralisés (voir article en lien).


Samedi :
La France a donné le « coup d’envoi » des opérations avec des Rafale B/C ont ainsi mené, depuis la base de Saint-Dizier, des missions de reconnaissance à l'aide de la nacelle Reco-NG ainsi que des frappes sur des objectifs terrestres libyens, aux côtés de deux Mirage 2000D. Deux Mirage 2000-5F déployés depuis Dijon étaient assignés à des missions de supériorité aérienne au-dessus du territoire. Au total, six avions-ravitailleurs français ont soutenu le dispositif, ainsi qu'un E-3F Awacs et ceci durant 135 heures de vol dont 90 pour le dispositif de combat. Côté américain, l'engagement de forces a débuté par le lancement de 110 missiles Tomahawk depuis des bâtiments de surface de l'US Navy ; ceux-ci ont frappé plus d'une vingtaine de sites de défense sol-air SA-6 et SA-8

somi11_m2000d_12.jpg



Dimanche :
Une quinzaine d'aéronefs, dont six Rafale et quatre Mirage 2000D ont été engagé trois bombardiers B-2A déployés depuis leur base américaine de Whiteman ont également frappé l'aérodrome de Ghardabiya. Des F-15E et F-16CJ déployés depuis l'Italie ont aussi frappé des véhicules blindés. De plus des Tornado GR4 britannique ont œuvré avec des tirs de missiles Storm Shadows. L Angleterre a déployé plusieurs Eurofighter et Tornado sur la base aérienne de Sigonella.

 

00984161-3c8e31915e79570f732e3d7c51496a64.jpg



Les moyens déployés :

France :
Au total, 20 appareils étaient en permanence opérationnelle au-dessus de la Libye samedi et 15 dimanche : Rafale, Mirage 2000D et -5, E-3F Sentry (AWACS) et ravitailleurs (C-135 FR) .
Le porte-avions Charles De Gaulle actuellment en route pour les eaux libyennes compte 26 aéronefs : 10 hélicoptères embarqués sur les frégates et le porte-avions dont deux Caracal et un Puma de l’armée de l’Air ; le groupe aérien embarqué (GAé) sur le porte-avions qui compte huit Rafale Marine de la flottille 12 F, 6 Super-Etendard modernisés de la 17 F et 2 E-2C Hawkeye de la 4F.

Les avions sont armés selon leur mission avec des GBU, GBL, Mica, AASM (Armement air sol modulable) et de pod Reco NG pour la désignation de cibles et la reconnaissance.

Les bases françaises de Saint-Dizier, Dijon, Solenzara, Nancy et Istres sont mobilisées.

somi11_tornado-gr4_06.jpg


Etats-Unis :
L’US Air Force et l’US Navy ont apporté des ravitailleurs, des F-15E, des F-16C/D, des AV-8B Harriers II, des F-18 C/D Hornet & E/F Super Hornet la guerre électronique est menée pour la première fois par des E/A-18G « Growler » et des anciens EA6-B « Prowler », des bombardiers furtifs B-2 , des AWACS, et au moins 4 P-3 Orion (pour la patrouille maritime).

Un drone Global Hawk est engagé depuis la base de Sigonella en Italie.

Les appareils américains sont basés en Italie sur les bases d’Aviano, Sigonella et Naples, en Espagne à Rota et en Grèce à Souda Bay..

Royaume-Uni :
La Grande-Bretagne a déployé un nombre non divulgué de Panavia Tornado GR4 pour l’attaque au sol, avec des ravitailleurs Vickers VC-10 et Tristar, des Eurofighter Typhoon et des AWACS E-3D Sentry.

 

800px-CF-188A_BANKING.jpg



Espagne :

4 F-18 A/B Hornet et 1 ravitailleur ont rejoint les forces de la coalition en Italie.

Danemark et Norvège :
Les deux pays ont déployé chacun 6 F-16, qui sont basés en Italie.

Canada :
Le Canada a envoyé 6 CF-18 C/D Hornet plus un en réserve. Ils sont déployés en Italie.

Qatar :
Le Qatar doit déployer 4 Mirage 2000-5 en coordination avec l’armée de l’air française.

Italie :
Le pays s’apprête à déployer 8 appareils dont.3 Tornado.

Belgique :
La Belgique a envoyé 6 F-16 C/D et 2 C-130 pour le transport et soutien des personnels.

Grèce :
4 F-16 C/D grecs sont mis à disposition de la coalition.

usf18-b3062f82f59017c9cd4d133ed72299cd.JPG

 

 

Lien :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/03/19/les-moyens...

Photos : 1 Rafale 2 Mirage 2000D @ Sirpa Air 3 Eurofighter anglais 4 Tornado GR4 @ RAF 5 CF-18 Hornet Canada @ RCAF 6 F/A-18 Hornet US Navy @ USN

Commentaires

Samedi j'ai relu avec beaucoup intérêt cet article que vous avez écrit il y a peu: http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/03/02/nacelle-reco-pour-le-rafale.html

Comme quoi la Reco c'est primordial car ce sont les premiers à être entré en action.

Écrit par : Starsky | 22/03/2011

Absolument, et sauter le premier dans l'inconnu..... Brrrrrrr. La reco, c'est pas de la gnognote!

Écrit par : Jean | 22/03/2011

Merci Starsky !

A propos de la chute du F-15 voici le dernier communiqué disponible :

Un communiqué diffusé par l’US Africa Command (AFRICOM) précise que les deux pilotes du F-15E Strike Eagle, basés à Lankenheath en Angleterre, se sont éjectés et sont en sécurité. L'appareil effectuait une mission dans le cadre de l'opération "Aube de l'Odyssée".

Un des pilotes a été récupéré par une équipe de CSAR (Combat Search And Rescue) à l’aide d’un appareil de transport hybride V-22 Osprey. L’autre pilote à été récupéré par des opposants au colonel Kadhafi qui s’est vu offrir un jus d’orange avant d’être rapatrié sur sa base.

L’armée de l’air du Qatar est arrivée en fin d’après-midi avec 2 Mirage 2000-5 et 1 C-17 sur la base aéronaval de Souda, en crête (Grèce). Ils se préparent à participer à la zone d’exclusion internationale au-dessus de la Libye.

Écrit par : PK | 23/03/2011

Un appareil libyen abattu par l’aviation française

La France aurait descendu un premier avion libyen. Ce dernier se trouvait dans la zone d’interdiction aérienne.

D’après la chaîne américaine ABC, un chasseur français aurait abattu un appareil libyen qui ne respectait pas la zone d’interdiction aérienne. L’information n’a pas encore été confirmée.

Écrit par : PK | 24/03/2011

N'empêche on reste sur notre fin, on aurait imaginer un petit combat aérien, un duel de chevalier du ciel et bien rien juste une passe de tir sur un appareil au sol ! Nos pauvres aviateurs de 14/18 doivent s'en retourner dans leurs tombes.

Écrit par : Régis de Carme | 25/03/2011

Je peux vous comprendre Régis, la belle époque des duels, etc.
Allez, consolez-vous: un AMRAAM ou un MICA tiré à 50km sur un Galeb, ça ne change pas grand chose. Non seulement c'est pas plus chevaleresque parce que le pilote ne voit rien venir, mais en plus, pour ce dernier l'issue serait la même.
De plus, la résolution de l'ONU ne stipule pas d'être chevaleresque... et le gouvernement Libyen ne le demande certainement pas à ses pilotes quand il leur ordonne de bombarder des villes... :-(

Écrit par : Jo-ailes | 25/03/2011

Il semblerait que pour continuer à faire voler les huit Eurofighter qu'elle engage en Libye, la Royal Air Force doit cannibaliser trois autres appareils à cause du manque de pièces de rechange.
Si le prix déjà important de cet appareil ne comprend même pas les pièces de rechange habituelles...

"The RAF is tearing apart state-of-the-art fighter jets for spare parts to keep warplanes flying over Libya.
Three Typhoons, costing £125million each, are being cannibalised at RAF Coningsby in Lincolnshire to cover a desperate shortage of parts.
Eight Typhoons are taking part in bombing raids and enforcing the no-fly zone over Libya..."

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2003979/RAF-strips-jets-spare-parts-Typhoons-torn-Libya-air-fleet.html?ito=feeds-newsxml

Écrit par : Jo-ailes | 16/06/2011

Les commentaires sont fermés.