20/02/2011

F-35 & Super Hornet pour la Suisse ?

 

 

1461926338.2.jpg

 

 

 

Assisterons nous à un retour des avionneurs américains dans le cadre d’un futur achat d’avions de combat  en Suisse ? C’est du moins une des options possibles en fonction du calendrier, le Chef des Forces aériennes Markus Gygax ne l’exclut pas ! Analyse et vision :

Hier dans l’édition de la NZZ, notre Chef des Forces aériennes a exposé sa vision :

Pour le Patron de l’aviation militaire, les trois actuels candidats que sont le Rafale, le Gripen NG et l’Eurofighter sont d’actualité pour autant que le Conseil Fédéral lance l’acquisition d’une première tranche d’avions au plus tard d’ici 2015, passé ce délai, il faudra sérieusement envisager  d’ajouter deux autres appareils, soit le Lockheed-Martin F-35 et le F/A-18 E/F Super Hornet.

1411210961.jpg

 

 

Décision au plus tard en 2015 !

L’été, le Conseil fédéral a décidé que par  manque d'argent, il fallait retarder l'acquisition de nouveaux avions de combat. Une décision est attendue à l'automne 2015 au plus tard. A cette date,  L'évaluation préalable de trois fournisseurs ne devrait pas être obsolètes, déclare Markus Gygax, cependant une évaluation complémentaire devra être réalisé, celle-ci sera moins longue et moins coûteuse que la première. D’ailleurs, les crédits n’ayant été utilisé à ce sujet qu’à 50%, le problème ne se pose pas davantage.

Il faut noter que d’ici là, les trois fournisseurs européens auront l’occasion d’ajuster leurs offres, en tenant compte des évolutions technologiques du moment.

rafale-11[1].jpg

 

 

Une nouvelle flotte opérationnelle d'ici 2021 :

À la fin de 2011, la Défense et le ministère des Finances ont présenté au Conseil fédéral un plan de financement, dans le but de pouvoir obtenir une nouvelle flotte à partir de 2020, dès lors les 54 avions de combat de type F-5 restant encore en service (110 au total) pourront être relevés de leurs fonctions. Les F/A-18 C/D Hornet continueront à être en service jusqu’en 2030, la nouvelle flotte prendra dès 2021 progressivement la relève en première ligne des Hornet et assureront au-delà de 2030 la suprématie aérienne pour notre pays.

jasgripenHermannKeist.JPG

 

 

Prévoir les indécisions politiques :

Le Chef des Forces aériennes, anticipe donc un nouveau retard de choix éventuel de nos politiques et envisage donc, la possibilité d’ajouter de nouveaux candidats à l’évaluation en cas de  nouveau report. Le Lockheed F-35 arrivera alors à maturation et le Super Hornet disposera d’une modernisation avancée. Ces deux appareils pourraient donc devenir des concurrents sérieux !

Commentaires :

L’idée de notre Chef de l’aviation pourrait paraître paradoxale étant donné que Boeing s’était retirer de l’offre au printemps 2008. Pourtant, des signes montrent notamment avec le Brésil que les Etats-Unis semblent progressivement lâcher du lests en matière de transferts de technologies et surtout en matière de partenariat industriel.

Rappelons ici que notre pays à changer d’optique en matière d’achat militaire en remplaçant les compensations industrielles par des «Offsets» soit une entrée directe dans un partenariat de recherche & développement de l’appareil acheté. Ce système permet d’engranger un retour sur investissement nettement plus intéressant ! Pour exemple, l’achat de 22 avions de combat entre 3,5 et 4 milliards permet un retour de l’ordre de 5,5 à 8 milliards pour l’industrie suisse !

Le Patron de l’aviation anticipe donc non seulement le point de vue technologique mais politique et économique d’un tel achat ! Certes, reste encore à voir si les USA peuvent se montrer aussi généreux que nos voisins européens !

 

 

ef-4[1].jpg

 

 

Liens  nouvel avions de combat evaluations :

http://psk.blog.24heures.ch/tag/nouvel+avion+de+combat

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/16/nac-second...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/12/07/nac-les-en...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/08/26/avion-de-c...

 

Photos : 1 Lockheed-Martin F-35@ Lockheed-Martin 2 Boeing F/A-E/F Super Hornet@ Boeing 3 Rafale 4 Gripen 5 Eurofighter@ Hermann Keist.

 

Commentaires

J'ai du mal à comprendre la logique de Mr Gygax.
Normalement, l'achat d'avion de combat est un investissement sur 30 voire 40 ans, non ? Donc, pourquoi décider d'intégrer le F-35 à l'appel d'offre si (et seulement si) la décision devait prendre un peut plus de temps que prévu ?
Et puis, Markus Gygax, semble considérer le F-35 comme un avion forcément supérieur aux autre sous le prétexte qu'il est de 5éme génération. Mais c'est oublier que la furtivité peut être obtenue autrement que par des formes particulière mais par brouillage, déviation et annulation logicielle des ondes radar. De plus, être invisible aux radars ne sert à rien si on ne peux plus détecter soit-même les avions ennemis...
Or, je ne vois qu'un avion disposant de capacité de furtivité logicielle tous en étant capable de déceler et locker un avion (même furtif) de manière totalement discrète. Cet avion, vous l'aurez compris, c'est le Rafale.
(Étant Français on va certainement me prendre pour un chauvin mais tant-pis car je sais que mes arguments sont vrais ;-P)

Écrit par : Simon | 20/02/2011

ah... le F/A-18 E/F Super Hornet...
Parfaitement subjectif mais j'adore cet appareil. Je me rappelle d'ailleurs à Payerne quand il volait c'est celui qui avait un son (ou bruit pour certain) le plus "agréable". Lourd et dans les basses (ce qui donne de bonne vibration au sol), contrairement au rafale ayant un son assez aigu et désagréable.

Du côté objectif, je pense quand même que pour la Suisse, c'est un appareil bien trop gros et peut-être pas forcément adapté. Excepté pour compatibilité du matériel que nous avons déjà avec le FA18 que nous avons deja.

Écrit par : DdDNews | 20/02/2011

Une très bonne vision, heureux de constater que les Forces aérinnes ont a leur tête un chef visionnaire !!
@Simon : Celà ne remet en rien le fait que le Rafale dans sa version la plus évoluée du moment avait réussi 95% des tests en Suisse et que celui-ci est le favori ! Par contre, si les choses devaient encore traîner, il est tout a fait normal de tester le F-35 qui arrivera à maturation, le contraire aurait été un manque de conscience..!

Écrit par : Steeve | 21/02/2011

On peut douter que le prix d’un F-35 puisse correspondre à l’enveloppe budgétaire de notre pays, mais en effet, il est important de suivre le développement des dernières technologies. En plus, plus il y a de candidats plus il est possible de négocier les prix ainsi que les détails d’un partenariat industriel.

Écrit par : Liv | 21/02/2011

Ha sacré Markus, il a ressortit sa PS3 avec son jeu favori sur l’aviation suisse.

Un nouvel avion pour notre armée cet ok mais pour un pauvre diable comme lui et ses confrères ce promené en voiture de luxe avec chauffeur ca leur tourne la tête, maintenant ils veulent s’envoyé en l’air avec un avion de luxe. Bravo Markus et ses copains.

L’évaluation de 2010 doit encore changer en éliminant l’eurofighter de la compétition et y a qu’à voir les 4 pays acquéreurs le problème qu’ils ont, soit ils les revendent en parti ou supprime des modèle plus ancien car cet avion est un panier percé.

Gardons pour la compétition le gripen et rafale qui sont plus dans les prix que notre armée peut ce payé mais comme tj pour ma part une avance pour le gripen.

Un F35 c’et une vrai bêtise de journaliste y me semble car pour un F35 on achète deux gripen
Grosso modo et je vois mal l’armée le mettre en compétition et si ca arrive et bien on verra que le CF et l’armée ce moquent du peuple.

Un F18E le prix est compétitif mais le bug est sa taille

Écrit par : michel | 21/02/2011

@DdDNews Certes, mais à mon avis le F-35 va surement concourir "pour l'honneur" (En tous cas je l'espère pour le contribuable Suisse, vu la facture de l'engin...).

Écrit par : Simon | 21/02/2011

De toute manière la Confédération fixera un budget X, se sera aux constructeurs de s’adapter et la meilleure offre l’emportera !
Une bonne chose d’ouvrir le marché à plus de prétendants, c’est comme cela que l’on peut négocier.

Écrit par : Fabrice g. | 21/02/2011

Oui on est d'accord, et semble un peu trop poussé pour les réels besoin de l'armée Suisse. Mais bon, si en admettant qu'un seul F35 soit en mesure de couvrire les besoin d'un seul Grippen, en terme de maintenance, on peut s'y retrouver (bien que j'en doute sincèrement).

Par contre, je m'était toujours posé la question (je préviens, je ne suis pas anti-armée ;-) ):

Objectivement, est-il possible de remplacer une partie des avions par une bonne stratégie de défense aérienne au sol, comprenant notamment un "énorme" stock de missile disséminé un peu partour sur le territoire.

Le prix pour un FA18 est d'environ 57 millions de $, est-ce que 7 appareils (ce qui laisse quand même do stock en appareils) pourrait être remplacé par 1330 (en prenant le prix d'un missile à 300'000) ?

Si cela était envisageable, un nombre réduit F35 serait peut-être interressant, non?

Écrit par : DdDnews | 21/02/2011

oups, j'ai oublié un mot dans ma question:


Le prix pour un FA18 est d'environ 57 millions de $, est-ce que 7 appareils (ce qui laisse quand même do stock en appareils) pourrait être remplacé par 1330 MISSILES (en prenant le prix d'un missile à 300'000) ?

Écrit par : DdDnews | 21/02/2011

Le F-35 et le Rafale notamment, sont justement conçus pour pouvoir pénétrer derrière les lignes ennemies sans être inquiété par les batteries anti-aériennes, donc, même s'il est toujours bon d'avoir des batteries anti-aériennes, tans que les industriel n'auront pas fait évoluer leurs système de détection pour les rendre capable de détecter des avions furtifs (avec des systèmes optroniques par exemple...), il sera à mon avis indispensable d'avoir des avions qui eux en sont (pour certains) tout à fait capable...

Écrit par : Simon | 21/02/2011

avoir un F35 est hors propos pour notre armée ...
la question d'avoir moins d'avions est les remplacés par des missiles est imcompatible les deux mais avoir que quelques avions est plein de missile là impossible.
un avion piloté peut faire la police aérienne, attaque air-sol, air-air mais un missile ne fait aucune difference il a qu'une mission et d'atteindre sa cible sans distinction.

de plus il faut un missile a grande portée soit sur des sites ou sur de gros véhicule avec une grande logistique donc les deux sont en danger par un bombardement a haute altitude.

Écrit par : michel | 21/02/2011

"un avion piloté peut faire la police aérienne, attaque air-sol, air-air mais un missile ne fait aucune difference il a qu'une mission et d'atteindre sa cible sans distinction."

Raison pour laquel je laissais la possibilité de grader des appareils, bien entendu ;-)

Mais je me posais surtout la question de savoir si véritablement on pouvait garder les avions pour faire les "gendarmes du ciel" et laisser le reste au missile.

Mais effectivement, l'argument de Simon sur la furtivité reprend tout les sens même de l'aviation. Ce à quoi j'avais deja pensé, mais quitte à perdre des appareils volant (j'avais lu un article parlant de la durée de vie d'un avion de chasse en tant de guerre, qui restait, somme toute, relativement court), autant que ce soit des missiles ;-)

Écrit par : DdDnews | 21/02/2011

le F-35 avec son moteur énorme est réputé pour être 4 fois plus bruyant que le F-15 qui est pourtant bimoteur, je suis sûr que les résidents apprécieront ses décollages et atterissages ! ;)

Écrit par : mad martigan | 21/02/2011

@mad martigan : les appareils de nouvelle génération dont le F-35 sont doté de réacteur avec mode "superCruise" de ce fait il possible de décoller sans postcombustion même à pleine charge, le niveau de décibel et de fait plus bas !

Écrit par : Fabrice G. | 25/02/2011

Faux et faux.

Le F-35 est exceptionnellement bruyant dans tous les cas. Un F-35 à mil power est plus bruyant que d'autres avions en post combustion.

De plus, ni le F-135, ni le F-136 (les deux moteurs possibles du F-35) ne sont conçus pour faire de la supercruise ! La supercruise n'a jamais été un objectif du programme F-35 contrairement au F-22 (qui lui aussi est exceptionnellement bruyant).

Écrit par : mad martigan | 26/02/2011

Retrouvé sur le net

A l'atterissage : F35 plus bruyant de 15 décibels par rapport au F15/F16
Au décollage : F35A plus bruyant de 9 décibels par rapport au F15

Source: http://tucsonforward.com/wp-content/uploads/2009/12/F_35_Noise_Measurementsver4_2.pdf

Écrit par : Didou | 28/02/2011

Les commentaires sont fermés.