25/01/2011

Le drone européen NEURON prend forme !

_D3C1024-r.jpg

 

Saab AB a officiellement livré à Dassault Aviation, maître d’œuvre du programme nEUROn, le fuselage avant et central du démonstrateur technologique européen d’UCAV. Pour les deux sociétés, cette livraison constitue une étape importante après six années d’acquisition, de partage et de maintien des compétences dans les domaines technologique et programmatique. Les deux sociétés se félicitent de ce succès qui trouvera son aboutissement en 2012 dans le premier vol du nEUROn, puis dans plusieurs campagnes d’essais en vol.

La section de fuselage réalisée par Saab ira rejoindre le fuselage arrière déjà livré par HAI (Grèce) mi-janvier à Istres (France). Les éléments réalisés par les autres partenaires vont rapidement converger vers le site du maître d’œuvre : le pantographe de largage de l’armement à livrer par RUAG (Suisse) fin février ; les deux demi-voilures à livrer par EADS-CASA (Espagne) début mars ; les deux trappes de soute armement à livrer par Alenia (Italie) fin mars ; et les trois trappes de train à livrer par Saab en avril. En outre, des éléments contribuant à la furtivité (bords d’attaque, bords de fuite, entrée d’air, …) réalisés par Dassault Aviation à Argenteuil et Biarritz seront livrés entre janvier et mars.

head250111b.jpg


La direction de programme, les cinq autres partenaires industriels et l’agence exécutive ont déjà tiré de nombreux enseignements, y compris en matière de gestion de programme et de sécurisation du calendrier. C’est sur le site d’Istres qu’il appartiendra aux équipes du maître d’œuvre, avec l’aide d’équipes des différents partenaires détachées sur place, de procéder à l’installation des tuyauteries, des câblages électriques et des équipements - tels que définis dans la maquette numérique de référence -, ainsi qu’à l’assemblage final. C’est ensuite, au cours du dernier trimestre 2011, que les équipes Dassault Aviation d’Istres procèderont aux essais sol de nEUROn, prélude à des premiers essais de roulage fin 2011/début 2012, visant une date de 1er vol mi-2012.

 

 

 

 

DM142_DSC_0028.jpg

Liens sur le NEURON :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/03/02/neuron-deb...

 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2007/07/22/demonstrat...

 

Photos : 1 Image de synthèse du NEURON 2  premier fuselage  3 Essais de maquette en soufflerie en Suisse@ Dassault Aviation

 

15:49 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : drone, ucav, défense, neuron |  Facebook | |

Commentaires

Permettra-t-il comme les drones américains d'assassiner en téléprésence sans prendre de risques ? Où faut-il s'inscrire pour jouer ? Est-ce qu'il y a déjà une estimation du nombres d'années jusqu'à ce qu'on sache faire un véritable terminator autonome comme dans les films - mais volant, pourquoi pas ?

Écrit par : k4ntico | 25/01/2011

Super, les européens aussi pourront dégommer du musulman à distance sans prendre de risque pour leur soldats. C'est une avancée technologique de première importance et qui s'inscrit dans le développement durable.

Écrit par : broutard | 25/01/2011

Bon, ne soyons pas vaches... j'entrevois une niche éthique pour ce genre de technologies.

L'ours polaire paraît condamné dans l'Arctique. On peut penser qu'il s'adapterait assez bien à l'Antarctique - au moins la péninsule. Sauf qu'il présente tous les signes qu'il y deviendrait facilement une espèce envahissante, une calamité pour les manchots et autres phoques antarctiques ne connaissant pas jusqu'ici de prédateur sérieux.

On pourrait faire d'une pierre deux coups en créant là une niche écologique pour les robots-tueurs et autres "braves" mécaniques que l'Occident semble ne pas pouvoir s'empêcher d'élaborer en réponse aux kamikazes de 9/11.

Leur rôle écologique serait de policer en Antarctique l'interaction entre l'ours polaire qu'on introduirait là pour assurer sa pérennité, et les proies locales dont ce dernier risquerait sinon d'abuser.

Écrit par : k4ntico | 25/01/2011

Les commentaires sont fermés.