12/07/2010

Ravitailleurs US, le feuilleton continue !

 

 

KC-135.jpg

 

 

C’est un peu le grand feuilleton à la manière des séries télé qui se déclinent en multiple et interminables saisons ! Nous voici donc arrivé au début de la troisième offres dans le cadre du programme de remplacement des avions ravitailleurs pour l’US Air Forces !

Le retour d’EADS et de l’A330 MRTT :

Gagnant puis recalé, l’avionneur européen EADS à avait un moment faillit jeter l’éponge ! Et puis finalement, la division Airbus Military a répondu officiellement à l'appel d'offres pour les avions-ravitailleurs de l'armée de l'air américaine.

Le constructeur aéronautique européen estime que sa proposition de plus de 8.800 pages ,prouvera les "capacités sans égales" de son ravitailleur, l'A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport), un appareil dérivé du biréacteur d'Airbus et rebaptisé KC-45 et qui sera assemblé en Alabama.

 

A330MRTT.jpg

 

 

Boeing maintient son B767 NG Tanker :

Boeing a de son côté remis vendredi sa réponse à l'appel d'offres géant pour les avions-ravitailleurs de l'armée de l'air américaine.

Boeing affirme, dans un rapport de 8.000 pages, que l'appareil qu'il propose, un dérivé de son avion de ligne B767, respecte les 372 points du cahier des charges de l'U.S. Air Force, au coût le plus bas pour le contribuable. Il faut préciser que Boeing a profité du report du choix pour améliorer son offre avec une version très remaniée de son B767 qui reprend plusieurs nouveautés développées sur le B787. Le constructeur américain espère donc que son B767 NewGen Tanker lui permettra de remporter le gros lot (voir lien sur le B767 NewGen) !

Pour rappel :

L'appel d'offres sur les ravitailleurs a dû être réorganisé. La première version, remportée par EADS, avait été contestée avec succès par Boeing, qui avait pu faire valoir que le processus de sélection avait été entaché d'irrégularités.

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates s'est dit convaincu que la compétition serait honnête et transparente.

L'Air Force doit désigner le vainqueur le 12 novembre de cette année au plus tard pour ce contrat d'une cinquantaine de milliards de dollars (une quarantaine de milliards d'euros) qui, en bout de course, pourrait plus que doubler. Enfin, si tout va bien et si ce feuilleton trouve enfin sa chute !

 

b767ngt.jpg

 

 

Liens sur le feuilleton des ravitailleurs US :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/12/02/ravitaille...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/10/02/usaf-relan...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/25/a330-mrtt-...

Photos : 1 Un bon vieux  KC-135 & F-16. @ Boeing 2 A330 MRTT australien & F/A-18 espagnole @ Airbus Military  3 B767 NewGen Tanker @ Boeing


 

06:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : b767newgen, a330mrtt, avions ravitailleurs |  Facebook | |

Commentaires

Sincerement , je voudrais savoir le mecanisme et les techniques de ravitaillements en vol . Ce systeme serait-il applicable pour les avions commerciaux civils ?

Écrit par : Andriamasy Leon | 12/07/2010

Pendant de ce temps là, la flotte de ravitailleurs actuelle continue de vieillir, année après année...

Écrit par : pascal (l'ing) | 12/07/2010

Je ne suis pas très sûr d'avoir compris le sens de votre question, Andriamasy Leon, mais j'imagine que c'est dans le sens "Est-ce que l'on pourrait ravitailler des avions civils?" (puisque utiliser des avions civils comme ravitailleurs, c'est fait: à la base ils partent souvent de ce genre d'avions).
Techniquement, c'est possible, puisque la plupart des ravitailleurs sont eux-même ravitaillables, ainsi que les AWACS, etc.
Ce qui freinerait l'idée de ravitailler des avions civils transportant des passagers, je pense que c'est la sécurité. Si le ravitaillement se passe mal (ou ne peut avoir lieu), l'avion devra rapidement trouver un aéroport pour se ravitailler, d'où des retards et de gros problèmes de logistique. En plus, je ne suis pas sûr que les cellules et surtout les moteurs soient certifiés pour des vols de 20 ou 25h non-stop...
Mais l'idée que l'avion dans lequel je me trouve est en train de se faire ravitailler en vol... ça me plairait bien!

Écrit par : Jo-ailes | 13/07/2010

Et ceci d'autant plus, que le ravitaillement en vol est assez complexe et stressant, il s'agit aux dires des pilotes de chasse d'une phase de vol particulièrement complexe et en cas d'incident l'on peut toujours s'éjecter alors qu'avec un avion civil... on cours à la catasthrophe!

Écrit par : Steeve | 13/07/2010

EADS aurait cassé les prix est-ce exact ?

Écrit par : Franz | 13/07/2010

Oui en effet, il semblerait que le consortium européen a consenti à une adaptation de ses prix pour permettre de s'aligner sur l'offre de Boeing et ceci notamment à cause de la baisse de l'euro !

Écrit par : Pascal Kummerling | 13/07/2010

je viens de lire : "WASHINGTON, 21 déc 2010, La Chambre des représentants américaine a adopté mardi une nouvelle version d'un texte appelant le Pentagone à tenir compte des subventions perçues par le groupe européen EADS dans la bataille pour le contrat des avions ravitailleurs américains". On est pas sortit de l'auberge avec ce feuilleton..!!!

Écrit par : Steeve | 22/12/2010

Les commentaires sont fermés.